Le tour du Piton Indivis par le littoral et le Chemin Indivis

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h15
Distance 10.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 358 - 10 m
Dénivelé positif 370 m
Dernière mise à jour 07/03/2020

Une randonnée familiale près de la Forêt de Bois Blanc

Cette randonnée familiale, sans grandes difficultés, permet en une dizaine de kilomètres d'admirer des cases typiques, de belles plantations, des ravines encaissées, moussues et glissantes, un sentier botanique et de magnifiques points de vue sur la côte déchiquetée battue par les vagues, toujours assez fortes dans cette zone. Pour une fois, le petit piton rencontré en milieu de boucle ne porte pas un nom de couleur mais a été nommé Indivis. Il fait un peu plus de 330 m d'altitude et la montée ne se sent pas car régulière depuis le village de Bois Blanc. On bénéficie de très peu de panoramas sur la mer mais on a quelques vues sur les remparts verts qui dominent la Ravine Ferdinand durant la montée. Les sportifs préfèreront prendre à gauche à la Route Forestière de Bois Blanc afin de redescendre par la belle Forêt de Bois Blanc. La partie littoral s'effectuant en fin de boucle prendre tout son temps pour admirer les cinq arches proposées ci-dessous. La plus belle d'entre toutes est en revanche la plus difficile à photographier. Ne descendront sur le cap que ceux qui sont bien entraînés, n'ont pas le vertige et attendront une mer calme. Les enfants resteront obligatoirement sur l'arche pour la photo sans chercher à descendre.

La randonnée débute près du village de Bois Blanc. Un bel emplacement de parking est situé près d'un oratoire rouge et d'une petite grotte cachée en partie par les fougères. Un court tronçon de route sera nécessaire pour atteindre le début du Chemin Indivis où un panneau indique la direction de la Forêt de Bois Blanc. Prendre à gauche et longer quelques cases avant d'arriver aux premiers champs (Photo 1). On arrive au vrai Chemin Indivis reconnaissable à ses deux bandes de roulement bordées d'herbe courte (Photo 2). Il en sera ainsi jusqu'à la jonction avec la RF 18, trois kilomètres plus loin (Photo 3). Le chemin effectue de nombreux lacets dans tous les sens mais il est impossible de le confondre avec les autres pistes rencontrées ça et là, très souvent marquées d'interdictions ou fermées par des barrières. On rencontre principalement de grandes plantations de letchis, de cocotiers mais surtout de palmistes qui poussent ici par centaines (Photo 4). On aperçoit le rempart qu'on longera pour redescendre à Bois Blanc en suivant la Ravine Ferdinand (Photo 5). Le Piton Indivis dépasse à peine de la forêt (Photo 6). La RF 18 qui part à gauche est très étroite et il faut de l'imagination pour y voir une route forestière. La partie de droite est beaucoup plus large et très agréable (Photo 7). Elle traverse tout d'abord la Ravine de Bois Blanc qui est la plus chaotique de toutes celles de la région. Elle est bordée de filaos, de quelques bois de couleurs envahis de fougères (Photo 8). Elle franchit une demi-douzaine de ravines encaissées et rocheuses. Attention aux chevilles lors de certains passages sur les grilles métalliques aux espacements très larges (Photo 9). Le chemin longe ensuite une zone boisée de bois de couleurs sur un sol très moussu qui indique que cette région est souvent arrosée (Photo 10). Si certaines ravines sont difficilement accessibles ou sans intérêt, on peut sans grand danger se balader sur le fond rocheux de la Ravine Ferdinand (Photo 1). Un panneau du Parc National marque le début de la descente vers Bois Blanc sur une piste puis une route bordée de belles plantations et de quelques pancartes pédagogiques indiquant le nom des essences d'arbres rencontrées. On marche en pleine verdure en pente légère avec tout le temps pour deviner soi-même les noms de plantes poussant sur le bord de la piste (Photo 12). De nombreux petits raccourcis permettent d'éviter les longs lacets bétonnés. On se promène ainsi dans une grande forêt de grands nattes, camphriers ou même entre ces bois blancs ayant donné le nom au village (Photo 13). Les feuilles de camphriers sont hautes mais on peut en toucher certaines pour sentir cette odeur particulière (Photo 14). On longe ensuite la route bétonnée (Photo 16) puis on arrive sans effort à la maison forestière et à la porte du parc, à deux pas de la RN2. Prendre à droite vers Saint-Philippe et dénicher, sur la gauche, en face de la Rue de la Mairie, dans le grand parking d'arrêt de bus, le sentier qui descend en ligne presque droite vers l'Océan, à la Pointe de Bois Blanc. Il débute le long des cours et jardins fermés de grillages (Photo 17). Il se poursuit sous les pandanus qui poussent ici très nombreux (Photo 18). C'est en prenant vers la gauche qu'on arriverait rapidement à l'Anse des Cascades en traversant tout d'abord la Ravine de Bois Blanc (Photo 19). Mais on file à droite et on atteint très vite le littoral rocheux bordé de vacoas (Photo 20). Le sentier sera plat la plupart du temps excepté pour franchir quelques petits obstacles (Photo 22). Ralentir le pas le long de ce littoral pour dénicher quelques curiosités de la nature ou simplement de beaux paysages. Spectacle assuré à la Roche du Pas de Cabri qui est un des rochers les plus photographiés de l'île en raison de son esthétique liée aux filaos qui la coiffent ainsi que les orgues qui la constituent (Photo 26). La préférer au coucher du soleil, qui, à la bonne saison donnera le cliché à gagner un concours. Le Quai de Tigo, très fréquenté par les pêcheurs peut faire plus peur au randonneur de passage car il semble inaccessible et la mer qui l'entoure est rarement calme (Photo 27). Au Quai de l'Eglise, il est très difficile de repérer l'énorme arche basaltique car on peut marcher dessus sans même s'en rendre compte. Pour la voir, il faut désescalade les roches glissantes et dangereuses plus au sud (Photo 28). Ne pas poursuivre tout droit vers Saint-Philippe sur un sentier qui se termine après une forte pente au kiosque de l'Îlet Leroux mais prendre à droite pour rejoindre la nationale. Ce sentier étroit est agréable et rarement difficile malgré certains passages sur la lave moussue. On est certain d'y trouver de l'ombre et des pieds de vanille.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Philippe ou Sainte-Rose et se diriger vers Bois Blanc pour se garer au début du village, près d'un oratoire rouge dédié à Saint-Expédit - Marcher vers Bois Blanc en suivant la RN jusqu'à l'arrêt de bus et le croisement du Chemin de l'Indivis - Suivre le chemin de l'Indivis jusqu'au piton éponyme et poursuivre jusqu'à la Route Forestière n° 18 de Bois Blanc - Prendre à droite et traverser le Ravine de Bois Blanc puis plusieurs autres avant de retrouver plus bas le chemin puis la route de la zone de pique nique de Bois Blanc - Passer devant la case de l'ONF et retrouver la route de Sainte-Rose - Bifurquer à droite et marcher environ 200 mètres avant de trouver le sentier qui mène au littoral à un grand arrêt de bus - Suivre ce sentier jusqu'à l'océan puis tourner à droite et marcher jusqu'au Quai de l'Eglise - Prendre alors à droite et remonter le sentier qui rejoint la route puis le véhicule laissé moins de 100 mètres à gauche vers Saint-Philippe.

Les arches naturelles du Quai de l'Eglise

En prenant son temps et sans chercher le danger en s'approchant trop près des falaises, on peut apercevoir ces cinq arches entre Cap de Bois Blanc et le Quai de l'Eglise. Deux sont des merveilles de la nature. Les trois autres valent tout de même un arrêt. La plus belle, immortalisée par tous les photographes sur les livres de tourisme est le plus souvent prise par drone. Pour arriver à la prendre sans matériel professionnel, il faut descendre sur les rochers situés à 50 mètres du croisement des sentiers. La descente est dangereuse et ce cartouche n'est nullement une incitation à le faire. Chacun prend ses responsabilités.

Le Bois Blanc

Hernandia Mascarenensis. Cet arbre, endémique et protégé, est visible dans certaines portions boisées de la région durant cette randonnée. Ce très beau pied se rencontre dans le parc boisé près de la route qui descend à la Maison forestière. Sans doute plus nombreux qu'ailleurs avant les défrichages destinés à de nouvelles plantations, il a du donner son nom aux quelques cases des siècles précédents avant de devenir le village de Bois Blanc

Les baleines

Les baleines arrivent en général à la Réunion au mois de juin pour repartir en octobre vers les mers froides après avoir mis bas dans les eaux plus chaudes de l'Océan Indien. Elles sont heureusement assez peu farouches et s'approchent parfois assez près des côtes comme ici au Quai de l'Eglise. On les remarque facilement au jet d'air évacué de leur évent qui forme au-dessus d'elle une vapeur blanche visible de très loin. Quand on aperçoit ce jet, il suffit de repérer la direction du prochain jet et d'attendre quelques minutes pour les voir apparaître au plus près. Elles disparaissent souvent plusieurs minutes avant de ressortir 500 m plus loin.


Commentaires sur cette randonnée (7)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian Léautier, 06/10/2019 14:32
Randonnée complétée le 06/10/2019

Pour Endormotivé: en allant vers Bois Blanc repèrer sur la droite l''arrêt de bus "ilet Leroux". Puis à gauche de la route l'oratoire. Quelques mètres plus loin à droite le sentier qui va vers les arches du Quai de l'Eglise et Tigo.

JPG, 06/10/2019 14:25

Endormotivé : Tu stationnes à l'oratoire et tu empruntes le sentier qui descend une vingtaine de mètres plus loin. Tu marches jusqu'à la mer. Si tu vas tout droit au lieu de tourner à gauche sur le sentier tu termines sur l'arche, là où se mettent les pêcheurs. Tu ne peux la voir mais seulement l'imaginer en raison du bruit des vagues. Pour la photographier comme sur la photo 22, descend méticuleusement le quai rocheux situé un peu après, en direction du Quai au Bois (voir flèche). Attention à l'heure de descente pour avoir le meilleur soleil, contrairement à ma photo. L'après-midi, elle est éclairée comme avec un projecteur. Le matin, au lever du soleil, c'est une merveille en raison de la sous-expo et des premiers rayons du soleil. Choisis bien ou vas-y deux fois.

Endormotivé, 06/10/2019 11:30

Si je souhaite uniquement voir l'arche en prenant le chemin le plus court depuis la route, je dois commencer d'où ? Je n'arrive pas à localiser son emplacement exact, et je ne l'ai pas vu au Quai de l'église.. A moins qu'il faut absolument descendre au plus près de la mer pour l'observer ?

Mamiro, 06/12/2017 00:55

Je suis en vacances et cherche des personnes pour faire des randos. .. si des personnes sont intéressées actuellement pour faire celle là je le suis également, je suis sur l'île jusqu'au 18 janv. Je n'ose pas aller seule en randonnée car pas encore assez à l'aise avec les traçages et l'orientation et moi pas vraiment ça non plus mais suis bonne marcheuse et pas râleuse quand la fatigue se fait sentir 😉
Marie-cafrine

Patjean, 04/09/2017 10:30
Randonnée complétée le 02/09/2017 en 3h40

Belle ballade effectuée sans difficulté particulière.

lilourooms, 18/09/2016 17:37
Randonnée complétée le 18/09/2016 en 3h30

Superbe parcours, le début est pentu pendant minimum 40 minutes, la végétation est très belle. Puis lorsque l'on passe les ravines sèches, en ce moment, le parcours est très facile jusqu'en bas. Le chemin pour se rendre sur le littoral n'est pas indiqué: il est vraiment entre deux maisons et pile poil au milieu de l'arrêt de bus (on a l'impression de pénétrer dans une propriété privée). Puis le chemin du littoral est sublime! Dernière grosse montée avant de revenir sur la route. D'un point de vue général: balade pas si facile que ça mais accessible aux marcheurs débutants en prenant son temps et ...son souffle. :-)
PS: pas de balises pour ce parcours. le GPS était le bienvenue pour bien nous confirmer notre chemin.

yoye007, 06/06/2016 18:27

Le sentier se perd dans les plantations en haut de l'indivis. Randonnée randu très difficile sous la pluie car il faut traverser un torrent de plusieurs mètres avant de redescendre sur bois blanc.

Randonnée ajoutée le : 01/07/2013