Le tour du Cirque de Cilaos : Le Pavillon - Ilet à Cordes - Cilaos - Le Pavillon

Difficulté
Très difficile
Indice de confiance Faible
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 10h
Distance 26 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 977 - 441 m
Dénivelé positif 2900 m
Dernière mise à jour 07/01/2019

Le tour presque complet du Cirque de Cilaos

Cette boucle est à oublier tant que le sentier après la Cascade du Cap Noir ne sera pas réhabilité. Voir cette randonnée pour remplacer la redescente vers le Pavillon en passant par Palmiste Rouge.

Cette boucle, longue et difficile, est un excellent entraînement au Grand Raid. 4 montées, 4 descentes pour une journée au cœur du Cirque de Cilaos. Pas de très grandes difficultés mais à réserver à des marcheurs entraînés en raison surtout de la longueur dépassant les 30 km et plus de 2000 m de dénivelé positif - Torrents fougueux, paysages grandioses sur le Dimitile, le Piton des Neiges et le Grand Bénare, Pitons déchiquetés ou vallons reposants : c'est ce qui attend les courageux qui se lanceront dans cette petite aventure. Cette sortie peut également s'effectuer sur deux jours en prenant un gîte à Cilaos (voir la randonnée passant par l'ouest puis celle passant par l'Est qui s'effectuent sans problème en une matinée). Ne surtout pas oublier l'appareil photo car, même s'il ne faut pas trop s'éterniser à chaque arrêt, on peut prendre 15 secondes de temps à autres pour immortaliser certains paysages sublimes de ce cirque dont on verra toute les facettes en dix heures de grimpettes et descentes successives.

La randonnée débute au Pavillon pour s'y terminer près de 10 heures plus tard. On peut débuter au parking du Sentier Burel mais il faudra marcher sur la route en fin de boucle pour retrouver le véhicule. Si le sentier Burel est fermé comme cela a été le cas bien souvent, il est possible de remonter le Bras de Cilaos jusqu'au Parc à Dennemont, fin du Sentier Burel. La remontée par la rivière est sans danger lors des 5 passages les pieds dans l'eau à condition d'effectuer la jonction en période sèche. Le trajet longe ensuite la rivière jusqu'à Trois Bras avant de retrouver le Sentier du Reposoir qui monte de plus en plus vers l'Îlet à Cordes. Certains passages en bord de falaises sur des lacets serrés peut incommoder les personnes sujettes au vertige (Voir photo 5 de cette sortie). La montée se termine dans les champs de l'Îlet à Cordes avant de retrouver la route qui permet de traverser de part en part ce grand îlet éloigné de Cilaos. On longe le village et les champs du Fond de la Cour en guettant sur la droite le début du sentier de l'Îlet à Cordes qui descend rapidement vers le Bras Rouge. On marche sous les filaos sur un sentier sableux pouvant être glissant. Le franchissement du Bras Rouge sur les gros rochers ne pose pas de problème particulier. On poursuit vers Cilaos en montée pour laisser à gauche le Sentier menant à la Chapelle. On poursuit le long de la Ravine Henri Dijoux, toujours sous les filaos et au plus près de la rivière parfois. La piste bétonnée au village du Bras des Etangs marque la fin de cette première moitié de la boucle. Rejoindre le cimetière en prenant la première rue sur la droite est facile et reposant. La boucle se poursuit, toujours sur le bitume ou sur le long escalier qui coupe un lacet et permet de gagner près d'un kilomètre. Prendre la première rue sur la droite après l'escalier afin de gagner encore un peu de route pour rejoindre Mare Sèche et la Plate Forme. Le sentier qui permet d'atteindre la Cascade du Cap Noir est très bien indiqué, en fin de route bétonnée, un peu après le début du sentier de la Roche Pendue. On ammorce là une rude descente en lacets qui permet d'atteindre rapidement le Bras de Benjoin. On traverse alors le gué près des ruines et à deux pas de la Cascade du Cap Noir qui se précipite dans le vide. Le sentier qui suit a subi maints éboulis et le sentier a également été souvent remanié. Il grimpe entre les chocasAgavacée (cadère) Furcraea foetida - Importé pour en faire de la corde,
on ne sait désormais plus comment s'en débarasser
et aloes jusqu'au col situé à mi-chemin des Pitons Papangues et Fougères qui jouxtent l'impressionnant Gros Morne de Gueule Rouge. Une courte descente ramène en 5 minutes à la route de Cilaos, 150 mètres avant le tunnel de Peter Both. Afin de retrouver le sentier qui redescend vers le Petit Bras de Cilaos, il faut traverser le village de Peter Both et guetter sur la gauche de la route les panneaux de l'ONF qui indiquent le départ. Une nouvelle descente glissante permet de retrouver plus bas le sentier venant de Palmiste Rouge. Prendre à droite, franchir le gué du Petit Bras de Cilos et poursuivre en grimpant vers Ilet Haut dans un paysage déchiqueté mais verdoyant, plein de charme malgré la rudesse des lieux. Après un cheminement assez plat, l'arrivée à l'îlet ne marque pas pour autant la fin des difficultés car c'est une énième descente en lacets qui attend le randonneur dont les jambes commencent à demander pitié. Ce ne sont pas les constants freinages inévitables qui reposeront les cuisses déjà mises à rude épreuve depuis tôt le matin. Le bruit de l'eau du Petit Bras de Cilaos, puis celui du Grand Bras marqueront avec soulagement la fin de cette longue et difficile boucle qui effectue en partie le tour complet du cirque. La fatigue est bien présente mais la voiture, elle, est toute proche un peu au-dessus du pont en bois goudronné du Pavillon. Cette fatigue sera bien vite oubliée, le lendemain matin en regardant les clichés pris au cours de cette sortie.
Depuis 2013, un nouveau sentier a été créé pour rejoindre directement la route de Cilaos en arrivant au Petit Bras de Cilaos comme expliqué et photographié pour la longue descente de Cilaos au Pavillon.
Cette longue sortie impose un entraînement sérieux, de bonnes réserves de nourriture mais surtout de boissons car le Cirque de Cilaos sait être parfois aussi chaud que bien des zones de l'Île situées plus bas.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre en direction de Cilaos - Garer son véhicule au Pavillon, 50 m après le pont - Suivre la route sur 1500 m jusqu'au sentier Burel, à gauche - Descendre vers le Grand Bras de Cilaos par le parc à Tortues - Contourner le parc à Dennemont en suivant le lit du Bras - Aux Trois Bras, prendre à Gauche la longue montée vers l'Ilet à Cordes - Traverser l'Ilet par le Fond de la Cour et se diriger à droite vers le sentier de l'Ilet à Cordes qui traverse la Bras Rouge - Rejoindre Cilaos par le sentier de la Chapelle - Gagner Mare Sèche puis la Plate Forme par la route et les raccourcis visibles sur la carte - Descendre en direction de la cascade de Cap Noir - Remonter vers Peter Both en passant entre le Piton Fougères et le Piton Papangues - A Peter Both, suivre la route sur 200 m et plonger à gauche vers le Petit Bras de Cilaos - Laisser le sentier qui part à gauche vers Palmiste Rouge, traverser le Petit Bras et remonter vers Ilet Haut - Attaquer ensuite la descente vers le pavillon pour rejoindre le véhicule.

L'éboulis du Cap Noir

Quand on arrive à la cascade du Cap Noir en venant de la Plate Forme on se retrouve face à cet énorme éboulis qui recouvre le flanc de la montagne jusqu'à la ruine du pont. Cet éboulis est facile à escalader mais on se retrouve alors face à un ravin vertical qui plonge dans le Bras de Benjoin. Impossible de passer. Pour une fois, l'ONF a raison de fermer l'itinéraire. Attention, pas de pancarte de fermeture à la Plate Forme (mai 2014) donc possibilité de rebrousser chemin pour qui n'a pas lu ce paragraphe avant de partir.
Il ne reste qu'une solution pour effectuer le trajet de Cilaos au Pavillon, c'est de passer par Palmiste Rouge. Prévoir une grosse heure de plus.
La balade à la cascade est toujours possible et très agréable.


Commentaires sur cette randonnée (10)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 31/08/2019 09:46
Randonnée complétée le 30/08/2019

L'éboulis qui à eu lieu vers la cascade du Cap Noir est effectivement infranchissable en l'état. Mon conseil cependant pour pouvoir profiter des splendeur de cette boucle; pas de soucis depuis le Pavillon pour rejoindre la cascade du Cap Noir coté Plate Forme; sentiers ouverts et en bon état. La partie Pavillon jusqu'à l'éboulis peut s'effectuer dans une autre étape; attention toutefois, le sentier du piton Papangue entre Peter Both et la cascade est fermé par arrêté, et comporte quelques passages périlleux pour s'approcher de la cascade; chacun prendra donc ses responsabilités.
Photos Jointes

Lucie Fresca, 30/05/2019 18:30

Bonsoir Martial et Plein Sud.
Bon j’ai vu vos commentaires un peu trop tard ... nous avons fait la boucle avec les enfants.... je pense avoir 2 Kilian Jornet miniatures 😜
Blague à part, je déconseille fortement cette randonnée avec des petits. Le premier jour nous avons fait pavillon Cilaos. Pas de grosses difficultés hormis la looonnnggguuee montée jusqu’à Îlet à Cordes et la descente vertigineuse après ce même îlet sur une petite distante. Nous avons mis 8 bonnes heures avec des pauses.
Deuxième jour, nous avons tenté Cilaos pavillon via palmiste rouge. Pas de grosses difficultés jusqu’à Palmiste Rouge mais perte de temps en longeant la rivière. Après Palmiste rouge, descente horrible à flanc de falaise. Les enfants n’ont pas eu peur moi si ... le sentier est à éviter quand on a le vertige.
Nous avons bifurqué dès que possible vers Peter Both.
Bref c’est possible avec des enfants sportifs et motivés mais pas sur une si longue distance et certains passages sont vraiment limites
Les panoramas sont superbes. Mes enfants s’ennuient sur les sentiers marmailles, sur celui là non !

Martial, 13/05/2019 16:45
Randonnée complétée le 30/08/2019

Lucie Fresca, comme le précise Plein Sud, cette randonnée n'est plus possible en raison de l'effondrement du sentier au dessus de la cascade du cap noir; par contre si le 1er jour vous faites le pavillon à cilaos, le lendemain, vous pouvez utilisez la sortie 1186, "de l'église de cilaos au pavillon par le palmiste rouge", vous n'aurez pas de soucis avec celle là pour faire la boucle. Concernant les enfants, je vous laisse juge, mais ce circuit, même en deux jours reste difficile. Le 2éme jour, vous ne ferez quasiment que de la descente, ce qui souvent n'est pas plus facile en terre réunionnaise.

Plein Sud, 13/05/2019 15:12


Bonjour Lucie Fresca. Comme Jean-Paul Goursaud l'a précisé en haut de la page de cette randonnée, il n'est plus possible de faire cet itinéraire depuis qu'un gros éboulis a emporté le sentier qui remontait vers Peter-Both. Il est donc devenu impossible de faire cette boucle; les commentaires en bas de page sont le fait de randonneurs qui ont soit raccourci, soit modifié l'itinéraire présenté. Attention: si le sentier Burel est de nouveau opérationnel , le sentier du Cap Noir, lui, est toujours totalement impraticable .Concernant votre question je vous dirai simplement que personnellement je ne me risquerai pas à m'engager sur ce type de circuit (classé très difficile, 2900 m de dénivelé positif) avec des enfants aussi jeunes, même sur 2 jours. On croise certes parfois des enfants étonnants sur les sentiers, mais le risque est grand de décourager les enfants (définitivement?) en leur proposant des circuits trop longs ou difficiles. Mon idée, toute personnelle, est qu'en général on peut partir sur des circuits de l'ordre de 2 à 3 heures de durée avec des enfants assez sportifs ayant au minimum 7 ans ...et ça n'a rien d'une garantie contre les : " Hé !! Quand est-ce qu'on arrive ??".Si vous randonnez régulièrement avec vos enfants, vous avez sans doute déjà une bonne idée de leurs limites (même si à leurs âges, ça évolue vite). Sinon, il me semble préférable de rester prudent et de partir sur des itinéraires plus accessibles (sentiers marmailles ou autres) et si possible ludiques pour les enfants (rivières, échelles, petites"escalades"...).

Lucie Fresca, 12/05/2019 21:18

Bonjour
Cette randonnée est-elle envisageable avec des enfants de 8 et 6 ans (bons marcheurs) sur 2 jours ?
Qu’en pensez vous ?

James Millot, 07/01/2019 18:22
Randonnée complétée en 10h00

Randonnée effectuée (dans l'autre sens) les 2 et 3 janvier 2019. Le sentier Burel a été refait et ne pose pas de problème. Merci l'ONF. Une rando que j'effectue régulièrement car relativement facile et accès direct par le bus (ligne 60 Cilaos) qui nous dépose quasiment devant le début du sentier.

lartout974, 18/11/2017 18:42

Parties du sentier du burel vers Ilet à cordes, 2 passages de la rivière un peu compliqué en raison des pluies récentes et pour la 2ème la végétation à bien recouvert le sentier. La descente d'ilet à cordes a quelques portions vertigineuses avec des éboulis. Remontée par la chapelle sans difficulté. Arrêt à Cilaos pour la nuit. Durée 5h30 (petites marcheuses)

tralala i tou, 24/10/2017 15:08
Randonnée complétée en 7h30

j'ai fait 2 fois ce tour mais en prenant vers palmiste rouge et la montée vers bras sec ensuite. la première fois en solo et avec un dalon ensuite. ça passe bien partout. super tour. inoubliable.

Sophie M, 15/08/2017 17:24

Partie du Pavillon, je suis montée à Peter Both (cette partie est absolument nickel, récemment nettoyée) en espérant pouvoir emprunter un bout du sentier fermé jusqu'à l'éboulis, mais les premiers mètres étaient déjà bien envahis de hautes herbes, il y a 3 affiches placardées et un panneau en bois "sentier fermé" en travers du sentier (impossible de dire qu'on ne savait pas !!); étant seule j'ai préféré ne pas tenter l'aventure. Avant de rejoindre ma voiture au Pavillon, j'ai fait un écart sur le sentier de Palmiste Rouge pour rallonger un peu car j'étais restée sur ma faim, et cette partie détonne avec les autres sentiers car elle est beaucoup moins entretenue. On passe sans problème mais on doit souvent écarter la végétation. En attendant de pouvoir un jour faire ce fameux sentier de la Plateforme. Consolation avec des paysages somptueux, la petite pause fraîcheur (il faisait presque 33° ce midi !) dans le petit bras de Cilaos et une tranquillité absolue...

Fanch, 21/05/2016 21:07

Ce jour ai tenté Peter Both jusqu'à l'éboulis de la cascade Cap Noir. Sentier encore en bon état et permettant une vue magnifique du cirque entre les pitons Papangues et Fougères. 2hAR de balade max jusqu'à la cascade infranchissable. Attention, le sentier est fermé, vous vous y rendez à vos risques et périls!

Randonnée ajoutée le : 01/04/2010