Le grand tour du Morne Langevin depuis Grand Galet et par Grand Coude

Difficulté
Très difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 9h30
Distance 25.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2351 - 553 m
Dénivelé positif 2000 m
Dernière mise à jour 25/12/2020

Souffrir pour le plaisir

Reconnaissance du sentier marron de Grand Coude effectuée avant Noël. La fiche a été reprise pour intégrer les photos du nouveau circuit.
Le sentier est praticable et déjà très fréquenté mais le panneau du départ indique qu'il est encore fermé. Chacun prend ses responsabilités.

Voici une longue et magnifique randonnée autour du Morne Langevin qui laissera pour quelques heures des douleurs dans les muscles au réveil du lendemain mais en gravera dans la tête pour de longues semaines. Outre le côté très sportif de la sortie, on aura la chance d’admirer toutes sortes de paysages grandioses ou uniques (prairies, forêt primaire, zones rocheuses, Plaine des Sables, gratons, coulées de lave, etc.). La sortie est longue et difficile et nécessite un très bon entraînement ainsi qu'une confortable réserve d'eau car les sources de la montée au Morne Langevin jusqu’à la descente vers Grand Pays sont inexistantes. Même si les paysages sont sublimes et variés, ne pas trop traîner en route pour éviter de terminer à la tombée de la nuit. Voilà pourquoi il vaut mieux partir de Grand Galet que de Grand Coude pour éviter la montée entre les deux villages une fois la nuit arrivée.
Le sentier marron qui reliait Grand Coude au Morne Langevin a été réhabilité en 2019 et 2020. La discrète trace est désormais remplacée par un large sentier constitué de milliers de hautes marches. Avant de partir, relire la fiche créée uniquement pour la montée au Morne Langevin. Elle comporte de nombreuses photos de la grimpette, des innombrables marches, des échelles, du paysage et prodigue d'autres conseils.

La boucle débute à Grand Galet où plusieurs places peuvent accueillir un véhicule pour la journée. Il vaut mieux se garer assez bas dans le village car la pente de 450 m pour rejoindre Grand Coude est assez violente et il est bien d'avoir chauffé un peu les muscles auparavant. La pancarte indiquant Grand Coude a disparu et le sentier n'est plus toujours entretenu. Le sentier, qui démarre dans les bananiers proches de quelques champs est étroit (Photo 1). Il comporte des portions rocheuses non sécurisées et glissantes, des marches si hautes qu’on ne peut plus les nommer ainsi, des racines qui peuvent aider tout comme elles peuvent gêner la progression, de la végétation parfois envahissante, etc. (Photo 3). On emprunte ensuite routes ou pistes pour rejoindre la petite supérette, l’église et le rempart en direction de l’ancien sentier de découverte de Grand Coude ou des Trous de Cissia. Profiter de la traversée du plateau pour repérer le haut du Morne Langevin qui, pour l'atteindre, demandera quelques efforts sérieux (Photo 4). La montée au kiosque est un classique de la région sur un sentier comportant beaucoup de marches en rondins ou des parties plates bordées de fougères, cannes fourragères et surtout vigne marronne (Photo 5). C'est après le kiosque que les choses sérieuses vont commencer. L'ascension vers le Morne débute par des portions assez plates mais boueuses jusqu'au début de la véritable montée. La forêt est magnifique et exempte de plantes envahissantes. Il est conseillé de bien nettoyer équipement et chaussures au système mis en place en début de parcours. Après les ravines les plus marquées qui imposent quelques dents de scie, le sentier attaque sa montée sur des centaines de marches (Photo 6). Le travail de réhabilitation du sentier a demandé un travail colossal (Photo 7). Plus on s'élève et plus la pente s'accentue, toujours sur ces marches souvent hautes (Photo 8). Les passages les plus rocheux s'effectuent par de belles échelles (Photo 9). Elles se succèdent régulièrement à partir d'un point de vue aménagé sur l'arête rocheuse. Marquer la pause à cet éperon pour profiter des magnifiques panoramas sur la région (Photo 10). En regardant vers l'amont, on voit qu'il reste encore beaucoup à grimper (Photo 11). Après deux heures de grimpette toujours aussi difficiles, une dernière échelle suivie d'une barre rocheuse indiquent enfin le sommet pour retrouver le plateau du Morne Langevin. Une fois le haut du Morne atteint, trouver le sentier de bord qui débute aussitôt sur la droite. Il longe le rempart et donne la possibilité de beaux panoramas sur Grand Pays et les forêts qu'on traversera dans deux heures. La végétation est plus rabougrie et clairsemée excepté quelques ilots sans doute plus humides (Photo 12). Effectuer ou non une halte au point de vue du Morne Langevin et entamer la jonction avec le Pas des Sables en longeant le rempart sur un sentier agréable qui permet de se reposer en profitant du spectacle sur le Piton Chisny, les taches rouges de la Plaine des Sables et le grand cassé de Grand Pays (Photo 13). Ne pas manquer de s'arrêter un peu pour se régaler du spectacle unique sur la plaine, surtout qu’à cette heure, le soleil est haut et fournit de belles couleurs (Photo 13). Une fois à la fin du sentier, il faut utiliser un peu de route pour rejoindre la Plaine des Sables : mais quelle route (Photo 14) !
La Plaine des Sables peut se traverser par le sentier de Grand Galet qu'on trouve sur la droite 300 m après le dernier lacet ou par la plaine elle-même en longeant le pied du Morne Langevin qui permet de découvrir de meilleure manière cet endroit unique en se reposant un peu les jambes (Photo 16). Quelle que soit la décision, ne pas manquer les plaques colorées à mi-parcours (Photo 17). Dans les deux cas, rejoindre le sentier et entamer la descente assez raide vers Grand Pays. Cette plongée qui permet de rejoindre Grand Pays, Cap Blanc ou Grand Galet est impressionnante, tant en montée qu'en descente (Photo 18). La pente y est forte et les lacets très serrés. On se retrouve vite au pied du Morne Langevin (Photo 19). On longe des paysages sauvages et chaotiques et on a même l'occasion de marcher longuement dans un fond de ravine basaltique qui n'a que quelques siècles d'érosion (Photo 20). La végétation n'est pas très haute mais elle est touffue, empêchant toute exploration (Photo 21). On longe parfois de profondes failles lorsqu'on chemine sur le sentier en lacets (Photo 21). Le mieux est de bien rester sur le sentier car d'anciens effondrements l'ont parfois diminué de moitié en largeur. De plus, en cas de chute, on se retrouve très vite 50 m plus bas (Photo 23). Le sentier est le plus souvent terreux mais on trouve également des parties assez pierreuses (Photo 25). On devine déjà Grand Galet dans le fond de la vallée (Photo 26). Plus bas, à Cap Blanc, le sentier traverse une très belle forêt de filaos qui se poursuit jusque sur les flancs des remparts de Foc-Foc (Photo 26). Ne pas oublier, après avoir passé l'abri de Cap Blanc et traversé la rivière, d'admirer la petite cascade sur la droite, bien visible depuis qu'un observatoire a été aménagé le long de la Grande Ravine. Le sentier traverse encore quelques champs à moitié abandonnés (Photo 28) avant de retraverser la Grande Ravine encombrée de gros galets.
C'est plus de 9 heures après le départ qu'on aperçoit enfin la petite canalisation d'eau et les champs d'ananas qui annoncent les premières maisons de Grand Galet.
Ne pas oublier de partir tôt, avec beaucoup de boisson, si on veut effectuer plusieurs haltes ou profiter des magnifiques paysages.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Joseph puis Langevin et enfin à Grand Galet - Traverser Grand Galet et se garer presque en fin de village - Débuter le circuit en suivant la route vers Grand Pays - 10 mètres avant le mélangeur chimique de traitement de l'eau, prendre à gauche sur le sentier qui grimpe à Grand Coude - Au sommet, tourner à droite sur la piste, prendre la route qui part à gauche et tourner à droite 800 m plus loin sur la rue du Mahot - Plus haut, emprunter le Chemin Safer Grand Coude puis la Rue Théophile Gauthier pour rejoindre le parking situé plus haut que l'église de Grand Coude - Rejoindre le rempart, obliquer à droite et suivre le rempart jusqu'au kiosque du sentier de découverte – Partir à gauche et entamer la longue montée au morne en utilisant une multitude de marches - Au sommet, prendre à droite et suivre le sentier de bord jusqu'au point de vue officiel - Rejoindre le Pas des Sables puis longer les lacets de la route du Pas des Sables - Au dernier lacet, bifurquer à droite sur la Plaine des Sables et la traverser en longeant le Morne Langevin - Obliquer ensuite sur la gauche pour traverser les zones colorées de la Plaine des Sables et marcher en direction du Chisny jusqu'à la jonction du sentier de Grand Pays/Grand Galet - Suivre ce sentier jusqu'au cassé de Grand Pays puis sur la descente, longue et difficile, jusqu'à Grand Galet pour retrouver le véhicule.


Commentaires sur cette randonnée (32)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Zorghk, 17/10/2022 11:30

Sentier Tarzan fait le 10 octobre 2022, en aller retour.
J'étais agréablement surpris de le trouver assez bien dégagé. Je l'ai emprunté en short et n'ai pas eu une seule égratignure. Le terrain était bien sec ce jour là ce qui le rend tout à fait praticable. Mais il n'en reste pas moins d'une difficulté important puisque assez abrupt. Si le terrain est humide, je le déconseille, surtout en descente.

Philippe Pronost, 08/08/2022 19:01
Randonnée complétée le 08/08/2022 en 7h15

J'ai oublié de préciser mais les habitants alentour n'utilisent plus ce sentier depuis une dizaine d'années apparemment. Aucun panneau n'annonce le début du sentier Tarzan pour éviter que les gens le prennent. Enfin il n'y a plus d'entretiens de fait sur ce sentier donc c'est à vos risques et périls.

Philippe Pronost, 08/08/2022 18:56
Randonnée complétée le 08/08/2022 en 7h15

Je viens de faire la boucle dans le sens indiqué. La montée du Tarzan est très difficile . Sur la première moitié beaucoup d éboulis ce qui complique l'avancée. La pente est très raide, je l'ai quasiment faite entièrement avec les mains. Je ne me voyais pas faire demi tour heureusement la 2ème partie était en meilleure état et aussi moins raide.
La montée du sentier marron difficile du fait du nombre de marches et leur relative hauteur. Difficulté comparable au Bayonne . Cependant j'ai pu avoir de magnifiques points de vue. L'arrivée sur le plateau est un soulagement. Le reste est plutôt facile.
Je l'ai fait en 7h15

LilFox, 25/12/2021 18:55
Randonnée complétée le 20/12/2021

Boucle faite sans entraînement spécial dans le même sens que Maxmo avec une nuit à la plaine des sables. Montée difficile avec les sacs remplis des affaires de camping (c'était une mauvaise idée). Quand on pense atteindre la partie "plate" en contrebas de la plaine des sables et que c'est en fait un terrible faux plat ça désespère un peu. Autrement le sentier est bien balisé et bien entretenu. Au retour grosse pluie sur le sentier du morne langevin devenu torrent, et les milliers de marches glissantes de la descente vers grand coude rendent cette portion interminable (ça laisse le temps d'admirer les orchidées !). Pas de panorama malheureusement ce jour là. Après grand coude le sentier qui descend à Langevin est dur à trouver sans la trace parce qu'envahi de plantes. Là aussi la descente est longue et très pénible à devoir s'accrocher à tout ce qui tombe sous la main pour ne pas dévaler. Pour conclure on est heureux d'avoir relevé le challenge mais on ne le refera sûrement jamais plus ! Pour info: montée en 5h30 (parking-fond de la plaine des sables) et descente en... 7h ! Et oui de bonnes crampes pendant deux jours ;)

Maxmo, 28/11/2021 21:56
Randonnée complétée le 27/11/2021 en 9h20

J'ai mal préparé la rando, je l'ai faite à l'envers...Passage par Cap Blanc assez joli pour commencer, puis l'enfer commence...la montée est rude, longue, faite de petits lacets serrés. Le temps était très très couvert, j'ai pris des averses, quel dommage de pas pouvoir profiter du panorama..assez difficile psychologiquement de continuer par un temps pareil, sans voir ni le début ni la fin de la montée...
Délivrance à l'arrivée sur la plaine des Sables, avec un panorama magnifique...(mais accessible en fait en 5 minutes de marche depuis la route du volcan)..
Merci à Lionel si il se reconnait de m'avoir fait monter au belvédère en voiture pour souffler un peu.
Descente du Morne Langevin par la suite qui offrirait assurément une belle vue si ça n'avait pas été si couvert. Des centaines et des centaines de marche pour descendre ensuite jusqu'à Grand Coude.
Je croyais être délivré en arrivant à Grand Coude, je déroule tranquillement sur les 3-4kms en traversant le village, et là je tombe sur le "sentier Tarzan".....
Sentier très étroit, non balisé, dangereux (pentes très raides sur des cailloux mouillés, heureusement que je me tenais aux bambous sur les descentes), j'en voyais pas la fin et après 20 bornes, finir par ça, niveau frustration on est pas mal..9h20 au total.
Au total, vu les photos, avec un beau temps, le jeu en vaut surement la chandelle, mais avec un temps couvert, en partant seul avec 2,5L et un jambon-beurre, passez votre chemin ! (Sauf si vous êtes sadiques..oh wait).

Evan rnd, 11/11/2021 19:42
Randonnée complétée le 11/11/2021 en 8h20

Rando effectuée ce jour. La première montée de grand galet vers grand coude est assez technique et chauffe bien les molets. Ensuite la montée du morne Langevin est assez dure et longue avec toutes ses marches.
La descente depuis la plaine des sables vers grand coude est longue et fatigante.
Attention à l'eau, nous avions 2,5L et c'etait juste nous avons fait l'appoint a cap blanc (bien prendre l'eau qui ruissèle)
Une rando qui pique mais magnifique avec tout ses panoramas et tous les terrains possibles.
Effectuée en 8h15 avec un rythme assez soutenu et pas beaucoup de pause (sportif occasionnel - 1 à 2 fois/semaine)

Crisclairelea, 11/11/2021 08:26
Randonnée complétée le 10/11/2021 en 7h50

Très beau parcours technique, physique et panoramique à la montée comme à la descente parcouru en 8H.
Le sentier Tarzan est raide et propose de "grimper" sur des rochers moussus, des arbres et arbustes. Parfait si on est à l'aise dans ce type de terrain . S'il y a de l'humidité à notre avis un peu dangereux. Le commentaire de Jérome Trd est top pour le suivi de l'itinéraire. D'après les natifs du coin, une alternative plus sure existe, le sentier Bérénice, qui va aussi de Grand Galet à Grand Coude.
Le sentier marron est exigeant physiquement dans ses 2 derniers tiers. Le travail réalisé est époustouflant et que dire de son ambiance : une féerie.
Ce parcours est une des merveilles de la Réunion.

Kak, 05/11/2021 23:35
Randonnée complétée le 31/10/2021 en 16h00

Nous avons fait cette boucle sur 2 jours en partant du pas des sables, en descendant d'abord sur grand coude et en bivouaquant à cap blanc (en haut, pas au village). Avec les affaires de bivouac nous etions assez chargées donc assez lentes.
On a donc fait le sentier Tarzan en descente, et en fin de journée, la partie décrite est très courte donc on ne s'attendait pas à mettre 2h à le descendre !! avec les sacs c'était compliqué d'aller vite ! On a fini de nuit, heureusement le sentier est assez marqué par les passages on ne s'est pas perdues !! Mais il faut etre un minimum aventurier car c'est limite dangereux !!
L'une de nous était ralentie par des douleurs dans les descentes donc nous avons marché la 1 e journée en comptant les pauses quasiment 10h !!
En partant du pas des sables, on pensait avoir la vue dégagée mais il faut vraiment partir tôt et ne pas trainer sur la partie plus ou moins plate jusqu'au point de vue du morne langevin.
J'avais deja fait ces 2 randos séparément sans le sentier tarzan mais en mode trail et c'etait beaucoup plus rapide !!
Et en effet pas de point d'eau sauf à cap blanc où on a été obligées de nous recharger en eau (le plus en amont possible) avant de commencer la 2e journée et cette eau est très bonne d'ailleurs (aucun pb après !) malgré les risques de leptospirose dans la riviere langevin donc à éviter...
Sinon randonnée vraiment belle même si on a un peu souffert !! 😁

94aviator, 09/07/2021 12:01

La montée de grand galet a grand coude par le sentier mentionné ici était trop dangereuse pour moi. Apres 10 min d’escalade sur des roches de plus en plus hautes, humides et pleines de mousses, j’ai fait demi tour et me suis contenté de monter a la plaine des sables par cap blanc..
donc sentier réservé aux casse-cou ..

Wild974, 16/05/2021 07:58
Randonnée complétée le 14/05/2021 en 9h00

Dans mon commentaire précédent, j'ai oublié de préciser qu'un câble a été mis en place dans la descente après la plaine des sables, la descente abrupte sur les gratons est ainsi sécurisée !
Puis au niveau de Cap blanc, une passerelle en bois a été reconstruire pour traverser la rivière ! On y passe à nouveau à pied sec ! C'est top !

Randonnée ajoutée le : 24/10/2020