De Maniquet au Morne Saint-François par le Sentier Laverdure

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h
Distance 16 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1180 - 936 m
Dénivelé positif 450 m
Dernière mise à jour 24/05/2021

Circuit compliqué à suivre : prendre le GPS

Circuit refait en partie en mars 2021. Le sentier Laverdure est en cours de réhabilitation (Photo 20). Les équipes pensent terminer le chantier pour juin. Merci d'avance pour les commentaires indicatifs lorsque ce chantier sera terminé en vue d'une réactualisation de la fiche.

Il est bien agréable de pouvoir dire que l'on a escaladé un morne sauf qu'ici, ce morne se visite par une interminable descente (voir profil ci-dessous). Le Morne Saint-François n'est tout simplement qu'un promontoire parmi une dizaine d'autres aux alentours qui permet de larges points de vue sur le chef-lieu si les goyaviers ne cachent pas l'horizon. Depuis le sommet, occupé par les ruines bétonnées d'un ancien kiosque, on voit très bien les falaises de la Redoute ou l'aéroport de Gillot. Toute la région est couverte soit de cryptomerias, soit de goyaviers qui ont parfois envahi les sentiers et rendent difficile la progression. Le retour par la forêt des Hauts du Brûlé est très agréable car le sentier Laverdure est de bonne qualité, traverse de nombreux cours d'eau, chemine sous d'innombrables touffes de bambous et permet de déguster des goyaviers (à la saison). Hélas, il s'envahit très vite de longoses, sabres et goyaviers. Attention de ne pas s'égarer tant les bifurcations sont nombreuses mais on a vite fait de repérer le sentier qui est le plus fréquenté.

La randonnée débute au croisement de la route du Brûlé et de celle de la Cascade Maniquet. Le cheminement est très facile jusqu'à la cascade car effectué sur la route bordée de la forêt de cryptomerias (Photo 1). La route, en lacets, est en légère descente. Après le troisième virage, repérer sur la droite le sentier de la Cascade Maniquet. La descente au bassin est courte, sans trop de difficulté sur un sol parfois glissant et permet d'admirer une belle cascade, fine et élégante, très connue de la région des Hauts du Brûlé (Photo 2). La remontée est obligatoire. Poursuivre sur la route en franchissant le Grand Bras qui alimente la cascade (s'il y a de l'eau - Photo 3). Repérer, tout près du radier, le sentier de Prévallée partant sur la gauche. Si les délais le permettent, pousser jusqu'au bout de la route pour contempler la magnifique et sauvage vallée de la Rivière Saint-Denis à partir de l'aire de pique-nique vieillissante (Photo 4). On distingue très bien l'Îlet à Guillaume juste en face au milieu des camphriers. Revenir en arrière jusqu'au départ du sentier de Prevallée repéré au radier. Il franchit le Grand Bras au fond rocheux avant de pénétrer dans un bois d'eucalyptus avant de poursuivre sous les conifères (Photo 5). Il est parfois un peu boueux, surtout au début près du Grand Bras. Après une forte pente, il redescend lentement vers le Grand Bras qu'on traverse à nouveau. Les goyaviers représentent la majorité de la végétation entourant le sentier large, glissant et comportant quelques marches (Photo 6). Partir à droite en arrivant à la route puis prendre la direction de Mamode Camp. Bifurquer à la première intersection et rejoindre le parking de l'immense aire de jeu et de repos entourée de cryptomerias (Photo 7). Marcher jusqu'au panneau du parcours sportif qui n'a plus rien de sportif sans ses ateliers. Rejoindre ensuite le croisement des deux routes pour partir immédiatement à gauche en direction du Morne Saint-François, bien indiqué sur les poteaux de l'ONF. Marcher 1200 m dans les longoses et sous les cryptomerias en rencontrant de nouvelles tables de pique-nique ça et là (Photo 8). Ne pas manquer le sentier de raccourci avant un grand virage à gauche de la route. Ce sentier descend sous les grands arbres, franchit la toute jeune Ravine du Butor puis remonte rejoindre la route un peu plus loin. C'est reparti pour 900 m de béton en profitant de quelques points de vue vers la mer au-dessus des fougères (Photo 9). Malgré la randonnée sur route, le trajet verdoyant est très agréable (Photo 10). On peut également repérer le Morne reconnaissable à ses trois filaos qui dépassent (Photo 11). Le départ du sentier du Morne Saint-François est facile à trouver sur la droite après quelques virages. Il débute sous forme de piste puis très vite se transforme en large sentier sous les cryptomerias (Photo 12). Il se rétrécit au fur et à mesure de la descente ; des rondins et des marches facilitent par moment le cheminement dans les descentes un peu plus fortes. On parvient à un premier point de vue sur la Ravine des Patates à Durand. On distingue deux cascades provenant des ravines en face, dont une n-ième ravine Blanche (Photo 13). Vers l'amont c'est une autre cascade venant de la Ravine Grande Marmite qui coule dans la verdure (Photo 14). Le sentier passe parfois au plus près du rempart et peut incommoder les acrophobesL'acrophobie est la peur du vide sur de courts tronçons (Photo 15). La marche est toujours aussi facile jusqu'au morne. Une plateforme bétonnée, emplacement d'un très ancien kiosque, permet de larges points de vue sur le chef-lieu. Sur la gauche, le cœur de la ville et La Montagne sont en partie cachés par quelques arbres (Photo 16). Après avoir profité du panorama, rebrousser chemin jusqu'à la route et bifurquer à droite jusqu'à quelques cryptomerias (Photo 17). Retrouver, sous ces cryptomerias, le sentier qui rejoint les Hauts de Macassis en passant sous les goyaviers et dans les fougères. La descente est légère le plus souvent mais le sol peut être glissant s'il est humide (Photo 18). Continuer jusqu'à l'énorme eucalyptus et partir à gauche vers les cases de Macassis. Marcher une dizaine de mètres sur la route puis partir à gauche, sous un gros filao, sur le sentier Laverdure. Il plonge en quelques mètres vers le gué de la Ravine Bois d'Oiseaux entouré des premières touffes de bambous. Ce sentier, qui aurait aussi pu s'appeler "la verdure", car c'est bien la couleur qui domine sur les 4 kilomètres, serpente sous les cryptomerias, goyaviers et bambous sur un sol moussu (Photo 19). Les travaux entrepris en 2021 ont vite redonné l'éclat qu'il avait perdu depuis une décennie (Photo 20). Même sans travaux, le sentier est toujours visible (Photo 21). Le sentier effectue de plus en plus de lacets serrés pour franchir les pentes de la Ravine du Butor qu'on ne tarde pas à traverser à nouveau (Photo 22). Une partie de la traversée jusqu'au Brûlé s'effectue sous les cryptomerias où il est parfois facile de s'égarer (Photo 23). Les portions les plus agréables sont sous les bambous qui représentent ici la plus grande implantation de l'île (Photo 24). Les portions les moins intéressantes sont celles où les goyaviers poussent si serrés qu'on ne peut envisager de quitter l'itinéraire (Photo 25). Les longoses, quand elles sont mouillées, sont désagréables car elles détrempent tous les vêtements (Photo 26). Une fois la multitude de virages terminés, le bruit des chiens, de la musique à tue tête, des voitures indiquent qu'on se rapproche du Brûlé. Le sentier, très fréquenté, est alors de très bonne qualité même s'il demeure glissant (Photo 27). Ne pas manquer, parmi tous les carrefours, celui qui mène vers la dernière descente pour franchir le Bras Mahot sur une passerelle qui sera bientôt dévorée par la végétation (Photo 28). Emprunter l'escalier sur la gauche puis la route bétonnée qui mène à la RF de la Roche Ecrite. Partir à gauche par la route ou le premier raccourci, assez peu pratique, pour parvenir à l'emplacement du véhicule laissé au croisement de la route de la cascade.

Balises


Balises sur la courte portion de GR. Absolument rien ailleurs.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre au Brûlé dans les hauts de Saint-Denis - Dépasser le Brûlé pour emprunter le route forestière de la Roche Ecrite - Suivre cette route jusqu'au croisement de la route forestière et celle de la Cascade Maniquet - Garer le véhicule puis prendre la route pour une descente au pied de la cascade Maniquet – Remonter et poursuivre sur la route – Bifurquer à gauche sur le sentier de Prévallée ou poursuivre en aller-retour jusqu'aux points de vue sur la Rivière Saint-Denis - Emprunter le sentier de Prévallée qui débute sous d'immenses eucalyptus - Marcher jusqu'à la route de la Roche Ecrite puis prendre à droite vers le parking du parcours sportif - Longer la route du Morne puis un sentier de raccourci – Poursuivre sur la route jusqu'au départ du sentier du morne Saint-François - Suivre le sentier jusqu'à son terme et profiter des vues avant de faire demi-tour sur le même sentier - Rejoindre la route, tourner à droite puis récupérer le sentier qui débute dans un virage et rejoint le hameau de Macassis - Marcher un peu sur la route puis obliquer à gauche vers la Ravine Bois d'Oiseaux sur le sentier Laverdure sous d'énormes touffes de bambou - Longer le sentier Laverdure, franchir successivement la Ravine Boucan Launay puis la Ravine du Butor, le Grand Méandre, le Petit Méandre et enfin le Bras Mahot sur une passerelle – Emprunter l'escalier et la piste bétonnée qui remonte vers la route de la Roche Ecrite - Prendre à gauche en direction de Mamode Camp et de la Cascade Maniquet et retrouver le véhicule au croisement de la route de Maniquet.


Commentaires sur cette randonnée (29)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Sophie M, 11/10/2021 15:39

Refaite hier avec un petit groupe ; tout est en très bon état, il y a même de nouvelles marches qui ont été créées aux endroits glissants (terre glaise) sur le sentier de crête qui descend au Morne St François. Ensuite, pas mal de boue sur la dernière partie (à partir de Macassis). A aucun moment je n'ai eu d'hésitation sur le sentier, large, bien tracé, je n'ai même pas eu à sortir le GPS. Thierrypitisi a dû prendre un mauvais embranchement quelque part. C'est vraiment un très beau circuit !

thierrypitisi@gmail.com, 18/08/2021 21:32

@JPG et Marc DAVID
je ne sais pas quoi vous dire de plus...à partir du Petit Méandre, la trace disparaît au milieu de la boue... je ne peux pas inventer une raison de notre échec, désolé. Je ne suis pas un débutant. Le fait est qu'avec la faible luminosité et la densité des branchages, on a pas trouvé. Je ré essaierai en sens inverse une prochaine fois...

JPG, 17/08/2021 19:57

Merci, Pirlouis pour cette confirmation très rapide.
Je ne fais plus état du sentier de raccourci qui termine effectivement près de la réserve d'eau et du grillage saccagé. On va sans doute très vite le retrouver réparé avec impossibilité de passer. Utiliser la trace que je propose.

pirlouis, 17/08/2021 18:05

rando faite le 17/08/2021. Le sentier est effectivement très bien réhabilité sur une grande partie et on ne perd jamais la trace (le GPS est tout de même utile pour rassurer lors des nombreuses intersections mais globalement il faut simplement suivre le sentier le mieux marqué). Rien à voir avec mon précédent passage (il y a 2 ans je crois) lorsqu'il fallait régulièrement se baisser dans le sentier Laverdure pour éviter la végétation. A présent on peut bien dérouler, du coup on a mis 4h30 pour l'ensemble de la boucle. Il existe toujours le sentier "raccourci" qui part du sentier du morne Saint-François à mi-parcours (au niveau de 2 cryptomérias de part et d'autre du sentier) et rejoint directement la retenue collinaire au niveau de Macassis sauf qu'un grillage haut à depuis été installé pour empêcher le passage au niveau de la retenue collinaire (il se contourne facilement mais on est peut être dans une propriété privée). Cette boucle est vraiment agréable, allez-y!

Marc DAVID, 16/08/2021 18:59
Randonnée complétée le 04/08/2021 en 4h30

À Thierrypitisisi : je ne comprends pas comment un sentier peut se perdre en une semaine entre notre passage et le vôtre ! Il est exact que la fin du Sentier Laverdure, après la Ravine Petit Méandre, n’a pas encore été réhabilitée. Cette partie est plus étroite entre les goyaviers, mais la trace est nette : nous n’avons eu aucune hésitation !

JPG, 16/08/2021 09:01

Thierrypitisisi : Lorsque Sophie M. et Marc David écrivent que c'est remarquablement réhabilité et que j'y suis passé en mars pour remettre à jour la fiche, j'en déduis que l'on passe facilement mais sans doute vous êtes-vous égaré pour une raison que j'ignore. Je n'ai pas le temps d'aller voir de plus près (et ce n'est pas autorisé en ce moment) mais je suis surpris. Vivement le prochain commentaire.

thierrypitisi@gmail.com, 12/08/2021 09:29

Attention nous avons fait cette randonnée dans le sens indiqué et nous avons été bloqué au niveau du Petit Méandre où le chemin était impossible à trouver. Nous étions en fin de randonnée au bout de 13km. Le chemin n'est pas indiqué et se perd au milieu des Goyaviers, ronces et parois rocheuses. Nous avons essayé de reprendre plus en amont... impossible de se frayer un chemin! Heureusement qu'il n'était pas tard car nous avons du rebrousser chemin,... extrêmement frustrant !
Si d'autres personnes ont eu le même problème que nous merci de nous indiquer comment avez vous fait pour sortir de ce petit lit de rivière asséché

Marc DAVID, 05/08/2021 07:24
Randonnée complétée le 04/08/2021 en 4h30

Très belle sortie à faire en ce moment pour les Dionysiens, à moins de 10 km de la ville ! Je confirme les propos de Sophie M. sur le sentier Laverdure remarquablement réhabilité entre le Chemin Macassis et la Ravine Méandre. Le reste du parcours est bien praticable, malgré quelques passages glissants ou étroits.

Sophie M, 22/05/2021 16:35

Un mois et demi après ma précédente venue, je me relance sur ce parcours, mais en partant de l'aire de pique-nique de Laverdure pour être sûre d'avoir la vue au Morne. Pari gagné, c'est beau, lumineux et on dirait qu'ils ont un peu taillé les arbres pour le panorama.
Je poursuis vers le Laverdure. Aucune signalisation mais avec la trace j'arrive vite au départ. Et là, enfin, la découverte, avec la joie de voir le bon état du sentier. Près de 90 % ont été débroussaillés !! Jusqu'à la Ravine Grand Méandres, c'est même "tapis rouge", ils ont recreusé le sentier, comblé les effondrements, coupé, tronçonné, scié tout ce qui dépassait, ratissé et balayé, c'est beau et large. Sacré boulot.
Après ladite ravine, c'est plus brut et nature mais aucun souci, ça passe à l'aise et on n'a même pas besoin de sortir le GPS.
Sur ma lancée, avant la cascade Maniquet j'ai tenté la trace en pointillés qui descend vers la ravine des Merles mais elle finit dans une forêt inextricable ; de même au belvédère, on voit une trace s'enfoncer dans la forêt, mais au bout d'un court laps de temps il n'y a plus rien. J'ai poursuivi par le Prévallée, lui aussi bien nettoyé, élargi, il n'y a plus de souci avec les gués.
Ensuite pour m'éviter la route vers l'aire d'accueil j'ai tourné à gauche puis à droite pour emprunter une route forestière "sauf ayants droits" donc zéro circulation, qui retombe sur le sentier montant du Brûlé et débouche sur le petit parcours de santé.
J'ai emprunté ce parcours et quand il s'approche assez de la route en contrebas j'ai trouvé un passage marron de quelques dizaines de mètres, au lieu de marcher sur le bitume jusqu'à mon véhicule.
Moralité : usez et abusez de ce magnifique parcours ; en plus en ce moment il y a des milliers d'énormes goyaviers bien mûrs.

Sophie M, 18/04/2021 17:22

La cascade Maniquet, après toute la pluie tombée ces derniers jours, est bien en eau. Le point de vue sur l'îlet à Guillaume est très agréable même si un coup de taille-haie ne serait pas de trop. Le premier gué (début du sentieri Prévallée) était recouvert d'eau, il m'a fallu me déchausser et traverser le ruisseau sur environ 3 mètres de large, avec de l'eau au-dessus du genou. Ca donne un petit coup de fouet ! Les 10 mètres de végétation qui ont suivi ont achevé de me tremper !!
Heureusement le petit raidillon permet de se réchauffer. De grosses flaques de boue par endroit, difficiles à éviter. Le second gué était un peu plus praticable, en étant souple et prudente (rochers mouillés casse-gu....) j'ai pu traverser en gardant mes chaussures. Quelques branches en travers mais on passe.
La partie sur le bitume est bien roulante, la forêt est agréable, beaucoup de chants d'oiseaux sauf vers les kiosques où il y avait musique puis petites motos pétaradantes.
Le raccourci est parfois large et dégagé (cryptomérias) parfois boueux et envahi (jouvences). Le sentier du Morne François est très correct mais c'était déjà trop tard pour les vues (montée de la brume un peu avant 10 h). J'ai pu me délecter de quelques goyaviers pour compenser...
En remontant vers la route forestière, il s'est mis à pleuvoir alors j'ai décidé de faire demi-tour, au vu des précédents commentaires et en voyant qu'il y avait au moins 6 ravines à franchir. Je reviendrai en saison sèche, en espérant que la remise en état du "Laverdure" sera effective !
J'en ai profité pour emprunter la partie haute du sentier qui relie le Brûlé à Camp Mamode (rando 1774) pour retrouver tranquillement la voiture.

Randonnée ajoutée le : 12/03/2021