Le sentier botanique de la Ravine Blanche

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 30 min
Distance 1.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1400 - 1333 m
Dénivelé positif 70 m
Dernière mise à jour 01/03/2020

Enfin un vrai sentier botanique.

L'association Tamar'haut n'est plus, vive l'association Ti Kaze Bienvenue. Une nouvelle association, forte de 80 personnes, a remplacé celle qui avait mis en valeur toute la zone et poursuit le nettoyage pour le plus grand plaisir des randonneurs. Les importants travaux et nettoyages entrepris depuis la création de la fiche ont nécessité une nouvelle reconnaissance et la mise à jour de celle-ci ainsi que celles du parcours santé et du Circuit pédestre.

Il est toujours difficile de présenter un sentier botanique car il est très vite saccagé et les descriptions d'un moment ne sont plus valables peu de temps après. Souhaitons que celui-ci, situé assez près des habitations du village de la Ravine Blanche, gardera encore longtemps ses petites pancartes descriptives. La région est pauvre en essences de bois de couleurs car c'est le tamarin des hauts qui domine. On comprend d'ailleurs que si le sentier est autant tortueux par moments c'est qu'il a fallu zigzaguer de plante en plante afin de mieux les présenter. C'est ainsi qu'une trentaine de pancartes très claires bordent le sentier étroit. Insuffisant pour se cultiver sur la flore réunionnaise mais un pur plaisir de balade en sous-bois après une boucle plus aérée sous les tamarins du circuit pédestre, marmaille ou de santé de la forêt de tamarin du Piton de la Ravine blanche.

La randonnée débute sur l'un des parkings de la tamarinaie de la Ravine Blanche. Celui proche de la réserve d'eau permet déjà de beaux points de vue sur l'océan et les cirques (Photo 1). Suivre plein sud la petite route qui se termine rapidement en cul de sac, fermée par une barrière. Le sentier qui part à droite est commun sur une dizaine de mètres au circuit pédestre et au sentier botanique. Lire les indications sur le grand panneau situé en début de boucle (Photo 2). Il donne de très bonnes explications sur la différence entre plantes exotiques, indigènes ou endémiques ou sur leur classification. Rejoindre la pancarte indiquant sur la droite le départ du sentier botanique (Photo 3). Très vite, le premier panneau explicatif arrive près d'un tamarin des Hauts (Photo 4). Ils se multiplieront durant le trajet et permettront de différencier les essences rencontrées, dont certaines sont peu communes (Photo 5). Le sentier est beaucoup plus végétalisé que les autres parcours autour de la Ravine Blanches (Photo 6). Comme toujours en sous-bois, on marche sur des racines ou de la terre, plus rarement dans la boue (Photo 7). La descente est faible et comporte peu de difficultés. Il faut franchir parfois quelques ravines si petites qu'elles ne figurent même pas sur les cartes IGN (Photo 8). Leur lit rocheux au fond moussu suffit pourtant à les classer en ravines (Photo 9). Le sentier est le plus souvent tortueux, sans doute pour se rapprocher de certains spécimens remarquables (Photo 10). Les petits panneaux sont de plus en plus fréquents près de grosses touffes de fougères (Photo 11). On pense souvent qu'elles se ressemblent mais en y regardant de plus près, on distingue très bien les différences. De plus, elles diffèrent souvent en fonction de l'âge pour une même variété. Les fanjans (fougères arborescentes) sont très reconnaissables à leur hauteur qui peut être impressionnante dans certaines régions humides (Photo 12). Le sentier frôle à un moment un énorme tronc de Tamarin des Hauts entouré de verdure (Photo 13). C'est le plus intéressant du circuit ; il comporte même une cavité entre deux de ses troncs principaux (Photo 14). Après une longue descente, le sentier fait une épingle à cheveux vers la gauche pour remonter vers le point de départ. Ne pas hésiter à emprunter le petit sentier qui mène au Chemin Tamar'Haut situé à moins de 10 mètres. Depuis la route, on profite d'un superbe panorama verdoyant sur les prairies et massifs (Photo 15). Reprendre le sentier et entamer la remontée sous quelques tamarins (Photo 16). Ils se raréfient et l'on en rencontre de plus en plus couchés sur le sol (Photo 18). Le phénomène est connu. Si presque tous les arbres meurent une fois au sol, le tamarin a cette particularité de pouvoir vivre des décennies après la chute si une partie des racines subsiste. On en rencontre un peu partout. Certains sont là depuis si longtemps qu'on ne voit plus leur tronc recouvert d'épiphytes, de mousses et de fougères (Photo 19). La pente est par moments un peu forte sur marches en rondins (Photo 21). Les calumets morts ont été laissés là pour mieux délimiter le sentier pourtant très visible. On retrouve quelques tamarins âgés toujours debout (Photo 22). Une famille de tangues a élu domicile dans les racines de l'un d'entre eux (Photo 23). La fin du parcours s'annonce lorsque le sentier devient plus plat entre les branches couchées au sol (Photo 25). On longe depuis le bas une clôture grillagée qui garde le troupeau de bovins dans les prairies bordant le parcours. Quelques vaches restent à l'ombre des tamarins ou des broussailles de l'autre côté du grillage (Photo 27). L'arrivée au panneau s'effectue en légère descente passant sous un tamarin (Photo 28).
Ce circuit, facile et très court, s'effectue généralement en complément d'un des quatre qui sillonnent la forêt. On peut partir par exemple sur la gauche pour effectuer la partie basse du circuit pédestre marqué de nombreuses bornes rouges.

Particularités

Balises


Poteaux peints

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

1 - Se rendre au Tampon et rouler en direction de Bourg Murat - Traverser le village de la Plaine des Cafres, passer la route de Bois Court et tourner à droite au prochain virage en direction de le Ravine Blanche - Dépasser le Piton de la Ravine Blanche et une partie du village - Passer près de la chapelle et d'un "casseur" de bois - Tourner à gauche sur la Rue du Père Favron - Rouler un peu et arriver au parking de la tamarinaie de la Ravine Blanche.
2 - Se rendre au Tampon et rouler en direction de Bourg Murat - Au rond point du 17ème Km, en venant de Saint-Pierre, tourner a droite sur la Route du Géranium - Suivre longuement cette route, couper le Bras Creux et prendre plus loin le Chemin Tamar-Haut - Traverser les prairies de Terrain Hammerer - Prendre à gauche à la réserve d'eau et terminer aux parkings de la tamarinaie.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Matthieu, 27/01/2019 16:11
Randonnée complétée le 27/01/2019

Très beau sentier botanique, à l'image de tout ce qui a été fait dans cette région par Tamar'Haut. Avec une autre association, l'APN, nous arrivons à battre tous les records, il nous a fallu 2 h pour faire cette boucle... mais il y a bien plus de choses à voir que ne le suggèrent les pancartes installées (et très bien faites) ! Les bois de corail commencent à fleurir, et qu'il est agréable de voir cette belle (et fragile) association tamarins-calumets.

Laurent Magréault d'Attoma, 21/08/2018 17:40
Randonnée complétée le 21/08/2018 en 1h00

Beau sentier étroit et tortueux. Très bien entretenu. Remontée raide pour de jeunes enfants.

lafleche974, 02/08/2017 23:20
Randonnée complétée le 02/08/2017 en 1h00

Endroit magnifique un grand merci à Tamar'Haut qui était à l'action encore ce matin. Le site est juste parfait

Fanch, 18/06/2017 17:37
Randonnée complétée le 18/06/2017 en 1h00

Je rend hommage à l'association Tamar'Haut! Quel plaisir d'arpenter ce lieu (Sentier botanique + Marmay + pédestre + parcours de santé + aire de picnic). Les pieds de tamarins sont impressionnants et les plus couchés permettent à notre descendance de tester leur équilibre.

Randonnée ajoutée le : 29/01/2020