Le tour du Serré par le Bras de Cilaos, l'Entre Deux et le Bras de la Plaine

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h30
Distance 14.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 408 - 102 m
Dénivelé positif 330 m
Dernière mise à jour 20/07/2019

La boucle des trois rivières

On a pris l’habitude d’allier une randonnée dans la région de l’Entre Deux à une escapade dans le fond d’une rivière de la zone, principalement le Bras de la Plaine qui vaut vraiment le détour. Cette randonnée ne déroge pas à la règle puisqu’une grande partie du parcours s’effectuera les pieds dans l’eau ou en bordure de rivière. On suivra tour à tour le Bras de Cilaos qui présente peu d’intérêt en dehors des gorges situées plus en amont, le Bras Long qui alimente le Bassin Sassa puis le Bras de la Plaine entre le Pont de la Liane et le Ouaki.
Les plus beaux panoramas se situent au village de l’Entre Deux mais on peut également profiter de beaux points de vue sur le Dimitile et le Grand Bénare dans la montée du Bras de Cilaos puis du sentier de l’Îlet Rolland. La distance est courte, le dénivelé banal mais la sortie est tout de même fatigante en raison du cheminement sur les galets inégaux et instables le long des deux rivières principales. Comme toujours dans les fonds de rivières, l’itinéraire s’effectue à l’instinct. Les traces montrent que certains préfèrent le sable, d’autres les galets ou les parties herbeuses.

La randonnée débute à l’aire de pique-nique du pont du Bras de la Plaine où démarre l’alimentation en eau du Canal Saint-Etienne. La chaleur accablante, les ordures et l’aspect peu engageant des lieux ne rebute pourtant pas des familles entières à venir y passer des week-ends complets. Pour le randonneur, le point positif de l'endroit est le grand parking. A partir de ce parking, les pressés de se mouiller les pieds affronteront directement la rivière pour regagner le radier du Ouaki ; les autres emprunteront le pont pour le rejoindre. Deux pistes proches du radier partent vers le Nord. L’une longe le rempart Est et se termine en cul de sac un km plus loin tandis que l’autre, de meilleure qualité, sillonne au centre de la large plaine du Bras de Cilaos. Le torrent suit la vallée à travers les hectares de galets (Photo 1). A la fin de la piste, suivre simplement le cours d’eau, passer l’Îlet de la Roche Suspendue puis celui des Aloès en cherchant le meilleur emplacement pour les pieds. Repérer la ruine de la pile de pont sur la gauche puis, 200 mètres plus loin, le grand bâton planté dans les galets qui marque le début du sentier de l’Îlet Rolland (remplacé par un cairn qui partira vers la mer au prochain cyclone). Si le bâton (ou le cairn) venait à disparaître, se repérer aux 4 ou 5 manguiers plantés au plus proche des rives. Après cette petite heure à sauter de caillou en caillou, se préparer à 25 minutes de grimpette pour rejoindre l’Entre Deux en montant les lacets de ce sentier agréable et ombragé sous les acacias (Photo 5). On rencontre une belle touffe de bambous et de nombreux manguiers mais peu de panoramas sur le fond de la rivière ou sur le Cirque de Cilaos. Le sentier est souvent envahi de plantes qui chatouillent les mollets (Photo 7). Plus haut, la terre et les abords en talus favorisent de petits éboulis sans importance (Photo 8). Le sentier se termine à une réserve d’eau qui domine la ville (Photo 9). Prendre alors l’Impasse Paille en Queue pour rejoindre la route principale qui traverse le village. Marcher en direction des magnifiques montagnes du Dimitile qui offrent des panoramas de toute beauté (Photo 10). A la première rue (Rue Vienne), prendre à droite et suivre les pancartes indiquant un restaurant, un gîte et une brodeuse. Marcher jusqu’au premier croisement puis prendre à gauche la Rue Melin et la suivre jusqu'à son extrémité pour trouver un petit escalier, sous une végétation de grands arbres fruitiers, qui permet de rejoindre le Bras Long. Il faut se baisser pour passer sous les branches qui sont tombées avec un petit éboulis avant de se retrouver près de l'eau. Le sentier est de plus en plus abandonné depuis que le dernier cyclone en a bouleversé le fond rocheux et la végétation a tendance à prendre le dessus. Il faut hélas trouver le meilleur passage dans les galets pour tenter de ne pas se mouiller les pieds (Photo 12). Suivre la ravine jusqu’au Bassin Sassa puis remonter sur la gauche vers la Rue du Cimetière. Bifurquer ensuite à droite sur la Rue Hubert Delisle pour récupérer le départ du sentier du Pont de la Liane. Descendre ce grand classique jusqu’à la passerelle sur un sentier caillouteux par moments mais de très bonne qualité (Photo 1). On longe le plus souvent les falaises créées par la construction du sentier (Photo 15). Profiter des paysages depuis la passerelle sur le Bras de la Plaine. Trouver, 2 mètres en amont de la passerelle, le sentier qui passe sous le Pont de la Liane et rejoint la rivière. Les berges ne comportent plus de sentier et le cheminement s'effectue entre les galets (Photo 16). Suivre le Bras de la Plaine sur les derniers kilomètres en longeant ou franchissant le courant qui peut être fort dans les parties étroites. La rivière alterne les portions avec courant sur les galets ou plus calme dans les herbes (Photo 17). Il faut alors bien choisir son gué afin d’avoir le moins d’eau possible autour de soi. On passe près de cascades et de beaux "pisse en l’air" en rive droite (Photo 18). Les berges sont plus rocheuses sur ces portions (Photo 19). On parvient rapidement à la passerelle destinée au transport de l’eau (Photo 21). Remarquer les tuyauteries fixées aux parois rocheuses où la pression doit être forte. La vallée s'élargit et la marche s'effectue entre les hautes herbes (Photo 22), sur du sable, des galets ou un mélange des deux organisé par les différentes crues (Photo 23). On frôle l'îlet abandonné au pied du hameau de Mahavel où il est possible de retrouver des vestiges à condition de trouver le sentier qui y mène (Photo 24). Plus loin, on chemine sous le Pont de l’Entre Deux (Photo 25). La vallée est large et la rivière fait de grands méandres qu'il faut parfois traverser les pieds dans l'eau si on ne veut pas effectuer de trop longs détours. La cascade qui tombe des turbines de l'unité hydroélectrique de Mahavel est impossible à manquer. On peut également s'en approcher en évitant galets et épineux (Photo 26). Depuis la cascade, on devine le pont du Ouaki à travers les herbes (Photo 27). Il ne faut que quelques minutes pour s'en approcher malgré les hautes herbes. On peut passer sous le pont ou remonter sur la route par une sente de pêcheurs. Le véhicule est à une minute de marche vers les kiosques.
A l'approche du Pont Bailey au-dessus du Bras de la plaine, éviter les grandes herbes pour passer au plus près de la rivière (contrairement à la carte ci-dessous tracée au moment où on passait très bien de la cascade du trop plein de la centrale électrique au pont en marchant sur la gauche du lit de la rivière).

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre dans le Sud-ouest à Pierrefonds et prendre la direction de l'Entre Deux par le pont métallique du Ouaki - Bifurquer à gauche avant le pont et se garer sur le parking de l'aire de pique-nique - Rejoindre le pont métallique et traverser le Bras de la Plaine pour rejoindre le Radier du Ouaki - Tourner à droite en direction du Pavillon en suivant le Bras de Cilaos - A la hauteur de l'Îlet Rolland, prendre à droite le sentier en lacets qui rejoint la réserve d'eau de l'Impasse Paille en Queue - Suivre l'impasse puis la route en direction de l'Entre Deux - Emprunter la Rue Vienne jusqu'au premier croisement à gauche - Suivre la rue Melin jusqu'à l'impasse pour retrouver un escalier qui mène à un sentier couvert de jacquiers - A la ravine, tourner à droite et suivre les flèches blanches jusqu'au Bassin Sassa - Remonter vers la Rue du Cimetière, tourner à gauche puis à droite sur la Rue Hubert Delisle - Marcher jusqu'à la pancarte indiquant le Fond de la Rivière et plonger vers le Bras de la Plaine - A la passerelle, passer en-dessous et longer le Bras de la Plaine jusqu'au pont du Ouaki - Passer sous les deux piles principales puis retrouver le véhicule au parking.

Le film de Martial Bertrix

Variante par rapport aux explications ci-dessus car départ du Dassy mais mêmes paysages, mêmes rivières et semble-t-il même plaisir pour Martial et ses amis d'avoir parcouru cette boucle aquatique.


Commentaires sur cette randonnée (21)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Surfeurfou, 06/11/2022 14:13
Randonnée complétée le 06/11/2022 en 4h00

Merci encore pour ce superbe itinéraire de randonnée, le passage dans le fond du Bras du Cilaos est un peu aléatoire mais la trace nous a quand même bien servi pour garder le cap, nous avons choisi au niveau du Pont des lianes au retour de remonter jusque Dassy pour récupérer un deuxième véhicule que nous avions déposé ne souhaitant pas redescendre le long trajet de retour dans les bras de la plaine que nous connaissons déjà, il faisait super beau et le début du sentier vers îlet Rolland est très charmant

Marie kaya, 27/03/2022 14:08

L’impasse paille en queue est devenue impasse chemin Remy rivière

JP Goursaud, 09/12/2021 20:04

@Jacky69004 : Ma marge d'erreur dépasse très rarement 1%, soit, ici, 150 m. Il est indispensable, avant de donner des informations qui peuvent rebuter les prochains candidats à un parcours, d'exporter la trace d'un GPS, d'une montre ou d'une appli sur une carte IGN, surtout si l'itinéraire passe entre des falaises. Un simple coup d'œil sur l'écran montre une ligne qui saute de rempart en falaise, ajoutant à chaque saut, des centaines de mètres à un parcours jamais effectué en réalité. Seul un retraçage sur l'écran pourra permettre d'affirmer que le chiffre que je propose est faux, ce qui arrive parfois et me permet de corriger en toute objectivité.

Jacky69004, 09/12/2021 19:01
Randonnée complétée le 09/12/2021 en 6h40

Bonjour, je viens de terminer cette randonnée, entre nous soit dit magnifique, effectuée dans le sens recommandé.
Le kilométrage me paraît erroné, j’ai au compteur de « runstatic » 20,49 km, pour 14,80 annoncé sur Randopitons!!! Avec la fin interminable !
Il faut bien partir le matin pas trop tard pour ne pas angoisser de rentrer de nuit.
Merci à ceux qui ont mis des cairns sur la fin, on se sent moins seul !!! Et encore bravo pour cette belle sortie.

Christian L, 12/11/2021 17:41
Randonnée complétée le 21/09/2021 en 5h30

@Droops : Avant de partir aviez vous lu mon commentaire du 21/09 c'est à dire récemment ? Je résume : le mieux est de faire la rando dans l'autre sens et de suivre systématiquement la rivière ce qui évite les problèmes des hautes herbes mais il faut aimer marcher tout le long les pieds dans l'eau ce qui n'est pas désagréable en ce moment (eau pas froide et niveau bas) .Il me semble bien de rappeler que lire les commentaires de tous ceux qui ont fait telle ou telle rando est souvent un plus parfois indispensable avant de partir.Ne pas seulement se contenter de lire la fiche car tous les commentaires permettent de plus ou moins actualiser les conditions de la rando.

Martial, 12/11/2021 16:16

@Droops, vous vous doutez bien qu'en commençant une randonnée dans un bras de ravine, que vous partiez dans le bras de Cilaos ou dans le bras de la Plaine, vous n'allez pas trouvez un sentier style gr avec des panneaux. La fiche précise d'ailleurs que la majorité de la sortie s'effectue les pieds dans l'eau et hors sentiers.
Sur ce style de sortie, le passage se fait souvent à l'instinct et change tout le temps en fonction des crues de la rivière; certains aiment ça d'autres non.
Je pense que vous allez pouvoir trouver au moins 400 fiches qui s'effectuent sur des sentiers bien tracés et signalés.

Droops, 12/11/2021 11:42

Tentative dand le sens indiqué. Si les passage a gué sont passable sans se mouiller, le chemin quand à lui est introuvable. Je me fie aux herbes couché, mais marcher dans des galet n'est pas très agreable avec un reste d'entorse. Apres 2 passages à gué et 30 min dans les galet. Pas de signe d'amélioration. Je rebrousse chemin dans l'idée de faire le sentier dans l'autre sens.
D'un coté mur de vegétation, quand aux escalier a proximité mène a un mur de taule.
En regardant autour de moi, je ne vois rien qui me permette d'avancer.
Après une rencontre à 8 pattes, en bon arachnophobe je décide d'abandonner.

Tiki Diver, 15/10/2021 14:39
Randonnée complétée le 15/10/2021 en 6h00

Idem commentaire Christian l

Christian L, 21/09/2021 17:12
Randonnée complétée le 21/09/2021 en 5h30

Suite au commentaire de pitaya974 (15/09/2021) je décide de faire la rando dans l'autre sens pour que les 2 dernières heures de galère soient les premières. Bien m'en a pris! et donc merci. Car effectivement les hautes herbes (voire même les très hautes herbes) ont pris possession des lieux. L'ancienne piste n'est pas toujours visible -et pourtant elle a disparu il n'y a pas si longtemps- et alors on se heurte à des remparts de végétation à traverser ou à contourner avec parfois presque l'envie de faire demi tour. C'est tout dire! A postériori je me demande si la meilleure solution ne serait pas de rester toujours dans la rivière sans s'occuper de l'ancienne piste. 5 jours après pitaya974 de l'eau seulement jusqu'aux genoux et un courant bien raisonnable. Heureusement! Donc l'arrivée à la passerelle de Dassy est un soulagement mais que de temps perdu. Le sentier Dassy est comme toujours une autoroute très fréquentée . "Les sentiers de traverses" avec la petite rivière et le bassin Sassa sont merveilleusement ré-aménagés par l'association Jades, rencontrée au travail sur les lieux. Un sentier net, large, propre... Puis c'est la traversée du village de l'Entre-Deux, toujours aussi agréable. Arrive ensuite le sentier de l'ilet Rolland jamais vu aussi beau.Aucune trace d'éboulis. Enfin le bras de Cilaos! c' est en ce moment un ruisselet mais malgré tout, le retour jusqu'au radier du Ouaki m'a semblé bien long; je pense que les efforts des 2 premières heures dans le Bras de la Plaine avaient laissé des traces. Pardon JPG mais cette fois-ci c'est 5 h30 au compteur ! Ps: donc certaines photos et commentaires sont devenus obsolètes depuis la destruction de la piste de même que l'appli randopitons by gosport n'est évidemment pas toujours juste à moins de passer à travers une jungle de cannes fourragères de 4 m de haut. Par exemple, le pied ou même l'approche des belles cascades des déversoirs des centrales hydroélectriques (photo 26) ne peuvent être atteints même avec de la bonne volonté. Agréable boucle malgré tout pour ceux et celles qui aiment patauger dans l'eau et qui ont un peu l'esprit "commando" dans le Bras de la Plaine avant qu'un bon cyclone vienne "nettoyer" la vallée ?

pitaya974, 15/09/2021 20:56
Randonnée complétée le 14/09/2021 en 6h30

C'est une rando très aquatique, agréable sur les 2 tiers, par contre les 2 dernières heures se font au hasard sur des galets et au milieu de hautes herbes ce qui nous oblige plusieurs fois à rebrousser chemin. Cette randonnée n'est pas du tout familiale. Parfois nous avons de l'eau jusqu'aux cuisses avec du courant alors qu'on est pas en saison des pluies. Nous avons mis beaucoup plus de temps qu'indiqué alors que nous étions sans enfant.
Il faut surtout bien surveillé le tracé GPS pour ne pas s'égarer.

Randonnée ajoutée le : 13/01/2015