Une boucle du Tampon à Notre Dame de la Paix par la Rivière d'Abord

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 8h15
Distance 23.3 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1551 - 596 m
Dénivelé positif 1250 m
Dernière mise à jour 28/11/2018

La rivière d'abord, la route ensuite

Circuit à ne pas entreprendre pour le moment. Eboulis, végétation, abandon du sentier. Il peut même s'avérer dangereux. Lire les commentaires de Martial qui a tenté de refaire la boucle devenue trop aléatoire pour envisager d'y prendre du plaisir. Sans la renaissance de l'association des Petits Tamponnais ruraux (ou d'une autre), il faut oublier ce sympathique circuit sportif et le classer pour le moment parmi les souvenirs.

L'association des Petits Tamponnais Ruraux a perdu, faute de financement, beaucoup de ses adhérents. Avec un minimum de membres et un peu de temps, on peut créer ou remettre en état des sentiers. C'est ce qui a été fait le long de la Rivière d'Abord où la portion qui prolonge le circuit du Bassin Michel a enfin rejoint celui descendant dans la forêt de Notre Dame de la Paix. Merci à eux pour le plaisir de découvrir la totalité de la remontée de la rivière. On peut ainsi suivre de plus ou moins près la rivière à sec pour y admirer des arbres, des grottes, arches naturelles ou hélas des hectares de vigne marronne, acacias ou bringeliers. Les dents de scie sont innombrables et cassent les jambes. On arrête très vite de les compter et il ne faut surtout pas se réjouir au moindre faux-plat de plus de 50 mètres. Ce n'est qu'à la route de Notre Dame de la Paix que les efforts cessent. Les allergiques au goudron feront demi-tour par le même trajet pour reprendre à l'envers les montagnes russes. Les autres se baladeront dans la campagne autour de la Petite Ferme pour descendre le Chemin Tamar Haut en direction du Tampon qu'on domine en larges panoramas tout au long de la route. Ce chemin est tellement agréable que l'on projettera certainement d'y revenir avec un vélo ou un pique-nique à consommer sur les tables de la Ravine Blanche. Le trajet qui remontait une partie de la ravine reste valable pour les randonneurs qui ne souhaitent pas effectuer la trop longue boucle.

La randonnée débute près du radier sur la Rivière d'Abord à Terrain Fleury. Les premiers mètres sont un peu envahis de végétation mais une piste en bordure de la canne à sucre permet de débuter sereinement les 30 premiers mètres. Le sentier est propre et longe au plus près la piste. Quelques plongées ou remontées violentes et glissantes donnent très vite le ton de ce que sera l'ensemble du parcours. Pourtant, le sentier s'assagit sur une assez longue distance qui permet de rejoindre une passerelle, franchir le Chemin Pétréas et reprendre le long des bords rocheux de la rivière. De modestes pancartes indiquent le bassin Pirogue, Michel, Ti Feuille ou Croisade. Le sentier marmailles s'arrête là. On n'a peu de temps dans cette montée mais quelques sentes discrètes filent souvent vers la rivière pour apercevoir les grottes profondes, bassins remplis d'eau noire ou cassés de cascades à sec (Photo 1). Les choses deviennent plus sérieuses, le sentier passe dans les fougères, goyaviers ou borde encore des champs de canne. Puis les descentes et montées se succèdent à un rythme soutenu. Racines, cailloux, marches hautes, échelles en bois, grandes roches sur le bord du sentier se suivent. Les bois de couleurs se multiplient mais des zones de plus en plus larges se recouvrent de vigne piquante. Certains flancs de la rivière sont totalement recouverts (Photo 12) et donnent hélas une bonne idée de ce que sera la Réunion dans de proches décennies. Il faut également citer les bringeliers qui poussent très vite ou les acacias noirs, très prolifiques mais qu'on pardonne pour leur odeur agréable. Le sentier, dans ses parties basses, longe la rivière. En prenant garde de ne pas glisser, profiter de cette proximité pour aller voir de plus près les profondes failles creusées par l'eau ou les rayons du soleil qui passent à travers les futaies (Photo 8). La rivière se traverse plusieurs fois sur de gros cailloux qui peuvent être glissants par temps humide. Un de ces tronçons est assez long mais des rubalises décolorées par le soleil indiquent le cheminement. Quatre bonnes heures ont passé à monter, descendre, marcher sur les galets de la rivière, éviter les ronces, escalader les petites échelles ou les marches dont certaines atteignent 60 cm et on arrive à la route, fin de toutes les difficultés. Rejoindre par la gauche la Petite Ferme puis encore à gauche la Ravine Blanche après une longue descente bordée d'acacias. Afin de ne pas rallonger la boucle et filer vers le terrain de sport de la Ravine Blanche, ne pas manquer après les stocks de bois coupés en bûches, le chemin goudronné du Père Favrot qui part sur la gauche. On arrive très vite au Piton de la Ravine Blanche puis au parking du domaine sportif du village. Prendre à droite le Chemin Tamar Haut qui débute par de jolis massifs installés par l'association du même nom. Reprendre à droite à la grande réserve d'eau et ralentir le pas dans toute la descente car ce chemin pastoral est une pure merveille de calme et de verdure. La pente y est parfois un peu forte mais de nombreux lacets permettent de ne pas emballer le pas. Profiter des 180° de paysages tout au long de la descente. Vers la droite, le Dimitile ne cache pas le Grand Bénare ou le Piton des Neiges. A gauche c'est le Tampon et ses milliers d'habitations qui constituent le paysage. Des prairies à perte de vue comportent quelques troupeaux de vaches limousines. C'est à regret qu'on arrive au croisement qui marque la fin du Chemin Tamar Haut. On peut à partir d'ici emprunter le trajet qu'on veut à condition d'avoir le sens de l'orientation car les rues sont nombreuses.
La reconnaissance ci-dessous passe au plus près de la rivière par : Chemin des Muguets, Chemin des Giroflées, Rue des Maraîchers, Rue Dachery, Chemin des Tamarins pour retrouver le Chemin des Pétréas et la passerelle rencontrée dans la montée. Reprendre à droite à la passerelle et redescendre vers la Déchèterie de Terrain Fleury.

Balises

Aucune balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre au Tampon et rejoindre la déchèterie de Terrain Fleury (plusieurs itinéraires) - Débuter près du radier et remonter la ravine de la Rivière d'Abord durant 10 km - A la route de Notre Dame, prendre à gauche vers la Petite Ferme - Tourner à la première route à gauche vers la Ravine Blanche - Prendre la Rue du Père Favron sur la gauche dans un virage - Rejoindre le parcours de la Ravine Blanche, le dépasser et tourner deux fois à droite pour suivre toute la longueur du Chemin Tamar Haut - Choisir la meilleure manière pour rejoindre le véhicule (ici en retrouvant la rivière par le Chemin des Pétréas).

Éboulis sur le trajet

L'itinéraire ci-dessus comporte deux éboulis dont l'emplacement est précisé par Arnaud. Voir commentaire du 30 janvier 2016. Merci pour les précisions apportées sur la carte jointe. Voir également la photo 26 pour plus de détails.

De plus, l'itinéraire ci-dessus a été modifié à partir de la fin du Chemin Tamar Haut pour rejoindre Bras Creux. Reconnaissance effectuée par Martial le 31 janvier 2016.

Carte à jour du 1er février 2016.


Commentaires sur cette randonnée (24)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 28/11/2018 19:46
Randonnée complétée le 18/05/2016 en 6h40

Christian, rien à ajouter, tu as très bien résumé la situation, merci à cocuy pour ce commentaire, cela fait plaisir de voir que le sentier est emprunté, la suite bientôt en espérant que nous allons trouver une solution pour passer la côte 1150.

Christian Léautier, 28/11/2018 16:54

En réponse à cocuy: Merci d'abord pour toutes ces remarques précises et intéressantes. Nous sommes plusieurs à remettre en état ce sentier (avec Martial, Frédo,Jean marc ,David et d'autres plus ponctuellement). Le but est de faire renaitre jusqu'au bout ce ma-gni-fi-que "sentier des Petits Tamponnais",ce qui fut fait il y a 2-3 ans par l'association présidée par Mr JB Hoarau. Sentier malheureusement tombé "en ruine" faute de passages et d'argent. Difficultés: la vigne marronne(on a des sabres mais on avance très très doucement!!) les éboulis (on les contourne en descendant parfois jusque dans la ravine) et les propriétés privées que nous voulons à tout prix respecter .Aussi , pour la suite (après 1150m d'altitude) c'est encore l'inconnu: vigne marronne? éboulis? propriétés privées, barrières, habitations à contourner? passer plus bas dans le rempart ou la ravine? Notre travail devrait aboutir dans les mois qui viennent , à la réalisation d'un parcours propre,agréable,déjà fléché en orange par Martial, agrémenté de panneaux "type sentier botanique" et qui pourrait être aussi un parcours de préparation "type grand raid"! car c'est très technique-niveau difficile à cause des montagnes russes, mais de toute beauté. Alternative par ex au sentier Dassy ? Une "vitrine" pour randonner ou s'entrainer dans le Sud ? .En tout cas nous y croyons fortement; Pour le moment aller retour jusqu'à la côte 1150m environ. Toute bonne volonté pas de trop les vendredis de 7h à 12h . Me contacter ou Martial qui je n'en doute pas va sûrement compléter mon commentaire! car ce projet ambitieux nous tient particulièrement à coeur.

cocuy, 28/11/2018 15:37

On est retournés à la ravine depuis l'intersection avec le chemin des Pétréas. Le sentier est dégagé jusqu'à la côte 1150 m, où on débouche dans un champ. Tout est débroussaillé et balisé jusqu'à ce point. A partir du premier ressaut de 5 m, l'itinéraire actuel fait traverser la ravine pour rester un temps court rive droite avant de faire repasser rive gauche. Puis le sentier s'élève beaucoup pour éviter les trois grands ressauts suivants. A partir du premier point de vue panoramique (1050 m?), où le sentier passe sur le fil d'une côte séparant les deux bras de la ravine, l'étayage est ancien et parfois dégradé. De plus, provisoirement ou définitivement (?), l'itinéraire quitte des portions de sentier trop encombrées d'arbres ou éboulées, en faisant passer deux fois par le lit de la ravine notamment. Dans certaines de ces portions, nouvelles ou en cours de réfection, encore mal tassées ou étayées, le niveau de difficulté peut être proche du T3. Pour l'heure, les indications sont très nettes et claires. Il faut remercier ceux qui ont fait cet énorme travail, car outre la végétation, il y avait des sections fort abimées et quasi infranchissables à pied. NB: A n'envisager pour l'instant qu'en AR, car une fois arrivé au champ, à +/- 1150 m, on doit passer par une succession de champs privés, passer au moins deux barrières fermées, traverser une ferme, ce qui est désagréable. On s'attend à rencontrer des bovidés ou au niveau de la ferme, se faire engueuler ou menacer par un chien. Une fois traversé la ferme, on tombe sur le chemin de la chapelle, vers les 1365 m ... Retour à pied fort long en ces temps de blocages sans navettes!

Christian Léautier, 21/09/2018 18:25

Bon ça y est! On est partis, Martial , René et moi + 4 vaillants "débroussailleurs " pour bien occuper nos vendredis matin pendant encore un bon bout de temps. Le sentier des Petits Tamponnais est maintenant "une autoroute" jusqu'à la cote 1000 environ grâce aux débroussailleuses, coupe coupe, pioches. On a eu, jusque là, raison de la vigne marronne ,des petits éboulis et des arbres en travers... 7 bonhommes (18 mètres à l'heure par personne aujourd'hui !!! ) mais les passages en forêt devraient être plus "roulants") car on a mis 4h pour avancer de 500m!! Déjà au total 5 kms depuis la déchetterie de Fleury-Tampon:il en reste autant pour parvenir au bout et arriver à la RD 36 Notre Dame de la Paix.J'encourage les randopitonneurs à faire déjà en a-r la portion nettoyée: c'est déjà bien physique....et tellement beau. Et bien sûr bravo à tous ceux qui se dévouent, depuis déjà pas mal de semaines, pour "ressusciter" ce merveilleux sentier, si proche du Tampon et de St Pierre et pourtant si peu fréquenté.

Martial, 06/09/2018 14:07
Randonnée complétée le 18/05/2016 en 6h40

6-9-2018-je confirme les dires de cocuy, en effet je suis monté ce matin jusqu'à la côte 930, sur un sentier visiblement bien nettoyé et balisé,je me suis arrêté probablement au même endroit, arrivant dans la ravine et n'ayant plus trace de passage; on peut espérer au débroussaillage du reste, sinon à quoi bon l'avoir dégagé jusque là. Voir ma carte jointe pour mon tracé.

cocuy, 31/08/2018 08:31

Habitant au niveau du chemin des Petreas, on est allés randonner sur cet itinéraire. C'est très sympa mais pour l'heure, la portion à 900-1000 de dénivelé est très abimée: Sans parler des étais souvent bien pourris, arbres couchés, végération et glissements de terrain ... Apparemment les intempéries de l'année 2018 ont fait des dégâts. On a tâché de passer un moment dans le lit même de la rivière dans l'espoir de retrouver le sentier plus haut mais on a été bloqué par un ressaut d'une vingtaine de m. On â farfouillé ici et là pour retrouver l'itinéraire avec le gps et la trace, sans rien trouver. Cela étant on a vu vers les 900 m (croisement avec un chemin de terre) 3 hommes de l'association (?) "coup de main" ayant débroussaillé une portion de sentier: On espère qu'ils poursuivront peu à peu pour rendre la rando praticable. On s'est un peu épuisés à chercher et crapahuter dans les plantes et les petits ressauts de la ravine, mais c'est sympa. Ravine propre à ce niveau, beaucoup d'oiseaux, dont 3 papangues en même temps (un couple et un autre sur l'autre rive). On y retournera pour tenter une déviation au niveau des 900 m en espérant que le sentier lui-même soit remis en état.

Nathan Plusjeneviendraispas, 09/11/2017 15:24
Randonnée complétée

Bonjour à tous, je peux apporter un éclaircissement sur vos interrogations! j'ai emprunté le sentier le 18 janvier 2017 et à ce moment là j'ai pu constater que les paysans ou agriculteurs propriétaires des champs qui collaient le sentier avaient tout simplement a l'aide de machines comblé le sentier avec des remblais et des arbres coupés dans leurs champs! à ce moment précis c'était d'une totale évidence car le mal venait tout juste d'être fait, et on pouvait constater au vu du travail effectué que c'était plus dans le but de bien combler le sentier que de faire des travaux agricoles. De plus le tracé du sentier devenait pénible et peu balisé entre cette zone et la rd36 (moins voire pas de rubalise) il m'a fallu 11h pour remonter la totalité du sentier depuis le centre ville du tampon et je me suis demandé si j'allais me perdre ou non! heureusement que j'avais mon sabre! sentiers recouverts de vignes marrons, passages très délicats, le tout a été extrêmement fatiguant. ceci dit supers bassins cascades grottes arbres tangues et bébés crapauds. je déconseille fortement ce sentier à l'heure actuelle et dans l'état.

JPG, 26/04/2017 00:02

Merci Martial pour ces nouveaux coups de main. Même si je réside à 10 000 kilomètres pour plusieurs semaines encore, je suis attentivement tes reconnaissances de terrain et m'attriste de voir qu'il ne restera que les GR dans les années à venir si on n'aide pas les associations dynamiques. Je déconseille donc de tenter la boucle.

Martial, 24/04/2017 08:54
Randonnée complétée le 18/05/2016 en 6h40

Après ma reco de mardi en descendant depuis notre dame de la paix (voir mon commentaire sur "le sentier des petits tamponnais ruraux depuis notre dame de la paix") je partirai ce matin depuis le 12eme kilomètres au Tampon et en remontant vers la côte 1150; j'arriverai sous la côte 1150, le sentier qui s'envahit de vignes marronne débouche directement dans le champ, c'est bien le sentier, les marches en bois en témoignent. Alors que c'est il passé ? Je me rappelle que le sentier passait en bord des champs mais pas dedans. Il est probable comme le dit Pierre K que le propriétaire du champ à décidé de l'agrandir un peu et à poussé tout ce qui gênait au bord. J'étais arrivé dans l'autre sens lors de ma reco de mardi jusqu’à l'éboulis, soit à environ 700 mètres de sentier de ma sortie d'aujourd'hui. La portion de 700 mètres pour rejoindre l'éboulis pose problème; il faut de toute façon sortir sur le champ, et il est impossible de retrouver le passage qui repart tant la vigne est épaisse; seul solution, longer le fond du champ, retrouver la piste et à l'endroit ou la piste est au plus prés du sentier, reprendre le sentier, en sachant qu'en se dirigeant vers l'éboulis la vigne à tout envahi. Et bien penser que la sortie dans le champ, donc propriété privée et propriétaire en conflit avec le président de l'association qui n'existe d'ailleurs plus, ne doit pas être envisagé. D'après Pierre K,le propriétaire est belliqueux. Mon avis est qu'en l'état, sans nettoyage et sans avoir régler ce problème de conflit, cette boucle n'est plus envisageable. Maintenant, il est toujours possible de faire comme j'ai fait le sentier en 2 parties aller retour, une qui descend depuis la route de notre dame de la paix et retour et une qui monte du tampon jusqu'au champ de l'agriculteur et retour. Voir ma photo qui résume ces explications.Je rajoute une capture d'écran géoportail qui ne reflète pas du tout le terrain actuel; en effet, on voit ma trace bleu s'arrêter en forêt, hors aujourd'hui, cette trace sort dans un champ vide. Une solution à tenter, lorsque bien sur la rivière sera sèche et moins glissante, c'est d'essayer de remonter la ravine en fond pour rejoindre le sentier plus loin lorsqu'il est au plus prés de la ravine; je ne sais pas du tout ce que ça peut donner. Voilà, je pense qu'en 2 recos, je vous ai donné le maximum de renseignements possible; merci à ceux qui tenteront le passage de bien vouloir publier un retour de leur sortie. Pensez que même si vous vous aventurez sur ce sentier, il faut impérativement avoir un sabre et que c'est une sortie difficile, surtout que de nombreux ouvrages en bois qui facilitait le passage ont disparu.

Martial, 22/04/2017 17:16
Randonnée complétée le 18/05/2016 en 6h40

Question concernant un futur entretien sur le sentier posé sur la page facebook de l'association et réponse, photo ci jointe par Mr Jean Bernard Hoarau, il va falloir faire sans, pour ceux qui vont tenter le passage, ne pas oublier le sabre. Les emplois vert ont été supprimé par la région, il vaut mieux privilégier la NRL.

Randonnée ajoutée le : 02/10/2015