La boucle du Tévelave au Sentier des Ouvriers par le Piton Deveaux

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h45
Distance 7.3 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1398 - 915 m
Dénivelé positif 600 m
Dernière mise à jour 25/01/2018
Affiché depuis le 15/08/2018
Fermeture de la route du Tévelave
Attention, la RF du Tévelave est fermée pour longtemps en raison de grands éboulis. Pour randonner au Sentier des Ouvriers, on peut partir du village. Pour toute autre sortie au nord du Tévelave, venir par la Route Forestière des Longoses ou depuis Saint-Paul en direction du Maïdo et obliquer à droite sur la Route Forestière des Tamarins. Les éboulis étant importants, la fermeture risque s'éterniser.

La boucle est bouclée

Après une randonnée facile jusqu'à l'ancienne Ferme Deveaux puis une plus difficile jusqu'au piton du même nom voici enfin la boucle complète qui permet de rejoindre le Tévelave au Sentier des Ouvriers en passant par les lieux déjà décrits ci-dessus. Cette courte mais sérieuse boucle sur un sentier parfois difficile à discerner est une agréable manière de visiter les bois touffus des Hauts du Tévelave sans avoir à faire demi-tour. La boucle existait depuis longtemps mais elle était envahie de végétation de la route forestière du Haut Tévelave jusqu'au Piton Deveaux. Une âme charitable a usé du coupe-coupe afin de nous laisser le loisir d'aller photographier les merles très nombreux dans ces sous-bois. Quelques chasseurs de tangues y passaient discrètement, laissant çà et là les traces de leur braconnage. J'ai poursuivi l'oeuvre en faisant passer de vie à trépas des centaines de longoses (mars 2013) mais la végétation est toujours la plus forte dans ces régions humides de l'île. Les montées au Piton Deveaux et à la ferme ont été décrites et le sentier n'a pas beaucoup changé, toujours glissant par endroits et encombré de goyaviers et de longoses. La ravine souterraine (Photo 8) est également toujours là, étroite, sombre et glissante, à ne jamais visiter seul. Du Piton Deveaux à la route forestière on foule le même genre de sentier et de végétation que durant la montée. On passe une douzaine de jeunes ravines dont certaines sont néanmoins profondes malgré la source proche. Leur franchissement s'effectue sur les racines (Photo 13), de la terre humide ou des rochers glissants. On peut en remonter certaines à la recherche de grottes ou de bassins d'eau hélas assez noire.
Supprimé des arrêtés préfectoraux de fermeture, le Sentier des Ouvriers permet de regagner rapidement et facilement le village du Tévelave.

La randonnée débute au Tévelave par la petite rue à gauche de l'église et rejoint le château d'eau. On passe entre le grillage et la haie pour rejoindre rapidement le pied du Piton Deveaux. Un sentier à gauche mène à la cascade, celui de droite, plus loin, à la Source La Fouque. On attaque donc la montée glissante dans les goyaviers et pestes pour rejoindre à mi-pente l'emplacement de la Ferme Deveaux. Ne pas prendre le premier sentier à droite mais celui en fin de zone dénudée pour grimper au Piton Deveaux sur un sentier tortueux qui chemine entre les arbres, les goyaviers et les longoses omniprésentes. Une unique trouée au sommet du Piton permet d'apercevoir les cryptomerias et prairies de Grande Terre (Photo 12). On retrouve très vite le touffu de la végétation (Photo 19) et commence alors le passage de plusieurs ravines avec deux ou trois franchissements un peu délicats. On rencontre peu de très beaux arbres et il faut toujours supporter ces hectares de longoses qui ont envahi tout l'Ouest de l'île. L'arrivée aux premiers cryptomerias marque la fin de l'aventure et on sait que le Sentier des Ouvriers est proche. Il apparaît après un passage étroit dans les hautes fougères. Rejoindre le Tévelave n'est alors qu'un jeu d'enfant en longeant le Sentier des Ouvriers, la route forestière ou des pistes de VTT pour varier l'habituel et classique circuit.

Balises

Balises blanches uniquement sur le sentier des Ouvriers

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre aux Avirons puis au village du Tévelave - Se garer au plus près de l'église - Prendre la ruelle à gauche de l'église, poursuivre à droite puis plus tard à gauche pour rejoindre le Château d'eau - Prendre entre le grillage et la haie à droite puis rejoindre le premier embranchement - Laisser le sentier de gauche puis plus tard celui de droite pour poursuivre en forte montée parfois vers la Ferme Deveaux (Si le sentier ne monte pas immédiatement c'est qu'on a pris sans s'en apercevoir le sentier de la Source la Fouque) - Traverser la clairière et trouver le sentier qui chemine dans les goyaviers puis plus tard dans les bois de couleur et les longoses - Passer au plus près de la ravine souterraine puis continuer jusqu'au sommet du piton - Rester sur cet unique sentier et franchir une à une les ravines jusqu'à la Route Forestière du Haut Tévelave - Tourner à gauche à l'arrivée sur le Sentier des Ouvriers et suivre les pancartes jusqu'au kiosque qui en marque le départ - Prendre alors la route pour regagner l'église et le véhicule.

Repères

Sentier du Piton Deveaux : Il est facile de se perdre à la Ferme Deveaux en raison des multiples petites sentes qui ont été "fabriquées" par les cueilleurs de goyaviers. Pour retrouver la suite du sentier qui mène au Piton Deveaux, il faut laisser les deux sentiers qui partent sur la droite dans la clairière herbeuse. Traverser la clairière vers le nord et trouver dans les goyaviers le sentier qui file plein Nord vers le Piton (Photos 1 & 2)

Ravine souterraine : A l'approche du Piton Deveaux, on rencontre une petite ravine traversée par un arbre couché au sol. L'entrée se situe sur la droite en montant. On la voit bien en enjambant le tronc d'arbre au sol. (Photos 3 & 4) et étoile jaune sur la carte.

Le film de Martial

Boucle effectuée le 29 janvier 2016 par temps humide. On voit l'envahissement par la végétation mais on remarque également qu'on passe partout. Le coupe-coupe dans le sac peut rassurer. Préférer une saison plus sèche car les longoses sont souvent mouillées et le sol rocheux très glissant. Ne pas perdre de temps pour la ravine souterraine pour cette boucle et revenir spécialement.


Commentaires sur cette randonnée (8)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Arcjet, 07/04/2019 20:56

Nous avons tenté cette boucle dans le sens inverse compte tenu de notre arrivée récente sur l'île et de notre depart tardif.... Nous supposons avoir trouvé une bifurcation grâce au gps mais la végétation était tellement de se que nous n'avons pas tenté l'aventure de peur d'une progression lente et de devoir finir à la frontale!
Faune et flore sont magnifiques et les oiseaux ne sont pas farouches ce qui permet de les photographier!
Une magnifique mise en jambe avant la suite...

liponin, 25/01/2018 12:23

Rando faite hier (donc 1 semaine après le passage de Berguitta) sans GPS : belle boucle variée en terrain et en émotions, on a mis près de 7h du fait de quelques errances et du terrain par endroit pas facile.
Quelques précisions qui peuvent aider les suivants : au départ après le réservoir puis après avoir laissé à gauche le sentier qui mène à la cascade, le petit sentier qui monte à la ferme Deveaux part en épingle à cheveux sur la gauche ; si vous allez tout droit et passez une grande passerelle métallique, c'est que vous l'avez raté et allez vers la source (ce qu'on a fait) : dans ce cas demi-tour et ouvrez l’œil, le sentier part un peu avant la passerelle.
A la "ferme Deveaux", clairière toute petite mais qui contraste avec le terrain boisé d'avant, on n'a pas eu de mal à trouver le début du sentier (à l'opposé du point d'entrée), mais peu après une bifurcation vers la droite est complètement masquée par la végétation (fougères et autres) qu'il faut traverser. Après ce sont les longoses, qui manifestement ont apprécié leur récent arrosage, qui se sont chargés de masquer la trace.
Une des ravines, plus large que les précédentes, n'est pas traversable par l'itinéraire normal (marqué par endroits par des restes de fanions de trail) : berge effondrée à-pic ; on est descendus un peu plus bas puis remontés dans la ravine.
Enfin après la dernière ravine il faut longer par la droite les grands cryptomérias marqués d'un carré vert, puis le chemin est barré par une grosse touffe de fougères et longoses qu'il faut traverser à la nage (pas dans l'eau, dans le vert) : le bon sentier est juste derrière.
Coupe-coupe vivement conseillé, ou alors allez-y le lendemain d'un trail. Et sans la grand-mère et les enfants. Merci pour cette belle boucle qui sort des sentiers battus!

Julo56, 24/11/2017 06:08
Randonnée complétée le 23/11/2017 en 5h30

Rando effectuée grâce à un suivi GPS+ boussole
Première difficulté trouver le chemin après la clairière qui a réellement disparu sous la végétation. Une progression plus lente que prévue puisque nous avons mis 5h30 avec notre moment difficile après la clairière en profitant des belles espèces d oiseaux et de végétaux rencontrées.
Une très belle sortie , inoubliable...

L'Ursu, 09/11/2017 21:41
Randonnée complétée le 09/11/2017 en 3h30

Jolie balade en forêt, en rencontrant pas moins de dix espèces d'Orchidaceæ... .
Un seul tronçon paumatoire, vers 1250m (à tel point que j'y ai perdu un bâton!), où la végétation a réellement pris le dessus.
Courte visite de la ravine souterraine (très glissant), quand-même, avant de rejoindre la piste forestière. Les kiosques croisés à la descente nous ramènent, malheureusement à la triste réalité (beaucoup de détritus!)... .

Sophie M, 15/01/2017 16:05
Randonnée complétée le 15/01/2017 en 4h00

Fait ce jour avec quelqu'un qui connaissait le parcours (heureusement car pas très visible et il faut monter un bon moment avant d'apercevoir quelques rubalises), et qui avait fait une reco avec coupe-coupe pour élargir un peu le sentier qui commence à disparaître dans la végétation très dense. On attaque tout de suite par une longue montée assez raide où les mains ne sont pas de trop et il faut aussi souvent se baisser ou se contorsionner pour éviter les troncs ou la vigne maronne en travers. Sentier majoritairement sec, , une chance sinon on aurait mis plus de temps (4 heures pauses comprises). Immersion totale dans le vert et le silence ! L'arrivée sur le sentier des ouvriers ramène à la réalité : voitures et pique-niqueurs... La descente des escaliers n'est qu'une formalité.

Mariecoco, 23/07/2016 23:43

Nous n'avons malheureusement pas trouvé, malgré la trace GPS, le sentier du piton deveaux: au départ de l'église de Tévelave, nous avons marché 20 minutes dans la boue avant de ne plus trouver notre chemin (de hautes herbes, aucun chemin en vue). Nous avons donc fait demi-tour et nous sommes passés de l'autre côté par le sentier des ouvriers. Celui-ci est très bien balisé par des marques blanches. Au point le plus haut du tracé gps, sur le sentier des ouvriers, nous avons fait demi-tour jusqu'à l'église de Tévelave.
Randonnée cependant très agréable.

Martial, 29/01/2016 17:00
Randonnée complétée le 29/01/2016

29/01/2016, merci à Agathe et son équipe qui ont débarrassé le sentier de ces longoses envahissantes; Nous avons rajouté quelques coups de sabres et dégagé le passage vers la source Deveaux qui était envahi de vigne maronne.
L'exploration de la ravine souterraine vaut à lui seul le déplacement et le retour par le sentier des ouvriers est très agréable.

Agathe, 22/01/2016 11:16

Salut JPG.
C'est une sacrée boucle . Pour celui qui cherche en même temps qu'il marche, il faut compter 5h ou plus. Une bonne partie du sentier est inexistante après la clairière. Il faut y aller au coupe-coupe et bien se diriger vers la gauche (le nord).
Reconnaissance faite le samedi 16 janvier 2016 .

Randonnée ajoutée le : 01/03/2013