De la Plaine des Grègues à Grand Galet par le Corymbis, le Bérénice et le Sentier de l'Îlet Dimitile

Difficulté
Très difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 9h30
Distance 22 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1182 - 237 m
Dénivelé positif 2020 m
Dernière mise à jour 09/04/2020

Montagnes russes

En cas de grosse fatigue en arrivant à Grand Coude, éviter de tourner à droite par le Chemin Mahot vers l'église et poursuivre sur le Chemin Emile Mussard puis le Chemin Théophile Gauthier et bifurquer à gauche sur le Chemin de l'Aventure pour rejoindre plus vite le bord du rempart. On gagne ainsi près d'un km.

Cette randonnée propose une longue journée très sportive aux alentours de Grand Coude. La longueur du parcours n'est pas extraordinaire mais le dénivelé laisse des souvenirs car les sentiers sont très escarpés, raides et peu marqués par endroits. Deux sentiers abrupts seulement sur les cinq empruntés apparaissent sur la carte. Ils sont souvent fermés officiellement même si on les parcourt sans trouver de réels dangers. Il faut très rarement user du coupe-coupe pour dégager des branches qui se sont mises en travers. Le graphique du profil ci-dessous est une bonne indication de la journée qui attend le courageux qui tentera de l'effectuer en moins de 9 heures. Ce circuit, effectué en courant, deux fois dans la même journée, et dans les deux sens offrira 4000 m de dénivelé et un bon entraînement au Grand Raid. Dans le sens des aiguilles de la montre, certains de ces sentiers sont plus difficiles à repérer. La région de Grand Coude donne la possibilité de voir de belles étendues de culture du géranium et de magnifiques pieds de thé disséminés sur le plateau. Les brouillards ou la pluie étant assez fréquents dans cette région, il faut faire le maximum pour partir très tôt le matin.

La boucle débute à la Plaine des Grègues mais peut tout aussi bien commencer n'importe où sur le trajet au croisement d'une route et du sentier. Le départ est facile à trouver car la Boucle des Margosiers est un classique de la Plaine des Grègues, connue de tous et bien signalée. Le large sentier monte dans les goyaviers puis s'élargit de plus en plus jusqu'à devenir une piste. Ne pas manquer, en s'approchant du rempart boisé, la plongée dans la vallée de la Rivière des Remparts sur un sentier très discret presque dissimulé dans la végétation constituée surtout de goyaviers (Photo 1). Il faut bien chercher des yeux ce départ et ne pas emprunter la piste cahoteuse de la fin du circuit des Margosiers. La descente est sportive et en forte pente comportant quelques lacets. La passerelle vermoulue a été changée en 2014 mais le bois résiste mal dans cette région assez arrosée (Photo 2). Le sentier est très étroit par endroits mais on ne le perd jamais de vue. Hélas, de plus en plus de vigne marronne envahit les abords. Les arbustes poussant sur le bord aident grandement à se maintenir lors des passages abrupts. Certains passages rocheux peuvent être glissants (Photo 1). D'autres, étroits et mal protégés par la végétation comportent quelques câbles de maintien (Photo 4). On arrive plus rapidement qu'on l'imaginait au fond de la vallée de la Rivière des Remparts. Voir le film de la remontée par la boucle qui l'emprunte dans l'autre sens. Sur la droite en descendant vers l'aval, on entend couler de l'eau et on aperçoit une des Trois Cascades laissant couler un filet d'eau qui disparaît doucement dans le sable (Photo 5). Partir vers la droite et emprunter 500 m de piste pour reposer un peu les jambes. La traversée de la vallée est supportable entre les galets et le sable qui emplit les chaussures (Photo 6). D'autres cairns permettent de mieux situer le départ du Sentier Corymbis qui débute par deux très hautes échelles (Photo 7). Un petit sentier part à gauche vers l'Îlet Rivière ; il faut éviter de le prendre et poursuivre vers la droite. La montée est souvent verticale et difficile, surtout sur les hautes racines et les gros cailloux. De nouvelles échelles sont salutaires pour franchir certaines portions rocheuses verticales (Photo 8). Impossible de monter les mains dans les poches ; elles sont toujours en train de chercher une racine où s'accrocher à une branche. La végétation est assez touffue et les points de vue sur la vallée assez rares (Photo 9). Certaines parties sont en forte pente où les roches se mêlent aux racines, rendant très sportive cette ascension (Photo 10). Une dernière volée de ces hautes marches amène enfin à un replat qui longe la falaise à travers un bois de nombreux jamrosas penchés vers le rempart (Photo 11). Le sentier passe devant une source d'eau fraiche et rejoint le village de Jean Petit après avoir franchi une faille artificielle dans les derniers mètres du Sentier Corymbis (Photo 13). Il faut ensuite suivre durant deux kilomètres la route ou la piste jusqu'au sentier Bérénice. Plusieurs itinéraires sont possibles et c'est la carte en main que la jonction devra se faire ou avec le GPS et la trace téléchargée. Le départ du Bérénice est difficile à trouver en venant de cette direction. On peut traverser les 30 mètres d'un champ de canne près d'un bosquet pour y arriver directement mais il faut alors savoir exactement où se situe le début. Dans le cas contraire, marcher jusqu'à la fin de la piste venant de la ferme et prendre à droite le sentier qui longe le rempart jusqu'au début de la plongée. La descente ne présente pas de difficulté car le sentier est de meilleure qualité que le dernier qu'on vient de monter (Photo 15). Il comporte le même type de difficulté mais de moindre importance (Photo 16). Là également les panoramas sont rares en raison de la végétation mais on peut voir la vallée de la Rivière Langevin dans les trouées au départ (Photo 17). Des murets sur le bord du sentier, entourant d'anciens champs pour la plupart abandonnés, indiquent la fin de la descente (Photo 19). Le sentier se termine par la traversée de la Ravine de Grand Coude, toujours à sec puis par quelques jardins protégés par des tôles ondulées. On est entouré de bananiers et de letchis avec de belles vues sur le rempart qu'on vient juste de descendre (Photo 20). Prendre immédiatement à gauche le Chemin Mallet qui rejoint presque à plat le village de Grand Galet qu'on traverse sans encombre. Dépasser le village et remonter vers Cap Blanc pour récupérer le premier sentier partant sur la gauche dans les bananiers. La pancarte qui indiquait l'emplacement du départ a disparu mais il suffit de guetter les sentiers qui partent vers la gauche juste avant la station de chlorage de l'eau. Les choses sérieuses recommencent car il devient de plus en plus étroit mais grimpe toujours autant que les précédents (Photo 21). Les mains se remettent au travail sur ce parcours qui est le plus difficile de la journée (Photo 22). Toujours pas de point de vue officiel mais seulement des trouées entre les branches pour voir en direction de Saint-Joseph (Photo 23). On trouve toujours la même végétation mais les zones rocheuses et glissantes ne sont pas secourues par des échelles (Photo 24). La fatigue commence à se faire sentir en arrivant à la première maison de Grand Coude. Heureusement, on suivra la route calmement et sans effort jusqu'à l'église du village pour repartir vers le rempart de la Rivière des Remparts. Plusieurs itinéraires sont possibles, par la route ou des pistes, et il suffit de bien regarder la carte et de marcher plein Ouest. Une portion est décrite sur la randonnée qui monte au Morne Langevin, une autre sur une boucle presque identique à celle-ci. Il suffit de choisir la plus facile, la plus rapide ou la plus agréable ; le seul but à atteindre étant le départ vers l'Îlet Dimitile. Ne pas entamer la descente sans profiter des superbes points de vue sur le Morne Langevin durant la traversée (Photo 25) ou la Rivière des Remparts depuis le départ du sentier (Photo 26). La descente vers l'îlet est sportive et comporte une demi-douzaine d'échelles et des pentes assez fortes dans une végétation toujours identique aux précédents sentiers. Certains endroits sont totalement assombris pas la végétation importante poussant sur les flancs du rempart (Photo 27). On effectue tout d'abord une plongée avant de marcher un peu à plat. La descente reprend, presque rectiligne sur une pente très forte (Photo 28). Quelques points de vue sont possibles dans la fin de la descente. C'est par une série de lacets qu'on atteint la rivière dans les parages de l'Îlet Dimitile. Paradoxalement, la partie plate qui arrive ne sera pas la plus agréable car elle suit la piste poussiéreuse reliant Saint-Joseph à Roche Plate. Ne pas dépasser les cascades 3 kilomètres plus loin et repérer facilement le sentier pris le matin pour la descente. On l'a encore frais à l'esprit mais il faut le pratiquer en montée cette fois. C'est la troisième très forte montée de la journée et on éprouve un véritable plaisir de retrouver les prairies de la Petite Plaine.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Gagner Saint Joseph puis la Plaine des Grègues - Traverser le village et tourner à droite à l'église pour se rendre au terminus de la route au lieu dit la Petite Plaine - Garer le véhicule au bout de la route, au début du sentier de la boucle des Margosiers - Débuter la boucle des Margosiers mais après avoir atteint le début du rempart, tourner à droite et plonger dans la descente abrupte vers la Rivière des Remparts - Arrivé à la Rivière des Remparts, tourner à droite, passer devant les cascades de Trois Sources, poursuivre sur 500 mètres et traverser l'étendue de galets pour rejoindre la rive gauche et le départ du sentier Corymbis qui se reconnaît aux deux immenses échelles qui en marquent le début - Grimper vers Jean Petit où l'on surgit près d'un grand réservoir d'eau - Tourner à gauche et suivre la route puis la piste (Rue Concession) qui rejoint les Hauts de Jean Petit - Emprunter ensuite la route de Grand Coude et tourner à droite sur le Chemin des Longoses jusqu'à la ferme ; traverser la ferme et prendre la piste jusqu'au départ du sentier Bérénice (près du bosquet situé à gauche de la piste - Si la canne à sucre est trop haute, poursuivre sur la piste jusqu'aux deux virages qui rejoignent le sentier de bord) - Suivre ce nouveau sentier qui rejoint la Rivière Langevin près de l'élevage de truites après avoir traversé une route qui va à gauche vers Grand Galet - Prendre cette route et rejoindre Grand Galet - Traverser le village et prendre à la sortie le sentier à gauche qui remonte vers Grand Coude et surgit près des champs cultivés - Suivre le sentier vers la droite puis la piste et enfin la route à une trentaine de mètres de là - Prendre plein ouest et traverser entièrement Grand Coude pour rejoindre l'église - Après l'église bifurquer à gauche pour récupérer le sentier qui domine le Rempart de la Rivière des Remparts puis tourner à gauche en direction du Serré - 500 m plus loin, tourner à droite sur le sentier de l'Ilet Dimitile et rejoindre à nouveau la Rivière des Remparts - Récupérer dans le fond de la Rivière des Remparts la piste qui mène de Saint-Joseph à Roche Plate et suivre la direction de Saint Joseph durant 3500 mètres avant de retrouver le sentier pris tôt le matin pour rejoindre la Petite Plaine et le véhicule.

Le film de Martial

Quelques minutes pour résumer cette longue boucle effectuée par temps maussade par Martial et ses amis raideurs.


Commentaires sur cette randonnée (15)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Olivier BBT, 02/03/2020 21:47
Randonnée complétée le 29/02/2020

Boucle inspirée de cette rando : st joseph, sentier la prise, grand coude et redescente par sentier ilet dimitile. : Le sentier la prise était fermé par de la rue balise alors que toutes les échelles sont en bon état, pas de danger particulier selon moi, la descente de grand coude vers la rivière est un peu plus technique (certaines échelles sont cassées mais rien d'insurmontable), quelques passages pas trop stables et fin dans les hautes herbes. Pour le repérage sentier "la prise" : baton avec marque rouge et 2 filaos puis un cairn , deux troncs et flèche blanche. Pour le repérage sentier ilet dimitile à Grand coude au bout du chemin de l'aventure, c'est dans les herbes donc ma position GPS m'a permis de le localiser avec la trace.

dref, 25/01/2020 10:54
Randonnée complétée

Je le fais souvent en entraînement dans un sens ou un autre, avec ou sans trois sources, depuis le concassage, en enchaînant avec le Morne Langevin, bref.... ça passe tout le temps et bien mieux que sur d'autres sentiers de l'île...Quant à l'entretien je fais ce que je peux avec d'autres, et il en va de la participation de chacun pour garder ces sentiers praticables. N'oubliez pas que les sentiers connexes à Grd Coude sont marrons et que pour des sentiers marrons ils sont grandement praticables et on peut y envoyer du gros en montée ( bon pas en descente ça c'est sûr). Perso j'ai arrêté de faire le Tarzan en descente car c'est vraiment chi..t ! les entiers de trois sources, la Prise et Bérénice étant désormais aménagés et ouverts ben c'est vraiment tranquillou par rapport à avant ... et aussi un peu moins drôle, mais plus sportif, mais il est les autres pour se replonger dans le passé :) Bref... c'est de la balle, surtout enchaîné avec le Morne. C'est d'une richesse et d'une diversité de dingue. C'est un Univers propre au Sud tellement complémentaire avec les Cirques...

herved, 13/06/2019 13:37
Randonnée complétée le 12/06/2019 en 7h20

boucle faite hier le 12/06/19.trés beau parcours jusqu à grand galet.par contre la remonté pour grand coude est très dangereuse car le chemin n est pas du tout entretenu a voir n existe plus; a certains endroits.on se retrouve a faire de l escalade.Fortement ,déconseillé aux debutants ;et la descente de grand coude pour.la riviére des remparts est tout aussi dangereuse par un sentier qui n est plus entretenu. De nombreux éboulements,arbres et végétations sont à signalés sur ces deux sentiers.à signaler aussi l absence de tous panneaux d indications qui ne facilite pas de les trouver.avis aux sportifs téméraires.

manolujo, 27/02/2019 12:11

Boucle faite hier, avec un bon gps ( ou une bonne appli) impossible de se perdre
de belles montées assez sport notamment celle de grand galet a grand coude où il fait s aider des mains
la descente de grand coude a la riviere des remparts n est pas simple non plus
belle sortie sport

Christian Léautier, 16/02/2019 17:50
Randonnée complétée

Fait ce jour un aller retour plaine des Grègues- Jean Petit. Balisage parfait: plus besoin de chercher des entrées ou sorties de sentier! Des rubalises, des cairns, des marques de peinture et de jolis panneaux indicateurs tout neuf Tout ça ne change rien aux difficultés car les sentiers des 3 sources et Corymbis ( nommé " la Prise" sur les panneaux) sont très exigeants et doublement exigeants pour un aller et retour, mais là aussi ils sont super propres (et secs ce jour)

Killian Foubert, 06/07/2018 16:22

Bonjour à tous! J'ai réalisé la boucle dimanche dernier... Quelques petits points de repère supplémentaires pour ceux qui n'ont jamais fait cette boucle. Les cairns ne sont plus présent donc pour retrouver le départ du sentier Corymbis qui monte vers Jean-petit, il est à gauche d'une petite habitation marron qui est sur une petite planèze le long du rempart. Si vous avez passé cette habitation c'est que vous avez loupé l'échelle.

Une fois Arrivé à Jean-petit, nous n'avons pas réussi à trouver le début du sentier qui descend sur grand galet. Du coup, nous sommes monté directement sur Grand coude(voir itinéraire GPS). Nous avons eu quelques difficultés à trouver le sentier "ilet dimitile" qui part de grand-coude pour redescendre dans la rivière des remparts . Le passage derrière l'église n'est plus vraiment accessible et casi invisible à certains endroits : herbes hautes.

Je conseille de passer par "l'impasse des jonquilles" en contre bas de l'église (voir photo) .Au bout de cet impasse, on retrouve une route en terre (voir photo) qui mène au départ du sentier qui redescend dans la rivière des remparts. Le départ du sentier est sur la gauche entre un point de vue sur la rivière des remparts(voir photo) et un panneau danger de chutes.

Concernant cet boucle, pas de grosse difficulté sauf sur le sentier "ilet dimitile": Grand-coude => la rivière des remparts. Ce sentier est peu utilisé et les échelles sont en mauvaises états(voir photo) . Je me suis demandé plusieurs fois si le sentier n'allait pas s'arrêter. Quelques fois on perdait la trace quelques mètres (végétations denses) pour la retrouver en suite.Donc pas d'affolement si vous perdez la trace ;) ! Il est aussi très glissant et à ne pas prendre en cas de pluie...

Sinon c'est une très belle randonnée que je conseille !

Seb31, 25/02/2018 07:50

Réalisé une partie de la boucle dimanche dernier (départ église plaine des Grègues jusqu'à roche plate et retour) : sentier en très bon état et fraîchement nettoyé !

Suepairpiénu, 17/12/2017 20:48

17 décembre 2017 : La passerelle sur le sentier des 3 sources est en effet entièrement refaite et très solide.

Alain T, 25/07/2017 19:48
Randonnée complétée le 25/07/2017 en 9h30

Je rentre d'avoir fait cette belle sortie et une bonne nouvelle : la passerelle sur le sentier des trois sources est toute neuve ! Jean-Paul, vous allez pouvoir changer votre photo ! :) : le sentier des trois sources est sécurisé et très propre. le Corymbis, lui est en cours de réhabilitation (il n'y a plus qu'un petit passage délicat, il y aura sûrement une échelle), le Bérénice est parfait et il est bien indiqué en bas du Petit Serré. pour le retour , aucun changement , ce sont des sentiers qui ne sont pas empruntés régulièrement et qui manquent d'entretien mais ça passe.

Alain T, 23/02/2017 19:58
Randonnée complétée le 25/07/2017 en 9h30

Pour information, aujourd'hui , après avoir fait la boucle des Margosiers , j' ai emprunté le chemin des 3 sources pour voir où en étaient les travaux de l' ONF. De nombreuses marches ont fait leur apparition sans toutefois dénaturer le côté naturel du rempart, des passages ont été élargis et sécurisés mais car il y en a un , il y a quelques petits arbres couchés sur le sentier qui seront sûrement ôtés par les agents de l'ONF et la passerelle est toujours malheureusement dans le même état voire pire pour les planches et c'est sans doute pour cette raison que le sentier est toujours fermé.

Randonnée ajoutée le : 01/01/2013