Le Piton de l'Eau depuis le Textor par la piste et retour par le sentier

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h
Distance 16.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2180 - 1860 m
Dénivelé positif 510 m
Dernière mise à jour 25/06/2019

Long parcours Marmailles mais sans difficulté

Ce trajet pour se rendre au lac du Piton de l'Eau n'est ni le plus spectaculaire ni le plus agréable mais comme c'est le plus facile, il est encore souvent utilisé pour visiter une curiosité rare à la Réunion. Si de nombreux petits cratères se remplissent d'eau au moment des fortes pluies, ils ne conservent jamais cette eau qui s'évapore au moindre rayon ou souffle de vent. Le lac du Piton de l'Eau se remplirait aussitôt si on cherchait à le vider. Même si le cadre est magnifique, l'endroit n'invite guère à la baignade car ses eaux sombres sont plus inquiétantes qu'attirantes. Le repos qu'on peut prendre sur ses berges herbeuses fait oublier la poussière de la piste ou la longueur du trajet. La boucle s'effectue en trois grandes étapes distinctes : une piste monotone mais dans un cadre sauvage, des prairies et des troupeaux autour du petit lac de cratère et un retour par un sentier au milieu des branles sur une terre rougeoyante.

La randonnée débute au Piton de Sable, à la barrière qui empêche tout passage vers le lac en empruntant en véhicule la piste forestière qui rejoint un parking après plusieurs longs lacets. Depuis cette fermeture, la distance est substantiellement rallongée même si la pente est faible. D'une balade familiale, cette sortie est devenue une longue randonnée qui peut décourager les personnes âgées ou mal entraînées. Il faut espérer que cette barrière sera un jour relevée et que tout le monde pourra aller photographier un tec tec qui se mire dans l'eau. Afin d'éviter de passer deux fois au même endroit, la carte ci-dessous propose d'effectuer la première partie par la piste et le retour par le sentier. La piste passe d'abord au plus près du Piton de Caille (Photo 1) qui peut se visiter en utilisant les sentiers creusés par les bovins. Au pied de ce piton, une carrière naturelle de terres rouges et ocre crée un beau spectacle naturel (Photo 2). C'est parti pour près de 10 kilomètres dans la poussière s'il n'a pas plu, sur une piste large et facile qui chemine parfois par de très longs lacets et détours pour éviter les failles du sol ou des ravines. On bénéficie de très beaux panoramas sur le Piton des Neiges durant une bonne partie de la descente (Photo 3). Pas de fortes pentes qui coupent les jambes ou le souffle. La végétation n'est pas très haute mais souvent très touffue comme ici sur le Piton des Treize Cantons (Photo 4). Des hors sentiers sont possibles pour les aventuriers à la condition qu'il n'y ait pas de brume (Photo 5). Après deux heures de marche calme, on parvient à l'ancien parking qui marque le départ vers le lac ou, en face, vers le Pas des Sables. On poursuit toujours sur la piste qui est devenue moins sableuse et très agréable au milieu des prairies et des anciens petits volcans qui ont poussé là durant les millénaires précédents (Photo 9). La pente est un peu plus forte qu'avant la barrière jusqu'au Piton Brèdes (Photo 11). Les derniers lacets rapprochent de la fin de la boucle ; en profiter pour repérer les raccourcis qu'on empruntera au retour. On rencontre le sentier qui repart vers la gauche en direction du Piton des Cabris et la Plaine des Palmistes mais on reste sur la piste pour rejoindre le sentier du Piton de l'Eau qu'on repère facilement sur la droite. La pente est faible et ombragée et on rejoint le sommet en deux minutes. En fonction de la position du soleil on peut rapporter de magnifiques clichés du lac ou des prairies alentour. L'endroit est charmant avec cette petite surface d'eau qui reflète les bois alentour (Photo 12). Après un bon casse-croûte et du repos, on peut affronter le retour qui sera plus court car il utilise le sentier en direction du Piton Textor. Il débute sur la gauche en fin de descente du lac et chemine, parallèle à la route, en longeant les prairies ou en coupant les lacets. Les vaches ruminent en regardant passer les randonneurs et semblent peu impressionnées (Photo 14). Comme tous les raccourcis en montagne, la pente est plus forte que sur la piste mais la distance à parcourir est plus courte. Le sentier n'est jamais très éloigné de la piste et en emprunte même parfois le tracé. On retrouve plus haut la barrière proche des dispositifs de traitement et chargement des troupeaux. Passer la barrière, le sentier remontant à l'oratoire Ste-Thérèse et bifurquer à gauche quelques mètres plus loin. On laisse définitivement la piste grise pour attaquer le sentier ocre qui glisse par endroits lorsque la couche de scories est trop épaisse. Le sol est le plus souvent dur car basaltique. Les roches sont bien fixées au sol et bougent peu. On rencontre ça et là des dépôts de glaises ou terres ferrugineuses colorées du plus bel effet mais totalement arides (Photo 17). Le sol n'est jamais plat et le sentier chemine en ligne presque droite dans une végétation constituée de branles et petits tamarins entourés de vastes zones recouvertes de lapilli (Photo 20). Il arrive qu'on rencontre de petites vaches qui semblent vivre en liberté. Certaines portions de sentier bordées de branles sont plates, peu boueuses et agréables à la marche (Photo 23). Il s'approche ou s'éloigne régulièrement de la piste mais il est impossible à perdre des yeux. En face du Piton de Tangues, il traverse un petit bois de tamarins poussant sur une pelouse verte et rase qui peut donner envie de se reposer pour un ultime casse croûte avant de terminer la boucle (Photo 28). A la fin du bois verdoyant, le sentier devient plus plat et effectue quelques dents de scie pour rejoindre la piste employée au départ. Les antennes situées au sommet du Piton Textor indiquent la fin proche de la sortie en prenant à gauche à la piste en direction de la route forestière du Volcan. Après un épisode pluvieux, ne pas hésiter à visiter le cratère du Piton de Sable ou Piton dans l'Bout pour y voir son petit lac temporaire, marqué de bleu sur la carte mais qui, en réalité, n'est rempli qu'un mois par an.

Particularités

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Bourg Murat et rouler en direction de la Fournaise - Passer le Nez de Bœuf et se garer au début de la Piste Forestière du Piton de l'Eau, en face du Piton de Sable - Marcher sur la piste jusqu'à la barrière de la zone des prairies et poursuivre jusqu'au Piton de l'Eau - Faire le tour du lac de cratère puis rejoindre la piste - Bifurquer sur la gauche pour rattraper le sentier de raccourci qui évite la piste sur presque toute sa longueur et rejoindre la barrière - Bifurquer à nouveau à gauche sur le sentier qui rejoint en montée constante le Textor - S'arrêter à la route forestière et rejoindre le véhicule.

Time lapse de Guillaume Lescoute

Quelques secondes à rêver devant le petit lac.


Commentaires sur cette randonnée (10)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Syl Via, 17/10/2018 17:00
Randonnée complétée le 07/08/2018 en 4h30

Très belle sortie en plein soleil au mois d'aôut! ;)

lafleche974, 31/08/2018 22:37
Randonnée complétée le 28/08/2018 en 4h00

Sous la pluie entre sentier et piste, j'ai pris beaucoup de plaisir

Sophie M, 20/08/2018 07:51
Randonnée complétée

Faite hier par une journée sans nuage en venant de l'aire de Piton Sec ce qui a rajouté 12 km mais quand on aime on ne compte pas !! On commence par le sentier et on rentre par la piste (permet d'aller plus vite si la météo n'est plus si belle). Pas une once de boue tout du long, il faut le signaler. J'adore la petite forêt de tamarins que l'on traverse vers Piton Tangue, de nombreux gros troncs couchés et tortueux à observer. Paysages très variés (en plus des nombreuses vues) typiques du volcan.

cameunier, 09/08/2017 16:35
Randonnée complétée le 03/08/2017 en 6h00

C' est effectivement en juillet-août que les arums sont les plus beaux! je joins quelques photos, j'ai trouvé la balade magnifique, on a même eu de la glace vers 8h du matin!

RoseRun, 10/01/2017 09:23

Mauvaise marcheuse, faux plat et pourtant 5H juste pour le retour, 8 H en tout (si les 2 barrières sont fermées), avec des petites pauses surtout au retour. Et pas de fleurs à voir en janvier. C'est plutôt vers juillet août, si je souviens de ma première sortie.

pleo, 04/01/2017 20:08
Randonnée complétée le 09/10/2016 en 6h00

Sentier effectivement peu interessant pour la marche car il longe et emprunte en bonne partie la route forestiere et l'emprunte en partie. Mais le site du piton de l'eau, entouré d'arums, est très agréable. Effectué en 06h00 sans les pauses avec 2 enfants de 09 et 10 ans qui s'initiaient à la marche.

Sophie M, 04/04/2016 10:09
Randonnée complétée

Fait en VTT mais on a croisé plusieurs randonneurs. Piste large, bien caillouteuse par endroits ; la petite montée au piton est très propre. Attention il peut y avoir des véhicules sur la piste (fermiers venant voir leurs vaches).

JPG, 13/03/2016 15:20

Merci Didier, c'est vrai que j'avais marché vite. J'ai rajouté une heure pour que tout le monde y arrive dans les temps

Didier23, 12/03/2016 11:06
Randonnée complétée le 11/03/2016 en 4h40

Pour faire en 4h il faut "envoyer" un peu...

LUCAS, 17/02/2016 16:25
Randonnée complétée le 07/06/2015 en 8h00

Petite balade sympa a faire en famille et prendre sont temps pour apprécier le paysage

Randonnée ajoutée le : 01/10/2014