La boucle de Matouta par le Gîte de Basse Vallée

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h
Distance 11.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 746 - 290 m
Dénivelé positif 530 m
Dernière mise à jour 10/01/2024

Sans passer par le vieux pont de bois

ATTENTION : Nouvel itinéraire. Les nombreux commentaires déconseillant d'emprunter le vieux pont ou celui d'Ousarsiph2 encourageant à grimper le Piton Bernard a donné lieu à une nouvelle reconnaissance et à la mise à jour de cette fiche qui datait. Vérifier avant le départ que c'est bien la nouvelle trace GPS qui figure sur l'application mobile.

Cette courte randonnée permet de rendre visite au paisible petit village de Matouta, situé en fin de route et donc assez isolé de tout. On y respire le calme et la sérénité au milieu de quelques champs de canne, de magnifiques plantations de palmistes et des milliers de pieds de vanille. La petite route qui reliait la RF 36 venant de Basse Vallée empruntait un pont au dessus de la Ravine de Basse Vallée désormais abandonné, transformant le lieu en cul de sac. Le pont qui enjambe la profonde ravine est bien sûr interdit à toute circulation. Un itinéraire très bien balisé passant à travers les plantations de vanille rejoint le village à partir de la RF 36. En traversant le village, flâner afin d'apercevoir les jolies cases créoles fleuries et les personnes dans leur jardin déjà très occupées à l'heure du passage des randonneurs matinaux. Le contournement du Piton Bernard est la partie la moins agréable en raison des longs lacets pentus et surchauffés du Chemin Simono. Heureusement, il permet de traverser de magnifiques étendues de canne à sucre en profitant de larges panoramas sur l'océan dont les plus importants s'observent depuis l'aire de décollage des parapentes. La montée, facultative, au Piton Bernard permet de découvrir de superbes arbres ou des cultures abandonnées. Les énormes achatinesGros escargots tout en longueur très présents sur l'ensemble de l'île. , habituellement brunes, sont ici presque noires. Le sentier Jacques Payet est très souvent glissant mais bordé de goyaviers fournis en fruits à la saison. La descente depuis le gîte de Basse Vallée peut s'effectuer par une route très agréable mais le GRR2, caillouteux et moussu, est surtout là pour les randonneurs. Ne pas manquer au passage le magnifique Bras Plat qui ravira les amateurs de photos.

La randonnée peut débuter n’importe où sur le circuit. Elle est proposée ici depuis la RF 36 au plus près du chemin qui commence 500 m après la piste menant au pont de bois, là où la route a presque totalement disparu pour être remplacée par le GRR2. Le petit panneau rouge se remarque de loin. Il invite à emprunter le chemin ombragé s'enfonçant dans la verdure (Photo 1). Plus loin, il traverse le Bras Plat qui offre de belles portions verdoyantes de mousse. Il oblique ensuite vers la gauche près d'une habitation. Ne pas manquer, près des serres 100 m plus loin, le sentier qui pénètre dans les plantations de vanille et longe une serre totalement réservée à cette culture (Photo 2). Obliquer à droite sur un magnifique sentier qui domine le canyon de la Ravine de Basse Vallée à travers de superbes arbres. La traversée de la ravine incite à y revenir pour découvrir grottes et bassins bordés de basaltes couverts de mousse (Photo 3). Le sentier, herbeux, pénètre ensuite dans les champs de canne avant de se rapprocher des premières habitations de Matouta. Traverser le village fleuri et le quitter en partant sur la droite sur le Chemin Matouta. Emprunter la prochaine petite route à droite, le Chemin Simono, qui rejoint par de nombreux lacets le pied du Piton Bernard. On chemine agréablement entre les deux murs de canne à sucre qui n'arrivent jamais à boucher le paysage. On a parfois de belles vues sur le Piton Bernard (Photo 4) tout en marchant sur une pente faible. De l'autre côté, c'est l'océan et une longue côte blanchie par les vagues à Vincendo (Photo 5). De très nombreuses pistes partent dans tous les sens et représentent de superbes raccourcis sur la carte. Beaucoup d'entre elles ont été testées lors de la boucle. Elles se finissent généralement en cul de sac au milieu des cannes et il est inutile de les tenter. Certaines sont trop envahies par la végétation pour y marcher sereinement, surtout lorsqu'elles sont en propriété privée. Le GPS, peu utile peut tout de même rendre service pour éviter de marcher plus longuement que prévu. La pente de la route s'accentue. Plus on monte et plus on se rapproche du Piton Bernard. Ne pas manquer un court écart pour grimper jusqu'à l'aire de décollage des parapentistes et bénéficier d'un très large panorama sur la côte (Photo 6). La route effectue plus loin un court lacet avant de profiter des points de vue sur la Vallée Heureuse (Photo 7). Sur la gauche, une trouée dans les goyaviers accueille le départ d'un sentier gagnant le sommet du Piton Bernard. Un autre, plus discret, part à l'assaut du flanc par la gauche. S'il permet de grimper à son sommet, il reste dangereux car, sans doute tracé par des braconniers, il comporte des centaines de branches taillées en pointe à 30 cm du sol. La moindre chute pourrait ainsi transpercer les parties du corps en contact. Il présente l'avantage de rencontrer d'importantes plantations de vanille abandonnée et jamais fécondée. Il est préférable de se concentrer sur celui qui frôle une installation de l'Institut de Physique du Globe de Paris alimentée par un vieux panneau solaire (Photo 8). Légèrement envahi par les sabres, il traverse cette fois d'anciennes plantations de curcuma avant de parvenir au sommet et découvrir de magnifiques arbres tous aussi biscornus les uns que les autres (Photo 9). A noter la noirceur des achatines vivant en ces lieux. Reprendre la montée vers Jacques Payet avec de la canne à sucre de tous côtés (Photo 10). Une fois passé, le piton Bernard paraît plus imposant que lorsqu'on l'effleurait en dominant la vallée du Bras Creux (Photo 12). Un raccourci par piste, qui semble être une ancienne route, permet d'éviter 3 lacets de la RD37 (Photo 13). Cette piste s'emprunte à partir du point 499 de la carte après avoir franchi le Bras Panon et une réserve d'eau sur la gauche. Il se termine à la RD37 en tournant à gauche à la première route rencontrée. Il faut ensuite emprunter la demi-douzaine de lacets qui se terminent au village de Jacques Payet en prenant garde à la circulation. Suivre le panneau du Gîte des Randonneurs et repérer le début du sentier Jacques Payet près de la dernière case du village. Ce superbe sentier, un peu glissant et bordé de goyaviers, monte doucement vers les Rampes de Basse Vallée (Photo 14). Il traverse tout d'abord quelques cultures et vergers. Plus loin, il comporte de nombreuses portions larges et glissantes sur une terre rouge (Photo 16). Un passage délicat se situe au franchissement du Bras Panon sur des cailloux glissants ; attention à ce que les marmailles ne courent pas. Entamer la courte descente vers le gîte de Basse Vallée par quelques lacets étroits mais de bonne qualité (Photo 17). La pente est assez forte et les lacets nombreux à travers une belle végétation (Photo 18). On traverse le Bras Creux à quelques mètres de sa naissance puis la Ravine de Basse Vallée, ses gros rochers, sa cascade à sec (Photo 19) et sa grotte à quelques mètres en aval. La courte portion qui sépare la ravine du gîte est superbe et bien indiquée sur la rive de la ravine rocheuse (Photo 20). Elle comporte une longue échelle très stable qui permet de passer une haute barre rocheuse (Photo 21). Le sentier traverse aussitôt une jolie forêt de cryptomerias aux troncs moussus (Photo 22). On parvient en quelques minutes aux bâtiments entourant le gîte de Basse Vallée situé sur la gauche. Partir à droite puis longer les jardins et habitations. Le GRR2 se retrouve facilement au croisement de la route et de la Piste Forestière des Camphriers, tout près du petit pont en aval du gîte (Photo 23). Ce tronçon tout en descente, glissant parfois sur les racines (Photo 24), ne présente aucune véritable difficulté excepté quelques cailloux de lave qui dépassent sur le sentier et de courtes portions de boue. Ne pas manquer durant la descente le magnifique fond de ravine du Bras Plat recouvert de mousses (photo 25). On peut même à un moment rejoindre le fond glissant et moussu pour de belles photos de nature. Attention toutefois à la progression dangereuse et glissante si le sol est mouillé. Repérer sur la droite du sentier l'effondrement d'un tunnel de lave et son gouffre (alt. 450 m) ainsi que les superbes arbres dont un bois de rempart impressionnant (photo 26). Ailleurs, le sentier serpente dans la forêt de bois de couleur sur un agréable tapis de feuilles (Photo 28). Toujours en descente, il coupe trois fois la petite route étroite de Basse Vallée avant d'arriver au point de départ.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Basse Vallée, vers Saint-Philippe puis tourner à l’église en direction du Gîte de Basse Vallée – Rouler 4 kilomètres et se garer au début d'un chemin empierré menant vers Matouta - Débuter la randonnée par la piste puis le sentier bordé de vanille et franchir la Ravine de Basse Vallée - Traverser une partie du village et tourner à droite à la route principale – Suivre cette route jusqu’au premier croisement puis prendre à droite le Chemin Simono qui remonte dans les cannes à sucre en direction du Piton Bernard – Remonter ou non au sommet du piton - Contourner le piton et marcher à plat jusqu'à la réserve d'eau sur la gauche (point 499) - Bifurquer à droite sur une piste et rejoindre la D37 dans un virage - Tourner à droite, remonter à Jacques Payet en prenant la direction de la Table des Randonneurs - Récupérer, à droite, le sentier Jacques Payet, le suivre jusqu'à l'embranchement vers Foc Foc et le Volcan - Plonger par le sentier en lacets qui rejoint la Ravine de Basse Vallée qu'on traverse pour poursuivre vers le Gîte du même nom - Redescendre à partir du gîte pour rejoindre le GRR2 - Débuter la descente vers Basse Vallée par la GRR2 en coupant trois fois la route du gîte et retrouver le véhicule.

Le vieux pont de bois

Voici l'état du pont début 2024. Fermé par arrêté préfectoral depuis 2007, le vieux pont de bois de Matouta n'a jamais vu sa fréquentation baisser pour la simple raison que de nombreux habitants du petit village ont leur plantation de vanille de l'autre côté de la ravine difficilement franchissable autrement. D'autres personnes  croisées ce jour-là, l'utilisent pour aller travailler à pied sur la côte, préférant le plancher vermoulu à un long détour par Giroflé. Ce passage a été supprimé de la boucle car, même si nous nous sommes amusés en le traversant, il est impensable d'encourager des randonneurs à l'emprunter.

Quelques minutes pour résumer

Quatre minutes suffisent pour avoir une idée de la traversée du pont à l'époque et de l'état des pistes et sentiers utilisés pour cette boucle à la portée de tout le monde.


Commentaires sur cette randonnée (25)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
JP Goursaud, 10/01/2024 21:42

@Juanitarun : J'étais persuadé que les chiens pouvaient monter sur le côté. Je rajoute l'icône chien déconseillé.

Juanitarun, 10/01/2024 21:28

J’avais tenté en octobre 2023, donc ancienne mouture, sans lire la description entière (honte à moi), et je n’ai réalisé que la boucle empruntait une échelle que les chiens ne peuvent pas franchir qu’une fois arrivée à Jaques Payet. Demi tour. Nous -chiens et moi- avons donc pris le pont -gloups- dans les deux sens. Je me suis dit qu’on reviendrait chercher un contournement de l’échelle un autre jour. Chose faite hier, mais sans succès (il faut peut être emprunter la ravine de Basse Vallée depuis Matouta? Sportif !) Au retour, nous avons pris le contournement du pont décrit dans la nouvelle mouture en faisant une petite boucle dans Matouta. En résumé : les chiens passent sur le pont, malgré son état délabré, mais pas la barre rocheuse avec l’échelle. Ayant fait les différents morceaux de la boucle séparément, je sais que c’est beau et très varié, mais ce n’est pas une randonnée pour les chiens😞.

slovene, 21/12/2023 20:10
Randonnée complétée le 20/12/2023 en 5h00

Boucle au départ de Matouta, la montée du chemin bétonné est agréable avec de jolis points de vue sur la côte et la vallée Heureuse, beau panorama à l'aire de décollage des parapentes.
Les virages de la RD37, pas très agréables mais pas le choix si on veut faire la boucle, ensuite que du bonheur, la végétation pour rejoindre le gite de Basse Vallée est magnifique, de beaux arbres grandioses, les passages de ravines, magique, surtout le final pour regagner Matouta et les belles cultures de vanille.
Nouveau sentier bien indiqué, merci Randopitons pour la fiche et à tous ceux qui ont permis le nouveau sentier pour éviter le vieux pont.
Belle randonnée.

Sophie M, 10/12/2023 18:36
Randonnée complétée le 10/12/2023

Rando faite ce jour en partant du bord de mer et en suivant le nouveau sentier mentionné par Chrisdel (2 panneaux bien visibles). On traverse ainsi la ravine à un endroit large et plat, très joli, il y a sûrement moyen d'explorer un peu en amont et aval. Le reste du circuit est conforme, en bon état, pas de boue et pas encore de moustiques ! On croise quasiment personne. La montée vers Jacques Payet donne un bon coup de chaud, sur le bitume sans ombre. Belle diversité de paysages.

Nicolas T, 24/08/2023 16:25

Bonjour,
Très belle randonnée à recommander pour découvrir les différents aspects sauvages et travaillés de la terre entre canne à sucre, vergers et vanille.
Je déconseille très vivement le passage du pont. Il n’y a pas de contournement immédiat possible. Nous avons dû faire demi tour en fin de randonnée pour rejoindre Matouta; notre point de départ.
Aussi je conseille de commencer la randonnée plus haut sur la route forestière et prendre le chemin d’accès très bien indiqué vers Matouta. Voir carte fourni ci dessous par Christel.
En prenant ce contournement vous verrez de plus des champs de vanille partout.

Chrisdel, 14/05/2023 15:10
Randonnée complétée le 14/05/2023

Bonjour,
Randonnée réalisée ce jour. Pour ma part, je déconseille la traversée du pont en bois qui est dans un très mauvais état. D'ailleurs, il est interdit aux piétons. Par contre on peut réaliser la boucle par un chemin qui vient d'être balisé. Si vous êtes intéressés, je mettrais en ligne la vidéo de cette randonnée sur ma chaine You Tube le dimanche 21 mai. 974 chrisdel

Ousarsiph2, 12/04/2023 22:04
Randonnée complétée le 12/04/2023 en 5h00

Bonjour, boucle réalisée ce jour dans le sens de la fiche. Les planches du pont de bois commencent à être vraiment pourries. Nous avons agrémenté le parcours par l'ascension du piton Bernard, dont le sommet est accessible par un petit sentier (moins qu'un sentier, mais plus qu'une simple trace... Photo 1 le départ de ce sentier, photo 2 la trace ). On y rencontre après 200m une station sismologique de surveillance du piton de la Fournaise, qui semble assez peu visitée (photos 3 et 5).
Photo 4 : mon bâton planté au point 570, sommet du Piton Bernard.
A noter enfin, un éboulis a traversé à diverses reprises les zigzags du sentier qui redescend vers le gîte de Basse Vallée, mais ça passe en enjambant quelques branches.

Zorglub113, 30/01/2023 13:54

Fait ce 30/01/2023
Même s il n est pas exceptionnel, le parcours a le mérite d être varié tant sur la nature du terrain que sur la végétation traversée.
Totalement novice en terme d orchidées, je suis néanmoins certain de ne jamais en avoir vu autant.
Le "vieux pont " est clairement indiqué comme interdit aux piétons mais il serait dommage de s en priver. Le dense ferraillage sous les planches vermoulues est là pour rassurer les moins téméraires.
Nous avons opté pour une boucle antihoraire afin de permettre une montée ombragée par le couvert forestier et une descente sur les pistes protégée par l ennuagement - et la douche - naturels.
Par contre, l itinéraire est probablement un poil long pour de la marmaille trop jeune.

ValLeNain, 22/10/2022 20:17
Randonnée complétée le 22/10/2022 en 4h30

Faite aujourd'hui. Super sympa de passer des cannes à la forêt (et même aux forêts tant cela change du tout au tout). Le sentier Payet au moment de rentrer dans le parc naturel (là où ça bifurque avec le sentier qui remonte au volcan) est marqué fermé. Mais à part un tronc d'arbre couché et facilement contournable, on n'a pas compris. La fin au milieu des plants de vanille et le pont tout troué ont fait un super finish

JP Goursaud, 11/10/2022 12:42

Merci beaucoup Ousarsiph2 : Il va sans doute falloir que je remplace le rhum par de l'eau dans ma gourde de 3 litres ! ;-)

Randonnée ajoutée le : 01/01/2024