Le tour du Piton Hyacinthe

Difficulté
Très facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h
Distance 3.6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1354 - 1239 m
Dénivelé positif 130 m
Dernière mise à jour 20/01/2019

Suivre la route fleurie avant le sentier

Surpris, étonnés et inquiets, nous avons vite filé vers le Piton Hyacinthe pour voir si le sentier avait disparu comme le signalait un commentaire du 15 janvier 2019. Qu'on se rassure, la route est plus belle qu'avant, le sentier est toujours là, les panoramas sont nombreux et la balade d'une heure est faisable par tous sans danger ni effort.

Ce piton que l'on aperçoit de loin tient son nom du Révérend Père Hyacinthe qui arriva à La Réunion en 1689 alors âgé de 49 ans. Il visita ce piton et eut plus tard une vie mouvementée en ces premières années sur l'île. Le sentier du Piton Hyacinthe est trop court pour justifier d'une sortie mais en y rajoutant la route qui en fait pratiquement le tour, on obtient ainsi plus de 3 kilomètres d'un parcours familial et facile. Elle est étroite, assez peu fréquentée et offre de beaux points de vue sur le village de Piton Hyacinthe et le massif du Dimitile. Sur le sentier, en marchant silencieusement, on peut apercevoir de très nombreuses cailles qui piètent à une quinzaine de mètres avant de pénétrer, affolées, dans le sous-bois. Son sommet se repère de très loin grâce à la grande antenne de diffusion dressée à son sommet. Ne pas manquer les quelques plantations de géranium rosat devenues de plus en plus rares à La Réunion. Au retour, un alambic est même visible en bordure de champ ; une occasion de lier conversation si le propriétaire distille un jour de randonnée mais le matériel est bien vieux et semble délaissé

La boucle débute au croisement de la Route du Piton Hyacinthe et du chemin forestier où une petite place de pseudo parking permet de laisser le véhicule pour un court moment sous un prunier (Photo 1). En face, près d'un cryptomeria, se trouve inscrit le nom du piton avec des pierres blanches (Photo 2). Le chemin bétonné qui effectue une grande partie du tour du piton est bordé de chaque côté de plantes aménagées par les emplois verts (Photo 3). La balade est donc d'autant plus agréable que les fleurs y sont variées et nombreuses. Sur la droite, de beaux panoramas s'observent vers Saint-Louis, (Photo 5), Saint-Pierre ou la Plaine des Cafres (Photo 7). On longe également des petits champs de légumes qu'on voit à perte de vue au milieu des habitations (Photo 6). La pente est moyenne et régulière et on rejoint le sommet par la piste bétonnée de rouge, bordée d'acacias noirs (Photo 9). Les pestes végétales ont été éradiquées le long de cette route et des sentiers semblent en construction, sans doute une remise en état de l'ancien sentier qui effectuait le tour complet du piton. Un sentier sur la droite marque le point de retour après la balade au sommet et au belvédère. On arrive plus haut sous les acacias et les filaos puis on rejoint le parking des pique-niqueurs, un kiosque dans une petite zone herbeuse avec une place à feu ayant beaucoup souffert (Photo 10). Ce sont surtout les antennes qui se remarquent le plus dont une très haute protégée d'un grillage (Photo 11). Un sentier recouvert d'herbe part sur la droite en face de l'antenne et pénètre dans une petite forêt de cryptomerias. On remarque également des platanes et les premiers eucalyptus (Photo 12). Le sentier, constitué de marches en rondins descend rapidement (Photo 14) et rejoint en quelques minutes un belvédère permettant des points de vue sur la campagne et les champs de l'autre côté du piton. Hélas, les acacias noirs ont tellement grandi qu'il est très difficile d'observer les paysages. Souhaitons que l'abatage de ces indésirables permettra d'admirer les panoramas. Le sentier est propre, suffisamment large, comporte des racines comme c'est chaque fois le cas sous les grands conifères. La marche n'est jamais difficile sous les cryptomerias ou les filaos (Photo 13). Après ce point de vue, poursuivre sur le chemin qui serpente sous les mêmes arbres mais également sous de grands eucalyptus (Photo 15) dont un est particulièrement remarquable (Photo 16). On revient sans aucune difficulté à la petite route empruntée pour la montée en terminant par une piste étroite entre les acacias noirs (Photo 17). Il ne reste plus qu'à redescendre la route en bénéficiant à nouveau des panoramas sur le Dimitile et vers Bois Court (Photo 21). Avant de rejoindre le prunier du point de départ, partir sur la droite par une piste qui débute en montant dans les champs. On parvient rapidement à un vieil alambic près d'un champ de géraniums (Photo 22). Plus loin, on peut monter facilement sur le château d'eau afin de voir jusqu'au Dimitile (Photo 23). Emprunter la piste herbeuse qui rejoint la route du Piton (Photo 25) et retrouver le véhicule.

Particularités

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Gagner le Sud de l'Ile et atteindre le Tampon en direction de Saint-Benoît - Au Dix-Neuvième, prendre à gauche au rond-point qui annonce le Piton Hyacinthe - Rouler et traverser le village jusqu'au grand arbre qui marque le début de la route du Piton (panneaux) – On peut également venir du Vingt-Troisième et suivre également les panneaux - Se garer et débuter la randonnée sur la route jusqu'au sommet qui comporte une grande antenne relais - Emprunter le sentier qui redescend dans les cryptomerias vers le point de vue sur Saint-Pierre - Poursuivre sur le sentier et rejoindre la route - Tourner à gauche et redescendre vers le véhicule.


Commentaires sur cette randonnée (6)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian Léautier, 13/05/2019 17:48
Randonnée complétée le 12/05/2019 en 1h30

Pour cette rando "marmaille" avec pourquoi pas, un pique nique au sommet sous un kiosque, on peut maintenant rajouter le "Sentier Noir", ainsi intitulé par ses créateurs -une association dont malheureusement j'ai oublié le nom. Un sentier super bien aménagé (marches en bois, bancs, panneaux, fléchages...) qui permet à partir de la route qui monte à piton Hyacinthe de descendre ou grimper vers le sommet. C'est une boucle qui pour le moment n'atteint pas tout à fait le sommet. A mon avis,ça viendra! En attendant on peut en hors sentier ,encombré de végétation, mais très faisable, rejoindre en 10 mn l'antenne. On résume pour cette courte rando: de jolis points de vues, de jolis fleurissements tout le long de la route et de jolis sentiers bien aménagés.Donc au total une jolie boucle!!

jpv97410, 20/01/2019 11:44
Randonnée complétée le 17/01/2019 en 1h00

Très beau point de vue sur cette belle petite balade familiale.

Christian Léautier, 16/01/2019 18:49
Randonnée complétée le 12/05/2019 en 1h30

En réponse à edaliah: il est vraiment dommage que vous n'ayez pas emprunté les différents sentiers pourtant très faciles à trouver. Je relis les explications du site et elles sont claires et toujours valables. La nouveauté c'est l'embellissement par des murettes, fleurs, arbustes tout le long de la route depuis la création de la fiche. Le mieux c'est de prendre le sentier en montant à droite, 5 poteaux télégraphiques avant le sommet. Au sommet , là aussi des sentiers descendent sur la droite du parking; d'autres un peu moins entretenus commencent derrière la grande antenne relais au milieu des acacias. Les emplois verts et une association ont fait un très bon boulot d'embellissement depuis le bas de la route mais il serait fort dommage de ne pas emprunter les sentiers en particulier dans les cryptomérias surtout qu'il est impossible de se perdre .Rando marmaille par excellence-aucun danger particulier-...et ce sont justement ces sentiers que les enfants apprécieront davantage que la route.

edaliah, 15/01/2019 13:56
Randonnée complétée le 15/01/2019 en 1h00

Balade faite aujourd'hui en famille! Avec des enfants âgés de 6 ans, 4 ans et demi, et la dernière (22 mois)en porte bébé. Tout le chemin se fait sur la route bétonné, qui s'arrête au belvédère et devant l'antenne, bordés de fleurs et végétations entretenue. Nous n'avons pas vu d'autre sentier que la route.

Christian Léautier, 25/06/2018 08:41
Randonnée complétée le 12/05/2019 en 1h30

Agréable promenade digestive. La pancarte au bas de la route a été (bien sûr) arrachée mais ce qui est positif, c'est l'embellissement de cette petite route avec murets et plantations fleuries ; à mi chemin gros déboisements des acacias de chaque côté avec en contre bas la construction en bois d'un semblant d'aire de pique nique. A partir du sommet plusieurs sentes un peu dans tous les sens à parcourir pour activer un peu plus la digestion:quoi qu'il en soit, impossible de se perdre!

Martial, 11/07/2016 14:18
Randonnée complétée le 11/07/2016 en 2h00

Effectuée aujourd'hui, mais en partant du stade du 23eme kilomètres, plaines des cafres, afin de rallonger un peu le parcours et surtout de profiter un peu plus longtemps de ce morceau de campagne qui ressemble à s'y méprendre à de nombreux endroits de métropole.
Une sortie de 9 kilomètres, avec recherche de sentiers complémentaire autour du piton.
Le sentier partant du sommet qui amène au point de vue à été refait, il est également possible, à partir de ce sentier de rejoindre le réservoir se trouvant de l'autre côté du piton par d'anciennes pistes encore marqué au sol.
J'ai effectué le retour par le long chemin de l'école qui rejoins l'école du 23eme sous le stade.

Randonnée ajoutée le : 19/01/2019