Plein Sud

17 mentions

Réunion, membre depuis 05/05/2016

Dernière activité: il y a 6 heures

Plein Sud n'a pas complété son profil.
Les commentaires sont ordonnés du plus récent au plus ancien.

La portion de l'itinéraire entre le Piton de Partage et le Nez Coupé de Sainte Rose est de nouveau accessible et autorisée. Voir sur le site de l'ONF l'arrêté 2228 du 14 juin 2019.

Bonjour Cédric. A La Réunion les conditions climatiques peuvent être très changeantes, notamment quand on est en altitude.Le mieux quand on randonne sur deux jours est de partir avec une "panoplie" complète (vêtements légers, intermédiaires et un bon imperméable). Il vous faudra de toutes façons prévoir des vêtements chauds pour la soirée et la nuit à La Nouvelle, même si la journée a été ensoleillée. En général Mafate est un cirque assez sec, mais il peut y avoir de grosses précipitations.Il est parfois utile de prévoir un rechange complet et de protéger les affaires contenues dans le sac à dos. Les prestations des gîtes à La Nouvelle sont d'une qualité assez homogène, le reste est plutôt histoire de préférences et de goûts personnels. Vous trouverez des informations concernant des gîtes sur le site "Explore La Réunion". Enfin, la route forestière qui mène au Col des Boeufs est de toute beauté , essayez de mettre toutes les chances de votre côté pour la faire par beau temps.En règle générale plus on avance dans la journée et plus les nuages sont présents, il est donc souvent nécessaire (parfois impératif sur certaines randonnées) de partir tôt.Cette randonnée est une grande classique de l'île, souvent très fréquentée mais elle permet de traverser la magnifique Plaine des Tamarins et de se réveiller au beau milieu des remparts qui sont fréquemment dégagés au petit matin...

Pour julie-jouly et tous ceux qui recherchent des informations et appréciations sur les gîtes , je conseille le site "Explore La Reunion" . Vous y trouverez photos, avis et commentaires par centaines.Il est également possible de faire des réservations en ligne. La seule chose c'est que tous les gîtes ne sont pas référencés, il faut alors faire des recherches complémentaires. Pour Aurère on note pas mal de retours favorables des "randopitonneurs" sur les gîtes "Le Poinsettia" et "Les Agapanthes".

Fait l'itinéraire 3 en complément de ma sortie à Bois Blanc.J'étais d'ailleurs assez loin de me douter qu'il existait une trace dans ce secteur du Grand Brûlé ... Le parcours est vraiment scindé en deux parties avec cheminement sur piste, puis sur les anciennes coulées. La piste est peu agréable du fait d'une végétation un peu envahissante (pas de quoi non plus batailler, un peu de slalom suffit pour trouver le passage le plus confortable) et à cause de la végétation calcinée qui la borde (dernier incendie en date dans le Grand Brûlé; du moins je le suppose).On arrive ensuite sans transition sur les anciennes coulées. Les conditions n'étaient pas optimales pour moi, mais le décor reste toujours aussi chaotique et impressionnant. L'itinéraire 1 (parcouru il y a environ 2 mois, par grand beau temps) m'a par contre laissé un souvenir impérissable. Aussi beau que sauvage, dominé par les Grandes Pentes et le Piton de Crac... somptueux! Gratons colonisés par une "rivière" de lichens, fougères et filaos en bord de mer, composent ici un superbe tableau dans lequel (magie du moment) surgirent trois paille-en-queues comme pour saluer mon arrivée ! Plus prosaïquement, il y a une bonne chance qu'ils nichent à proximité... A noter également qu'un sentier dans la dernière partie de l'itinéraire part sur la droite. On peut faire un aller-retour avant de reprendre la piste qui s'achève à hauteur d'une petite plate-forme, mais qui est prolongée par un petit sentier à ne pas louper sur la droite.

Une bien belle sortie en forêt, qui réserve de surcroît quelques jolies surprises. Grands arbres en nombre, belles clairières et d'incroyables "parterres" d'orchidées bambous (présentes par centaines, elles atteignent sans problème plus de 2 mètres de hauteur !).La piste qui prolonge la route forestière est super entretenue, un vrai plaisir sur un parcours à la flore très diversifiée.Par contre il m'a été impossible de dénicher l'entrée de l'ancien parcours botanique. Le panneau de la photo 6 qui sert de repère pour l'emprunter semble bel et bien avoir disparu.J'ai juste repéré une ossature métallique de ce qui a dû être un panneau d'information. J'ai arpenté ses alentours immédiats en vain ou presque (trouvé "2 "traces" susceptibles de ..." totalement perdues dans la végétation). En revanche un très beau petit sentier fraîchement nettoyé part du même endroit et récupère la piste plus haut, ce qui permet de faire une petite boucle fort agréable. J'ai tenté de terminer la randonnée "à l'instinct" en prolongeant assez longuement sur la piste dans le but de rejoindre en bout de course la route nationale, mais ayant l'impression de partir trop Sud-Ouest (après plusieurs intersections) j'ai préféré faire demi-tour. Quoiqu'il en soit, une très belle incursion dans la forêt de Bois Blanc.

Bonjour xintxo. Il y a à la fois peu et beaucoup d'alternatives pour rallonger cet itinéraire.Il est possible de faire un "mix" entre cette randonnée et celle-ci :"De la Nouvelle à la Nouvelle par Roche Plate et la Cascade de Trois Roches". La boucle sera nettement plus sportive mais la partie entre La Nouvelle et le Bronchard est très physique et déconseillée aux personnes sujettes au vertige (lire les commentaires sur la page concernée et consulter cette autre page "Du Maïdo à la Nouvelle par Roche Plate, le Bronchard et retour" pour plus de détails et essayer de s'en faire une idée). Pour revenir sur la boucle classique La Nouvelle- Marla de cette page, il est possible de la rallonger par des petits écarts ou par une ou deux petites variantes. On peut par exemple passer par le Col de Fourche (à l'aller ou au retour),faire le crochet par la stèle Joset Ethève , visiter les deux ilets de La Nouvelle (un petit itinéraire en fait le tour) et de Marla, faire l'écart jusqu'à la cascade de Trois Roches. Il est possible aussi d'envisager d'autres options, mais qui modifient la logistique: partir par exemple de Cilaos, passer le Taïbit et récupérer la boucle à Marla ou encore partir du Bélier à proximité de Grand-Ilet pour récupérer plus haut le Col des Boeufs ou le col de Fourche (éviter peut-être dans ce cas de partir vers Grand Sable, le sentier est un peu envahi par la végétation selon les derniers commentaires). Ca fait beaucoup d'informations d'un coup quand on ne connaît pas ou peu l'île, mais la carte IGN devrait permettre d'y voir plus clair. Les sentiers de Mafate sont bien indiqués; il est ,quand même, toujours préférable d'avoir la possibilité de consulter une carte en cours de route. Bonne randonnée à Mafate.

L'avantage avec cette sortie c'est qu'on peut quasiment partir les mains dans les poches !! Une lecture de la fiche avec visionnage des photos juste avant le départ ... et hop c'est parti ! Balade à faire de préférence par temps un peu couvert ou mieux avec des lumières rasantes : il n'y a pas d'ombre sur le parcours, si l'on excepte la petite partie végétalisée qui mène au parking du Jumbo Grand Large. Pas franchement emballé dans l'ensemble par cette sortie, mais outre le fait qu'un petit décrassage ou une petite séance de remise en condition physique sont toujours bons à prendre (pas mal de sportifs d'ailleurs sur l'itinéraire) il y a matière à s'attarder et trouver des points d'intérêt dans plusieurs endroits. Avec de bonnes lumières les chasseurs d'images auraient peut-être même de quoi faire (?). Pour ma part je n'avais ni bonnes lumières, ni appareil photo , donc à ce stade que des supputations et pas de regrets :-) Si la mer est calme, ne pas manquer de "s'aventurer" sur la Pointe du Diable , elle offre des points de vue originaux sur les falaises côtières (phénomènes d'érosion) et un beau panorama à 180 degrés assez inédit de la région Sud-Ouest . La partie la plus au sud de la balade est plutôt sale (voire très sale par endroits), mais heureusement la partie nord est propre. J'ai d'ailleurs poursuivi en direction de Pierrefonds, ce qui m'a permis de passer près de l'ancien pont ferroviaire (dessus au retour) et d'observer les ULM ou bimoteurs dans leurs manoeuvres d'approche au moment de l'atterrissage. Au total 2 heures de marche avec mes détours et ma remontée vers le nord, mais il est possible de poursuivre beaucoup plus longuement vers St Louis, L'Etang-Salé ...(voir randonnées du site).

Refait ce jour cette très agréable boucle avec autant de plaisir.Le début de l'itinéraire a été nettoyé (vacances scolaires obligent ??), toute la boucle est donc maintenant propre et en bon état.J'ai profité de mon second passage pour arpenter en long, en large et en travers le Domaine Vidot, plusieurs petits sentiers assez nets permettent de visiter plus en avant l'ensemble du parc. Relaxant et très plaisant. Complété par une visite au Piton Nathalie sur la route du retour en m'arrêtant à Bérive tout proche (voir page du site "Une boucle vers la Ligne d'Equerre depuis le Piton Nathalie").

Des travaux de terrassement en cours,autour du stade,semblent avoir condamné l'accès préconisé au Piton Nathalie en tout début de randonnée. Au moins deux autres options :1) rejoindre l'allée des Mouettes, la suivre jusqu'au bout jusqu'à un eucalyptus très imposant et remarquable. 2) commencer par le sentier du retour : contourner le terrain de foot par la gauche, se diriger vers le dernier bâtiment et longer sa dernière façade, à l'angle du mur s'enfoncer dans les cannes.La trace est difficile à voir, mais une fois engagé il n'y a plus de problèmes, d'autant que ce passage est excessivement court (quelques dizaines de mètres).

Bonjour Lucie Fresca. Comme Jean-Paul Goursaud l'a précisé en haut de la page de cette randonnée, il n'est plus possible de faire cet itinéraire depuis qu'un gros éboulis a emporté le sentier qui remontait vers Peter-Both. Il est donc devenu impossible de faire cette boucle; les commentaires en bas de page sont le fait de randonneurs qui ont soit raccourci, soit modifié l'itinéraire présenté. Attention: si le sentier Burel est de nouveau opérationnel , le sentier du Cap Noir, lui, est toujours totalement impraticable .Concernant votre question je vous dirai simplement que personnellement je ne me risquerai pas à m'engager sur ce type de circuit (classé très difficile, 2900 m de dénivelé positif) avec des enfants aussi jeunes, même sur 2 jours. On croise certes parfois des enfants étonnants sur les sentiers, mais le risque est grand de décourager les enfants (définitivement?) en leur proposant des circuits trop longs ou difficiles. Mon idée, toute personnelle, est qu'en général on peut partir sur des circuits de l'ordre de 2 à 3 heures de durée avec des enfants assez sportifs ayant au minimum 7 ans ...et ça n'a rien d'une garantie contre les : " Hé !! Quand est-ce qu'on arrive ??".Si vous randonnez régulièrement avec vos enfants, vous avez sans doute déjà une bonne idée de leurs limites (même si à leurs âges, ça évolue vite). Sinon, il me semble préférable de rester prudent et de partir sur des itinéraires plus accessibles (sentiers marmailles ou autres) et si possible ludiques pour les enfants (rivières, échelles, petites"escalades"...).

Aucune annonce publiée
Aucune participation
Aucune randonnée en favoris
Aucune randonnée marquée comme complétée