Du Petit Bénare jusqu'à la Route Forestière de la Scierie par le bord du rempart

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h30
Distance 15 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2563 - 1727 m
Dénivelé positif 950 m
Dernière mise à jour 04/09/2018
Affiché depuis le 15/08/2018
Fermeture de la route du Tévelave
Attention, la RF du Tévelave est fermée pour longtemps en raison de grands éboulis. Pour randonner au Sentier des Ouvriers, on peut partir du village. Pour toute autre sortie au nord du Tévelave, venir par la Route Forestière des Longoses ou depuis Saint-Paul en direction du Maïdo et obliquer à droite sur la Route Forestière des Tamarins. Les éboulis étant importants, la fermeture risque s'éterniser.

Magnifique hors sentier pour des vues inédites sur Cilaos

Si l'on regarde une carte de la région du Grand Bénare, on remarque immédiatement le trait rouge du sentier de bord qui longe les remparts de Mafate et de Cilaos depuis l'Îlet Alcide jusqu'au Tapage. Mais entre le Petit Bénare et le Petit Mapou la trace disparaît pour faire un long détour vers l'ouest par la route forestière de la Scierie et du Haut Tévelave. La tentation est donc grande d'aller voir de plus près les raisons de ce long détour. Une fois la balade terminée, le constat est là : pas de faille dangereuse, pas d'obstacle infranchissable ni de forêt impénétrable. C'est même avec un grand plaisir qu'on parcourt ces 2500 mètres en profitant de splendides points de vue sur le Cirque de Cilaos, totalement inédits. On peut toujours s'approcher au plus près du vide sans danger particulier. Le cheminement en pente douce en traversant les landes, rescapées ou non des incendies, ne comporte jamais de difficulté. Un seul passage peut impressionner par la hauteur de ses murailles aux sources de la Ravine Bellevue, mais l'obstacle se franchit de manière plus ludique qu'inquiétante. Avec quelques explications préliminaires, le GPS n'est pas indispensable tant le trajet est identique à tous les autres sentiers officiels empruntés au bord des remparts. Paradoxalement, la partie recouverte de forêt donne à penser qu'il faudra se courber pour passer alors qu'on retrouve un sentier lontan Lontan, à la Réunion, signifie, comme on l'imagine facilement, le temps longtemps donc jadis ou naguère encore en très bon état. Une piste, construite pour relier la RF 58 au rempart afin de lutter contre les incendies a été abandonnée mais permet de terminer la boucle sans avoir jamais à chercher son chemin.

La randonnée débute par le sentier Mario (Photo 1) qui coupe quelquefois les lacets de la route forestière du Haut Tévelave avant de rejoindre le mirador de surveillance, proche du sentier des Tamarins. Le cheminement en pente moyenne s'effectue de manière très agréable sur l'herbe, la terre ou un long nid de feuilles de tamarins, à l'ombre de ces grands arbres (Photo 2). A partir du mirador, le trajet se poursuit sur la piste caillouteuse et recouverte d'herbes jaunes (Photo 3). Très vite on trouve de nombreux raccourcis qui évitent de longer les lacets de la route. Ce sentier, étroit, impossible à perdre, est principalement entouré d'herbe, de branles verts ou de fougères (Photo 4). Après avoir traversé la route 4 ou 5 fois, on parvient à une barrière ouverte avant la profonde vallée de la Ravine de Bellevue. Sur la gauche, débute le sentier du Petit Bénare qui domine la rive droite de la ravine. De là, on peut à loisir regarder vers l'horizon et voir la totalité du parcours hors sentier qu'on effectuera à partir du Petit Bénare (Photo 5). La ravine, plus haut, montre un canyon plus impressionnant de loin qu'à franchir une fois sur place. La montée, maintes fois décrite, n'est jamais forte mais toujours caillouteuse (Photo 6). On n'en finit pas d'enjamber ou d'éviter les innombrables cailloux de toutes tailles et il faut près d'une heure pour enfin parvenir au premier point de vue sur le Cirque de Cilaos. Le véritable Petit Bénare est à moins de 400 m sur la gauche et un détour pour l'atteindre ne comporte aucune plus-value. Un coup d’œil sur la droite permet d'apprécier la pente presque nulle qui va s'effectuer en total hors sentier (Photo 7). La marche peut commencer. Le terrain est tel qu'il est facile de marcher à peu près partout. Le parcours ci-dessous a été réalisé en tentant de rester constamment au plus près du rempart vertigineux qui domine le cirque. Les paysages, au fur et à mesure de la progression, s'observent sous des angles inhabituels (Photo 8). Les rares petits détours d'une vingtaine de mètres permettent d'éviter des roches plus hautes que les autres qui ralentiraient le passage (Photo 11). Ailleurs, c'est souvent le désert et il n'est même pas besoin de chercher où poser le pied (Photo 9). Ne pas hésiter à s'arrêter le plus souvent possible pour admirer le cirque et ses îlets (Photo 12). On domine l'Îlet à Cordes et quelques îlets autour du Bras de Saint-Paul. Des portions sont totalement recouvertes de hautes herbes fleuries pour une balade reposante (Photo 13). La végétation qui a totalement brûlé en 2010 et 2011 reprend ses droits. Quelques zones épargnées peuvent procurer de l'ombre pour les moments de repos (Photo 15). Les bois de rempart (Photo 14) et barbes de Jupiter (Photo 16) sont omniprésents. On parvient à la source de la Ravine Bellevue entourée de hautes collines rocheuses qui peuvent impressionner (Photo 18). Pas d'inquiétude pour le franchissement car le meilleur passage est également le long du rempart, peu dangereux à cet endroit. Les 60 m de descente s’effectuent sur un terrain rocailleux où il est parfois nécessaire de s'asseoir sur des rochers afin de descendre prudemment. On retrouve quelques traces de passage prouvant que des marcheurs viennent admirer ces paysages. Des zones plus rocheuses que d'autres se contournent également par de courts écarts qui ne ralentissent pas (Photo 21). On marche ainsi, toujours aussi facilement jusqu'à la fin des zones incendiées (Photo 22). Arrive ensuite le mur de végétation que l'on pourrait croire infranchissable (Photo 23). Dès les premiers mètres, on se retrouve sur un ancien sentier encore en très bon état (Photo 24) et c'est sans effort particulier qu'on arrive à un enregistreur de températures (Photo 25). L'appareil, planté là sur un petit poteau par l'Université de la Réunion sert de point de repère pour ne pas manquer la piste qui redescend vers le sud-ouest. Quand on regarde l'enregistreur, partir par la gauche du petit tamarin (Photo 25) puis effectuer 15 mètres un peu plus difficiles que ce qui vient d'être fait pour arriver à la piste. Cette large voie, qui a beaucoup souffert, aurait du mal à rendre le service pour lequel elle a été construite car les camions de pompiers ne pourraient plus franchir quelques ornières. Le sol est un peu terreux et pierreux (Photo 26) mais surtout herbeux. Certaines parties sont même carrément herbues mais un sentier trahissant quelques passages permet de marcher sans effort (Photo 27). Sur la droite, la vallée de la ravine est parfois constituée de hautes falaises et de grottes qu'on peut admirer par de courtes incursions dans les brandes. On se retrouve assez vite à la piste forestière de la Scierie. Prendre à droite sur la large voie caillouteuse (Photo 28) et se diriger vers la Ravine de Bellevue qui forme ici un véritable canyon. La pente est faible et l'on  parvient assez vite à la barrière au départ du sentier du Petit Bénare. Le reste de trajet de retour emprunte le même circuit que celui utilisé au départ.
D'autres informations sur le site de Ludovic.

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre aux Avirons en quittant la Route des Tamarins à l'échangeur de l'Etang Salé - Remonter vers le Tévelave et emprunter la route forestière en direction du Maïdo - Se garer à l'aire de pique-nique au début du Sentier Mario - Remonter par ce sentier vers le mirador avant d'emprunter la Route Forestière du Haut Tévelave et ses raccourcis - Bifurquer à gauche sur le sentier du Petit Bénare et rejoindre le piton - Avant le Petit Bénare, quitter le sentier et entamer la longue traversée en suivant le rempart - Rejoindre la route forestière à l'abandon qui redescend vers la Route Forestière de la Scierie - Tourner à droite et rejoindre le début du sentier du Petit Bénare - Reprendre la RF et ses raccourcis pris en début de circuit et retrouver l'aire de pique-nique et le véhicule.


Commentaires sur cette randonnée (7)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian Léautier, 04/09/2018 16:44
Randonnée complétée le 01/09/2018 en 11h00

Fait comme Fanch (son commentaire du 03/02/18) à partir de la Fenêtre des Makes, ce qui résout le problème de la RF du Tévelave, sûrement fermée pour longtemps, quand on vient du Sud. Apprécié la route forestière abandonnée et surtout le hors sentier le long du rempart. Fait comme le conseille orando974 (son commentaire du 22/12/17) dans le sens inverse surtout pour éviter de trop chercher dans les branles l'enregistreur qui sert de repère (photo 25 du site). Evident que partir de la Fenêtre des Makes rallonge en temps , en difficulté mais aussi en beauté le circuit: montée au Petit Mapou, passage par Camp 2000....Très belle rando avec panoramas sur la côte sud-ouest puis Cilaos; à prolonger vers le Grand Bénare pour les vues sur Mafate si l'on est pas encore rassasié.....par les cailloux mais aussi les grandioses panoramas.

Amanda3324, 22/07/2018 01:21

Rando faite le 14 juillet. La route forestière est fermée depuis le tévelave. Il a fallu la contourner vers 3 bassins pour arriver au point de départ. Chemin très bien indiqué jusqu'au Petit Bénare. Arrivée vers 12H30 au sommet et une vue magnifique sur tout Cilaos, le piton de la fournaise, le piton des neiges et le Tampon... Nous avons fait le retour par le même sentier.. Attention à la descente, les cailloux sont nombreux et pas stabilisés. Une très belle randonnée, comme le Grand Bénare

veronique, 24/06/2018 19:07
Randonnée complétée le 24/06/2018 en 6h00

FAITES CE JOUR 6h avec petite pause casse croute vue dégagée sur Cilaos à 9h puis nuages avec par moments la vue, super - pris le chemin hibon, entre chaloupe et 3 bassins pour rejoindre la route forestière car fermé depuis Tévelave

Zegreg63, 28/03/2018 13:45

Randonnée tentée ce jour, mais la route forestière est fermée par une barrière municipale à mi-chemin. Trop loin pour finir à pied, dommage. Une prochaine fois.

Martial, 05/02/2018 09:36
Randonnée complétée le 21/12/2017

Randonnée atypique réalisée le jour de la réalisation de cette fiche; un petit hors sentier assez facile entre le petit Bénare et la piste forestière, des points de vues exceptionnelles et inédits sur le cirque de Cilaos; la règle, partir de bonne heure pour profiter de la vue à partir du petit Bénare.

Fanch, 03/02/2018 15:10
Randonnée complétée le 03/02/2018 en 7h00

J'ai tenté une variante par la fenêtre des MAKES, Ti MAPOU, Camp 2000. Arrivé au petit falzar en 3h mais en forçant sur l'allure. En 4 çà doit se faire sans trop forcer. Parti dès potron-minet, j'ai pu admirer la prise de possession du ciel par le soleil sans pour autant que la lune quitte la zone. Le secteur entre la route forestière et le petit Bénare demande de l'énergie (600D+ et des minéraux partout). La partie hors sentier est un plaisir si on aime tater le caillou et qu'on est pas dérangé par les chatouilles des brandes et autres pousses sèches des sommets. Merci à mon guide téléphonique pour m'avoir permis de trouver la piste de redescente. En bonus, une joli grotte à quelques mètres de la piste.

orando974, 22/12/2017 21:06
Randonnée complétée le 21/12/2017 en 5h30

Magnifique randonnée ! Des points de vues exceptionnels tout le long avec un hors sentier loin d'être difficile, même pour la crevasse qui semble imposante de loin. Venir tôt le matin pour éviter le brouillard. Pour ceux qui viennent sans GPS je pense qu'il vaudrait mieux faire la boucle dans l'autre sens.

Randonnée ajoutée le : 22/12/2017