Le Piton Patates et le Piton de St-François depuis Montgaillard

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h
Distance 14.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 648 - 104 m
Dénivelé positif 780 m
Dernière mise à jour 04/04/2021

Rues, ruelles, escaliers, sentiers et chemin de croix

Si l'on regarde de près la carte ou la photo satellite de cette boucle, on n'a guère envie d'effectuer la randonnée qu'on imagine totalement urbaine. Quand on la termine, on est étonné d'avoir marché 15 kilomètres en voyant si peu de maisons, de véhicules ou d'avoir côtoyé si peu les inconvénients habituels de ce genre de sortie. Hormis les deux premiers kilomètres et le dernier qui empruntent des rues bruyantes de Montgaillard, tout le reste s'effectue sur de très nombreux raccourcis et des routes paisibles des hauts bordées de bambous, de zones boisées ou de résidences. Le détour au Piton Patates offre un réel dépaysement en proposant de magnifiques points de vue sur la vallée de la Ravine Patates à Durand et sur Saint-Denis. Il est possible de poursuivre en amont du Piton Patates pour profiter d'autres panoramas sur le Pic Adam mais l'écart impose un retour par le même chemin. Si la longue descente de retour évite les gaz d'échappement elle n'aura aucune pitié pour les articulations et les jambes qui devront constamment freiner en raison de la forte pente et des dizaines de marches. Il est conseillé d'utiliser un GPS pour éviter les tâtonnements inévitables dans ce genre de sortie empruntant beaucoup de raccourcis pas toujours faciles à imaginer au premier abord.

La randonnée débute le long de la Route de Montgaillard où il est assez facile de stationner près du château d'eau situé sur la droite en montant. Marcher une dizaine de minutes sur les nombreux virages de cette rue pouvant être bruyante le matin à l'embauche. Quitter la civilisation pour se rapprocher de la vallée de la Ravine des Patates à Durand en poursuivant sur l'allée Belavista. Le premier raccourci débute à la fin de cette allée étroite entre les habitations (Photo 1). On coupe souvent des rues mais pour retrouver aussitôt la ruelle de l'autre côté avec parfois des décalages d'une dizaine de mètres. Emprunter l'allée des Gloxinias à la fin des ces traversées près des arrière-cours. Sur la gauche, le Pic Adam dépasse à l'horizon (Photo 2). A la fin de la rue, 30 minutes après avoir quitté la citerne, impossible de manquer l'énorme manguier sous lequel débute la longue montée au Piton Patates (Photo 3). Un large chemin plat, un peu terreux, bordé de filaos et autres arbres de ces altitudes permet de s''échauffer avant d'attaquer la véritable montée. Le sentier se transforme en piste qui grimpe de plus en plus entre les poivriers et quelques chocas. Certaines portions sont défoncées par les ravinements et doivent être très difficiles à utiliser, même par les véhicules tout terrain. A pied, rien de plus facile que de passer les écueils parfois glissants (Photo 4). Certains sentiers débutent le long de la piste et pourront intéresser les curieux. On s'élève assez rapidement pour profiter de panoramas de plus en plus larges en direction de la côte (Photo 5). La piste effectue de longs lacets sur des portions très faciles (Photo 6). Avec la carte en main, il est facile de repérer les raccourcis qui permettront de gagner en distance tout en profitant de belles vues sur la campagne environnante (Photo 7). Une petite portion de route étroite se rencontre en milieu de montée, mais pour seulement quelques dizaines de mètres, avant de retrouver la piste (Photo 8). Après 40 minutes de montée régulière, on parvient à la barrière en bordure de l'aire de repos du Piton Patates (Photo 9). Les derniers mètres peuvent s'effectuer sur piste ou sur les multiples sentiers créés par les pneus de VTT (Photo 10). Emprunter une des pistes qui remonte vers le rempart. On arrive à des kiosques où il est très agréable de pique-niquer en famille tout en profitant du point de vue du Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne (Photo 11). Au bord du rempart, une longue balustrade protège du vide (Photo 12). Depuis cette rambarde, on bénéficie de superbes panoramas sur les alentours de Bois de Nèfles et ses champs d'ananas en bord de falaise. La vallée de la Ravine des Patates à Durand, dominée par le Pic Adam, donne envie de remonter le torrent pour s'approcher des cascades qui tombent de la Ravine Blanche (Photo 13). Si on décide de ne pas poursuivre plus haut, descendre par l'escalier ou les petites voies qui circulent entre kiosques, touffes de bambous et arbres (Photo 14). L'endroit, assez vaste, est propre et entretenu. Un portail en ferme l'accès en dehors des heures ouvrables. Redescendre et partir sur le Chemin du Piton après un dernier coup d'œil à la ville de Saint-Denis (Photo 15). Marcher sur le Chemin du Piton, passer quelques virages avant de découvrir sur la droite un sentier qui redescend entre les goyaviers pour franchir la Ravine Moufia. Il est étroit, en pente moyenne et peut être très glissant (Photo 16). Il se termine au Chemin des Niaoulis qu'on emprunte en partant à droite. Très vite, on rencontre une piste partant sur la gauche. Elle est large et carrossable jusqu'à quelques maisons. Repérer les trois grands palmiers royaux et emprunter le sentier bétonné qui s'engage vers la droite. Il longe un mur de pierre et plonge vers la Ravine Laverdure. Côté rempart, il est bordé de barrières métalliques. La traversée est de tout repos sur ce sol bétonné et encore de qualité. Il est bordé de chocas, bambous géants et bambous balais. Il traverse la ravine sur une passerelle avant de remonter en direction de l'église de St-François-Xavier (Photo 17). Passer devant le petit édifice blanc, entamer la remontée de l'allée qui rejoint en pente faible le Chemin Alfred Mazérieux (Photo 18). Cette route bordée de verdure et de belles propriétés est un pur plaisir même pour les allergiques au goudron (Photo 19). On passe près d'un très grand oratoire en pierre de lave dédié à la Vierge. Avant une série de lacets, trouver sur la droite une allée bétonnée qui, de loin, semble se terminer à un portail. Bifurquer à gauche au portail et rejoindre le Chemin de l'Evêché. Le chemin longe un moment quelques habitations et la Ravine Boucan Launay. Deux bassins alimentés par des toboggans se rejoignent en une minute à travers les longoses. Plus haut, la chapelle du Piton St-François est facile à trouver sur la droite. Le sommet du piton, occupé par une grande croix en bois, s'atteint très vite en passant sous les grands filaos qui servent de stations du chemin de croix (Photo 20). A quelques dizaines de mètres de la chapelle, débute une nouvelle piste bétonnée passant entre habitations et zones réservées aux cultures de l'Association pour la Renaissance des Cultures Traditionnelles (Photo 21). Après avoir rejoint la RD43, partir sur la droite puis rejoindre les lacets qui descendent vers Saint-François (Photo 22). Après une dizaine de ces lacets, la route passe au plus près de la Ravine Boucan Launay d'où l'on entend couler l'eau. Le bassin est tout petit mais la fine cascade est élégante (Photo 23). On arrive très vite à la mairie annexe en ayant suivi la très profonde vallée de la ravine Boucan Launay. Débute alors une interminable descente sur les nombreuses marches et paliers du Raidillon de St-François qui coupe les lacets de la route (Photo 24). On peut ranger le GPS car il n'y aura plus guère de questions à se poser sur l'itinéraire. Plus bas, la voie change peu sur le Sentier des Bougainvillées qui effleure les lacets au lieu de les couper (Photo 25). On est loin des propriétés des Hauts et les cases modestes sont souvent bordées de clôtures sommaires et de détritus (Photo 26). La pente est parfois forte et impose de ralentir le rythme. Le Sentier des Dattiers, plus large par endroits et permettant le passage des véhicules termine cette descente (Photo 27). Longer quelques immeubles de la Rue des Tourtereaux avant de retrouver la D43 puis, dans le premier virage, le dernier sentier bétonné de la journée. Il descend en quelques marches vers la passerelle traversant la Ravine Laverdure puis remonte de la même manière vers le château d'eau de Montgaillard, fin de la boucle (Photo 28).

Balises

Pas de balisage

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

A Saint Denis,rouler sur le Boulevard Jean Jaures et bifurquer en direction de l'église de la Trinité par la Rue de la Mairie ou la Rue du Pape Jean Paul II - Remonter vers Montgaillard - Stationner au grand réservoir situé sur la droite de la Route de Montgaillard - Marcher sur la Route de Montgaillard puis tourner à droite sur l'Allée Bellavista - Emprunter quelques ruelles de raccourci pour arriver à l'Allée des Gloxinias - Débuter la montée vers le Piton Patates par pistes et sentiers - Remonter vers Saint-François par le Chemin du Piton - Franchir la Ravine du Moufia par un raccourci qui rejoint le Chemin des Niaoulis - Passer quelques lacets sur ce chemin et partir à gauche sur une piste un peu défoncée - Quitter la piste pour le magnifique raccourci franchissant la Ravine Laverdure - Rejoindre l'église du village et la longer par le Chemin de l'Eglise - Poursuivre à gauche sur le Chemin Alfred Mazérieux - Prendre à droite la ruelle de l’Evêché avant d'emprunter le Chemin de l'Evêché jusqu'à la chapelle du Piton St-François - Effectuer ou non le chemin de croix puis poursuivre - Emprunter le raccourci passant devant le Pôle agrobiologique - Bifurquer sur la D43 vers la droite et descendre vers St-François en passant les lacets courts - Effectuer un arrêt à la cascade sur la Ravine Boucan Launay - Marcher jusqu'à la mairie annexe, entamer la descente par les escaliers et ruelles du Raidillon de St-François ou les sentiers des Bougainvillées et des Dattiers - Terminer par la Rue des Tourtereaux et trouver le superbe raccourci qui traverse la Ravine Laverdure pour rejoindre la citerne du départ.

Randonnée ajoutée le : 13/03/2021