De Terrain Fleury au Bassin Ti Feuilles par le Bassin Samuel

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h
Distance 5.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 813 - 597 m
Dénivelé positif 230 m
Dernière mise à jour 17/03/2022

Sous les camphriers et les eucalyptus

L'association des Petits Tamponnais Ruraux, qui a créé et entretenu les sentiers longeant la Rivière d'Abord, vient d'être dissoute. Le sentier, mis à mal par le passage de Batsirai en février 2022 n'est donc plus entretenu. Plus nous serons nombreux à y passer, plus il pourra conserver son aspect de sentier.

Cette sortie, qui est une courte étape du sentier créé par l'Association des Petits Tamponnais Ruraux (voir § ci-dessous), peut servir de randonnée familiale puisqu'elle est facile, agréable et comporte plusieurs curiosités comme de beaux bassins et quelques grottes intéressantes. En aval du radier, servant de point de départ, se trouvent les plus belles merveilles dans le fond rocheux de la Rivière d'Abord, décrites sur la fiche de la sortie plus longue ou présentées sur les pages spécifiques aux grottes et arches naturelles.
Le sentier chemine très près de la Rivière d'Abord qui se jette quelques kilomètres plus bas dans l'océan à Saint-Pierre. La rivière est à sec presque toute l'année et ne comporte aucun danger, excepté aux abords des bassins profonds. Ce n'est pas le cas en période cyclonique ou l'étroitesse de la vallée par endroits laisse présager des débits impressionnants. Le cours de la rivière est parsemé de trous et bassins qui gardent l'eau noire jusqu'à son évaporation. Il vaut mieux choisir une période pluvieuse pour profiter au mieux des bassins dans lesquels il est impossible de se baigner. Peu de bois de couleurs tout au long du parcours mais des bois de senteur qui délivrent leurs effluves par temps chaud. On rencontre en quantité de grands eucalyptus, des camphriers, des faux poivriers et dans la canne plus haut, quelques canneliers. C'est en écrasant entre ses doigts toutes ces feuilles qu'on en apprécie l'odeur agréable. On rencontre également plusieurs grottes et cavités dans les falaises qui bordent les berges. En revanche, on ne profite d'aucun réel beau panorama durant cette balade familiale. Pour cela, il faudra poursuivre vers le Nord mais à condition d'avoir vraiment préparé la sortie car l'effort sera plus conséquent et nécessitera des réserves plus adaptées.

La randonnée débute au radier de la Rivière d'Abord là où commence le sentier dans les herbes au plus près de la rivière à sec. On peut également partir de la piste cannière qui commence juste en face de l'entrée de la déchèterie communale de Terrain Fleury. Attention, le début de cette piste ressemble à un parking mais il faut éviter de s'y garer car un tracteur et sa remorque risqueraient fort d'érafler le véhicule. De plus, des litiges sont fréquents entre randonneurs et propriétaires ; rejoindre au plus vite le sentier qui longe quelques barres rocheuses (Photo 1) avant de grimper assez fortement (Photo 2) vers la piste longeant plus haut les champs de canne à sucre (Photo 3). Un peu plus loin, emprunter obligatoirement une courte portion de piste qui se termine à une clôture (Photo 4). Le sentier plonge dans le rempart (Photo 4) puis rejoint le Bras rouge qui se traverse à gué. Le fond de la ravine n'est qu'une succession de failles, de grottes et de petits bassins à sec dangereux pour la plupart (Photo 5). Le sentier oblique sur la gauche et rejoint la Rivière d'Abord constituée de bassins profonds et falaises abruptes (Photo 7) qui peuvent s'approcher en prenant garde à la glissade. Le sentier est agréable, il serpente entre rochers et arbres sans jamais proposer de pentes fortes (Photo 8). Régulièrement, on observe sur la gauche de profonds bassins et des canyons étroits dans lesquels il faut éviter de descendre par temps de pluie. L'eau, quel que soit le bassin, n'incite jamais à la baignade. Elle est soit verte des algues qui l'envahissent, noire et stagnante ou marron des dernières pluies. En revanche, la dentelle des rochers, des orgues basaltiques, des arches naturelles plus ou moins discrètes ou des grottes la rendent attrayante aux amateurs de photos. On parvient bientôt à la passerelle qui enjambe la rivière permettant aux habitants des fermes avoisinantes de franchir le radier du Chemin des Pétréas lors des crues importantes (Photo 13). Après avoir traversé la route puis repris le sentier en face, on poursuit sur le même type de terrain en suivant toujours la rivière au plus près sur un sentier le plus souvent plat (Photo 15). On y trouve de nouvelles grottes sur la droite et des bassins profonds sur la gauche (Photo 16). En marchant lentement on ne peut manquer les vieilles pancartes indiquant le nom des bassins rencontrés. Elles ont souffert des intempéries mais les noms sont toujours lisibles. Après un beau bois ombragé de poivriers et camphriers poussant sur une pelouse proche des champs de canne (Photo 17) on franchit le gué près de nouveaux bassins (Photo 18). Plus loin, le Bassin Samuel qui s'admirait depuis le banc en fascines de goyaviers est devenu invisible depuis la berge envahie de toutes sortes d'arbres. Il faut, pour s'en approcher, prendre la petite sente qui rejoint la rivière une cinquantaine de mètres en aval du bassin. La marche sur les basaltes est assez facile et l'on parvient en une minute au bassin entouré de hautes roches (Photo 19). Reprendre le sentier qui suit désormais la rive droite et s'élève doucement. Il frôle à nouveau des champs de canne où l'on remarque plusieurs sentiers. Rester sur le parcours principal, longer quelques petites falaises basaltiques où il est possible d'observer 5 ou 6 espèces différentes d'araignées (Photo 20). Guetter le Bassin Michel qui semble un trou sans fond, surtout si des eaux noires y demeurent (Photo 21). Le sentier poursuit sa montée en pente douce sur de l'herbe (Photo 23) ou en sautant quelques belles racines moussues (Photo 22). On se retrouve en face d'une ferme située sur l'autre rive. On y entend les cris de nombreuses volailles  (oies, pintades, poules, coqs, etc.) avec les inévitables chiens. L'odeur caractéristique est due à l'élevage de quelques porcs mais n’incommode pas trop. On peut, à ce moment, descendre dans le lit de la rivière pour y admirer des bassins, cascades et une grande arche naturelle sur la droite. Ne pas descendre s'il a plu récemment car les roches luisantes sont glissantes. Le bassin suivant est le Bassin Chiquette qui peut également s'approcher mais en quittant le sentier pour quelques mètres à travers les branchages (Photo 24). Le Bassin Ti Feuilles est plus difficile à discerner et encore plus dangereux à approcher. On arrive à la fin de la remontée familiale lorsque l'on aperçoit un très grand bassin, profond et souvent vide, alimenté par une cascade à sec la plupart du temps (Photo 27). La remontée de 50 mètres est facile entre les gros galets. L'endroit est sauvage mais dangereux si l'on veut descendre dans la cavité. Revenir sur le sentier jusqu'à quelques cairns posés à même le lit (Photo 28). Repérer, pour une sortie plus sportive, la suite du parcours qui débute près d'un autre cairn puis faire demi-tour par le même itinéraire pour regagner le radier, sa passerelle et l'autre radier près de la déchèterie.

Balises

Balises rouges au départ seulement

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre au Tampon, vers le dixième kilomètre puis se diriger vers le collège de Terrain Fleury, entre le cimetière et la Rivière d'Abord - Se garer dans les parages et rejoindre à pied la déchèterie intercommunale de Terrain Fleury (un emplacement de stationnement est situé en début de la rue Georges Azéma)- Rejoindre le début du sentier au radier ou débuter par la piste en face de la déchèterie puis obliquer à gauche au premier virage pour retrouver le sentier - Longer le sentier et la rivière, passer le radier du Chemin des Pétréas près d'une passerelle - Poursuivre jusqu'au bassin profond à sec alimenté par une petite cascade en profitant des autres bassins de la rivière - Faire demi-tour par le même itinéraire.
Les sportifs, ayant préparé l'itinéraire, poursuivront vers Notre Dame de la Paix.

Merci aux Petits Tamponnais Ruraux

L'association, qui avait remarquablement édifié les 14 kilomètres de sentier reliant Bel Air (Le Tampon) à Notre Dame de la Paix en suivant la Rivière d'Abord était en sommeil depuis quelques années, faute de financement. Le sentier, envahi par les vignes marronnes, galaberts et bringeliers était, quant à lui, plus mort qu'en sommeil. Fin 2018 et début 2019, une poignée de bénévoles s'est réunie plusieurs vendredis matins et ont entrepris un travail titanesque pour redonner à cette longue et difficile trace son aspect de 2013. Merci à toute l'équipe au nom des randonneurs qui devraient s'y rendre le plus souvent possible et plus nombreux afin de conserver à ce magnifique sentier la qualité obtenue après ces importants travaux.


Commentaires sur cette randonnée (48)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
karymar, 01/10/2023 15:43
Randonnée complétée le 01/10/2023 en 1h00

Bien balisé, agréablement ombragé.
1h pour la montée jusqu'à bras creux, pour descendre j'ai pris un autre chemin à travers les cannes à sucre

William Quemades, 27/08/2023 12:30
Randonnée complétée le 26/08/2023 en 2h00

Bonjour
Fait le 26/08/2023 je conseille de démarrer par le chemin de canne ensuite balade agréable et intéressante surtout pour ceux qui habite à proximité c'est une promenade facile à suivre. J'ai quand-même suivi le GPS pour être sûre

Nab, 17/07/2023 10:37
Randonnée complétée le 15/07/2023

chouette rando mais quelques passages du début un peu abrupt, bien suivre les tracés le long du parcours. Merci à l'association pour l'entretien.

Clairon, 08/07/2023 20:23
Randonnée complétée le 08/07/2023 en 1h50

Très beau sentier très agréable! Merci à tous ceux qui œuvre à son entretien!

Juanitarun, 17/05/2023 18:50
Randonnée complétée le 17/05/2023

Cette randonnée est familiale et vraiment sans soucis si on reste sur le sentier principal qui est en excellent état (merci les Petits Tamponnais Ruraux). Cependant, aller voir les curiosités rocheuses mentionnées est souvent périlleux. Je n’ai pas trouvé toutes les sentes latérales du tracé, et au moins une, face à la ferme, m’a parue trop risquée.

Carol&Mat', 19/03/2023 10:03

Nous avons réalisé la randonnée aujourd'hui et les herbes venaient d'être coupées. Donc sentier très large et agréable. Merci pour l'entretien ! 👏🏼👏🏼
Nous avons par contre fait tout le retour par les routes à cause des moustiques ! 🦟🦟

🚨 Alors, si comme moi, les moustiques vous sentent à des dizaines de mètres alentour, pensez à prendre votre anti-moustiques !! Surtout si vous aimez vous arrêtez pour observer le paysage... 🥲

Martial, 15/02/2023 11:13

Je suis sidéré par le manque de jugeote et de pugnacité de certains randonneurs; ceci pour rebondir sur le commentaire de pxav22. Ayant été très investi sur ce sentier, et habitant sur place, je me suis rendu ce matin au départ de cette rando. Les cannes fourragères encombrent le sentier sur 30 mètres, et encore, le sentier est bien visible au sol; passé ces 30 mètres de "jungle" le sentier est une autoroute jusqu'au bassin Ti Feuilles. Bien sur il faut tenir compte de quelques travaux dans les champs de cannes qui peuvent modifier la physionomie de la zone, mais aucun risque de s'y perdre, j'ai mis environ un quart d'heure de marche tranquille pour arriver à la passerelle Pétréas. Utilisez l'application Randopitons by Go Sport, vous pouvez également voir en regardant la carte de la zone, que juste au dessus du départ, en remontant un peu vers la déchèterie, sur la gauche, se trouve une piste cannière qui rejoint le sentier 150 mètres plus loin, et permet d'éviter la pénible sensation des cannes sur le corps. J'oubliais, il va falloir un peu plus haut, avant d'arriver vers la passerelle se baisser sous une branche.
De tels commentaires, non exhaustifs, peuvent décourager d'éventuels randonneurs et pour moi ne représentent pas la réalité rencontrée.
Si vous abandonnez pour un départ de sentier envahi sur 30 mètres, je pense qu'il faut laisser tomber les 99 pour cent de sorties du site et vous concentrez sur les stades.

pxav22, 12/02/2023 10:08

J'ai tenté de faire cette randonnée ce matin. Je n'ai pas pu faire plus de 10m. Végétation très dense, chemin peu accessible.

titisanka, 18/01/2023 15:45

Balade faite aujourd'hui, à l'ombre des grands arbres....il y a beaucoup de végétations et il est difficile d'observer les différents points d'intérêt mais cette marche est sympa. (avec enfants de 10 et 12 ans; attention il y a qq passages qui risquent d'être compliqué avec des enfants en bas âge)

matthieuG, 28/10/2022 13:10
Randonnée complétée le 28/10/2022 en 2h30

Pas grand chose à voir, mais petite balade sympa !

Randonnée ajoutée le : 15/02/2019