Du Baril au Gîte du Pas de Bellecombe par les Puys Ramond

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 8h30
Distance 23 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2347 - 35 m
Dénivelé positif 2400 m
Dernière mise à jour 10/04/2020

Visiter les petits volcans en passant

Cette longue randonnée permet de rejoindre directement la route nationale 2 au volcan en n'empruntant que quelques dizaines de mètres de route. Elle est longue et monte constamment jusqu'au Piton de Bois Vert et nécessite un assez bon entraînement pour ne pas dépasser la durée de marche minimum avant l'arrivée au gîte. Ne pas oublier de réserver le gîte longtemps à l'avance en fonction de la saison car il est presque impossible d'effectuer l'aller retour en une seule journée. Des variantes sont possibles en passant par la Forêt de Mare Longue en prévoyant deux heures supplémentaires ou par le Sentier Jacques Payet à l'Ouest de la Vallée Heureuse. D'autres explications avec la sortie aux Puys Ramond, Matouta ou le Tremblet depuis la Plaine des Sables.

La randonnée débute à l'église de Basse Vallée qui dispose d'un arrêt de bus et d'un grand parking. Dans ce cas, on commence la montée par la route jusqu'à la Maison Forestière de Béloni (en vente) pour récupérer, un peu plus loin sur la droite, le sentier qui rejoint le Gîte de Basse Vallée. Cette première partie, sur un sentier caillouteux, traverse la forêt de bois de couleurs et ses plans de vanille installés un peu partout à l'ombre sur les arbustes (Photo 1). Pas de difficulté particulière pour cette portion à peine tortueuse qui traverse une belle forêt des bas assez peu envahie de plantes invasives (Photo 2). Ce sont surtout les fougères, humides le matin, qui bordent le sentier (Photo 3). Le sentier coupe par quatre fois l'étroite Route Forestière de Basse Vallée (Photo 4). Chaque fois le sentier reprend de l'autre côté. Certaines portions montent assez fortement mais, en règle générale, la pente est assez faible et régulière. Certaines parties sont assez plates sur les feuilles tombées d'une végétation touffue (Photo 5). D'autres, plus encombrées de racines et de pierres moussues, sont un peu plus difficiles (Photo 6). Repérer dans la montée les grottes ou anfractuosités particulières liées à ce type de paysage accidenté. On peu même descendre dans l'une d'elles sur la gauche du sentier. On se rapproche du Bras Plat qu'on suivra jusqu'au gîte. Le fond recouvert de mousse lui donne souvent un très bel aspect mais attention à la glissade facile. Les gros arbres sont rares mais on en rencontre tout de même ça et là ainsi que de grosses racines en bord de sentier (Photo 8). Quelques cultures sur la droite, principalement de vacoas (pandanus) puis la route pour la 5ème traversée marquent l'arrivée au gîte qu'on ne verra pas puisqu'on bifurque immédiatement en direction de la RF des Camphriers. Partir aussitôt à gauche sur un raccourci qui monte dans les goyaviers, les bois Noël (Ardisia crenata) et les losto café (Gaertnera vaginata) à l'odeur agréable pour rejoindre la Route Forestière des Camphriers, dans le dernier lacet. Bien profiter de cette partie qui monte lentement sous les camphriers odorants car les choses vont se compliquer à partir du nouveau kiosque. Visiter la grotte sur la gauche, cachée par la végétation avant de s'approcher du kiosque. Le sentier commence à cette aire de repos. Il grimpe dans les bois de moyenne altitude en offrant peu de panoramas. Il se rapproche de la Vallée Heureuse après 500 mètres mais les occasions de voir le fond sont également rares en raison de la végétation. C'est une succession de courtes montées suivies de courtes descentes, augmentant ainsi le dénivelé de la journée. Près d'un kilomètre plus loin, en s'approchant d'une petite ravine, il oblique sur la droite et contourne le Piton Ravine Basse Vallée sans qu'on le voit vraiment, surtout qu'il dépasse à peine de la forêt. Les jambes commencent à chauffer car 1200 m viennent d'être grimpés et il en reste autant à effectuer. On profite parfois de vues sur la région qui permettent de remarquer que la pente est faible mais qu'il reste encore beaucoup de montée avant de parvenir à la Fournaise (Photo 9). La végétation forestière diminue et se remplace doucement par les branles et les fougères arborescentes (Photo 10). Les montées et descentes successives ne diminuent pas pour autant. La pente moyenne non plus ne faiblit pas et on parvient, 600 m plus haut au Piton Rick, un cratère dépassant de la végétation de plus en plus rase (Photo 11). Il reste encore quelques touffes de branles et de hautes fougères (fausses osmondes) qui égayent le paysage. Puis on poursuit dans les branles verts qui diminuent encore de taille. Vu l'altitude, c'est beaucoup plus pratique pour admirer le paysage allant jusqu'à l'océan (Photo 13). Puis le sentier s'approche des zones de plus en plus désertiques des Puys Ramond (Photo 15). On frôle des cratères profonds difficiles d'accès (Photo 16 et 17) avant de tenter l'escalade d'autres cheminées dépassant du sol (Photo 18). Tous ces cratères s'escaladent mais il faut avoir du temps pour cela car il reste peu d'ascension mais la distance est encore longue jusqu'au gîte. On peut visiter cette région et pénétrer dans de nombreux tunnels en consultant cette randonnée. A 2000 m, la pente se calme enfin en quittant les puys (Photo 19). Le sentier, déjà balisé de blanc voit ses taches de peinture se multiplier, signe qu'on approche de l'Enclos Fouqué où le brouillard sévit une bonne partie de l'année (Photo 20). Le soulagement arrive enfin à 2200 m quand on s'approche des zones herbeuses du Piton de Bert (Photo 21). Suivre alors le bord de la caldeira et marcher presqu'à plat sur un sentier large et même une piste récemment construite. Prendre l'un ou l'autre et marcher facilement jusqu'au croisement avec le sentier redescendant au gîte par la rive droite de la Vallée Heureuse. On frôle un semblant de cratère plat qui peut parfois contenir de l'eau (Photo 22). Depuis le bord, on voit très bien le Pas de Bellecombe (Photo 23) qu'on peut rejoindre directement à partir du Piton Rouge en continuant de longer le rempart dominant l'Enclos Fouqué. Sur la droite, le Piton de la Fournaise en impose par sa taille (Photo 24). Si on reste sur le GR, on passe près d'un oratoire original fait de plaques de lave empilées puis à quelques mètres de la Caverne du Chisny. Le sol est plat et très agréable surtout dans ces paysages exceptionnels de la Plaine des Sables. On parvient à la route forestière du Volcan et on se rapproche tranquillement du Demi-Piton (Photo 26). On peut filer tout droit vers la Griffe du Diable ou prendre à droite la route en terre et ses nids de poules (Photo 27). Que l'on emprunte l'une ou l'autre, on parvient enfin au gîte pour un repos bien mérité. Le lendemain, c'est une demi-douzaine de circuits qui peuvent s'effectuer dans la région désertique du Piton de la Fournaise. Si le véhicule a été laissé à Basse Vallée, privilégier le GRR2 qui redescend vers Jacques Payet et rejoint le Gîte de Basse Vallée par une descente assez longue et souvent glissante.
D'autres explications sur les circuits : Camphriers, Puys Ramond, Plaine des Sables au Tremblet.

Balises


Pas de balises partout sur le circuit

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Basse Vallée près de Saint-Philippe - Entre Basse Vallée et le Baril, à l'église, prendre vers le nord la route forestière de Basse Vallée - 500 m après le croisement, se faire déposer ou garer le véhicule près de la maison forestière - Attaquer la montée vers le Gîte de Basse Vallée par la variante du GRR2 - A la route forestière, prendre à droite et marcher environ 100 m - Emprunter le sentier qui démarre à gauche de la route et rejoint le lacet de la route forestière des Camphriers situé à 250 m - Prendre à droite sur la route et effectuer 350 m avant de prendre le sentier qui monte vers la Fournaise, longe la Vallée Heureuse et traverse les Puys Ramond - Prendre à gauche la variante du GRR2 qui descend vers le Tremblet - Suivre le Rempart du Tremblet jusqu'à la Plaine des Sables et la route forestière du Volcan - Couper la route pour atteindre, 250 m plus loin, le sentier Josémont - Prendre à droite jusqu'au Gîte du Pas de Bellecombe.


Commentaires sur cette randonnée (9)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Tetpoiv, 23/08/2020 21:18

Sentier effectué le 22/08/2020. La montée est coriace, mais on ne s’en soucie presque pas tant les panoramas sont époustouflants! Sous un beau soleil on voyait jusqu’à des parties de la commune de St-Pierre! La végétation est d’une richesse exceptionnelle et évolutive avec l’altitude. Côté géologie c’est un régal! Les puys sont juste: whaou! Je recommande. Descente faite le jour même par le sentier Jacques Payet.

Martial, 07/08/2020 17:26
Randonnée complétée

@dref, il m'est avis que tu dois te tromper de fiche, en effet, sur celle ci, pas de rivière Langevin, mais descente par le classique foc-foc, et arrivée au Baril par Basse Vallée.

samuelletheux23, 07/04/2020 14:34
Randonnée complétée le 05/04/2020 en 7h00

La descente est galere quand c est tres humide d annee en annee ca se degrade faute entretien serieux par onf

dref, 30/01/2020 15:46
Randonnée complétée le 30/01/2020

Donc, dans les bas, enivrant de senteurs, de couleurs, de lumières. La partie médiane qui amène au cratère, sans intérêt et mal entretenue. Du cratère jusqu'à la rivière Langevin, la magie du Sud opère encore et toujours. 6h de l'église à la rivière Langevin en mode traileur trop fatigué pour courir. Mais honnêtement il y a bien mieux à faire dans Le Sud...mais dès que je suis avec mère nature, je suis heureux.

JPG, 04/08/2019 15:02

Julo17 : Comme toutes les randonnées proposées sur le site, il est possible de l'effectuer dans le sens qu'on désire. Comme le circuit est en descente constante, vous gagnez 1h30 pour rejoindre la mer depuis le volcan. Attention, à ce jour, l'enclos est fermé et il est impossible de monter au volcan. Suivez la liste des sentiers fermés si vous venez plus tard (voir en page d'accueil). Bon périple.

Julo17, 03/08/2019 19:55

Bonjour, merci pour ce superbe site.
Je prépare mes 10 jours de randonnées à la réunion.
Après avoir dormit au gite du volcan et fait le tour des volcans (il prévoit 6h?)
j'aimerai rejoindre la cote pour dormir dans un gite ou chambre d'hôte pour me reposer. Cette randonnée est elle faisable dans l'autre sens et combien de temps faut il prévoir? Il faudra peut etre redormir au gite du volcan?
Merci

Def, 29/12/2018 16:55

Rando très jolie et variée, notamment la forêt primaire, les Puys Raymond et l'arrivée au bord de l'enclos. Partis depuis le gite de Basse Vallée, arrivés au gite du Volcan en 7h45.

Sakibrod, 02/05/2018 07:56

Belle et agréable sortie. Sentier propre et juste magnifique mon pti Péī.

Sophie M, 03/04/2018 08:38

Dans le cadre d'un repérage j'ai remonté le GR R2 jusqu'à l'altitude 1 200 m. Sentier en bon état, les ravines étaient à sec (!), quelques flaques de boue à partir de 1 000 m. On a encore quelques belles vues sur le rempart d'en face, le fond de la Vallée heureuse jusqu'à la côte (à l'endroit où le sentier est vraiment au plus près du bord). Avec un peu d'attention on trouve les dernières orchidées de la saison. La forêt est magnifique

Randonnée ajoutée le : 01/07/2013