Boucle du Bélier au Col de Fourche par Grand Sable

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h30
Distance 14.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1944 - 1036 m
Dénivelé positif 1100 m
Dernière mise à jour 23/05/2018

La randonnée de tous les panoramas

Comme de nombreuses sorties dans les cirques, les possibilités de splendides panoramas sont légion mais cette sortie permet d'en cumuler une douzaine d'anthologie, sur deux cirques dans la même journée. On traverse tout d'abord la belle partie ouest du Cirque de Salazie et Grand Sable avant de monter au Col de Fourche pour admirer Mafate. Le sentier est large et agréable sur une bonne partie de la boucle. Il est parfois assez raide par endroits, surtout pour atteindre le Col de Fourche, mais les marches sont bien marquées et consolidées par des rondins de bois quand elles ne sont pas bonnement bétonnées. La montée au Col de Fourche n'est pas obligatoire à cause du petit détour qu'elle impose mais les regrets seront éternels si le temps est beau. On rencontre deux belles cascades qui accompagnent les marcheurs durant plus de 30 minutes, fines et hautes, alimentées par la Ravine des Merles et on peut en faire presque le tour tant les gorges sont profondes et infranchissables. Une large région entre le Piton Marmite et le Col de fourche est plantée de cryptomerias et traversée par quelques pistes qui permettent de se reposer des marches étroite ou glissantes rencontrées sur le reste du parcours. Deux nouvelles occasions d'admirer le Cirque de Salazie sont données aux alentours du Piton Marmite. En cas de fatigue, le retour au Bélier peut s'effectuer en grande partie par la route mais comme c'est en descente, autant privilégier le sentier.

La randonnée débute au Bélier, le dernier village avant le Col des Bœufs qui est même desservi par une ligne de bus. Le sentier vers Grand Sable et Hell-Bourg est bien indiqué et facile à trouver. Il traverse une assez longue portion bordée de cultures et de vergers. A la saison, les pêchers couverts de fleurs roses sont du plus bel effet avec le Gros Morne en toile de fond. Petit à petit, les bois de couleurs s'installent autour du sentier qui effectue quelques courtes montées mais qui descend surtout vers Camp Pierrot avant de remonter doucement vers Grand Sable. Un oratoire marque le début d'une forte descente vers la Rivière des Fleurs Jaunes. On arrive en suivant la courbe de niveau au croisement avec le GRR1. Le sentier de gauche permet de rejoindre l'Îlet à Vidot en passant par Mare d'Affouches au Nord ou Trou Blanc au Sud en effectuant le tour du Piton Lélesse. Les filaos s'implantent jusqu'à couvrir la totalité de la région où on les observe de tous côtés. Toute la partie qui suit en empruntant le GRR1 vers le Col de Fourche s'effectuera en montée, rarement faible, souvent forte et parfois très forte avec des lacets courts ou de hautes marches. On longe tout d'abord la Ravine du Grand Sable pour couper ou suivre certains de ses affluents. Un petit plateau permet de se reposer un peu avant d'attaquer une forte pente au-dessus de la Vallée de la Rivière des Fleurs Jaunes. On aperçoit bientôt une cascade qui tombe du Captage de la Ravine des Merles. L'angle ne permet pas encore de voir que ce sont en réalité deux chutes qui se précipitent sur les rochers verticaux de l'impressionnant cassé. Au fur et à mesure de l'avancée, on verra s'écarter les deux traînées blanches pour obtenir les deux cascades de la photo 5. On voit au-dessus les tuyaux du captage et plus loin, un sentier permet de s'en approcher sans trop de difficulté. Quand les cascades commencent à disparaître, on franchit une passerelle en bois au-dessus de la Ravine Pont de Chien mais les difficultés ne sont pas terminées. On poursuit la montée jusqu'au franchissement de la Ravine des Merles et on découvre, après un oratoire, une nouvelle forte pente tout en marches hautes et lacets courts qui permet d'atteindre par un sérieux effort la Plaine des Merles. Le sol est souvent sableux, glissant, couvert d'herbes rases qui ont beaucoup de mal à pousser à cause de la pauvreté de la terre. On chemine dans une belle forêt de bois de couleurs aux troncs moussus qui sera, sans transition remplacée par une plantation de cryptomerias. On rencontre une petite piste qui part à droite sous les cryptomerias ; elle rejoint rapidement les autres pistes qui mènent à la Route Forestière du Haut Mafate et c'est là qu'il faut tourner si la fatigue est trop forte. Si tout va bien, poursuivre sur les désormais classiques marches et lacets vers le Col de Fourche. L'effort est sérieux ; heureusement, plus haut, ces marches sont bétonnées et les pieds se posent plus facilement à plat. Repérer au passage le sentier qui part à droite et servira à terminer la boucle après avoir profité des panoramas sur Mafate. De corniches sableuses en marches variées on arrive à l'oratoire dédié à de multiples Saints qui marque la fin de la montée. Profiter alors des sublimes panoramas de tous côtés sur les deux cirques. Ils sont différents des habituels vus depuis le Col des Bœufs pourtant situés à seulement quelques encablures.
Reprendre le même sentier en descente et retrouver le dernier croisement repéré dans la montée. On marche à l'ombre des cryptomerias en empruntant quelques dents de scie sans difficultés. Ce paysage valonné, couvert de ces grands conifères, retient l'eau et les plaques boueuses sont fréquentes. Les bois de couleurs font leur apparition, hélas fortement envahis de longoses ou autres pestes. Jusqu'au Bélier on coupera la piste, on longera la route forestière, on franchira de petites ravines sur un sol également souvent boueux. Quelques lacets, faux-plats, marches de rondins, parties plates, corniches permettent de contourner le Piton Marmite par l'Est et rejoindre la route du Bélier à la parallèle du départ du Sentier Augustave. Il est dommage de terminer une aussi belle boucle par 2500 mètres de goudron mais tout s'effectue en descente jusqu'au véhicule et la circulation y est rare.
Inutile de préciser que cette randonnée s'effectue toujours par beau temps en raison des nombreux panoramas visibles tout au long de la journée.

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre dans le Cirque de Salazie puis se diriger vers Grand Ilet - Passer le village et poursuivre jusqu'au Bélier en direction du Col des Bœufs - Garer le véhicule au Bélier - Prendre la variante du GRR1, plein sud, en direction de Grand Sable - Traverser Camp Pierrot - Prendre le GRR1 à droite vers le Col de Fourche et La Nouvelle - Poursuivre sur le GRR1 jusqu'au Col de Fourche pour admirer le paysage sur Mafate et la Plaine des Tamarins - Redescendre jusqu'au dernier embranchement rencontré en montant au Col puis tourner à gauche vers le Piton Marmite et Le Bélier - Couper la Piste forestière dans la forêt de cryptomerias - Poursuivre sur cette variante du GRR1 jusqu'à rencontrer une première fois la route de Grand Ilet à 200m en aval du départ du Sentier Scout - Ne pas emprunter la route à gauche pour continuer sur le sentier qui rencontre une nouvelle fois la route - Il faut alors suivre la route jusqu'au véhicule au Bélier. Si le brouillard ne permet pas d'aller voir le panorama sur Mafate et que les jambes sont fatiguées, obliquer à droite après la Plaine des Merles pour rejoindre la piste forestière qui permet de rattraper la variante du GRR1 vers le Bélier. On évite ainsi la montée vers le Col de Fourche. Au contraire, après avoir atteint le Col de Fourche, on peut descendre vers La Nouvelle puis obliquer à droite vers le Col des Bœufs avant d'atteindre la Plaine des Tamarins. Du Col des Bœufs, suivre la route et reprendre la piste forestière qui débute 400 m avant le parking du Piton Marmite.


Commentaires sur cette randonnée (11)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Jerome Morel, 02/06/2019 16:58
Randonnée complétée le 31/05/2019 en 6h30

C'est vraiment une belle randonnée, on a eu un temps superbe et on a ajouté le col de fourche pour le panorama sur Mafate. Sentier facile à suivre et bien entretenu. Une montée assez raide, mais avec encore des goyaviers :-)

BOUYER Nelly, 29/04/2019 17:54
Randonnée complétée le 29/04/2019 en 6h00

Boucle Toujours aussi belle, avec une petite incursion au col de fourche, pour avoir le point de vue sur les 2 cirques. Les goyaviers sont là, ce qui a fait notre dessert. Effectivement à partir de Camp Pierrot jusqu'à la remontée au Bélier le sentier nécessiterait un bon gros nettoyage. Temps magnifique! au total boucle 6h.

Olivier GROS, 13/04/2019 18:22
Randonnée complétée le 06/04/2019 en 5h30

Boucle faite le 06/03/2019, début de randonnée pénible de Bélier à Camp Pierrot car la végétation recouvre le sentier.... Sinon très belle boucle que nous referons car le temps s'est bouché au col de Fourche.

Skyline, 18/03/2019 11:24
Randonnée complétée

Boucle effectuée le 16-03-2019 en prenant notre départ depuis la route du bélier, (remonter la route durant 01 H environ) puis, début du sentier à gauche, sentier jusqu'à la jonction avec départ de Scout, itinéraire vers jonction avec Col de Fourche, descente vers Grand Sable, passage de ravines plusieurs fois, eaux limpides et fraîches, baignades possibles en ce moment car le niveau est bas, il subsiste des traces du cyclone Fakir, (un filaos couché en travers du sentier), cependant, l'itinéraire est praticable et très agréable sur presque toute sa longueur, un bémol toutefois : à partir de la dernière ravine avant de revenir vers Grand Ilet, le sentier est envahi de pestes végétales (jouvences, raisin marron), c'est simple : on ne voit même plus le sentier sous ses pieds, risque de chutes, un bon nettoyage s'impose, cet itinéraire est un grand classique (G.R.R 1), les coureurs s'y entraînent d'ailleurs, un superbe sentier avec de beaux panoramas que l'on conseille car accessible à presque tous les niveaux

Jul Ball, 23/05/2018 15:58
Randonnée complétée le 23/05/2018 en 5h30

Fait le 23 mai sous la pluie ... La partie col du bélier - bifurcation de sable - col de fourche est interdite suite à l'arrêté préfectoral mais c'est indiqué uniquement au niveau de la bifurcation et pas au col du belier ...
Au début au niveau du champ cultivé on a toujours était vers la droite lorsqu'il n'y avait pas d'indication et malgré la végétation on tombe facilement sur la borne du GR. Passage compliqué de la rivière des fleurs jaunes, 20min à chercher comment traverser sans danger pour au final passer dans l'eau jusqu'au chevilles quelques mètres en amont. Le chemin de l'autre côté de la rivière n'est pas visible à cause d'arbres qui sont tombés mais on arrive à passer. Lors de la montée les traversées de rivière étaient limite car les rochers avec filer ne sont plus présent . Aujourd'hui c'était possible de s'en sortir mais avec plus d'eau c'est quand même dangereux. Sans monter jusqu'au col et en prennant à droite direction le gibier 5h30 (13,6 km) pour revenir à la voiture sans entraînement préalable. Pour info 3h40 pour arriver à la bifurcation col ou retour gibier.

cybil, 19/02/2018 11:17

Bonjour, j'ai fait cette randonnée, début février 2018, le point de vue au Col de Fourche est magique, toute la randonnée est belle, la petite passerelle en bois vue sur la rivière plongeante est géniale MAIS quelques petits points importants à dire. Certains passages de rivière peuvent être difficiles si trop de pluie car certaines installations pour créer un passage avec des pierres dans de gros blocs entourés de grillage sont éventrés. Puis le + dur arrive au moment où on atteint une parcelle cultivée après Camp Pierrot (si ma mémoire est bonne) car je n'ai trouvé plus aucune indication, plus de balisage. J'ai pris un sentier sur la gauche pour ne pas continuer la route utilisé par l'agriculteur. Un beau sentier qui grimpe bien mais un peu flippant quant on ne sait pas si c'est le bon avec quelques éboulis, un passage de ravine difficile, une végétation un peu dense avant d'arriver sur les 1ères maisons et la borne de la rando mais toujours aucune balisage pour remonter du bon côté sur l'arrêt de bus Chemin Marla.. Me suis-je trompée? Si non, pourquoi n'y a t-il plus de balisage?

Compte supprimé, 08/05/2017 17:54

Ousarsiph2, 08/05/2017 15:55
Randonnée complétée

Les adeptes des variantes et des sentiers originaux et non officiels apprécieront, après Camp Pierrot, au point 1146, de continuer tout droit sur le sentier marqué d'un fin trait noir sur la carte jusqu'au captage situé en amont à proximité du GR. Le sentier bien entretenu suit une canalisation, grimpe très fortement en milieu de parcours puis rejoint la rivière au dessus de la cascade. Le GR très proche se rejoint au mieux sans trop de difficultés. Parcours fait ce jour avec RPG.

Thierry62, 01/10/2016 22:28
Randonnée complétée le 01/10/2016

Bonjour, rando effectuée ce 01/10/2016 en 6h00 Beau temps au départ mais pluie et brouillard m'ont rattrapé en milieu de parcours donc n'ai pu profité du point vue au Col de Fourche. Mais une rando tout à fait sympathique, un sentier propre et sans difficultés particulières mis à part d'être prudent car avec la pluie cela reste glissant.

Sophie M, 28/05/2016 20:49
Randonnée complétée le 29/05/2016

Fait ce jour, mais dans l'autre sens. Cela permet de commencer par s'échauffer sur la partie goudronnée, et d'arriver assez vite au Col de Fourche et ainsi de profiter de l'incroyable vue panoramique sur Mafate. S'ensuit une belle descente et des franchissements de ruisseau sur des gués en bon état, comme tout le trajet d'ailleurs, avec vue sur la vallée... On termine par une bonne remontée où l'on trouve de nombreux goyaviers, mais aussi des goyaves et des chouchous envahissants. Une rando à découvrir absolument !! Dans ce sens, notre temps de marche effective a été de 5h40.

Randonnée ajoutée le : 01/01/2007