La remontée de la Ravine des Cafres depuis le Domaine Vidot à Montvert les Hauts

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h30
Distance 10.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1050 - 633 m
Dénivelé positif 680 m
Dernière mise à jour 20/03/2020

Voyage au pays de la bibe rouge

La famille Isautier possède une centaine d'hectares situés en rive droite de la Ravine des Cafres, entre Bérive, la Ligne d'Equerre et Camp Mussard. Ces propriétés sont gérées par la SCA de Bérive. Une partie des terres est en culture de canne à sucre, l'autre accueille des troupeaux de vaches Salers. Sans évoquer le fait que certaines barrières sont retrouvées ouvertes et que des bêtes se blessent en s'échappant côté ravine, la SCA de Bérive a organisé, en partenariat avec l'Université de la Réunion (Master I et II / UFR Sciences de l’Homme et de l’Environnement/ Département Ecologie Terrestre Peuplement Végétaux et Bio-agresseurs en Milieu Tropical), un chantier de restauration visant à éradiquer les "pestes végétales" et à les remplacer par des endémiques. Monsieur FAGES, directeur de la SCA, demande que soit scrupuleusement respecté le passage en rive droite de la ravine des Cafres afin de ne pas sortir du sentier et ainsi détruire, même involontairement, les nouvelles plantations ou celles qui ont été dégagées. Je sais compter sur les "randopitonneurs" pour respecter ces consignes, principalement entre 900 et 1080 m, altitude de passage du sentier sur les propriétés gérées par la SCA.

Si on connait bien le circuit de la Foulée de la Fraise à partir du Domaine Vidot, une partie de celui présenté ici est beaucoup moins fréquenté. Il longe la Ravine des Cafres presque jusqu'à sa source. En regardant la carte on remarque qu'entre l'Espace Vidot et le haut du circuit, il n'y a que 400 mètres de montée. Hélas, c'est sans compter sur la quinzaine de dents de scie qui parcourent le flanc de la falaise, doublant facilement le dénivelé (la dénivelée pour les puristes). On rencontre peu de panoramas tout au long du parcours et une bonne partie du cheminement s'effectue à l'ombre. On voit les bois de couleurs quand le regard porte sur le fond de la vallée mais c'est parce qu'ils dépassent des immensités recouvertes de goyaviers, bringeliers, galaberts ou vigne marronne. Certaines portions auront vite fait de se faire dévorer par cette vigne à la poussée rapide et aux épines très pointues. Le sentier est souvent de bonne qualité, bordé de rochers imposants, et semble régulièrement entretenu. Pour les randonneurs non arachnophobes, guetter sous chaque rocher rencontré, et il y en a beaucoup, les bibes rouges (Nephilingis borbonica) qui peuvent attendre des jours entiers l'insecte qui viendra faire vibrer les fibres de sa toile. Attention toutefois au venin nécrosant.

La randonnée débute au parking du Domaine Vidot pour y revenir moins de 5 heures plus tard. Prendre au plus près de la salle des fêtes et descendre une piste large qui se termine à des escaliers en bois. Le sentier de retour se trouve sur la gauche près de la grosse touffe de bambous et l'on peut également débuter par celui-ci. La montée des escaliers et de la partie herbeuse du domaine est aisée (Photo 1). Profiter au passage de beaux arbres, dont quelques fruitiers, répartis le long d'une piste herbeuse en pente faible. On peut également avoir sous les yeux quelques panoramas vers l'intérieur de l'île qui disparaîtront vite une fois sous les arbres le long de la Ravine des Cafres. Passer sous de grands eucalyptus et poursuivre vers un croisement de sentier venant de la réserve d'eau et du circuit BMX. Poursuivre le long du rempart qui domine la rivière dans une forêt de goyaviers. Le cheminement se fait principalement à plat en longeant précipices à gauche et rochers sur la droite (Photo 2). Le sentier oblique sur la droite et s'approche d'un petit cours d'eau et du captage Vidot (Photo 3). Suivre le sentier qui longe ce petit ruisseau au fond envahi de beaux taros et arriver à la route bétonnée. Le parcours de la Fraise franchit la route et se remarque à son panneau en bois. Prendre à gauche, marcher quelques mètres et emprunter des escaliers pour rejoindre une aire de repos. Le sentier file sur la droite, pénètre sous les futaies de goyaviers et autres poivriers pour effectuer quelques lacets qui se terminent près d'un énorme eucalyptus et de prairies. Prendre à droite le sentier qui va longuement remonter la ravine tout en repérant celui de gauche qu'on empruntera au retour. Il effectue déjà quelques courtes montées et descentes en longeant des barres rocheuses (Photo 4). Certaines sont moussues ; d'autres plus brutes. Il faut même prendre garde de ne pas se cogner pour passer près de certaines (Photo 5). On domine la ravine qu'on a du mal à apercevoir en raison de l'envahissement des pentes par les vignes marronnes (Photo 6). Le sentier est en général de bonne qualité même si quelques arbres tombés ou certaines branches de poivriers imposent de se baisser (Photo 7). On chemine ainsi longuement en rive gauche de parties plates dans les bois à d'autres plus pentues le long des rochers (Photo 8). Repérer pour le retour les innombrables bibes rouges qui patientent sur leur toile (Photo 9). Certaines semblent dormir, d'autres cassent une croute en dévorant une araignée plus petite ou fuient simplement si on s'approche trop près. Le sentier passe près d'une canalisation, franchit quelques minuscules ravines avant de parvenir à une plus importante au fond très rocheux. Après avoir escaladé le fond glissant de la ravine, on poursuit par un bon coup de rein entre les deux ravines sur une crête un peu raide (Photo 11). On se retrouve sur un sentier en haut du rempart qui passe sous des acacias noirs d'où l'on peut voir quelques panoramas sur les cirques (Photo 12). Après un nouveau passage de ravine (Photo 13), le sentier traverse une grande zone recouverte de goyaviers (Photo 14). Les acacias sont remplacés par de magnifiques eucalyptus à l'approche des grandes prairies (Photo 15). Le sentier, un peu dévoré par la végétation, longe la clôture avant de replonger vers le rempart (Photo 16). Même en s'approchant de la ravine, impossible de voir les galets qui recouvrent le fond (Photo 17). On remarque en face les prairies gérées par la SCA de Bérive qui cachent un peu les nouveaux panoramas (Photo 18). On parvient, après une longue descente, à la ravine qui se traverse très facilement (Photo 19). On se retrouve pour un temps sur cette rive droite que chacun respectera en restant sur le parcours. De beaux arbres bordent ce sentier en très forte pente (Photo 20). Les mains sont même nécessaires pour s'aider dans les coups de reins. Une fois là-haut, commence une balade à plat sous les goyaviers en longeant quelques canalisations (Photo 21). Le sentier redescend vers les zones rocheuses dont le déboisement a débuté (voir ci-dessous). De hautes falaises verticales bordent le sentier (Photo 23). Elles pourraient constituer de beaux spots d'escalade si elles n'étaient pas aussi éloignées de la civilisation. Certains effondrements récents ont laissé sur place d'énormes blocs qui se contournent facilement mais peuvent inquiéter si l'éboulis se reproduit. Après avoir escaladé un énorme bois maigre effondré également, on se retrouve près du bassin bordé d'une petite grotte et alimenté par un mince filet d'eau (Photo 24). L'endroit, sauvage, symboliquement désigné comme fin de parcours, peut donner lieu à une pause au calme avant de repartir vers l'aval. On remarque le sentier qui repart en rive gauche pour une autre fois si on a la forme pour effectuer la totalité de la boucle. Le retour, plus rapide en raison des descentes plus fréquentes, s'effectue par le même sentier. Arrivé aux prairies proches du domaine Vidot, délaisser le sentier pris à l'aller et filer tout droit entre les eucalyptus (Photo 26). La fin du circuit s'effectue sur quelques fortes descentes ou des portions plus plates dominant la Ravine des Cafres (Photo 27). On parvient très vite au point de départ, proche des grosses touffes de bambous (Photo 28).

Balises

Rares balises blanches

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Montvert les Hauts à partir de Saint-Pierre, du Tampon ou de la Petite Île - Rouler jusqu'au Domaine Vidot et se garer au parking - Débuter le long de la salle des fêtes - Traverser l'espace Vidot en longeant le haut de la ravine - Employer le parcours de la Fraise jusqu'à la petite route - Bifurquer immédiatement à gauche puis à nouveau à gauche pour entamer un sentier dans la végétation - Rejoindre des prairies et suivre le sentier qui longe la Ravine des Cafres par de nombreuses montées et descentes - Franchir la ravine et poursuivre vers l'amont - Passer près d'une grotte et d'un bassin, fin de cette randonnée - Reprendre le sentier pris dans la montée - A un km de l'arrivée, après les prairies, poursuivre tout droit en longeant la ravine avant de retrouver la salle des fêtes du Domaine Vidot.

Le chantier en cours

Après avoir déblayé certaines zones pentues encombrées de rochers en éliminant principalement les goyaviers, l'équipe a entrepris un quadrillage du terrain à l'aide de cordes. Il est ainsi plus facile de compter les espèces dans des carrés de 5 mètres de côté. Les plantes caractéristiques sont étiquetées. Vu les surfaces concernées, la difficulté d'accès aux terres pentues, l'invasion par les goyaviers et vignes marronnes, le faible nombre de participants on peut se demander combien durera ce chantier qui nécessiterait l'intervention de trois compagnies du RPIMA durant plusieurs mois ! Mais ne dit-on pas souvent que l'intention est plus importante que le résultat.


Commentaires sur cette randonnée (13)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
pompom, 07/10/2020 15:32
Randonnée complétée le 07/10/2020

Très jolie balade le long de ce sentier ombragé. Celui ci est parfaitement entretenu. Pas de panorama hormis vues occasionnelles sur la ravine mais une nature magnifique mêlant végétation, falaises affleurant, chant des oiseaux (et des crapauds). Attention, chemin et rochers glissants par endroit un lendemain de pluie rendant les bâtons de marche bienvenus sur les portions descendantes...

Brice Hoarau, 01/10/2020 17:18
Randonnée complétée le 01/10/2020 en 4h10

Faite aujourd'hui en 4h15 environ. Très belle randonnée. Certes, il y a très peu de panoramas, mais ce n'est pas ce qu'on recherchait. Le côté bien sportif et le cheminement dans la forêt nous ont ravis !! Les endémiques se partagent le territoire avec les invasives. Le sentier est très bien entretenu, bravo !! 👏👏👏
Sportifs amateurs de dents de scie, vous allez être comblés !!😂
Sans oublier le chant du rossignol du Japon 😍

Pascal014, 29/08/2020 17:40

Balade faite le 29/08 une fois de plus merci à ceux qui entretiennent ces sentiers, il est très agréables de marcher à l’ombre pendant presque tout le parcours. Un sentier pas facile

Martial, 14/12/2019 18:56
Randonnée complétée

Pour rebondir sur le commentaire de Christian, les bus sont ici très pratique, le nrT05 qui part de la gare routière du Tampon, fait un arrêt au chemin Brabant à Bérive (à 2 pas du domaine Vidot); il dessert ensuite la ligne d'Equerre, et il y en à pas mal dans la journée pour revenir sur le Tampon. Si on continue vers dame de la paix, la ligne T12 depuis l'arrêt "école de notre dame de la paix" vous ramène vers le 23éme puis vers le Tampon.

JPG, 14/12/2019 17:08

Christian : Le réactualisation de la fiche est en prévision puisque je viens de recevoir une demande pour supprimer du site les deux parcours longeant cette ravine. Cette mise à jour attendra mon retour de vacances mi-février mais il est possible que ce sentier ferme. A suivre.

Christian Léautier, 14/12/2019 14:57
Randonnée complétée le 14/12/2019 en 4h30

Refait ce jour car mon plan A étant impossible ,l 'idée d'un plan B suite aux commentaires très récents de mes dalons m'entraine inexorablement vers la ravine des Cafres!!! Copier-coller ou presque du sentier des Petits Tamponnais: un magnifique sentier bien entretenu et ô combien agréable, ombragé ,dans une forêt merveilleuse, avec il est vrai pareillement peu de panoramas. Mêmes paysages et mêmes montagnes russes! Mais ici les efforts sont quand même moins violents et ,accompagné par la douce odeur des fleurs de champacs et le gazouillis mélodieux des rossignols du Japon c'est un régal! Oui effectivement comme le préconisait Martial et Francis il y a 2 jours , le Graal c'est d'atteindre Notre Dame de la Paix et de faire la boucle par "la Mare" -vers 1500M d'altitude donc beaucoup plus haut que la fiche actuelle- sentier impeccable jusqu'au bout - et le circuit de la Fraise (pas fait ce jour car beaucoup plus long et pris par le temps-et la météo menaçante ) où j'ai retrouvé Jacques K et Hester Garden au beau milieu du parcours ,qui eux ,plus courageux partaient allègrement pour la boucle entière. Rappel: on peut revenir sans problème par la Ligne d'Equerre (mon commentaire du 30/05/18) mais beaucoup de goudron!). On peut aussi revenir rive gauche par les prairies vers l'altitude 900 mais en franchissant des barbelés et donc, en prenant ses responsabilités .Enfin, solliciter JPG de réactualiser la fiche en montant jusqu'à ND de la Paix et solliciter aussi les randopitonneurs d'aller comparer ensuite avec notre "beau bébé" , le sentier des petits Tamponnais le long de la rivière d'Abord où l'on se régale encore plus pour les photographies: davantage de bassins,cassés, cascades, arches...Et encore plus sportif et technique ....C'est tout dire.....

Francis Combeau, 13/12/2019 08:55

Bjr,
Que dire de plus de plus à ce que vient d'écrire Martial. Personnellement je ne suis pas un adepte des sentiers encaissés qui interdisent toute perspective d'horizon. Mais là j'avoue avoir goûté pleinement à la beauté et à la quiétude de ce sentier. Ici il n'est pas utile de chercher un panorama, la beauté naturelle de la végétation et des points de traversées dans la ravine sont un régal.
Grand merci à ceux qui montrent un tel attachement à ce sentier par le travail d'entretien qui vient (encore) d'être effectué. Les traces "fraîches" de ce travail étaient perceptibles.
Toutefois j'invite les futurs randonneurs à se munir d'un sabre qui permettra de "discipliner" la vigne maronne toujours envahissante si on n'y remédie pas constamment.

Martial, 12/12/2019 21:30
Randonnée complétée

C'est le moment de parcourir ce magnifique sentier, il est propre et entièrement nettoyé.
La forêt est une merveille, on y trouve également quelques bassins en eau malgré la sécheresse.
Son parcours en dents de scie ravira les sportifs, il est en effet technique et difficile mais ravira tous les randonneurs.
Comme le préconise Christian, nous atteindrons ce jour là la chapelle de Notre Dame de la Paix.
Photo jointe, un des bassins rencontré.

JPG, 30/05/2018 19:13

Christian, c'est une fiche issue de l'ancien site qui affichait 12 images maximum. Le circuit étant peu fréquenté, je n'ai pas trouvé utile de rajouter des photos comme je l'avais fait à l'époque du transfert pour des itinéraires plus connus. Comme nous avions pris 120 clichés ce jour là, je vais essayer d'en insérer une dizaine de plus mais je n'ai guère le temps en ce moment.

Christian Léautier, 30/05/2018 18:43
Randonnée complétée le 14/12/2019 en 4h30

Suite de mon commentaire du 26/05: j'ai poursuivi 4 jours plus tard la partie amont à partir de la Ligne d'Equerre et en plongeant vers la ravine au dessus du point 835 -le sentier commence en face du bassin d'eau situé sur la carte IGN entre les points 907 et 835 : copier-coller de la 1ère partie: beau sentier ombragé, nettoyé -il semblerait que ce soit Mr Cadet de la Ligne d'Equerre qui ait éradiqué des kms de vigne marronne: qu'il en soit ici vivement remercié- mais attention les jouvences reprennent déjà par endroits vite du terrain ;copier-coller également pour les montagnes russes!- suivre la canalisation jusque de l'autre côté de la ravine pour apprécier un beau captage et de belles sources (pour les amateurs...);j' ai ensuite atteint le haut de la boucle (altitude 1077) puis au retour j'ai suivi en sens inverse la canalisation jusqu'au bout, arrivant sur les grasses prairies de la Ligne d'Equerre, ce qui évite une fois encore un aller retour un peu éprouvant ,puis en trouvant facilement des pistes qui rejoignent le chemin des Tourterelles malgaches, point de départ. La totalité de la rando décrite sur le site prévoit 4h 30 , ce qui ne me semble pas bien généreux!!! de même que seulement 12 photos! un peu chiche JPG ce jour là!!! Il me semble que cette belle rando mérite mieux et que mes commentaires vont vous pousser à y aller voir de plus près et pourquoi pas atteindre ND de la Paix: d'après des habitants des lieux ça serait possible? A suivre...

Randonnée ajoutée le : 19/03/2020