Du Colorado au Chemin des Anglais par les terres rouges de Fleurié

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h30
Distance 16.9 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 800 - 365 m
Dénivelé positif 750 m
Dernière mise à jour 15/07/2018

Reconnaissance des derniers kilomètres du Grand Raid

Cette boucle a été réalisée en partie pour reconnaître et décrire le sentier qui relie le Chemin des Anglais au Colorado lors des épreuves du Grand Raid. Afin d'éviter de passer deux fois sur le même sentier en effectuant un aller-retour, le trajet s'est poursuivi pour revoir l'état des terres rouges de Fleurié. Ce magnifique endroit a peu souffert des intempéries des 5 dernières années et, bonne nouvelle pour l'environnement, on n'y voit plus les innombrables traces de pneus à crampons qui l'usaient trop vite. Il est fortement conseillé de se munir d'un GPS ou d'un extrait de carte car on rencontre tout au long de la descente une vingtaine de sentiers partant dans toutes les directions. Si on a peu de chances de s'égarer dans cette région peu boisée où l'on voit toujours l'horizon, prendre un autre circuit sort du cadre de la reconnaissance du parcours. Tous les sentiers sont usés par les semelles et les pneus sur cette terre rouge, jaune et orangée si caractéristique de la région de Saint-Bernard et des portions pentues s'avèrent très glissantes. On ne peut s'empêcher de penser aux concurrents qui ont déjà effectué 140 km lorsqu'ils entament cette forte montée de 350 m en direction des installations de loisirs du Colorado.

La randonnée débute à l'entrée du parc du Colorado si le départ s'effectue comme ici avant 7 h du matin. Après l'ouverture officielle des barrières, et pour gagner du temps ou des km, il est possible de rouler jusqu'au dernier parking près de la grande prairie entourée de bambous qui sépare des installations météorologiques. Après avoir traversé cette prairie pour adeptes du repos du dimanche (Photo 1), profité du magnifique point de vue sur le chef-lieu (Photo 3) ou sur les cascades du Grand Bras (Photo 4), partir vers la Fenêtre sur un sentier large et plat bordé de chocas et poivriers (Photo 5). Après 500 mètres de marche agréable en profitant de nouveaux panoramas sur les cascades en aval du Bassin Diable, on rencontre un sentier partant sur la droite. Il est large et déjà envahi d'ornières glissantes. Très vite, on arrête de compter les bifurcations (Photo 6) et le GPS rassure lorsque l'on a téléchargé avant le départ le parcours de la Diagonale des Fous. Le sentier, bordé de petits bois de rempart, fougères, chocas et branles verts traverse plusieurs fois les premières zones sableuses tirant sur le rouge. Ce tuf friable aux belles couleurs chaudes est souvent glissant et nécessite un peu d'attention dans ses parties très pentues. A la RD41, prendre à gauche et marcher jusqu'à la maison de l'ONF (Photo 7) puis poursuivre en face pour retrouver le même type de sentier (Photo 10) qui se termine en haut d'une impasse. On rejoint la route de Saint-Bernard qu'on emprunte par la gauche avant de parvenir à un croisement près d'une petite épicerie (Photo 11). Passer devant l’échoppe et trouver plus loin un sentier qui débute par des marches en béton et se poursuit sous les bambous par de belles portions pavées (Photo 12). On peut couper par la gauche en suivant ces pavés mais le circuit officiel se prolonge à droite pour se terminer au Chemin de la Ruelle Bambou. Débute alors un court contournement du village des Bambous sur une route étroite et agréable avec peu de circulation. Au croisement suivant, un panneau indique le Chemin des Anglais à 1500 m. Un sentier part sur la droite et franchit la Ravine à Jacques sur une petite passerelle (Photo 14). Longer ensuite le Chemin de La Grande Chaloupe (Photo 15) jusqu'aux filaos qui bordent la fin du Chemin des Anglais (Photo 16). La jonction Colorado-Chemin des Anglais est terminée ; il est possible de poursuivre vers la Possession par le chemin pavé qui passe à La Grande Chaloupe. Le retour proposé ici emprunte une portion déjà décrite mais qui permet de compléter la collection de terres rouges traversées depuis le départ. Revenir sur ses pas par la route bétonnée et emprunter sur la droite le premier sentier de qualité rencontré. On retrouve la végétation traversée depuis le départ (Photo 17) et un regard vers l'horizon montre des plaques dénudées. On s'en approche rapidement en prenant à gauche à la première bifurcation. Le sentier en pente moyenne est très agréable (Photo 18). Plus haut, près d'un pylône électrique, un sentier part sur la droite (Photo 20) et passe au plus près de la plus vaste zone dénudée de la région (Photo 21). Descendre le long de la petite ravine qui la borde et profiter du magnifique spectacle de ces roches tenues, pour le moment, par quelques pelletées de terre  (Photo 22). Eviter d'ailleurs de monter sur les roches qui pourraient basculer brutalement. Une fois cette balade désertique terminée, poursuivre sur le sentier bordé de goyaviers (Photo 24) et rejoindre les modestes habitations situées à la fin d'une impasse. Retrouver la RD41 et partir pour moins de 3 km en direction de La Montagne (Photo 25). En arrivant à la Grande Ravine, bifurquer sur le sentier assombri par le tunnel des jamrosats et grimper entre les cailloux, racines et parties glissantes en direction de la Fenêtre qu'on atteint en une demi-heure. Le sentier vers le Colorado débute par une volée de marches et se poursuit longuement sur d'innombrables racines (Photo 27) avant de retrouver la boule blanche de la station du Colorado qui domine les installations. Longer les bambous en marchant sur l'herbe bien tondue et rejoindre en descente le point de départ.

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

A partir de Saint-Denis, se rendre à la Montagne puis regagner l'aire de loisirs du Colorado - Remonter vers la station météo puis emprunter le sentier longeant le rempart - bifurquer à droite 500 m après la station et redescendre vers la RD41 - La traverser et poursuivre jusqu'à la route de St-Bernard - Partir à gauche puis suivre les panneaux du Chemin des Anglais - Au Chemin des Anglais, faire demi-tour et emprunter le premier sentier à droite - Rejoindre l'aire la plus importante de terres rouges puis remonter vers la RD41 - Marcher 2700 m sur la route en direction de la Montagne - Tourner à droite sur le sentier longeant la Grande Ravine et rejoindre la Fenêtre - Partir à gauche en longeant le rempart jusqu'à la station météo puis le parking.


Commentaires sur cette randonnée (6)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Sophie M, 15/07/2018 14:25

cette fois ça y est, un grand merci à Christian pour les détails... La balise sur l'arbre a disparu. Il faut ensuite se frayer un chemin entre les fougères très résistantes et quelques arbustes en progressant lentement pour limiter les égratignures inévitables, peut-être un peu plus que 20 m puis soudain.... tadaaaaa (voir photos). L'avantage de cette autre zone colorée c'est qu'elle est vierge de toute trace humaine (traces irrespectueuses de vtt surtout !). Et on a l'impression d'avoir découvert un petit trésor perdu... De plus, si on prend la peine d'aller à l'aire de pique-nique du domaine Fleurié avant de reprendre la route (en suivant la piste caillouteuse) on peut découvrir une "oeuvre paysagère" très sympathique (photo)...

Sophie M, 02/06/2018 14:32

merci pour les précisions ;o) je vais imprimer un zoom de la zone concernée.

Christian Léautier, 02/06/2018 09:08
Randonnée complétée le 01/06/2018 en 7h00

Bonjour Sophie M ! Normal que vous ne trouviez pas la "zone n°2" des terres rouges de Fleurié même en passant à côté! La solution: prendre l'itinéraire violet depuis le domaine Fleurié; descendre dans le bois; remonter dans les zones plus sèches de savane et de fougères;arriver jusqu'à une petite barrière haute de 40cm tissée avec des bois de goyaviers au milieu du sentier délimitant une forte érosion du chemin; poursuivre rapidement avec un coude à droite de 90°du sentier; trouver à droite un bel arbre-sauf erreur un jamblon-sur lequel j'ai placé une rubalise; partir alors à droite perpendiculairement au sentier dans une végétation dense mais seulement sur 20 m environ; car ensuite on plonge sur la zone recherchée, donc en contrebas du sentier-voilà pourquoi elle ne pouvait être vue!...J'espère que mes explications seront fructueuses... donc bonne rando!

Sophie M, 01/06/2018 20:28

merci Christian, je vais bientôt y retourner et chercher ce fameux point 451 (dire que je suis passée tout près sans rien voir l'autre jour !)

Christian Léautier, 01/06/2018 19:27
Randonnée complétée le 01/06/2018 en 7h00

Vous préférez terminer en beauté le menu de cette rando, alors commencez là à partir de l'arrêt de bus Citalis "Montagne 17è" sur la RD 41. Faites la rando dans le sens indiqué sur le site avec l'apéro pas terrible (de la route) puis le repas s'améliore nettement et vous aurez alors la "cerise sur le gâteau" pour le dessert: les terres rouges de Fleurié! et si vous êtes gourmand de ces sites originaux, alors traversez le domaine Fleurié en empruntant le parcours en violet sur le plan de l'itinéraire pour trouver vers le point IGN 451 une autre zone ocre, rouge,violacée...du plus bel effet!! Prévoir 2 h de plus avant une sieste bien méritée. Mais pourquoi ces zones,sans être entièrement comparables à Chamarel (Maurice) ne sont elles pas plus connues!!! car elles méritent largement un détour. Original ! j'ai bien aimé ce menu dégusté sous un soleil de plomb mais cela a permis aussi , une plus jolie présentation du dessert couronné d'un chapeau bleu azur.

jpv97410, 04/05/2018 20:46
Randonnée complétée le 02/05/2018 en 5h30

Fait le 2 mai 2018 avec JPG, le clou de cette boucle est le passage des terres rouges .

Randonnée ajoutée le : 03/05/2018