Le tour du Bassin Vital par le Fond Déboulé et la Plaine

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h30
Distance 8.6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 310 - 10 m
Dénivelé positif 340 m
Dernière mise à jour 02/09/2021

On comprend mieux l'étymologie du nom du Tour des Roches

La trace a changé depuis le 1er septembre 2021. Les importants travaux de construction ont "chamboulé le Déboulé". Les sentiers de l'époque sont désormais abandonnés, le parcours rejoint la Ravine Lolotte en empruntant la totalité du Chemin Déboulé et longe les nouvelles rues pour finir à la Plaine.

Le Bassin Vital s'atteint par une forte pente caillouteuse et ne rebute pas les randonneurs malgré son eau saumâtre et sa cascade épisodique. A en juger par le nombre de véhicules constamment stationnés au point de départ, on peut même dire que l'endroit a du succès. Ce grand parking proche de touffes de bambous sert également de point de départ à cette courte boucle qui longe la Ravine Lolotte avant de traverser la Plaine puis de rejoindre Bois de Nèfles. Les sentiers historiques sont désormais recouvert de béton et de goudron. Le circuit actuel tient compte des travaux. La forte urbanisation de la région remisera certainement cette boucle aux oubliettes dans les mois à venir. Pas de difficulté pour retrouver le sentier vers la Perrière. Attention, la région est chaude et aride et il ne faut pas négliger d'emporter beaucoup de boisson malgré ce trajet inférieur à 3 heures.

La randonnée débute par le Tour des Roches, petite route typique et touristique surtout connue pour son moulin à eau, les papyrus du bord de l'Etang Saint-Paul, ses cocotiers et fruitiers. Partir à droite sur le Chemin Déboulé, une petite route étroite, plus agréable que le Chemin des Raphias qui lui est parallèle (Photo 1). La marche est plaisante le long de la Ravine Lolotte à sec. La circulation n'est pas très important mais il faut se méfier tout de même car la route est étroite. Ce chemin goudronné présente l'avantage d'être ombragé et bordé de grands arbres (Photo 2). Plusieurs sentiers partent dans les épineux vers la gauche et relient les champs de canne de Jujube pour les footings de décrassage du matin. Un autre débute à droite aux quelques cases proches de la jonction des deux routes et remonte vers le Sentier Cheval. Poursuivre, toujours sur cette petite route bordée également de milliards de cailloux jusqu'à l'embranchement vers le hameau du Déboulé. Laisser le hameau et prendre à gauche une très forte pente bétonnée qui nécessite de se pencher vers l'avant. Guetter le sentier qui débute dans le premier lacet et l'emprunter pour raccourcir un peu. Poursuivre à gauche et marcher jusqu'au gué de la Ravine Lolotte en longeant une savane de hautes herbes jaunes (Photo 3). En parvenant au radier de la ravine, ne pas prendre à gauche vers la RD4 mais poursuivre à droite (Photo 4). On se retrouve à la fin d'un énorme chantier qui a vu naître des immeubles de tous côtés en écrasant tous les sentiers de l'époque. Fort heureusement, on a laissé de grands arbres pour un peu de verdure bien agréable sous la chaleur de l'ouest (Photo 5). Contourner les deux grandes citernes sur la gauche en entamer la remontée de la rue Rollier (Photo 6). In fine, il y aura certainement des allées qui relieront les rues. En attendant, il faut remonter la totalité de la Rue Rollier puis de la Rue de la Huppe pour parvenir au lotissement (Photo 7). Désormais, la carte en main, le but consiste à rejoindre une grande station d'épuration avant la Ravine Précipice. Des raccourcis entre les maisons permettent de couper à travers les habitations (Photo 8) mais certains ont servi de dépotoir suite à travaux de jardinage et obligent à faire demi-tour. La carte en désigne ainsi plusieurs qui existent réellement mais ne sont plus exploitables, à moins d'avoir été nettoyés depuis la parution de cette fiche. Rue après rue, on arrive à une forte pente du Chemin des Combavas qui passe près de la "cascade" de la station d'épuration. Le Chemin des Ramiers, sur la droite, crée un petit raccourci. Prendre à droite, traverser la Ravine Précipice puis la Ravine la Fontaine et se diriger vers la chapelle et un oratoire joliment fleuri. On trouve très vite l'école, la passerelle de la Ravine Jardin (Photo 10) et le Chemin Vital (Photo 11) sur la droite. Descendre cette petite route bétonnée donnant de beaux panoramas sur l'étang. Sur la gauche, des pancartes laissées du dernier trail (Trophées des 1000 Pattes) indiquent le Bassin Vital sur la gauche (On peut également poursuivre tout droit vers le belvédère au-dessus du Bassin). Après une courte descente qui se termine à un portail (Photo 12), poursuivre sur le sentier qui longe la case et rejoint par de hautes marches caillouteuses la Ravine Bassin (Photo 13). Le fond de la ravine est difficilement explorable mais elle ne semble pas recéler beaucoup de trésors (Photo 14). Le sentier comme toujours dans cette région est très caillouteux (Photo 15). Débute alors la longue descente vers la Perrière avec quelques points de vue sur l'étang (Photo 16). On y devine les canaux menant à la ville et les zones marécageuses qui l'entourent (Photo 17). Laisser les sentiers partant vers le Ruisseau et le Chemin Macé ou vers le Bassin et poursuivre par des lacets caillouteux bordés de grands tamarins d'Inde ou des bas (Photo 18). Certaines zones sont très correctes pour une marche rapide et facile (Photo 19). D'autres sont beaucoup plus caillouteuses et imposent de lever le pied (Photo 20). La liane papillon prend de plus en plus d'importance et nul ne sait comment freiner son invasion (Photo 21 et 22). Des parties pavées grossièrement laissent imaginer que c'était le cas pour beaucoup de sentiers aux siècles précédents (Photo 24). En fin de descente, un embranchement sur la droite repart directement vers la Ravine Bassin pour rejoindre le parking du Bassin Vital. Celui qui se poursuit tout droit traverse de très pauvres cultures dans un milieu sec et hostile, encombré d'épineux (Photo 26). Le sentier se termine aux cases, assez modestes, de la Perrière (Photo 27). La traversée du hameau est très rapide jusqu'à la route du Tour des Roches (Photo 28). Le parking n'est qu'à une centaine de mètres du croisement en bifurquant à droite.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Paul et rouler sur la route du Tour des Roches, soit de Saint-Paul même, soit de l'échangeur de Savannah - Stationner au parking du Bassin Vital, très proche de la Perrière - Marcher vers Savannah et emprunter le Chemin Déboulé - Rejoindre le hameau et poursuivre vers la RD4 par le Chemin Déboulé - Partir à droite au radier de la Ravine Lolotte et emprunter les nouvelles rues en contournant les deux grands réservoirs - Traverser un grand lotissement jusqu'à une station d'épuration et bifurquer à droite à la Ravine Précipice pour regagner le Hangar, un faubourg de Bois de Nèfles - Franchir la Ravine Jardin puis emprunter le Chemin Vital - Bifurquer à gauche avant le fin de la route et trouver le sentier qui redescend en rive gauche de la ravine du Bassin Vital et se dirige vers la Perrière - A la route du Tour des Roches, prendre à droite et rejoindre le parking du Bassin Vital.


Commentaires sur cette randonnée (8)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Walking Dog 974, 12/06/2021 10:07
Randonnée complétée le 09/06/2021 en 2h40

Bonjour, j'ai effectué cette courte randonnée ce mercredi 9 juin.
C'est un modeste sentier assez urbanisé, comprenant un parcours bitumé. Ce parcours bitumé est précédé et suivi de parties plus naturelles et reposantes.
Le début de la sente consiste en une charmante route de campagne (le chemin Déboulé) peu fréquentée. Toutefois certains automobilistes prennent le mot "déboulé" au pied de la lettre et l'appliquent à leur allure semble t- il !.Restons vigilants....
Après une rapide montée, j'ai rencontré moi aussi le problème posé par les travaux du nouveau lotissement : effectivement la trace IGN va droit sur deux beaux immeubles se dressant devant un long mur en moellons. Infranchissable.
Il m'a suffi de remonter la rue de la Huppe et d' y trouver un court chemin en bordure de trottoir( photo 2) ; ce chemin relie la rue de la Huppe à l'ancien et charmant lotissement (rue des Agrumes- photo 3) dominant les futures habitations. Il doit évidemment exister d'autres passages à reconnaître, et qui seront utiles dans le futur si les travaux obligent à modifier encore le tracé.....
Ensuite c'est un jeu d'enfant de retrouver la trace,( toujours valable à 98 %) après ce passage incertain et de poursuivre, en admirant certaines maisons ( et la taille respectables de certains molosses ! ).
Après ce parcours bitumé, nous retrouvions le chemin Vital (très connu) pour une descente donnant de belles vues sur Saint Paul et son étang.
Une balade simple donnant un aperçu de l'urbanisation progressive de cette région.

Surfeurfou, 15/05/2021 17:28
Randonnée complétée le 15/05/2021 en 3h00

Merci encore JPG pour cette superbe idée de randonnée il est vrai que se déroule quand même en grande partie en zone habitée mais le retour par le sentier en vaut la peine nous avons été perturbé par le nouveau lotissement en construction qui nous a empêché en montant de conserver l’itinéraire GPS mais on a pu retrouver sa route après je pense qu’on pourrait le combiner avec d’autres santiers du coin pour les très grands marcheurs car de l’avons fait au moins de trois heures

JPG, 29/04/2021 16:53

Merci BBA65 : je l'inscris dans la longue liste des randonnées à refaire pour trouver une voie dans les quartiers de la Plaine ou fermer la fiche.

BBA65, 28/04/2021 20:41
Randonnée complétée le 27/04/2021 en 2h00

Randonnée réalisée le 27 04 2021. Départ du bois des Nèfles dans le sens des aiguilles d'une montre. Lors de la remontée sur le quartier de La Plaine, le tracé se perd dans les nouveau lotissements, c'es dommage. L'urbanisation y est galopante. La descente sur Saint Paul est magnifique et très sauvage.

Jean-Marie66, 22/07/2020 10:59
Randonnée complétée le 22/07/2020 en 1h40

Très beau parcours bien entretenu. j'ai un peu modifié le départ qui a été au Moulin à Eau. dommage j'étais seul.

Vincent L., 24/11/2019 11:37
Randonnée complétée le 23/11/2019 en 2h22

Randonnée faite le 23.11.19 en 02h25 avec une pause au point de vue en haut du bassin Vital. Cette randonnée se fait pendant près de 5 km sur la route ce qui présente aucun intérêt au niveau du panorama. Par contre, le parcours monte pendant près de 02h00 pour finalement se terminer par une descente assez raide sur le sentier du Bassin Vital. Intérêt plus pour la condition physique donc.

giloux, 02/08/2017 18:51
Randonnée complétée le 27/07/2017 en 2h40

Rando faite avec H. L le 27 juillet 2017. Début du sentier ok, on passe à un moment près de terrains en travaux pour des lotissements en construction. Après le court passage rocheux photo 6, on arrive aux lotissements. Il faut monter et accéder à la route pour aller à droite et rejoindre ensuite le chemin vital qui descend.
Boucle réalisé en 2H40 avec des pauses.

Christian Léautier, 02/01/2017 14:59

01/12/2016 Rando sans prétention effectuée sous la pluie et effectivement en 2h30.Bon décrassage après les excès des fêtes de fin d'année surtout si l'on va tout droit jusqu'au bout du chemin Vital ce qui permet de descendre assez abruptement vers le bassin (si pas encore visité) et de remonter la bonne pente vers le chemin Macé. Un peu de kilos superflus heureusement perdus pour trouver en 2017 des lendemains et des randos qui chantent!

Randonnée ajoutée le : 08/12/2016