La boucle des Makes par Camp 2000, le Piton des Merles et le Malabar Mort

Difficulté
Très difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 8h
Distance 21.3 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2180 - 912 m
Dénivelé positif 1350 m
Dernière mise à jour 11/09/2018

Randonnée difficile au pays des fougères et des longoses

Le dénivelé positif de cette boucle moyennement longue est relativement faible pour une sortie en montagne. En revanche, deux des sentiers employés sont parfois abrupts, quel que soit le sens choisi pour l'effectuer. Les portions de piste ou de route rencontrées régulièrement sur le trajet présentent l'avantage de pouvoir se reposer un peu tout en profitant des points de vue assez rares sur la côté. Très fleuries au mois de février, ce sont plusieurs millions de taches jaunes des longoses qu'on aperçoit dans les sous-bois (Photo 3), sur les pentes des montagnes ou le long des sentiers. Si l'odeur est très agréable, il est pourtant très inquiétant d'en voir autant dans cette région. Des campagnes de reboisement se rencontrent à plusieurs moments lors de la montée mais on voit peu d'arbres au milieu de cette jungle de longoses qui ne laissent pas un cm² à la concurrence. Plusieurs pancartes ont disparu le long du trajet mais en pointant la carte il n'y a pas de difficulté pour suivre cette boucle sans crainte de se perdre. La très discrète pancarte indiquant le Sentier du Piton des Merles en direction de la Pièce jeanne a également disparu de son tamarin. C'est la seule partie de l'itinéraire qui fait un peu aventure malgré un sentier encore bien marqué mais bientôt perdu dans les longoses si rien n'est fait. Ces deux kilomètres augmentent la moyenne de la boucle qui était bonne jusque là mais le maniement du coupe-coupe y est pour beaucoup. On se retrouve bientôt dans la descente, scabreuse par moments, de l'abrupt Sentier du Malabar Mort dans une magnifique forêt qui donne l'occasion de photographier de belles racines ou visiter un affouche bien indiqué.

La randonnée débute ici au stade de football des Makes, plus facile à trouver que le départ du sentier de la Découverte. On attaque directement la faible montée par un peu de route puis la Route Forestière des Goyaves bordée de plusieurs espèces de fleurs envahissantes et déjà les premières longoses. Autant ne pas être allergique à leur pollen car on ne les quittera que sur la courte portion de la Route Forestière du Haut Tévelave dans sa partie la plus haute là où plus rien ne pousse sur les basaltes incultes. On rencontre dans un lacet un sentier qui file tout droit vers une ravine dans les cryptomerias ; ne pas hésiter à le prendre car il rejoint plus haut la piste un peu avant le début du sentier officiel. La piste s'élargit pour permettre aux camions de faire demi-tour et on débute alors une belle montée en lisière des cryptomerias qui, comme toujours, gênent le cheminement par leurs racines aériennes. Ne pas trop se réjouir au petit col au tiers du parcours, car c'est là que débute la véritable montée sur des hautes marches. 5 longues échelles successives permettent de monter sans effort une arête rocheuse et on aimerait qu'il y en ait plus. Hélas, il faut reprendre les hautes marches bordées d'une dizaine d'espèces de fougères. On arrive ainsi à la Piste n°58 qu'on emprunte sur moins de 1500 mètres avant de reprendre sur la gauche une belle piste herbeuse qui se transforme très vite en beau sentier au milieu des tamarins. Lorsqu'on retrouve la piste, la halte à Camp 2000 est proche. On en apprécie le calme et l'isolement mais la pente n'est pas terminée. La piste remonte en direction du Grand Bénare ou du Tévelave. Il faut prendre à gauche à la Ravine de Bellevue pour rejoindre par la piste et ses raccourcis le mirador du Sentier des Tamarins dans une végétation sèche constituée essentiellement de petits branles verts. On chemine alors sur la large piste et surtout sur le sentier qui permet d'éviter les longs lacets. Plusieurs itinéraires permettent de rejoindre la Route Forestière du Tévelave. Curieux : on retrouve les longoses !! Pour ne pas manquer le début du Sentier du Piton des Merles, longer cette route en descente sur moins de 2 km et repérer, dans un lacet étroit vers la droite, le départ très discret. Ce sentier, peu utilisé, se suit de plus en plus difficilement dans la végétation constituée de bois de couleurs cachés en totalité par les millions de longoses. L'humidité est importante et on rencontre des plaques de boue. Attention à la glissade lors du passage des petites ravines et près du bassin du Bras de la Ravine Sèche. Comme tout le reste du circuit s'effectuera en descente, on peut, avant de poursuivre, tenter d'approcher les deux bassins et cascades qui y coulent en période pluvieuse. Attention tout de même à la chute facile sur les plantes et pierres glissantes ; on aura bien assez de possibilités de chutes dans la descente du Malabar Mort ! Après une bonne heure pour ces deux kilomètres dans la jungle humide des longoses, on atteint le sentier du Piton Lacroix, le bras en feu d'avoir tout coupé. Le banc de goyaviers qui attendait le randonneur se meurt doucement et ne peut plus supporter son poids depuis longtemps. Le sentier vers la Pièce Jeanne a tendance à être également envahi mais on y chemine plus facilement que sur le précédent. On ne peut manquer le départ à gauche vers les Makes par le Sentier du Malabar Mort. Quelques marches glissantes marquent le départ dans les branles. La végétation s'épaissit très vite pour devenir sombre tant il y a d'arbres. Attention aux glissades très faciles si on ne regarde pas où mettre les pieds. Quelques échelles ou rambardes facilitent des passages mais ce court circuit laissera tout de même d'inoubliables souvenirs. On en peut oublier le Malabar Mort, qu'on le fasse en montée ou en descente. La pente est si forte parfois qu'on se fatigue tout autant qu'en montée. C'est donc en fonction de la fatigue qu'on décidera de la fin du parcours qui peut emprunter un des deux côtés du Sentier Botanique ou la partie Nord qui passe près du réservoir avant de retrouver les premières cases des Makes. Le sentier de raccourci qui passe entre maisons et jardins est court et agréable pour retrouver le véhicule au stade. Remarquer au passage le joli tableau représenté par un petit salon de coiffure, la case qui le jouxte, le jardin fleuri et les montagnes en arrière plan.

Balises

Pas de balises.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Louis puis aux Makes - Rouler jusqu'au terrain de sport en filant tout droit dans le grand virage à droite - Se garer à proximité du terrain puis entamer la boucle en partant vers l'observatoire (pancartes) - Franchir la barrière de la Route Forestière des Goyaves puis marcher jusqu'au départ du sentier en empruntant (ou pas) le raccourci - Grimper le sentier en forte pente jusqu'à la RF n° 58 - Suivre la piste sur deux lacets avant de reprendre un sentier qui rejoint à nouveau la RF avant Camp 2000 - Prendre à gauche à Camp 2000 et rejoindre la Route du Tévelave en passant près du mirador du Gol - Descendre en direction du Tévelave puis obliquer à gauche après 1800 mètres de marche pour trouver le discret sentier du Piton des Merles - Longer ce sentier en direction de la Pièce Jeanne et bifurquer à gauche à la pancarte pour emprunter la descente du Sentier du Malabar Mort en direction de la Découverte - Emprunter une portion du Sentier botanique ou de la boucle de la Découverte (carte) pour rejoindre les Makes - A la sortie du sentier, prendre à droite puis immédiatement à gauche pour prendre une petite route puis le sentier entre les jardins qui se finit au terrain de sport.

La rando filmée par Martial Bertrix

Le film de 9 minutes a été pris dans le sens inverse proposé ici mais montre très bien les détails de certaines portions, dont les 5 longues échelles.


Commentaires sur cette randonnée (8)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
anthony974, 11/09/2018 08:31

Rando tentee hier dans le sens indique (10 Sep 18); vegetation trop importante a l'entree du sentier malabar mort/merles. Notre groupe a du descendre jusqu'a Tevelave, et retourner aux Makes en voiture. Rando superbe mais non conseillee.

jerome d'étang-salé, 20/03/2017 17:49
Randonnée complétée le 20/03/2017 en 8h20

effectué à deux dans le sens inverse. Superbe, malgré la végétation (voir commentaires Bruno et kiddave) et la boue.

kiddave, 13/01/2017 21:58

effectuée ce jour dans le sens indiqué et je confirme les propos de Bruno, je en compte pas les coupures ce soir finish très difficile vu l’état du sentier du malbar mort je dirais même dangereux surtout en fin de rando. je conseille vivement de la faire en sens opposé. sinon très belle rando

Bruno Albrengues, 12/01/2017 14:37

Boucle réalisée le 03 janvier 2017 dans le sens inverse. Le sentiers du malbar mort et des merles sont bien envahis par la végétation. On peut encore y passer si vous ne craignez pas les griffures dues en partie à la vigne marron. Je déconseillerai la rando dans le sens indiqué vue l'état de ces sentiers. cela reste une très belle rando

Christian Léautier, 03/08/2016 21:30

Pour Bruno qui a effectue la rando 1 jour avant nous le sentier qui part de la route du tevelave se trouve à gauche de la route dans le 1er grand lacet à droite .je précise qu'au premier bassin du bras de ravine sèche bifurcation de sentiers!prendre celui de droite....ce que nous n'avons pas fait ...voir ci dessous Thierry

Thierry62, 24/07/2016 10:44
Randonnée complétée le 23/07/2016

Bonjour, rando effectuée le 23/07/2016 dans le sens indiqué avec un superbe temps. Pas de soucis particulier jusqu'à la route du Tévelave, sentier en parfait état. Le sentier menant au Piton des Merles a été trouvé sans aucunes difficulté par contre je confirme le commentaire de Jacques, la végétation reprend du terrain. Arrivé aux bassins et cascade là nous avons pris le chemin en face erreur de notre part et mauvaise lecture de la fiche. Peut être préciser qu'à ce niveau il faut revenir sur nos pas pour récupérer le chemin... Donc vu notre perte de temps et afin de ne pas se faire prendre par le brouillard et la nuit nous avons préféré revenir sur la route donc la partie Malabar Mort n'a pu être faite. Hormis cet erreur, une rando sportive, agréable et quelques points de vue magnifiques à faire.

Bruno Lebon, 23/07/2016 21:55

Randonnée effectuée il y a deux jours, dans le sens indiqué. Cependant, impossible de trouver le sentier à partir de la route du Tévelave. Les indications sont inexistantes dès le début... Assez décevant dans l'ensemble. Cependant les paysages sont magnifiques...

Jacques K, 18/07/2016 08:59
Randonnée complétée

Rando effectuée dans le sens inverse, le 14 juillet 2016, pour l'instant ça passe encore sans sabre malgré quelques griffures, mais la végétation commence à reprendre le dessus, surtout vers le Piton des merles

Randonnée ajoutée le : 01/02/2015