Le sentier de découverte de la Tamarinaie au Maïdo

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 45 min
Distance 2.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1739 - 1690 m
Dénivelé positif 80 m
Dernière mise à jour 30/07/2022

La vie du tamarin sans les panneaux

Le sentier de découverte de la Tamarinaie donne l'occasion de se promener dans une partie de la forêt de tamarins des hauts de la région du Maïdo. Le circuit est court et ne présente aucune difficulté excepté le passage de deux ravines dont le fond peut être glissant. Une douzaine de pancartes donnaient toutes les explications sur cet extraordinaire arbre endémique qui résiste aux cyclones et peut atteindre des âges très respectables. Hélas, elles ont disparu mais le socle est resté, nous donnant l'espoir de les voir revenir un jour si une nouvelle réalisation est demandée par l'ONF. La boucle est très courte mais, paradoxalement, plusieurs bifurcations peuvent créer quelques hésitations par endroits. Se référer aux poteaux régulièrement espacés ainsi qu'aux quelques flèches peintes sur les tamarins. On trouve encore, mais difficilement, le guide "Le tamarin des hauts et la forêt de tamarins" dans quelques librairies. Il est conseillé d'effectuer la boucle en possession de ce guide pour ceux qui l'auront trouvé. D'importants incendies ont décimé une partie de la tamarinaie en 2010 et 2011. L'arbre endémique a mis plusieurs millions d'années à s'installer ; il serait dommage de le voir disparaître en quelques décennies. Heureusement, les graines qui échappent au feu renaissent en quelques mois mais souvent après l'installation des fougères et des ajoncs comme on le voit aux alentours de la Piste des 1800 en traversant le Brûlé de St-Paul.

Le circuit en boucle débute le long de la Route Forestière des Tamarins où une pancarte et un grand panneau indiquent le départ du sentier, environ deux km après avoir quitté le croisement avec la route du Maïdo (Photo 1). Comme l'itinéraire est très court, inutile de se presser, à moins d'avoir rajouté cette sortie à une autre dans la région qui en propose une dizaine. Il est également possible de se détendre en louant pour un moment une luge, en effectuant un tour de cheval ou en visitant une distillerie de géranium, sans compter bien sûr l'inévitable point de vue sur Mafate depuis le Maïdo.
Le sentier, le plus souvent herbeux, est tout au long de la boucle d'excellente qualité pour y cheminer sans effort. Il débute sous quelques cryptomerias où les premiers tamarins ont du mal à pousser en raison du manque de lumière (Photo 2). Il se poursuit dans les jouvences en longeant au plus près la route forestière (Photo 3). Les tamarins sont de plus en plus nombreux. La marche s'effectue sur un sentier bien marqué et couvert de feuilles et d'herbe (Photo 6). Il se poursuit dans une zone envahie de branles et de fougères (Photo 7). On se retrouve régulièrement devant les supports des anciennes pancartes pédagogiques qui attendent patiemment que des nouvelles y soient fixées (Photo 8). A l'époque où elles étaient encore en place, on pouvait y voir des images et y lire de passionnants textes expliquant diverses étapes de plantation, d'extraction ou d'utilisation du bois (Photo 9). On franchit à plusieurs reprises des ravines plus ou moins profondes et les efforts se comptent en secondes et non en minutes pour arriver sur l'autre rive (Photo 10). Ces courtes portions sont consolidées par des marches en rondins ou planches de tamarins et peuvent comporter des rambardes lorsque la pente est très forte (Photo 11). Quelques clôtures se franchissent par des escaliers qui ont beaucoup souffert des intempéries. Des marches sont même manquantes ou bringuebalantes (Photo 12). On rencontre régulièrement des tamarins ayant subi les assauts des cyclones et continuant leur existence penchés vers le sol (Photo 13) ou le touchant carrément (Photo 14). Deux grottes se rencontrent lors du franchissement d'une ravine à peine marquée (Photo 16). Mais le but de ce sentier de découverte est de venir à la rencontre du magnifique arbre endémique qui pousse sur des km² dans la région du Maïdo. Il y en a de vénérables isolés (Photo 17), d'autres vivant en colonies plus touffues (Photo 18) ou de jeunes plantations réalisées par le service de l'office des Forêts (Photo 19). C'est la Ravine la Source qui représente la portion la plus "sportive" de la boucle. La descente s'effectue sur les marches plus nombreuses qu'ailleurs et sur une pente assez forte (Photo 21). Le seul danger peut provenir des rochers ou plaques de basalte humides lors de la traversée de la ravine (Photo 22). Le sentier s'approche de la route et s'en éloigne à nouveau pour poursuivre la boucle vers le sud à travers les fougères (Photo 24). Puis il remonte rapidement vers le nord et se rapproche toujours de la route forestière. Pas d'inquiétude à avoir si le sentier est moins bien marqué par endroits car il est difficile de se perdre en raison de la proximité de la route. Le retour au parking est le plus agréable car le sentier est plat, propre, herbeux et chemine entre de magnifiques tamarins (Photo 25). Ne pas manquer un ancêtre couché au sol peu avant de terminer le circuit (Photo 27). Le sentier passe à un moment au plus près de la route et se poursuit en frôlant le pont pour franchir la ravine (Photo 28). Des variantes sont possibles à la rencontre de sentiers plus ou moins marqués. Il est même possible d'effectuer de courts tronçons par la route forestière. C'est toujours sur le même type de parcours qu'on parvient en moins d'une heure au parking, surtout que la marche n'est pas ralentie par la lecture des panneaux.

Particularités

Balises

Balises : flêches blanches

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Paul puis se diriger vers le Maïdo en suivant les nombreux panneaux à St-Gilles les Hauts et au Guillaume - A quelques kilomètres du sommet, tourner à droite sur la Route Forestière des Tamarins qui redescend en direction du Tévelave - Rouler 2 kilomètres jusqu'au parking du sentier de découverte indiqué par un grand panneau - Débuter le circuit de découverte en suivant les flèches blanches – Effectuer la boucle en huit puis rejoindre le véhicule en prenant à gauche jusqu'au parking.


Commentaires sur cette randonnée (23)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Poudiou13, 14/08/2022 10:48
Randonnée complétée le 16/08/2022 en 1h00

Ballade sympa, faite avec 2 enfants de 7 et 8 ans.

Valilou974, 14/07/2022 13:17
Randonnée complétée le 14/07/2022 en 0h40

Balade sympathique et très agréable dans la forêt.

Walking Dog 974, 05/07/2022 04:01
Randonnée complétée le 14/06/2022 en 0h45

Sentier revu il y a peu avec l'auteur. C'est toujours une belle boucle bien attrayante. Dommage que sa proximité avec la route en fasse une latrine trop tentante pour certains ( même si la Nature fait son travail de "nettoyage" ) ! En cas "d' urgence", ayez au moins la délicatesse de vous soulager à l'écart du sentier ( et pas en plein dessus !), ce parcours mérite mieux !!

Oremus, 28/06/2022 22:45
Randonnée complétée le 26/06/2022

Parcours effectué le 26/06/2022. Charmante petite boucle au milieu des tamarins des hauts. Pas de problèmes sur le sentier en lui-même, mais attention il manque des marches à certains escaliers et d'autres sont instables. Je confirme ce qui a été dit dans de précédents commentaires : plus aucun panneau explicatif sur le sentier (mais les supports sont encore là) et certains endroits près de la route ressemblent à des toilettes publiques...

Christian L, 03/06/2022 16:48

@ leparisien Avez vous lu le dernier commentaire de David_Thz qui date de moins d'un mois ?

leparisien, 03/06/2022 13:25

Bonjour,

Je souhaite faire ce sentier prochainement.
Pourriez-vous me dire si le sentier est accessible SVP.
Merci

David_Thz, 08/05/2022 20:41

Parcours fait ce jour. Sentier bien indiqué et bien tracé (repérez quand même les flèches blanches sur les arbres si pas de panneaux). De très beaux arbres, des grottes. En revanche les 20 dernières minutes quand on longe les airs de pic-nic, beaucoup, mais vraiment beaucoup de mouchoirs jetés en plein sentier. Inutile de vous dire pour quelle usage

MiLouGab, 19/03/2022 13:25
Randonnée complétée le 19/03/2022 en 2h00

Très beau parcours réalisé en famille.
Il est cependant regrettable que certains pique niqueurs utilisent le sentier comme WC

patrick62400, 10/09/2021 17:15

Randonnée faite ce jour, mais, il ne s'agit plus d'un parcours découverte,( aucuns panneaux présents) le sentier n'est pas entretenu ( marches manquantes ou dangereuses) dommage car c'est plaisant et diversifiant. Comptez 1 heure pour profiter de ce sentier.

Walking Dog 974, 10/05/2021 16:38
Randonnée complétée le 14/06/2022 en 0h45

Nous avons ajouté cette très courte ballade à la première randonnée, celle de la Ravine Laforge par le sentier de grande Terre. Idéale pour se détendre et digérer après le déjeuner ... à la seule différence que nous avons préféré finir la boucle par le sentier plutôt que par la route. Est il utile de dire que les panneaux vandalisés ne sont pas revenus ?

Randonnée ajoutée le : 13/06/2022