L'Îlet des Lataniers depuis le Maïdo et retour

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 8h
Distance 25.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2190 - 540 m
Dénivelé positif 1800 m
Dernière mise à jour 19/05/2020

Longue journée demandant un bon entraînement

Le Maïdo est le point de départ de nombreuses randonnées dans le Cirque de Mafate. Celle-ci est assez longue et comporte peu de portions plates pour reposer les jambes mises à rude épreuve par les descentes ou montées parfois très fortes. La vertigineuse descente vers la Brèche est interminable mais rien comparée à la remontée 6 ou 7 heures plus tard. Une courte halte est possible pour faire le plein d'eau près de l'école de Roche Plate. La longue traversée de l'îlet est à peu près le seul moment facile de la journée. Tout comme le Maïdo, la descente du sentier Dacerle ne donne pas forcément envie d'y revenir en montée le jour même. Il est assez technique sur des centaines de marches ou de roches. Il est bien sécurisé dans les portions les plus glissantes et vertigineuses. Celui menant aux Lataniers est moins fréquenté donc souvent envahi de végétation. Il peut même parfois être dangereux, surtout à l'arrivée aux Lataniers ou il ne dépasse parfois pas les 25 cm de large et borde d'imposants précipices. Mais les vues sur les gorges de la Rivière des Galets sont sauvages et magnifiques ainsi que le panorama offert par l'Ilet de Cayenne au pied du Piton Tortue. Cette sortie est proposée ici avec un aller retour par le même itinéraire, mais, dans les cirques, il est toujours plus agréable de pratiquer plusieurs sentiers plutôt que de passer deux fois sur le même dans la même journée. Dans ce cas, privilégier un retour par les Orangers à moins d'entamer une sortie de plusieurs jours dans le Cirque de Mafate.

Cette sortie débute au parking de l'arrêt de bus de Saint-Paul, proche du sentier menant au rempart de Mafate. Il faut tout d'abord traverser 500 mètres sur de larges plaques de lave comportant quelques branles verts avant de rencontrer le sentier venant du Maïdo. Quelques mètres plus loin, on profite, si on est parti tôt, du lever de soleil du côté du Morne de Fourche ou du Gros Morne en fonction de la saison (Photo 1). De jour, on a une bonne idée du cirque et de la descente qu'il faut affronter pour atteindre l'Îlet des Lataniers caché derrière la Crête des Orangers. On domine cette crête et les premiers rayons éclairent quelques cases des Oranges (Photo 2). On entame alors une très longue descente qui emprunte un sentier parfois caillouteux, pourvu de hautes marches et de lacets abrupts. Peu de portions plates excepté un tronçon qui suit presque le courbe de niveau durant quelques centaines de mètre (Photo 3) et qui permet de voir, au-dessus, le petit pain de sucre du Maïdo (Photo 4). Les yeux sont constamment au sol en raison de la présence de nombreux cailloux qui pourraient faire trébucher. On domine la vallée de la Ravine Grand-Mère qui coule 900 mètres plus bas. Le rempart, quand on se retourne, semble vertical par endroits (Photo 5). Au milieu de la descente, un petit sentier part sur la droite et mène à un point de vue sur le sud du cirque et Roche Plate. Plus bas, après un oratoire et de nombreux lacets serrés, le sentier chemine sur une crête entre les ravines Grand-mère et de la Brèche qu'on traverse plus bas s'en même s'en apercevoir (Photo 6). A la Brèche, laisser à gauche le sentier vers les Orangers et prendre à droite vers Roche Plate en longeant la dent rocheuse équipée d'un escalier bétonné depuis l'effondrement de 2004. Pas de rambarde pour atténuer la notion de vide mais une main courante pour rassurer lors de la traversée de ce court passage qui peut incommoder les plus sensibles (Photo 7). C'est surtout le terrain sableux, en pente très forte, qui impressionne plus que le vide car on se demande comment s'arrêter si on commence une glissade sur ce flanc du Piton de Roche Plate. On a sous les yeux l'ensemble du cirque et on aperçoit des îlets un peu partout (Photo 8). Poursuivre par un agréable sentier qui chemine sous les filaos et entre de gros rochers surchauffés au soleil donnant des vues plongeantes sur la Rivière des Galets (Photo 9). Franchir une petite ravine qui coule en quelques fines chutes avant d'arriver aux premières cases fleuries de Roche Plate (Photo 10). L'îlet de Roche Plate, très étendu en longueur, se traverse par plus d'un kilomètre de sentier, plat le plus souvent pour un repos des jambes. Franchir une passerelle sur une autre ravine, affluent de la Ravine de Roche Plate et passer l'école de Roche Plate en laissant un peu plus loin le sentier qui part à droite en direction de Trois Roches. Franchir une autre petite passerelle sur la Ravine Anny, suivre l'agréable sentier qui relie les cases entre elles puis gagner le premier croisement à gauche avant le Bronchard. On a sous les yeux l'impressionnant rempart de Mafate et les premières cases de Roche Plate (Photo 12). Si la descente du Maïdo laisse encore des souvenirs dans certains muscles, un coup d'œil rapide sur la nouvelle pente qui se présente peut inquiéter (Photo 13). Rejoindre facilement le cimetière par le début du sentier Dacerle, aussi appelé le Sentier Facteur. Le départ longe presque la courbe de niveau avant d'emprunter quelques lacets sableux. Du cimetière, qui semble de plus en plus abandonné sous ses eucalyptus, on voit mieux le Piton de Roche Plate et le panorama vers la Brèche (Photo 14). Le sentier est parfois abrupt mais le plus souvent soutenu par des marches en bois (Photo 15). Il domine la Ravine du Bronchard avant de s'approcher de celle de Roche Plate (Photo 16). Quelques tronçons sont assez abrupts mais le sentier est large et toujours constitué de marches (Photo 17). Certains tronçons sont assez acrobatiques sur les roches dénudées et souvent chaudes (Photo 18). Le sol est tellement rocheux par endroits que la végétation n'a pas réussi à s'y implanter (Photo 19). Après l'avoir dominée et longée, on rejoint par une dernière descente la Ravine de Roche Plate qu'on traverse près d'une petite cascade et de son bassin permettant de se rafraîchir (Photo 20). Une fois la Ravine de Roche Plate traversée, le sentier traverse encore des zones dénudées puis un peu plus boisées. Laisser à droite le sentier qui mène à la Roche Ancrée et poursuivre vers l'Îlet à Cordes et les Lataniers, souvent à flanc de rempart sur un sentier étroit qui domine la Rivière des Galets (Photo 21). Cette vallée, très sauvage et découpée, semble impraticable vue de cette hauteur (Photo 22). Le sentier est bordé de manguiers abandonnés qui donnent de bons fruits à la saison (Photo 23). La fin approche lorsqu'on aperçoit l'Îlet de Cayenne sur l'autre rive, perché sur sa falaise dominant la rivière (Photo 24). Un passage plus difficile, marqué en pointillé sur la carte IGN, permet de rejoindre l'Îlet des Lataniers. Il faut faire très attention où poser les pieds car le sentier est plus étroit qu'ailleurs et des coulées de sable, entrainées par les ravinements de la pluie viennent l'obstruer (Photo 25). Les précipices également imposent une attention toute particulière ; ils ne sont pas en à-pic mais leurs versants sableux les rendent tout aussi dangereux que les verticaux. On domine désormais Cayenne et on a sous les yeux la curieuse cascade de la Ravine Fontaine qui tombe en oblique dans une faille rocheuse (Photo 26). On arrive enfin à l'îlet des Lataniers qui est un des plus petits du cirque (Photo 27). Le retour s'effectue ici par le même itinéraire pour profiter de nouveaux paysages avec les deux descentes transformées en fortes montées pour un souvenir sportif inoubliable.
On peut cependant repartir à gauche vers les Orangers et regagner le Maïdo en raccourcissant substantiellement le trajet. Mais ce genre de sortie difficile est souvent une entrée dans le cirque qui se poursuit sur plusieurs jours sur les nombreux itinéraires à la disposition des randonneurs.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre au Maïdo, depuis Saint-Gilles les Hauts puis le Guillaume - Se garer au parking près de l'arrêt de bus près du sentier de Roche Plate - Rejoindre le départ du sentier de Roche Plate - Effectuer la descente vers Ti Col et la Brèche - Laisser à gauche le sentier des Orangers et prendre à droite celui de Roche Plate - A Roche Plate, en face de l'école, continuer en direction du Bronchard - Laisser à droite le sentier de Trois Roches - Une fois passé la presque totalité des cases de Roche Plate, obliquer à gauche vers le cimetière et poursuivre sur le sentier Dacerle jusqu'aux croisement des sentiers de Grand Place par la Roche Ancrée et celui des Lataniers - Continuer vers la gauche jusqu'aux Lataniers - Le retour s'effectue par le même itinéraire.
Le mieux bien sûr est de continuer dans une autre direction du cirque pour y séjourner ou rentrer par l'Ilet des Orangers qui représente un bon compromis pour une randonnée à la journée.


Commentaires sur cette randonnée (18)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Samuel Lallemand, 30/08/2020 15:36
Randonnée complétée le 29/08/2020 en 6h10

Tracé agréable avec quelques portions à risque , comme d'autres l'ont mentionné . On a préféré faire le retour par L'ilets aux orangers , beaucoup plus d’intérêt à mon gout .

JP Tang-Taye, 01/08/2020 16:44
Randonnée complétée le 28/07/2020

Après voir dormi au gîte Le Jacquier (photo 2,3) chez Mme TIMON (très sympathique), nous sommes partis de l'Ilet des Lataniers tôt car notre parcours consistait à rejoindre la Plaine Bois de Nèfles en passant par le Maïdo. Donc, remontée vers l'Ilet des Orangers puis la brêche puis Tête Dure (photo Ti Col) et descente interminable vers la Plaine Bois de Nèfles en se perdant plusieurs fois car le sentier se sépare plusieurs fois et les indications ne sont pas claires. Les vues sont époustouflantes.

Wild974, 13/07/2020 06:19

Rando effectuée le 11/07/20 sous forme de boucle.
Avant d'arriver à l'îlet des Lataniers, j'ai bifurqué à gauche pour rejoindre Cayenne en passant par la passerelle suspendue. J'ai pris le sentier Cayenne Roche Ancrée (très facile) puis le sentier facteur pour rejoindre Roche Plate, la Brèche et enfin Ti col.
J'ai mis 6h en descendant tranquillement mais en envoyant dans les montées.
Sentiers en excellent état !

Wild974, 18/06/2020 06:25

Rando effectuée le 17.06.20 en 5h45 sous forme de boucle depuis Ti-Col en descendant tout d'abord sur l'ilet des orangers et en remontant par le sentier de cette fiche, (sens des aiguilles d'une montre).
Très belle boucle ! Les sentiers sont très bien dégagés. Attention de ne pas glisser et de ne pas trop "flâner" sur la portion pierreuse en quittant les Lataniers ! La remontée du sentier d'Acerle est redoutable sous un soleil d'hiver mais de plomb.
Il est vrai que faire ce sentier dans le sens inverse est plus judicieux pour remonter vers la brèche en profitant de l'ombre de la végétation et de la ravine Grand-mère.
Mieux vaut avoir les bons vêtements techniques, je suis parti du parking de Ti-Col avec 0°C, la suite s'est faite avec 20-25°C. On enlève les couches chaudes dès la descente vers la brèche !

Martial, 04/02/2020 21:01
Randonnée complétée

Mon conseil, préférer le retour par les Orangers, il n'y à effectivement pas beaucoup d'intérêt à revenir par le même itinéraire, quitte à en baver un peu autant faire une boucle; et si vous êtes venus en bus, sortez vers sans soucis par la canalisation des Orangers ou la rivière des Galets.
Attention aux temps qui sont bien optimiste.

Stephio, 04/02/2020 19:10
Randonnée complétée le 03/02/2020 en 6h00

Effectué le 03/02/2020, le sentier Dacerle ne propose aucune difficultés si ce n'est sur certaine portion ou la végétation est en pleine croissance à cette période.

Martial, 13/01/2020 14:46
Randonnée complétée

@margaux_974, tu regardes en page de garde du site la rubrique "s'informer sur les sentiers fermés", qui t'amène sur le site de l'onf, tu télécharge la carte de Mafate et tu t'aperçois que le sentier Dacerle n'est pas fermé.

margaux_974, 13/01/2020 11:30

Bonjour, quelqu'un aurait-il emprunté tout récemment le sentier Dacerle pour pouvoir indiquer son état actuel ? Le dernier commentaire début décembre fait le constat d'un probable éboulis qui rendrait vraiment dangereux le sentier. Merci de vos retours, bonne journée.

gaby421, 02/12/2019 13:30

Montèe des canalisations, passage par les Lataniers puis par la Roche Ancrè pour rejoindre Grand Place les hauts ce week end..
Le sentier menant a la Roche Ancrè par les Lataniers est vraiment dangereux, il me semble qu'un ebouli a du avoir lieu recemment, passage de 2 a 3 metres ou les pierres friable on remplacè le sentier, pas de cables.. a èviter

Criminelpanda, 24/09/2019 13:07
Randonnée complétée le 17/07/2019 en 7h00

@JèV : bonjour, désolé pour la réponse tardive je n'était pas connecté ces derniers temps. Alors pour les Lataniers, ben non il y a de la vie dans cet ilet, en tout cas lorsque j'y suis passé. C'est naturellement calme, voir très calme mais lorsque l'on traverse le hameau on peut apercevoir des animaux d'élevages bien en forme, des arbres fruitiers bien entretenus, les cases avec les portes ouvertes et les jardins bien arrosé. Les gens sont simplement discrets et vaquent à leurs occupations. Bonne randonnée !

Randonnée ajoutée le : 01/03/2012