La montée au Piton Babet à Saint-Joseph

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h
Distance 3.6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 100 - 1 m
Dénivelé positif 120 m
Dernière mise à jour 01/10/2017

Court mais sportif pour un parcours urbain

Cette randonnée a été refaite en septembre 2017 car il devient de moins en moins agréable de marcher en ville en raison de la circulation, de la pollution et du bruit. Ce nouveau circuit reste donc au plus près de l'océan.

Le sommet du Piton Babet, qui domine Saint-Joseph, se gagne par deux itinéraires ; l'un partant de la ville, l'autre du terrain de sport. La ville est envahie de véhicules malgré la déviation mise en service dans le nord, la pollution est palpable, le bruit est omniprésent, la propreté des rues laisse parfois à désirer. Le parcours qui empruntait quelques voies urbaines a donc été abandonné pour réaliser trois petites boucles, toutes du côté de l'océan. La partie à plat le long de l'océan est facile et agréable tant par le bruit des vagues que par l'horizon bleu. La montée au sommet est sérieuse quelque soit le sens choisi. Un sentier, large, bien entretenu et fleuri grimpe au cœur de l'ancien cratère et rejoint rapidement le sommet. L'effort est soutenu si on veut l'atteindre rapidement. La descente par un sentier en lacets est plus longue donc sur une pente plus douce. La meilleure solution consiste à effectuer deux fois les boucles ; dans un sens puis dans le sens inverse. Comme le parcours ne fait guère plus de 3 km pour moins d'une heure de marche, la randonnée peut même être organisée spécialement quand on habite dans le Sud.

La randonnée débute en bordure de l'océan, près du radier régulièrement emporté par les crues cycloniques. Un grand parking proche de la ruine de l'usine sucrière accueille les sportifs de Saint-Joseph venant effectuer ce parcours. La piste longe le stade et la Rivière des Remparts qu'on a du mal à apercevoir en raison de la végétation. Elle oblique vers la gauche pour suivre la côte en se transformant en sentier (Photo 1). Si la mer est forte, attention aux embruns sur l'objectif de l'appareil photo. On a le piton sur la gauche en partie caché par les raisiniers qui ont du mal à pousser à cause du vent qui les penche sur le côté (Photo 2). Poursuivre sur une belle portion aménagée sous les filaos sur un très large sentier terreux bordé de cailloux (Photo 5). Continuer jusqu'à la falaise par un sentier qui borde les galets de la plage. Un emplacement de bivouac envahi par les cactus pitaya et entouré de galets permet de se mettre à l'abri du vent. Prendre à gauche sur un sentier étroit dans les grandes herbes (Photo 6), couper la piste qui remonte vers la ville et continuer en longeant la falaise sur un sentier  à l'ombre des filaos (Photo 7). On retrouve la piste avant d'obliquer en direction de la falaise (Photo 8) et de la Caverne des Hirondelles (Photo 9). Ne pas déranger les salanganes qui viennent raser les cavités pour y saisir les insectes. La montée peut commencer sur un large sentier entouré de tradescantiaLes Tradescantia ou setcréasées sont des plantes herbacées monocotylédones de la famille des Commelinaceae. C'est un genre d'environ 75 espèces regroupant des plantes venant d'Amérique, aux feuilles engainantes et aux fleurs à trois pétales. Wikipedia, un grand classique de l'ornement des jardins qui donne de belles couleurs carmin ou vertes (Photo 10). La pente est raide parfois, les marches hautes et les parties plates rares (Photo 11). On parvient un peu essoufflé au sommet pour profiter du calme de l'esplanade à l'ombre des grands filaos (Photo 14). Rendre une visite au monument d'Auguste Babet (Photo 15) ou redescendre un peu sur la piste venant de la ville (Photo 13). Ce petit écart au milieu de grandes étendues de tradescantia permet de constater les dégâts occasionnés aux lampes par des vandales. Profiter également des magnifiques panoramas sur la vallée de la Rivière des Remparts (Photo 17) avant d'entamer le sentier de descente (Photo 18). Ce sentier, toujours en sous-bois, descend par de nombreux lacets. Il remonte parfois pour effectuer un contour de rocher ou de gros arbre. On y trouve des portions plates (Photo 19), d'autres constituées de hautes marches (Photo 20) ou passant sur des racines (Photo 21). Après plusieurs de ces lacets, un minuscule sentier part sur la droite et arrive en quelques mètres sur un petit promontoire pour un beau point de vue sur la ville vers la Petite Île qu'on aperçoit au loin (Photo 23). Dans le dernier lacet (Photo 24), un hors sentier de 10 mètres donne l'occasion d'un nouveau point de vue sur le stade (Photo 25). Comme un incendie a détruit cette partie du piton, la terre est pour le moment assez glissante. On rejoint enfin le sentier pris dans la montée. Bifurquer sur la droite pour passer devant la Caverne des Hirondelles et les spots d'escalade (Photo 27) puis rejoindre l'usine en suivant la triste piste d'athlétisme qui a très mal vieilli.

Profil

Plan de l'itinéraire

Cliquer sur (coin supérieur droit) pour la carte logo IGN.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Joseph et rejoindre le radier qui enjambe la Rivière des Remparts dans le quartier du Butor - Garer le véhicule au parking du terrain de sport, près de l'ancienne sucrerie - Suivre le chemin qui se dirige vers la mer puis obliquer à gauche sur le sentier qui longe le littoral - Poursuivre par un beau chemin aménagé jusqu'à la falaise - Tourner à gauche et revenir sur ses pas en variant l'itinéraire - A la Caverne des Hirondelles, entreprendre la montée par le cratère - Au monument, redescendre tout le piton par de nombreux lacets - Rejoindre le sentier pris à la montée et tourner à droite, passer devant la caverne des Hirondelles et rejoindre l'usine par la piste qui borde le stade.


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Sophie M, 19/02/2017 18:21

sentier nickel, ombre agréable et petite brise au sommet pour admirer les deux vues, côté mer et côté montagne...

Martial, 21/03/2016 16:19
Randonnée faite le 21/03/2016

aucun problème particulier sur cette boucle, tout est très bien entretenu.

Randonnée ajoutée le : 01/10/2017