De Maniquet au Morne Saint-François

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h
Distance 12.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1180 - 937 m
Dénivelé positif 400 m
Dernière mise à jour 27/08/2018

Ne pas oublier la carte

Des commentaires font état de l'important état de dégradation d'une partie du parcours. Effectuer la Cascade Maniquet et le Morne St-Françpois en cas de doute en rejoignant les deux petits itinéraires en véhicule, par exemple.

Il est toujours agréable de se vanter d'avoir escaladé un morne. Ici, on ne peut pas jouer les prétentieux car ce morne se visite par une interminable descente. Le Morne Saint-François n'est tout simplement qu'un promontoire parmi un dizaine d'autres aux alentours qui permet de magnifiques points de vue sur le chef-lieu. Depuis le sommet, on voit très bien les falaises de la Redoute ou l'aéroport de Gillot. Toute la région est couverte soit de cryptomerias, soit de goyaviers qui ont parfois envahi les sentiers et rendent difficile la progression. Le retour par la forêt des Hauts du Brûlé est très agréable car le sentier Laverdure est de bonne qualité, traverse de nombreux cours d'eau, chemine sous d'innombrables touffes de bambous et permet de se restaurer de goyaviers (si la saison le permet). Attention de ne pas s'égarer tant les bifurcations sont nombreuses mais on a vite fait de repérer le sentier qui est le plus fréquenté.

La randonnée débute au croisement de la route du Brûlé et de celle de la Cascade Maniquet. Le cheminement est très facile jusqu'à la cascade car effectué sur la route. La descente au bassin est courte et sans trop de difficulté et permet d'admirer une belle cascade, fine et élégante, très connue de la région des Hauts du Brûlé (Photo 1). Après cette incursion en aller retour et si les délais le permettent, pousser jusqu'au bout de la route pour contempler la magnifique et sauvage vallée de la Rivière Saint-Denis à partir de l'aire de pique-nique (Photo 2 : compter 30 minutes AR de route assez plane). Pour cela, tourner à droite avant la bifurcation de Prevallée, franchir la ravine de la Cascade Maniquet et poursuivre sur la route jusqu'à son terminus. Revenir en arrière jusqu'au départ du sentier de Prevallée qui est parfois un peu boueux, surtout au début sous les grands eucalyptus près du Grand Bras. Une bonne partie du circuit suivant s'effectue sur la route ou sur des sentiers en raccourcis (bien étudier la carte, la plus récente si possible, ou repérer quelques pancartes en bordure de route). On trouve facilement sous les cryptomerias le sentier du Morne Saint-François qu'on rejoint sans encombre en suivant un beau sentier en bordure de rempart donnant de beaux panoramas sur la Ravine des Patates à Durand. Le sentier, au début, est large puis se rétrécit au fur et à mesure de la descente. Des rondins et des marches facilitent par moment le cheminement. En bord de rempart, il peut incommoder sur de courts tronçons les personnes sujettes au vertige. La rangée de cryptomerias indique l'arrivée proche du Morne. D'autres panoramas sont possibles depuis le belvédère du Morne St-François qu'on aperçoit sur la photo 4 sous les filaos. Au retour, le sentier qui permettait de rejoindre le Sentier Laverdure à partir du point de vue est trop envahi de végétation (en bleu turquoise sur la carte de la Photo 24), aussi il faut effectuer un détour de moins d'un kilomètre pour retrouver sa trace. Pour cela il faut poursuivre jusqu'au début du sentier du Morne. A la route, tourner à droite et retrouver dans un virage et sous des cryptomerias le sentier qui rejoint  les Hauts de Macassis en passant sous les goyaviers et dans les fougères.  On rencontre à droite avant le hameau de Macassis le sentier envahi qu'on utilisait sur l'ancien circuit. A partir du hameau, il ne reste plus qu'à suivre le sentier Laverdure dans une magnifique forêt de bambous ou sur des portions envahies de longoses ou de goyaviers avant de rejoindre la passerelle puis les derniers sentiers qui rejoignent la route du Brûlé puis le véhicule laissé un peu plus haut.
Important : ne pas partir sans un extrait de la carte, agrandi si possible à partir du site de l'IGN, afin de comparer le circuit ci-dessous et la carte, surtout pour le retour à partir du Morne Saint-François. Tous les petits sentiers qui partent de tous côtés doivent être délaissés pour ne suivre que le principal, bien mieux marqué malgré le nombre peu important de randonneurs qui sillonnent la région. Les risques sont minimes car très peu de sentiers se terminent en cul de sac. En règle générale, les marcheurs se contentent d'effectuer une visite à la Cascade Maniquet puis une autre au Morne Saint-François en utilisant les véhicule entre les deux.

Balises


Balises sur la courte portion de GR. Absolument rien ailleurs.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre au Brûlé dans les hauts de Saint-Denis en passant devant l'hôpital Bellepierre - Dépasser le Brûlé pour emprunter le route forestière de la Roche Ecrite - Suivre cette route jusqu'au croisement de la route forestière et celle de la Cascade Maniquet - Garer le véhicule puis bifurquer à droite sur la route de la Cascade Maniquet et de Prévallée - Faire un crochet pour une petite baignade dans le bassin de la Cascade Maniquet puis remonter sur la route - Continuer sur cette route sur environ 300 m avant de prendre à gauche le sentier de Prévallée qui débute sous d'immenses eucalyptus - Poursuivre, en laissant le sentier qui part sur la droite durant la montée, jusqu'à rencontrer à nouveau une route goudronnée que l'on suit jusqu'à la route de la Roche Ecrite puis à droite vers le parking du parcours sportif - Longer la route du Morne Saint-François (panneaux) qui longe le parcours sportif - Passer la Ravine du Butor et poursuivre 100 m jusqu'aux kiosques - Quitter la route pour emprunter à gauche le sentier balisé rouge et jaune orangé qui rejoint à nouveau la route goudronnée qu'il faut suivre jusqu'au prochain raccourci qui évite la route - C'est sur une dernière portion de route qu'on rencontre à droite le sentier du Morne Saint-François - Suivre le sentier jusqu'à son terme et profiter des superbes vues avant de faire demi-tour sur le même sentier - Rejoindre la route et tourner à droite puis récupérer le sentier qui débute dans un virage et rejoint en ligne presque droite le hameau de Macassis - Marcher un peu sur la route puis obliquer à droite vers la Ravine Bois d'Oiseau et reprendre le sentier sous d'énormes touffes de bambou - Longer le sentier Laverdure et franchir successivement la Ravine Boucan Launay puis la Ravine du Butor, le Grand Méandre, le Petit Méandre et enfin le Bras Mahot sur une passerelle (photo 21) - Continuer sur le sentier sans emprunter la piste bétonnée qui remonte vers la Roche Ecrite (1) pour ensuite rejoindre la route Forestière de la Roche Ecrite - Prendre à gauche en direction de Mamode Camp et de la Cascade Maniquet et retrouver le véhicule au croisement de la route de Maniquet. (1) Si le temps manque pour effectuer toute la boucle, emprunter la piste bétonnée et tourner à gauche sur le sentier de la Roche Ecrite (pancarte), le suivre jusqu'à la piste marquée par une barrière grillagée qu'on suit jusqu'à la route puis le véhicule.


Commentaires sur cette randonnée (14)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Fanch, 22/03/2020 19:43

Une "incitation au non respect du confinement"... Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire... Randopitons devrait-il fermer parce que certains ne pourraient pas résister à enfreindre la règle, éblouis qu'ils sont par la qualité des informations et la beauté des panoramas?

david, 22/03/2020 10:41

Merci et bonne journée
NOU REST LA CAZ

Ousarsiph2, 22/03/2020 07:29
Randonnée complétée le 19/03/2020 en 3h20

Bonjour. Je n'imaginais pas un tel effet de mes commentaires sur david, qui l'inciteraient à enfreindre la loi ! C'est flatteur d'un certain côté mais c'est bien involontaire ! Je corrige donc pour éviter d'entrainer malgré moi les plus influençables à l'insoumission.

david, 22/03/2020 06:35

Je trouve que les derniers commentaires sont une incitation au non respect du confinement, et ne sont pas acceptables
REST ZOT CAZ!

JPG, 21/03/2020 20:56

Merci Ousarsiph2 pour l'idée de sortie transmise aux "habitués". Mais je croyais que tu étais confiné !

Ousarsiph2, 21/03/2020 20:02
Randonnée complétée le 19/03/2020 en 3h20

Je complète mon commentaire précédent, pour ceux qui seraient intéressés (après le confinement) : un ancien et superbe sentier (parcouru avant le confinement) , peu entretenu mais pas totalement abandonné non plus, permet de relier la Convalescence, le Piton du Butor puis le sentier Laverdure. Les pointillés s'arrêtent sur la carte mais continuent sur le terrain. Pour les habitués...

Ousarsiph2, 19/03/2020 14:44
Randonnée complétée le 19/03/2020 en 3h20

Boucle faite avant le confinement en suivant à peu près le tracé de Marc David publié ci dessous, dans le sens des aiguilles d'une montre . Je suis parti du terminus du bus sur la route de la Roche Ecrite. Les 100 premiers metres du "vrai" sentier Laverdure sont assez compliqués (végétation, sentier effondré etc). Mieux vaut le rejoindre en suivant la trace de la fiche qui rejoint le sentier Laverdure au passage du Bras Mahot par une piste bétonnée. Sentier vraiment sympathique à partir de là, un peu encombré parfois, mais sans difficulté majeure. Les rares doutes sur le chemin sont rapidement levés et l'on arrive ravi à la route de Macassis. Pas de détour par le Morne St François mais remontée à la route forestière par les sentiers, dont celui marqué d'un fin trait noir sur la carte passant au point 1141 ( Ça passe et c'est le seul passage où j'ai croisé du monde ! ).

Laulau, 14/02/2020 18:16
Randonnée complétée le 08/02/2020 en 1h30

Balade faite le 08 février en commençant par le morne st francois avec un temps couvert et de la brume. Sentier moitié dans la forêt moitié sur la « route » point de vue super sur le sentier mais une fois au bout du sentier aucune vue la nature a repris ses droits et ils ne permettent pas de voir la vue sur st Denis. Préférer un point de vue plus haut avec une belle cascade éphémère !
Cascade maniquet rejoint comme indiqué par la voiture au début du sentier. Jolie cascade coin sympa belle vue. Fait avec des enfants en bas âge sans problème avec de la vigilance !!

Marc DAVID, 10/01/2020 17:58
Randonnée complétée le 10/01/2020 en 4h00

Boucle effectuée aujourd'hui (10/01/2020) en rejoignant directement l'aire de pique-nique de Mamode Camp sans passer par la cascade Maniquet (cf. photo de la trace). Je confirme les deux commentaires précédents (à lire pour éviter les erreurs de parcours). Le sentier raccourci et le sentier Laverdure sont tous deux en bien meilleur état que lors de mon dernier passage il y a 2 ans. Les franchissements de ravines et quelques passages étroits nécessitent un peu d'attention, mais sans plus. Soyons nombreux à emprunter ces deux sentiers en donnant au passage quelques coups de coupe-coupe pour les améliorer encore...

pirlouis, 05/10/2019 15:30

faite aujourd'hui (5/10/2019). Le sentier raccourci (en bleu sur la photo 24) existe toujours. Il faut être attentif pour ne pas louper le début du sentier mais une fois qu'on y est il se fait très bien (en tout cas plus facilement que le sentier Laverdure). A la fin du sentier raccourci vous arrivez sur une retenue collinaire et il y a un grillage qui sépare le sentier raccourci du sentier à rejoindre mais ce grillage s'enjambe facilement. Par la suite, le sentier Laverdure est effectivement très bien par endroit (même s'il faut parfois se baisser pour passer sous des Goyaviers qui se sont écroulés) et plus compliqué sur 2 secteurs. On s'est fait avoir sur les mêmes secteurs que le commentaire laissé par Alexile (je conseille donc de bien lire son commentaire). Voici mes compléments : pour le 1er secteur, tout se joue après les longs lacets depuis la ravine du Butor, vous arrivez dans une petite zone ouverte sans arbre et vous avez un sentier qui part en montée et qui vous induit en erreur alors qu'il faut partir sur la droite par un sentier qui ne se voit pratiquement pas. Pour le 2nd secteur, quand vous arriverez à une bifurcation avec 2 sentiers de même gabarit de part et d'autre d'une grosse touffe de bambous, prenez celui de droite et restez sur la sente principale même si vous vous éloignez de la trace GPS pendant quelques temps, vous la rejoindrez par la suite sans problème. Dans tous les cas, dès que vous arrivez dans des zones trop galère, faites demi tour, c'est que vous vous êtes perdus. Sur la fin du sentier Laverdure (après la passerelle de la photo 22) vous pouvez rejoindre directement Mamode Camp par un sentier très agréable qui part sur la gauche juste avant de rejoindre la route qui relit le Brulé à Mamode Camp et éviter ainsi de remonter par la route.
C'est vraiment une superbe boucle et plus on y ira mieux le sentier résistera aux assauts des longozes, goyaviers et vigne marrone qui menacent à terme de le recouvrir.

Randonnée ajoutée le : 01/07/2012