Les Voiles de la Mariée et la Cascade des Demoiselles sur la Rivière du Mât

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h15
Distance 6.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 543 - 434 m
Dénivelé positif 230 m
Dernière mise à jour 06/12/2018

Merveilleux spectacle de l'eau

Sur cent touristes qui s'arrêtent au parking du Voile de la Mariée pour photographier les chutes, seuls une dizaine emprunte le sentier qui mène aux cressonnières qui entourent cette belle cascade à la sortie de Salazie. Mais combien savent qu'on peut, sans trop de danger, se rendre au pied de toutes ces chutes au moment où elles finissent leur court trajet en se précipitant dans le lit de la Rivière du Mât. Le spectacle de ce fin rideau d'eau étendu sur près de 100 mètres représente un des plus beaux spectacles de cascades à la Réunion.
Cette courte mais très aquatique randonnée permet de visiter le pied d'une des plus connue des cascades de l'île mais surtout d'en découvrir près d'une douzaine d'autres sans avoir à faire appel à des équipes spécialisées dans le canyoning. En remontant cette fougueuse rivière avec l'assurance de se mouiller jusqu'aux cuisses on verra tour à tour le bas des nombreuses ravines se jetant du haut du plateau dédié à la culture du cresson. C'est en voyant ces fines chutes qu'on comprend mieux ce qu'est un voile de mariée. Plus loin, chaque ravine se précipite dans la Rivière du Mât par une cascade plus ou moins haute ou plus ou moins forte. Le clou du spectacle se situe à mi chemin lorsque le Bras des Demoiselles finit ici sa course en se jetant de 20 mètres dans le vide. Ne pas hésiter à poursuivre vers l'amont pour y découvrir de beaux "pisse en l'air" ou petites cascades dont une si faible que l'eau suit une creux de la roche sans tomber, d'un très bel effet pour la photographie (4ème vignette des 9 présentées ci-dessous).
Conseil : Attendre le milieu de la journée afin d'avoir les rayons du soleil sur les multiples chutes pour des photos d'anthologie, contrairement à celles présentées ci-dessous prises avant 10 heures du matin.
C'est volontairement que l'expression "les Voiles de Mariée" a été employée pour montrer d'une part la partie connue et photographiée par tous et la partie basse, plus large et plus belle mais jamais visitée.

La randonnée débute au parking dédié aux visiteurs du Voile de la Mariée, près de l'arrêt de bus "Château d'Eau". On prend l'étroite route pentue qui descend à la pisciculture et le sentier débute 10 mètres avant le portail métallique. Un panneau bleu indique le départ précis. Ce sentier descend jusqu'à une passerelle au-dessus de la Rivière du Mât qui coule dans un étroit canyon. De là on peut voir en aval une autre passerelle, plus étroite et surtout plus rouillée sans doute destinée au passage de la tuyauterie. On poursuit après l'oratoire par quelques fortes pentes pour arriver à l'Îlet Bananiers qu'on traverse jusqu'à la route. Après deux lacets, on prend à droite la piste qui longe des cultures et arrive à une zone très humide où poussent les premiers pieds de cresson. Poursuivre sur un sentier qui passe sur des murettes ou cailloux pour remonter ensuite le cours d'eau jusqu'au pied de la chute du Voile de la Mariée (Photo 2). Une fois les photos prises, faire demi-tour par le même sentier jusqu'à la passerelle qu'on traverse à nouveau. Commence alors la randonnée aquatique qui n'a rien à envier à la magnifique sortie des Gorges du Bras de la Plaine. Cette dernière vaut le détour pour les paysages des gorges et des orgues basaltiques alors que celle là, tout aussi sportive, offre des chutes d'eau dans tous les recoins. Comme toujours dans un lit de rivière, le cheminement se fait à l'instinct en recherchant l'endroit où l'eau est la moins forte et la moins haute (Photo 7). Le courant y est violent parfois et on ne doit jamais prendre une traversée à la légère, au moins pour ne pas tremper le téléphone ou l'appareil photo qui n'aime guère cela. On se retrouve très vite devant un long rideau de pluie du plus bel effet. On peut marcher au plus près de la longue chute car le débit n'est jamais très violent. On se régale de ce magnifique spectacle avant de poursuivre vers l'amont et trouver de nouvelles chutes venant d'autres ravines. En regardant la carte de plus près on voit qu'on passe ainsi une dizaine de ruisseaux qui ont pris leur source moins d'un kilomètre au-dessus, sur les flancs du rempart qui nous sépare du Trou de Fer. On poursuit la remontée du torrent pour passer sous l'éboulis qui a emporté une partie de la route de Hell Bourg. Quelques dizaines de mètres plus loin, sur la gauche, après avoir franchi le coude de la rivière, on se retrouve face à une forte chute blanche. C'est la fameuse Cascade du Bras des Demoiselles dont la ravine a réussi à récupérer des tonnes d'eau en seulement cinq kilomètres de voyage entre Hell Bourg et la Mare à Poule d'Eau. Même si cette chute représente le clou de la journée, il n'en est pas terminé des cascades, pluies, toboggans inversés ou pisse en l'air. Poursuivre toujours vers l'amont, passer sous le pont de la D48. Les détritus accrochés à la falaise en disent encore long sur certains habitants du coin qui, faute de permis de construire et de l'acquittement ce certains taxes foncières n'ont pas du tout envie d'y rajouter des taxes d'ordures ménagères et se débarrassent sans complexe dans cette chère Rivière du Mât qui saura transporter le tout jusqu'à la mer ! On peut, à partir du pont continuer vers l'amont (Photo 10) pour traverser une gorge étroite qui se terminera très vite par un large lit rempli de galets. En fonction de l'humeur, de l'heure ou de la fatigue, décider de poursuivre ou revenir au point de départ par le même itinéraire.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-André puis à Salazie - Traverser la ville et rouler jusqu'à l'arrêt de bus "Château d'eau", un peu avant le point de vue sur le Voile de la Mariée - Débuter la randonnée par la route qui mène à la pisciculture puis tourner immédiatement à droite après le lacet pour saisir le sentier étroit qui longe la route et rejoint un peu plus bas la passerelle sur la Rivière du Mât - Traverser sur cette passerelle et suivre le très beau sentier qui monte à l'Îlet Bananiers - Traverser l'Îlet puis poursuivre sur la route jusqu'au 2ème lacet pour prendre sur la droite la piste qui mène aux cressonnières et se transforme en sentier pour mener par des zones très humides jusqu'au pied de la cascade du Voile de la Mariée - Faire demi-tour par le même itinéraire jusqu'à la passerelle prise à l'aller - La traverser puis redescendre dans le lit de la Rivière du Mât vers l'amont - Longer la rivière en la franchissant souvent jusqu'aux voiles qui tombent des cressonnières - poursuivre en admirant ça et là de nouvelles cascades puis poursuivre, toujours dans le lit ou sur les berges jusqu'à la Cascade qui termine la course du Bras des Demoiselles - Continuer vers l'amont en passant sous le pont de la D48 jusqu'à de nouvelles chutes plus discrètes - On peut, à partir de ce point, poursuivre longuement vers l'amont puisque le lit de la rivière s'élargit et le passage peut s'effectuer sur les berges - Reprendre le chemin inverse jusqu'à la passerelle puis au véhicule.

D'autres cascades

En voyant toutes ces cascades photographiées avant 10 heures du matin, on n'a qu'une seule envie : celle d'y retourner en début d'après midi pour bénéficier d'une meilleure lumière. Toutes présentent un intérêt : hauteur, débit, couleur, environnement, Le clou du spectacle est sans aucun doute ce long rideau de fines gouttelettes des Voiles de la Mariée tombant sur plusieurs dizaines de mètres des cressonnières situées au-dessus (Photos 4, 5 & 6).
Rappel : ne pas entreprendre cette courte sortie si l'eau dépasse un niveau raisonnable pour marcher dans le lit de la rivière sans être bousculé par le courant.


Commentaires sur cette randonnée (10)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Liguori, 06/12/2018 19:44
Randonnée complétée il y a 5 jours en 3h30

Réalisée début decembre, niveau de l eau et puissance du courant acceptable. Remonte la rivière du mât jusqu à 300 de l arrivée. Mais un gros chien ce trouvait sur la dernière partie... Je ne sais pas comment il a pu arriver seul au fond de ce canyon.. La rando permet de voir des cascades magnifiques et de s amuser dans le torrent. Attention aux glissades prévoir des sacs étanches pour le téléphone. Passages avec de l eau a la taille.

TYKA, 27/09/2018 13:33
Randonnée complétée

Randonnée faite le 27/09/18,la 1ere partir vers le voile de la mariée rapide et sans difficulté avec de belle photo...par contre la remonter de la rivière du mât se fut autre chose. On a dut rebrousser chemin car on n a pas trouver de passage assez sur,on devait passer 1 bassin assez profond de l eau minimum à la taille alors que je fais 1,74m .Dommage ce n est que parti remise ,on reviendra quand le débit sera moin haut et on pourra traverser.

JPG, 06/08/2018 20:02

Attention Philto : deux enfants dont un de 5 ans s'il y a beaucoup d'eau peut s'avérer dangereux, sauf si vous étiez deux adultes accompagnateurs.

PHILTO, 06/08/2018 18:17

Fait le 06/08/2018. Seulement le voile de la mariée (première partie), avec deux enfants 5 et 10 ans. Aucun problème, l'arrivée au pied de la chute est impressionnant et fabuleux. Ne pas hésiter à mettre les pieds dans l'eau, beaucoup plus sécuritaire que de vouloir sauter de pierres en pierres.

sAd, 02/06/2018 18:23
Randonnée complétée le 30/05/2018 en 1h00

Journey only to the waterfall. It is not possible to go through the river without water shoes and waterproof bag.

BERREST, 05/05/2018 18:13
Randonnée complétée le 05/05/2018

Rando faite ce jour mais uniquement jusqu'au voile de la mariée. C'était magnifique! On aurait aimé poursuivre en remontant la rivière du mat mais impossible... Beaucoup trop d'eau.

pleo, 25/03/2018 21:06
Randonnée complétée le 18/03/2018 en 1h20

Débit important de la riviere du mat. La rando jusqu'au pied du voile en passant par les cressonnière nous a ravi.

Beslack, 14/01/2018 18:39

L'accès jusqu'au pied de la chute du voile de la mariée n'a pas posé de problème. En revanche il est actuellement impossible de remonter la rivière du Mât à cause de la crue.

Mathieu Consol, 24/10/2017 18:18
Randonnée complétée le 23/10/2017 en 2h30

Super belle escapade dans l'eau. Attention au débit du Mat. Prévoir des chaussures adaptées pour marcher dans l'eau, je n'en avais pas et j'ai failli faire comme Vpierrick. Prévoir aussi un kway pour protéger des chutes lorsque l'on passe dessous. Le mieux est de faire cette rando en maillot de bain sans rien qui craint l'eau!

Vpierrick, 04/08/2017 13:24
Randonnée complétée le 04/08/2017 en 2h30

Les berges pleines de mousses et certaines zones profondes ont eu raison de moi... j'ai fini tout rayé, dans l'eau, iPhone et appareil photo (étanches) avec... du coup je ne suis pas allé jusqu'au bout. Je pense m'être arrêté aux voiles qui tombent des cressonnières. C'était deja très beau, bien que douloureux!

Randonnée ajoutée le : 01/03/2014