De Bois Court au Pont d'Yves par la Canalisation des Hirondelles

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Faible
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h45
Distance 18.9 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1347 - 890 m
Dénivelé positif 540 m
Dernière mise à jour 16/04/2020

Canalisation des Hirondelles ? un bon tuyau pour la rando !

La canalisation des Hirondelles est assez connue à la Réunion, du moins son nom. A chaque cyclone ou grosse perturbation, des éboulis ou des roches qui tombent des hautes falaises déplacent, percent ou écrasent la canalisation, privant ainsi d'eau une bonne partie du Tampon et de quelques villages alentour. C'est une canalisation qui court sur les flancs du rempart séparant le Pont d'Yves de Grand Bassin et arrivant 30 mètres plus bas que la station de pompage qu'on rencontre dans la descente de Grand Bassin. On retrouve plusieurs similitudes avec la canalisation des Orangers (quasi platitude du circuit, largeur du chemin, à-pics impressionnants, paysages alentours sublimes, etc). Le seul problème vient de la fermeture officielle du sentier qui suit la tuyauterie. Une porte grillagée en interdit l'accès côté Grand Bassin même si une discrète "échelle" a été soudée entre la porte et la muraille. Une autre porte, qui se passe plus facilement, remplit le même office à l'arrivée à Pont d'Yves. L'astuce consisterait donc à effectuer le trajet en partant du Pont d'Yves mais cette randonnée ne serait pas assez sportive, aussi est-elle proposée ci-dessous à partir de Bois-Court. Les plantes ont tendance à envahir rapidement mais les travaux d'entretien de la canalisation imposent de nettoyer régulièrement. Le cheminement le long de cette canalisation ne comporte aucun danger, excepté le passage de la grande cascade sur un sentier béton très étroit. La largeur du chemin, taillé dans la roche, empêche toute crainte liée au vertige. Il ne faut bien sûr pas s'approcher de trop près du rempart lorsque la végétation se raréfie et on se doit de faire attention lorsqu'on passe les petits éboulis qui recouvrent le tuyau sur quelques mètres. Espérons que, comme de Sans Souci aux Orangers ce sentier sera bientôt ouvert officiellement car il offre des panoramas extraordinaires sur toute la région du Bras de la Plaine. Le passage de la porte se fait sous l'entière responsabilité de celui qui décide d'effectuer ce magnifique trajet.

La randonnée débute à Bois Court et emprunte la très connue descente vers Grand Bassin. On peut partir du sentier proche du belvédère ou comme ici au Chemin Thomas Payet. Le premier longe le rempart, l'autre emprunte un sentier qui file droit au rempart. Les deux se rejoignent en début de descente. La pente est immédiate sur escaliers en béton, terre humide, roches et marches en pierre. Quelques rambardes sommaire protègent les parties un peu vertigineuses ou un ancien éboulis (Photo 2). Dans le fond de la vallée, on voit une partie du village de Grand Bassin, le bassin et la cascade du Voile de la Mariée et le Bras des Roches Noires (Photo 3). Après une série de lacets serrés (Photo 4), le sentier oblique sur la droite sur une pente beaucoup plus douce épousant la courbe de niveau. Après un oratoire sur la droite, il descend un peu plus en direction de la station de pompage. On rencontre les premières tuyauteries changées en 2018 par d'importants travaux. Franchir les installations sur des caillebotis métalliques ou des échelles. Les panoramas sur les remparts en face sont sauvages et magnifiques mais on les verra bien mieux dans quelques minutes (Photo 5). La pente s'intensifie sur de nouveaux lacets vers le Petit Coteau. Ne pas manquer, sur la gauche, le sentier qui part en direction de la canalisation des Hirondelles. La jonction jusqu'à la porte qui en interdit l'accès est très rapide. Elle semble impossible à franchir mais comporte sur la gauche des ferrailles soudées afin de constituer une échelle comme pour justement inciter à passer ! Une fois l'obstacle franchi on cheminera durant 6 kilomètres sur un large chemin creusé à même le roc depuis de nombreuses décennies. La pente est pour ainsi dire totalement inexistante et c'est sans effort qu'on chemine sur le flanc de la falaise (Photo 6). Un énorme pied d'ananas du pauvre (Monstera délicieux) recouvre quelques rochers à flanc de falaise (Photo 7). La vallée est étroite et les pitons en rive droite du Bras de la Plaine semblent tout proche (Photo 8). On s'arrête très souvent pour admirer les nombreux panoramas sur la région ; c'est tout d'abord Grand Bassin, ses rivières et cascades, ses vallées encaissées (Photo 10) et tous les pitons alentour. Les virages imposés par la montagne permettent de voir parfois la canalisation au loin et les importants travaux qu'il a fallu réaliser pour alimenter toute une population en eau (Photo 11). Certains travaux ont nécessité de cacher la tuyauterie dans des coffrages bétonnés pour les protéger des chutes fréquentes de roches (Photo 12). D'autres, très impressionnants ont permis son passage sous de hautes cascades (Photo 13). Le sentier bétonné est étroit et très vertigineux (Photo 14). Le moindre faux pas peut être fatal mais, objectivement, la largeur est suffisante pour passer, même pour les jambes flageolantes de certains marcheurs. C'est 300 mètres avant d'y arriver que ce passage fait peur quand on aperçoit la hauteur de la faille, fort heureusement toujours à sec (Photo 15). Une fois cet écueil passé, le parcours est toujours le même sur un sol plat en longeant la canalisation (Photo 16) qui laisse partir parfois des milliers de litres d'eau s'échappant d'une fissure crée par une chute de pierre depuis la falaise. Dans ce cas, le franchissement doit se faire toujours du côté de la canalisation et surtout pas de celui du vide. En face, la très haute faille de la Ravine Mal au Ventre peut abriter de belles cascades en cas de fortes pluies (Photo 19). En fonction des directions imposées par les virages, on a constamment sous les yeux les magnifiques paysages autour de Grand Bassin (Photo 19) ou vers l'aval de la rivière. Peu après la haute cascade à sec, on se retrouve en face de l'Îlet Marron (Photo 20). On distingue très bien le plateau qui abrita cet îlet reculé et surtout le rein dangereux par lequel y on arrive depuis l'Entre Deux (Photo 21). Si l'îlet Marron est depuis longtemps abandonné, il en est autrement des quelques uns qu'on peut deviner au plus près du Bras de la Plaine en les repérant à leur toiture (Photo 22). Plus loin, la vallée entière permet d'en chercher d'autres en amont du barrage qu'on dominera bientôt (Photo 23). L'Îlet Aurélien Dijoux semble très proche quand on le surplombe alors qu'il est situé 400 m plus bas (Photo 24). On rencontre quelques trouées dans la falaise ou d'autres ouvrages bétonnés sans qu'on devine immédiatement leur utilité (Photo 25). Peu après, la canalisation est fixée à la falaise et le sentier disparaît pour être remplacé par une longue passerelle pouvant occasionner certaines appréhensions pour les moins habitués (Photo 26). Cette passerelle souffre régulièrement des chutes de pierre et il faut l'éviter par temps de pluie qui favorise ces chutes (voir ci-dessous le commentaire et photos de Martial le 26/11/2018). La fin du trajet aérien arrive rapidement par le franchissement de la porte grillagée avertissant d'ailleurs des dangers possibles sur le trajet (Photo 27). Plus haut, dans un lacet du Chemin Henry Cabeu, deux grands réservoirs récupèrent l'eau de la canalisation. Si aucun véhicule n'a été prévu près des réservoirs, on peut regagner Bois Court par le Chemin Henry Cabeu qui se termine longtemps plus tard sur la D70, en direction de Bois Court. Cette remontée est un peu longue mais s'effectue entre champs et prairies avec très peu d'habitations.
Ceux qui n'aiment ni le goudron, ni les fortes pentes de la remontée, effectueront cette randonnée en franchissant la porte du côté de Bras de Pontho et s'arrêteront 6 km plus loin à la porte fermée vers Grand Bassin pour revenir au point de départ.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à la Plaine des Cafres et rejoindre Bois Court pour prendre le sentier de Grand Bassin - Démarrer la randonnée, soit à l'Horloge à Eau, soit à la Rue Thomas Payet en suivant ou en filant tout droit vers le rempart - Entamer la longue descente vers Grand Bassin et passer la station de pompage - Poursuivre la descente (30 m D-) jusqu'à un croisement discret de sentiers et prendre à gauche vers une barrière métallique - Passer la barrière - Longer ensuite la canalisation jusqu'au Pont d'Yves - A la route qui redescend au Pont d'Yves ou remonte à Piton Yacinthe, faire demi-tour et reprendre le chemin inverse pour regagner Bois Court.
Ceux qui on souffert du vertige ou ne veulent pas remonter le rempart de Grand Bassin prendront cette route et la remonteront vers le Nord jusqu'à Bois Court et au véhicule. Suivre alors la petite route très facile à repérer sur la carte de la Photo 28, en orange.


Commentaires sur cette randonnée (11)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Caro Run, 28/06/2020 17:38
Randonnée complétée le 28/06/2020 en 7h30

Fait de Pont d'Yves à Grand Bassin et ressortis par le Bras de pontho (25 kms).
Magique la canalisation, pas de grosses difficultés si vous n'avez pas le vertige.... à faire
Le sentier est globalement propre, faire attention où on pose les pieds car un peu de végétation par endroit et quelques bonnes douches dues aux grosses fuites d'eau.
Un régal pour les yeux !

Pitchou987, 26/06/2020 16:59
Randonnée complétée le 17/03/2020

@Youli Ti
Comment était la végétation sur le parcours ? Vu que tu n'en parles pas j'aurai tendance à dire que c'est bien dégagé. Mais y étant passé à la mi-mars c'était faisable mais bien bouché par endroit !
Donc si le chemin a été débroussaillée je veux bien des infos, car en effet c'est vraiment une rando magnifique !

Youli Ti, 25/06/2020 21:51
Randonnée complétée le 25/06/2020 en 10h00

Parcours vraiment exceptionnel au niveau de la canalisation. Très peu de risques même s'il vaut mieux ne pas avoir le vertige. Les points de vue sont à couper le souffle. Nous avons marché de Pont d'Yves à Grand Bassin et nous sommes revenus par le Bras de la plaine. Grosse marche mais ça vaut largement le détour.

Martial, 26/11/2018 08:20
Randonnée complétée

25/11/2018, Une sortie toujours aussi belle offrant des points de vue extraordinaires.
Comme le précise Flavio, il n’y a pas de difficultés insurmontables, cependant attention, vous allez devoir traverser des zones ou la végétation est dense, des zones d’éboulis instables et de nombreuses fuites qu’il va falloir négocier avec prudence, des vides impressionnant ou il ne faudra souffrir d’aucun vertige.
En résumé, ne tentez cette sortie que si vous êtes motivés et habitués de ce style de passages.
N’y emmener surtout pas d’enfants ou de personnes susceptibles de souffrir de vertige. Gardez également à l'esprit que l'on franchit quelques interdits si on décide de la réaliser.
Si l’on prend le sentier au niveau des réservoirs d’eau, c’est plus difficile à cause des éboulis qui ont endommagés le passage et la passerelle. Il y a cependant maintenant, une possibilité de rejoindre le sentier sans passer par cette partie relativement dangereuse, il faut remonter la route un peu au-dessus des réservoirs, une fois passé le radier du Bras Sec, repérer à gauche un portail, dirigez-vous vers le rempart et trouver l’entrée d’une sente, équipée d’escalier en bois, jusqu’à l’échelle en alu et prenez pieds sur le sentier.
Ce passage n’existait pas à l’époque de la réalisation de cette fiche.
Pour une meilleure localisation ma photo 1 vous indique les coordonnées du point à atteindre pour rejoindre le départ du passage.
Mon conseil, préférez réaliser cette sortie dans le sens Pont d’Yves vers Grand Bassin, et ne faites pas l’aller-retour qui pourrait paraître fastidieux, vous pouvez faire le retour par le chemin Henri Cabeu, très agréable de traverser cette zone, même si on marche sur le black.
Une idée pour les sportifs et amateurs de tuyaux, enchaînez canalisation des Hirondelles, et canalisation du Bras de Ste Suzanne et sortie par le sentier Mollaret, vous vous ferez récupérer au parking mare à boue.
Photos jointes, nr1 les coordonnées du sentier de secours, nr 2 le sentier de secours, nr3 la passerelle de la photo 23 sur la fiche en piteux état, nr4 les fuites sur la canalisation sont très nombreuses, photo nr5 quelques passages délicats ou il va falloir redoubler de vigilance.

Flavio Hoarau, 15/09/2018 20:48
Randonnée complétée le 12/09/2018 en 1h30

Fait cette semaine, c'était génial, pas de difficultés insurmontables.

Yas, 05/08/2018 22:34

faite le jeudi 2 aout.
On est parti de grand bassin en prenant soin de laisser un véhicule à pont d'Yves.
Il y a beaucoup de travaux sur le chemin de grand bassin mais le passage est possible et sécurisé par les équipes d'ouvriers sur place.
la première moitié du chemin de la canalisation n'est pas défrichée donc on recommande un pantalon pour éviter les griffures sur les jambes. du coup, sur cette partie on avance pas très vite. cela dit ça permet d'admirer le passage qui vaut vraiment le détour. Quelques petites fuites n'entravent pas le passage et à certains endroits la canalisation a été protégé par des sacs de graviers qui se franchissent sans problème. le passage de la cascade est effectivement très vertigineux. Il y a une ligne de vie bien utile. Environ 600 m après la cascade, le chemin a été défriché et le passage est donc facilité. Il y a plusieurs zones de travaux et plusieurs éboulis franchissables qui au fur à mesure des travaux sont à nouveau recouvert, dur métier que la maintenance de cette canalisation. Sur un éboulis, il y a des cordes pour sécuriser le passage et une belle fuite rend les cailloux glissants. Sur la dernière partie avant point d'Yves lorsqu'on quitte les bras de la plaine, la zone est très exposée aux chutes de pierres. La canalisation a été refaite, il reste des lignes de vies hs et on note des passages réguliers probablement des équipes de maintenance. une échelle récente permet de rejoindre un chemin pour sans doute ressortir sur le plateau mais nous avons opté pour finir de longer la canalisation et là ça s'est corsé pour les 200 derniers mètres... la canalisation est recouverte de végétation, éboulements, une passerelle est envahie de petits arbres et la dernière passerelle 50 m avant le portail est complètement défoncée. il y a une ligne de vie que j'ai utilisé pour passer car le passage est à pic. Nous avions une corde que nous n'avons pas utilisé car les passages sensibles sont déjà équipés.
Parcours vertigineux de bout en bout donc ne pas s'y aventurer si on y est sensible.
Panorama exceptionnel, un régal.
Le sentier est susceptible d'évoluer très vite en fonction des éboulis et de la végétation qui reprends vite ses droits. Nous avons eu de la chance.
J'oubliais... C'est également le lieu où l'on peut observer les plus belles bibes de la réunion. Il faut défaire entre 50 et 100 toiles d'araignée pour passer....:-)

Martial, 07/03/2017 19:49
Randonnée complétée

Une très bonne alternative à l'aller retour est de remonter sur bois court et de rejoindre le réservoir du chemin Henri Cabeu par la route en trottinant.

PHILIPPE . R, 07/03/2017 18:09
Randonnée complétée le 07/03/2017 en 6h30

Sentier recouvert de végétation, tenue longue de rigueur. Du coup moins de sensation de vertige. Il reste les passages des cascades mais le revetement en béton permet de bon appui.
Il faut compter 4h40 mini de portail a portail A/R
Sur la fin le sentier est mieux et il y a une nouvelle passerelle.
On retrouve toute la magie des canalisations de la réunion .

Aurélie Grondin, 06/05/2016 18:22
Randonnée complétée le 16/04/2016 en 6h30

Sens Pont d'Yves vers Grand Bassin. Un plaisir pour les yeux. Petite ballade de santé. Le sentier est bien dégagé quelques belles araignées pei histoire de rajouter du piment. Attention aux possibles vertiges (plus que probable ) et aux énormes pressions d'eaux causés par les fuites sur la canalisation (qui laissent néanmoins l'occasion de faire de belles photos d'arc en ciel qui jaïssent de la falaise ). Pour les amoureux de la nature il y a de magnifiques photos à faire(notamment sur la plate forme hélicoptère ou la vue est epoustouflante !)et beaucoup d'oiseaux à rencontrer. Un régal aussi bien pour les yeux que pour les jambes.
Tout de même à bannir comme choix de rando avec les enfants ; ) .

Compte supprimé, 27/03/2016 19:56

Randonnée ajoutée le : 01/06/2012