markus

St-Pierre, Réunion, 65-70 ans, membre depuis 28/03/2018

Dernière activité: il y a 1 jour


Je suis résident

Les commentaires sont ordonnés du plus récent au plus ancien.

Randonnée faite en 2 jours, avec nuit au gîte du volcan, et départ de Grand Coude...la fin de la montée vers le morne Langevin est effectivement très sportive et mobilise autant les bras que les jambes (de plus, elle est longue!).Aucune difficulté, au début, pour trouver le sentier qui permet d’atteindre le Morne Langevin, grâce aux marques oranges, mais on s'est tout de même un peu égaré dans la forêt, suite à une flèche orange vraiment ambigüe (attention aux flèches!). La descente sur Grand Galet est vraiment agréable, le sentier pour remonter à Grand Coude toujours aussi sportif, mais bien dégagé...la durée indiquée (9h30) me semble un peu courte...bravo à ceux qui mettent encore moins!

Jolie randonnée sportive faîte la semaine dernière; le sentier est toujours bien visible, même sur le plateau (quoique beaucoup plus discret), sauf en s'approchant du ruisseau, mais, alors, il suffit de se laisser guider par la musique de l'eau...juste avant de descendre sur le plateau, un sentier monte sur la droite vers la crête; très vite, ce sentier devient très technique (est-ce encore un sentier?), mais la montée est courte, les branches nombreuses pour s'accrocher, et les panoramas, de la crête, sont somptueux. On peut redescendre directement sur le plateau de là-haut à travers une jolie forêt moussue...

Tous le sentier (que j'ai parcouru aujourd'hui) a été nettoyé, et on arrive au manguier en moins d'une heure de marche tranquille ( attention tout de même à quelques portions de sentier pentues, friables et glissantes, surtout après la ravine, ou plutôt avant, au retour, la descente étant, comme souvent, plus dangereuse!)

La table de pique-nique du bois rouge tombe en ruine, comme le sentier qui y mène; il n'y a plus de passerelle sur la rivière (mais, en ce moment on peut facilement passer à gué); sinon, les autres sentiers parcourus sont en bon état, celui vers la cascade ti-chien est bien indiqué... Attention à la fin de la descente du Piton Morel: on suit le chemin jusqu'à la départementale, on tourne à gauche, et on prend la première à droite...

Forêt effectivement de toute beauté...la pancarte du bras Cabot est à l'agonie, mais le chemin (très boueux et quelquefois acrobatique!) reste partout visible. J'ai été étonné du nombre de déchets jonchant ce sentier très isolé(paquets de cigarettes, bouteilles plastiques, emballages de paquets biscuits)...j'ai compris leur provenance en croisant un campement installé sur le Bras Magasin, au delà du captage, les déchets éparpillés autour sont de même nature que ceux qui parsèment le chemin... Sinon, le temps indiqué me semble un peu juste...j'ai mis presque 6 heures, sans compter la magnifique promenade sur les berges de la rivière...

Refais cette randonnée le 26/03...toujours aussi beau, j'ai aussi poussé un peu au delà de l'échelle (qui me semble moins horizontale qu'avant-?)...on peut monter assez haut grâce aux racines, mais à un moment, au pied d'une paroi verticale, ça semble vraiment délicat (j'ai abandonné à cause des pluies, peut-être peut-on continuer vers la droite?) Ne pas manquer de descendre la ravine, au niveau de l'échelle, pour de beaux points de vue sur la cascade et le point d'eau...

Le petit tour de Grand Coude 30/03/2019 17:12

Peu avant d'atteindre le rempart, le sentier se sépare en deux branches (comme un T), j'ai pris à gauche, erreur!, c'est un cul de sac, il faut donc prendre à droite...un peu plus loin, on tombe sur les deux branches d'un Y, j'ai pris à gauche (décidément!), on arrive en fait plus haut que le fameux rochers à la fameuse vue. En remontant un peu, on a aussi quelques belles vues, sur les grosses roches proches du rempart... Sinon, très jolie descente dans la forêt, pas trop de vigne marron, mais prendre au départ le discret sentier qui longe le rempart, et pas le pseudo sentier qui s'en va vers la droite! Le plus pénible reste le long détour final par la route, on a envie de couper à travers champs, mais des barbelés et de menaçantes pancartes retiennent de tenter l'expérience..

C'est le moment d'y aller! Les pétales des tibouchines forment un tapis féérique...le sentier du Bras Canot est en bon état jusqu'à l'embranchement du "sentier qui plonge", facile à repérer et, sur celui-ci quelques rubans permettent de lever les -rares- ambiguïtés... J'ai joué les prolongations vers le Bras Cabot, mais là, c'est autre chose, il faut souvent marcher sur les genoux et ramper dans la boue, sous les ronces... Sinon, au départ, mieux vaut couper dans la prairie que prendre le début du sentier, envahi par les herbes, au risque d'être, comme moi, trempé dés le début!

J'ai refais cette randonnée aujourd'hui....bizarrement, si la première fois je n'ai eu aucun problème d'orientation (mis à part la seconde partie de la boucle du Géant), cette fois nous avons erré, presque perdus, de longs moments, après le cratère pour retrouver la ligne domaniale...cette forêt vous joue des tours...elle m'a aussi à un moment ou à un autre (mais avant d'arriver au cratère) subtiliser une paire de lunettes (verres progressifs). Si par hasard un passant du Piton Tortue venait à les découvrir (elles sont dans un étui rigide) faîtes moi signe SVP...

Randonnée faite la semaine dernière: une petite trace de peinture rouge permet de trouver le début du"sentier" de la montée...malheureusement, celui-ci disparaît très vite et je me suis vite retrouvé dans d'inextricables fouillis de vignes marronnes (sabre conseillé!); j'ai pu retrouvé le sentier un peu plus haut, pour le reperdre peu avant l'arête, elle même bien encombrée! Je n'ai pas essayé d'aller au pylône... bref, une randonnée très sportive et, vu la verticalité de la montée, les branches et fouillis végétaux partout, les pierres qui roulent sous les pieds (randonnée moins dangereuse à faire seul!), je n'hésite pas à classer cette rando "très difficile!"

Aucune annonce publiée
Aucune participation
Aucune randonnée en favoris
Aucune randonnée marquée comme complétée