Les cascades de la Ravine de Terre Rouge à Bellevue les Hauts

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h45
Distance 1.6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 326 - 186 m
Dénivelé positif 170 m
Dernière mise à jour 18/02/2023

Les Terres Rouges de Vincendo à ne pas confondre avec les Terres Rouges de Vincendo !

Très difficile de faire aussi court comme sortie non familiale mais on y arrive lorsque l'on est dans la région de Vincendo à la Rivière du Mât. Il faut donc, pour aller voir de plus près cette belle ravine sauvage, organiser une randonnée dans les parages comme les bassins du Bras des Lianes ou la boucle du sentier de Terre Rouge. Toutes les ravines et rivières de la région proposent des cascades plus ou moins hautes et puissantes qui sont connues et pratiquées par les canyonistes. Les discrètes marques bleues, les anneaux fichés sur les rochers ou des restes de cordes près des cascades indiquent que l'on se trouve près de leur terrain de jeu qui est plus aquatique que celui du randonneur. Le sentier pris en aller-retour pour s'approcher de deux belles chutes de la Ravine de Terre Rouge n'est emprunté qu'en montée par ces professionnels de sorties aquatiques. Une partie de la descente est très raide mais sans grands dangers. A la remontée, l'effort est plus intense mais la sensation de danger disparaît car on ne voit plus le vide.
Vincendo, dans le Sud, près de Saint-Joseph, comporte également une bel endroit nommé Terres Rouges.

La randonnée débute à quelques mètres du grand virage à gauche au milieu des cannes à sucre tout près d'un triangle non cultivé servant de parking (Photo 1). Une marque de peinture bleue indique le départ TRÈS difficile à repérer si l'on passe près du champ sans trop y prêter attention. Une très courte pente amène à un sous-bois arboré en haut du rempart (Photo 2). Les herbes hautes cachent le sol et il faut regarder attentivement pour rester sur la trace (Photo 3). Suivre ce très étroit passage qui descend vers la première cascade entre goyaviers et bambous balais (Photo 4). Le terrain est un peu glissant mais les arbustes aident au maintien. Très vite, on entend puis on aperçoit la chute d'eau entre les branches. Il faut, pour s'en approcher, traverser le ruisseau à gué (Photo 5). On ne voit que le haut de la chute depuis le gué. Pour l'apprécier ou la photographier, descendre prudemment les rochers en rive droite et gagner un promontoire qui donne un très bon angle de vue (Photo 6). L'endroit est moussu et glissant et demande une grande prudence (Photo 7). Pour atteindre le bas de la haute chute, partir du promontoire et récupérer un étroit sentier scabreux qui descend rapidement sur les rochers occupant le lit de la ravine. Remonter et poursuivre sur le sentier qui se poursuit en direction de la prochaine cascade par une très légère montée (Photo 8). On rencontre un peu plus loin un beau sous-bois de jamrosats penchés qui obligent à se courber un peu (Photo 9). Ces arbres ne disparaissent pas mais on passe près de certains bois de couleurs aux troncs recouverts de fougères (Photo 10). Il faut également franchir de minuscules ravines dont certaines sont parfois en eau. La pente devient plus forte et ces arbres sont fort utiles pour ralentir la descente (Photo 12). On longe plus loin le rempart sur un sentier plat et assez bien marqué (Photo 13). On se retrouve dans une vaste zone de fougères (dicranopteris linearis) et de hautes herbes où le sentier donne l'impression de disparaître (Photo 14). En écartant les rameaux, le trajet est facile à suivre. Ne pas manquer une discrète bifurcation dans les fougères et partir légèrement à droite en évitant la trace qui a été créée par les erreurs d'intrépides marcheurs qui ont risqué leur vie sur une descente de fou. Faire attention dans les mètres qui suivent car le sentier dans les bambous balais ne fait pas 10 cm de large (Photo 15). La longue descente semble interminable. Les 50 derniers mètres de D- s'effectuent plus ou moins acrobatiquement en cherchant toujours la racine pour le pied et la branche pour la main qui freinera la plongée (Photo 16). Nouveau bruit de cascade quand on aperçoit les galets et le torrent. Sur la droite en arrivant à la ravine, repérer un bassin d'eau sombre alimenté par une petite chute (Photo 17). Entamer une courte remontée de la Ravine Terre Rouge en cherchant le meilleur passage (Photo 20). Les rochers sont très hauts parfois et il faut les enjamber (Photo 21) ou les contourner, quitte à se mouiller un peu les pieds (Photo 22). Une dernière escalade permet d'approcher le bassin (Photo 23). Le lieu, qui comporte une agréable cascade tombant d'un goulet, une grotte sur le côté et un bassin profond est de toute beauté et permet une halte reposante avant d'entamer la montée (Photo 24). Les amateurs de descentes de ravines pourront tenter de poursuivre vers l'aval en prenant garde aux galets luisants et moussus. Le retour demandera beaucoup plus d'énergie en raison de l'inclinaison du sentier (Photo 27).

Balises


Rares balises blanc-bleu

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Bras Panon en venant de Saint-Benoît - Emprunter la D48-1 vers la Rivière du Mât - Avant le village, prendre à gauche le Chemin Maillard (D59) puis poursuivre par le Chemin Carreau Morin - Quatre kilomètres plus loin, quand la route s'approche du rempart et effectue un grand changement de direction vers l'ouest, stationner au début du sentier (Photo 1) - Trouver dans les cannes à sucre le très discret sentier et rejoindre la Ravine de Terre Rouge près d'une haute cascade - Poursuivre sur le sentier en forte descente jusqu'au bassin d'un petit affluent de la ravine - Remonter la Ravine de Terre Rouge jusqu'à la deuxième cascade et faire demi-tour par le même itinéraire.


Commentaires sur cette randonnée (17)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian L, 19/06/2024 21:43
Randonnée complétée il y a 5 jours en 4h00

Une super rando de moins de 2 kilomètres mais pour la réussir lire d’abord tous les commentaires précédents qui font état des difficultés. D’entrée de sentier la flèche bleue a disparu mais ça n’est pas grave. Au bout de 2 mètres(!!) bifurquer carrément à droite sinon c’est une descente assez vertigineuse pas très commode qui vous tend les bras et qu’on a facilement tendance à emprunter. La preuve aujourd’hui ! Ensuite le sentier est net. C’est juste après le 2ème « champ de fougères « qu’il ne faut surtout pas « plonger «  dans la pente mais prendre à plat la trace bien moins marquée que celle qui plonge.Là encore erreur puisque nous plongeons allègrement dans la pente pour récupérer beaucoup plus bas le sentier officiel. De nouveau le sentier est net mais ensuite de plus en plus vertigineux. Les bassins et cascades sont de toute beauté. Déjà en 2019 mon long commentaire donnait diverses précisions et de plus, était visionnaire !!! puisque je me disais que descendre toute la ravine Terre Rouge devait être possible…C’est fait…Voir la fiche réalisée assez récemment grâce à Ousarsiph2. Et idem pour remonter en amont et rejoindre la première grande cascade. Au final, 5 ans après être venu pour la première fois, je ne me rappelais plus que c’était aussi beau mais aussi exigeant. Tous les cœurs attribués sont donc justifiés.En conséquence rando coups de cœurs !

luc chevallier, 06/04/2023 17:56

Je précise que j'ai tenté d'obturer avec des branches la descente très dangereuse décrite ci dessous qui attire l'œil. La sente remonte très discrètement.

luc chevallier, 06/04/2023 17:53

Sortie qu'on pourrait mettre en rouge et noir (merci Jeanne Mas), tant la descente peut devenir dangereuse (en particulier pour descendre au pied de la première cascade, ce qui est loin d'être indispensable). Il faut avoir une bonne lecture de ce type de terrain par la suite. La cascade du fond est jolie dans son écrin végétal, mais personnellement je ne mettrais que deux cœurs.

JP Goursaud, 06/04/2023 15:48

@Zion : Vos explications coïncident avec cette bifurcation. L'envie d'aller à gauche est grande mais la pente dangereuse doit absolument dissuader. En partant légèrement à droite, aucun problème pour suivre le sentier jusqu'au bassin par des descentes toujours fortes mais moins dangereuses. Évitez d'y aller seul.

Zion, 06/04/2023 09:43
Randonnée complétée le 22/06/2020 en 1h50

Randonnée effectuée en partie ce jour, j'ai malheureusement aussi hésité devant une pente assez glissante dans les fougères a mi parcours. Juste avant ce que j'ai compris être le fameux virage a droite a 15 ° sur la trace. Étant seul j'ai hésité à m'engager sur cette descente très bien marquée pourtant car il n'y a pas trop de prise a cet endroit et le commentaire de Sophie M m'a conduit a la prudence. Je me demande si le virage a droite n'était pas tout simplement juste après cette petite descente ou je me suis arrêté... Avant ça aucun soucis pour suivre la trace. A tout hasard, si quelqu'un souhaite faire cette rando, je me joindrais volontiers a elle ou lui pour enfin en découvrir la fin.

JP Goursaud, 18/02/2023 17:12

Cette courte randonnée a été effectuée le 17 février à la fin de la belle boucle dont il est question dans les deux commentaires ci-dessous. Fiche à paraître incessamment. La trace est bonne et le sentier toujours visible. J'ai un peu taillé là où des randonneurs sont partis dans une forte descente au risque de leur vie alors qu'il suffisait de tourner de 15° sur la droite. N'enlevez pas les fougères mises en travers pour dissuader les prochains qui hésiteraient à cet endroit. Merci.

JP Goursaud, 05/02/2023 18:40

@Ousarsiph2 : Bravo pour cette sortie originale qui me donne déjà envie de la refaire en ta compagnie. Au plaisir, certainement.

Ousarsiph2, 05/02/2023 17:11
Randonnée complétée le 05/02/2023 en 4h00

Bonjour, sortie réalisée ce jour en partant de Paniandy. Après une traversée rectiligne des champs de canne et, une fois passé le radier sur la ravine de Vincendo, j'ai rejoint la ravine Terre Rouge. Une vieille piste en rive droite, puis un sentier en rive gauche permettent d'avancer rapidement en longeant la rivière. Le sentier alterne rive gauche ou rive droite mais est toujours là. Il se devine parfois mais se retrouve aisément si on le perd, et ceci jusqu'à la trace Randopitons et la forte remontée décrite dans la fiche. On peut donc remonter la ravine Terre Rouge sans grosse difficulté et réaliser une boucle en redescendant par l'agréable route qui rejoint Vincendo.
Pour répondre à Sophie M et à sa mésaventure décrite ci-dessous, j'ai bien vu la forte pente terreuse dans les fougères, mais ce n'est pas le bon chemin : le sentier part à plat, discrètement, au dessus de cette pente peu engageante mais bien visible et qui peut induire en erreur.

Martial, 09/06/2022 09:41
Randonnée complétée le 28/08/2019

@Christian L, voilà en tout cas, comment moi, j'avais procédé, en utilisant les bus, bien sûr.

Christian L, 09/06/2022 05:24
Randonnée complétée il y a 5 jours en 4h00

@Joë97cat Il serait intéressant de savoir exactement comment vous avez relié les 2 randos différentes pour faire une boucle ? Merci

Randonnée ajoutée le : 20/04/2019