Le sentier littoral de Saint Philippe au Tremblet

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 8h30
Distance 22.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 30 - 3 m
Dénivelé positif 150 m
Dernière mise à jour 14/04/2021

Partir tôt si un aller-retour est prévu

Sentier refait en totalité fin mars 2021. Tout le circuit est entretenu et en bon état à cette date.

On peut effectuer le tour complet de l’île en marchant constamment au plus près de l’Océan mais ce sont toujours les mêmes sentiers qui sont pratiqués. Celui de Saint-Philippe, comme celui de l’Anse des Cascades, est un des plus fréquentés. Cette agréable randonnée en bordure de littoral comporte toutes les petites difficultés classiques des randonnées en bord de mer. Par beau temps, les paysages sont magnifiques. Les vacoas poussent ici en véritables petites forêts et sèment au sol des millions de feuilles sèches qui bruissent sous les pieds mais peuvent s’avérer glissantes sous la pluie. On marche également assez souvent sur des parties gazonnées d'une herbe dure et très courte d'un très bel effet. La mer, souvent déchaînée par vent fort, se brise sur les superbes falaises de lave solidifiée. Ce circuit est facile et faisable par tous même en effectuant totalement l'aller retour. Il est possible également d'emprunter le bus jaune au Tremblet pour retourner au véhicule qui attend à Mare Longue. Compter quatre bonnes heures pour atteindre le Tremblet et autant pour revenir par le même sentier. Cette randonnée peut se raccourcir en partant directement de Saint-Philippe au Quai de la Marine, sous les vacoas.

La randonnée débute à Mare Longue, au plus près de la Mer Cassée et de son petit restaurant créole. Saint-Philippe se rejoint après un kilomètre d'un petit sentier littoral qui passe au plus près de la falaise. On peut donc raccourcir cette sortie en débutant à la Marine de Saint-Philippe ou à son aire de repos. Il est facile de stationner au départ du sentier en face du restaurant. La plage de gros galets de la Mer Cassée ne se prête pas du tout à la baignade mais donne l'occasion de superbes photos par mer forte (Photo 2). Partir en se rapprochant déjà très près de la mer sur un sentier bordé de hautes herbes sous les vacoas (Photo 3). Ils sont partout et on devra les supporter jusqu'à l'arrivée (Photo 4). L'étroit sentier se rapproche très vite des premières falaises sous les badamiers. Les pothos (Epipremnum pinnatum) aux feuilles en forme de cœur, vertes striées de jaune, occupent presque tout le sol par endroits. Mais ce sont surtout les pandanus (vacoas à la Réunion) qui dominent. Cet arbre emblématique des régions tropicales à longtemps été utilisé dans toutes sortes de fabrications artisanales. Le sentier rencontre plus loin des filaos et ce sont les aiguilles qui recouvrent alors le sol. Quand le sentier disparaît en bord de falaise, il faut marcher au plus près du bord en se méfiant des fissures parfois très larges qui ne résisteront pas des siècles aux vagues incessantes (Photo 5). A l'approche de Saint-Philippe, on retrouve des plaques de ce gazon endémique qui reste toujours ras et adore le sel. Il pousse lentement, est difficile à produire et envahit à son rythme les laves du littoral. On arrive assez vite à Saint-Philippe aux alentours de la Marine, cette bande bétonnée pénétrant en mer pour mettre à l'eau les bateaux de pêche. Longer simplement la route pour passer la ville jusqu'à la fin de la Rue de la Pompe et à l'aire de pique-nique (Photo 6). Rejoindre, sous les badamiers, le sentier de bord à la Pointe de la Mare d'Arzule pour entamer la plus longue partie jusqu'au Tremblet. On entre ici dans la réserve biologique littorale qui est une zone préservée. On retrouve les classiques vacoas et leurs feuilles au sol qui craquent sous la semelle ou quelques portions plus herbeuses (Photo 7). Plus loin, les non moins classiques goyaviers ont débuté leur lente colonisation du terrain plus caillouteux. On se retrouve ainsi à l'ombre pour ne pas dire sur un sentier très sombre. Certaines portions du sentier sont constituées de lave où de grosses roches dépassent parfois sans trop de danger. Des barres rocheuses plus hautes se franchissent aisément à l'aide de lourdes échelles métalliques (Photo 8). On passe le Quai d'Henri Dalleau qu'on peut voir en s'éloignant du sentier par de petites sentes de pêcheurs. On rencontre parfois des pieds de vanille mais la culture est bien moins bien organisée que dans d'autres zones autour de Saint-Philippe. Sur le sol traine parfois une belle fleur composée surtout d'étamines ou des fruits à la forme particulière de bonnet de prêtre. Lever les yeux pour voir fleurs ou fruits sur l'arbre, le pistachier arbuste ou bonnet de prêtre dont les fruits très résistants peuvent flotter des années durant avant de germer. Attention de ne pas ramasser les fruits dans la réserve biologique. Dans les trouées sur la gauche apparait parfois l'immense forêt couvrant les flancs sud du massif du volcan. Du côté des Sables Blancs, la falaise est plus haute qu'ailleurs mais les pêcheurs n'hésitent pas à les descendre pour s'approcher des vagues. Encore quelques parties rocheuses et on se retrouve à l'aplomb du Dos de Baleine, un rocher qui dépasse de l'eau donnant de loin l'impression d'un cétacé montant respirer. Après la Table, un impressionnant endroit très sauvage et difficile d'accès, le terrain se dégage, les plaques de lave s'agrandissent et le sentier passe au plus près des falaises (Photo 9). Les vacoas ont repris du service indiquant que le sentier va traverser bientôt la Pointe de la Table (Photo 10). Tout a été prévu ici pour passer un bon moment, des tables de pique-nique aux explications sur la formation des 25 hectares récupérés sur la mer par l'éruption de 1986. On passe ainsi de panneau en panneau en marchant sur de belles plaques de lave, surtout si on décide d'emprunter la boucle ouest. Une bonne partie du parcours pédagogique passe sous les filaos qui laissent un tapis d'aiguilles au sol (Photo 11). Ne pas hésiter à s'approcher au plus près des falaises pour y trouver plusieurs grottes, arches ou bassins. La côte, plus loin, est toujours aussi déchiquetée et frappée par les énormes vagues où la falaise s'effrite année après année. Le sentier reste agréable avec de longues portions plates sur l'herbe, les maniocs marrons et dans les fougères (Photo 13). Quand le sentier devient moins visible, repérer les balises bleues sur les troncs ou les roches (Photo 14). On rencontre de beaux filaos parfois implantés au plus près du vide (Photo 16). On retrouve bien sûr régulièrement les goyaviers qui assombrissent le parcours redevenant par moment assez rocailleux (Photo 17). La falaise n'est jamais loin mais pas toujours accessible pour aller admirer rochers et vagues (Photo 18). Les fougères sont de plus en plus nombreuses en bord de sentier (Photo 19). Sur le bord du sentier poussent des dieffenbachias, une belle plante très classique des jardineries qui se reproduit ici facilement (Photo 21). Comme depuis le début de la randonnée à Mare Longue, les paysages alternent filaos dans l'herbe (Photo 22), vacoas dans les roches, vues plongeantes sur la mer si on s'en approche (Photo 25) ou racines glissantes si le sol est humide (Photo 23). Les ravines moussues sont assez nombreuses en dernière partie et peuvent donner lieu à quelques explorations (Photo 23). Le sentier traverse une région où beaucoup de filaos sont au sol, cassés ou sciés (Photo 27). On rencontrera encore quelques zones recouvertes de vacoas où la marche est facile mais c'est sous les hectares de goyaviers que se termine le parcours qui impose de slalomer entre roches et arbustes envahissants (Photo 28). On parvient au parking proche d'un kiosque en début de descente vers la nouvelle plage du Tremblet. Trois solutions sont alors possibles : faire demi-tour par le même sentier, retrouver un véhicule laissé là avant de partir ou remonter la petite route entre les pieds de vanille pour prendre le bus en direction de Mare Longue.

Balises


Rares balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Gagner le Sud de l'Ile dans la commune de Saint-Philippe et garer le véhicule au parking de Mare Longue, là où l'océan se fracasse presque sur la route, en face d'un restaurant - Débuter par le sentier qui démarre près du parking - Longer la côte jusqu'à la Marine de Saint-Philippe - Emprunter la petite route qui longe la mer sous les vacoas - Tourner à droite sur l'aire de repos, avant le virage de la route et prendre le sentier qui mène directement à la Pointe de la Table - Traverser toute la zone de la Pointe de la Table en longeant la falaise et poursuivre sur le sentier jusqu'à la petite route qui descend au Quai au Sel à la Pointe du Tremblet - Après un pique-nique sous le kiosque, reprendre le chemin en sens inverse ou remonter la route pour emprunter un bus au Tremblet.


Commentaires sur cette randonnée (24)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
loyama, 19/09/2021 18:32
Randonnée complétée le 19/09/2021 en 4h50

Sentier pratiqué ce matin : humide, boueux et bordé de vacoas non coupés (pantalon et manches longues fortement recommandés ; chaussures de marche avec adhérence à privilégier). La progression a été fortement ralentie par l'état du sentier, que nous perdions de temps à autre, faute de repères. Donc pas envisageable de le faire en 3 h aller, mais plutôt en 5 h, surtout si on veut se donner un peu de temps pour profiter du paysage et de la flore.
Nous avons donc écourté la randonnée en passant par la route de temps à autre, question d'avancer !
Ceci dit, de magnifiques endroits à admirer, tant côté mer que via le sentier, qui nous font nous mettre dans la peau d'explorateurs de terres vierges ;-)

Caro Run, 01/05/2021 23:01
Randonnée complétée le 01/05/2021

Fait ce jour après quasi un mois non stop de pluie !
Sentier magnifique, très diversifié, nous avons adoré !
Beaucoup de moustiques malgre tout et un peu de boue (saison oblige). Pour eviter l'AR qui est sans intérêt, nous avons échangé nos clés de voiture avec des randonneurs croisés dans l'autre sens... échange de bons procédés !

Samuel Lallemand, 07/02/2021 14:12
Randonnée complétée le 06/02/2021 en 5h30

Je rejoins l'avis de Emicha , 1 km environ après la pointe de la Table , le sentier est très mal entretenu . Les passages dans les sous bois restent encore très dégagé mais pour le reste , la progression est vite ralenti . Ouvrir les yeux pour bien repérer les balises bleus présentes sur les arbres.
Comme pour la majorité des avis , on est bien loin des 6h aller-retour ...
En tout cas , très beaux parcours avec une grandes variétés de paysages !

Emicha, 30/11/2020 23:00
Randonnée complétée le 30/11/2020

Faite ce jour, de beaux très points de vue à la mer cassée , puit arabe et plus généralement en bord de falaise.
En revanche le sentier présente peu d’intérêt entre la mer cassée et le puits arabe, de même après la coulée de 1986 et la plage aux cairns: on s’enfonce dans la forêt et on s’éloigne franchement du littoral, très peu de balises, sentier non entretenu, plusieurs arbres couchés sur le chemin.
Pantalon conseillé si on ne veut pas finir avec les mollets griffés par les feuilles de vacoas qui jonchent le sol par endroits ou les herbes hautes ou encore les moustiques.
Nous avons suivi le sentier de la carte ign, par endroits le tracé Rando piton ne correspondait pas ou plus à des itinéraires existants.
Retour en bus après le kiosque du tremblet: nous sommes remontés sur la RN2 et partis sur la gauche arrêt coulée 1986 car jaune, attention les arrêts gendarmerie et mare longue ne sont plus desservis!
Attention aux horaires: en fin d’après-midi il nous restait 16h30 ou 19h28!
A prendre en compte, le temps largement sous-estimé compte tenu de la nature du terrain accidenté et peu entretenu, nous avons mis 6h à l’aller avec les pauses photos et repas, mais je ne m’imagine pas faire une telle marche sans m’arrêter pour profiter des points de vue, ce serait dommage.

Christian L, 28/11/2020 16:33

@AnneRun, personnellement je trouve bien dommage de ne pas avoir effectué la totalité de cette rando. Oui elle est longue mais pourquoi ne pas s'organiser pour ne faire que l'aller et faire le retour en bus (soit Car Jaune ligne S1 soit Carsud ligne STD) . Si vous perdez le tracé il est très agréable de partir chaque fois vers la droite pour rejoindre rapidement la côte au plus près des flots (ce que j'ai eu fait avec bonheur). Pour ce qui est de la balade en forêt, dire qu'elle est sans grand intérêt me semble extrêmement exagéré, ce qu'apparemment penseraient par leurs commentaires tous ceux qui l'ont pratiquée auparavant. Bien sûr si on est pressé, l'idéal est de rentrer par la route...

AnneRun, 28/11/2020 09:48

Déçue par cette balade: sentier mal tracé, on s'éloigne souvent de l'océan, ça se transforme en balade en forêt, sans grand intérêt.
Du coup je suis rentrée par la route pour aller plus vite.

Brice Hoarau, 16/11/2020 10:03
Randonnée complétée le 15/11/2020

Randonnée faite en deux parties. La première depuis la Mer Cassée jusqu'à Puits Arabes. La seconde de Puits Arabe jusqu'au Tremblet. Les deux en aller-retour.
Absolument magnifique !! On traverse une grande diversité de paysages. Le sentier se parcours sans trop de problèmes. On a été surpris de voir si peu de monde, alors qu'il mérite vraiment le détour !!! Je recommande vivement 👍
Pour le temps de trajet, on est plus proche de 8h00 que de 6h00.😉✌️
Allez-y !!

lafleche974, 25/09/2020 19:27

Petite partie faite en partant du puits Arabes vers St Philippe le sentier est agréable sous les vacoa les balises semble avoir été refaites impossible de se perdre. L'échelle rend la balade un peu plus fun. A refaire dans la totalité l'endroit est vraiment mystique sur les Trace de La Buse

veronique, 04/08/2020 06:25
Randonnée complétée le 02/08/2020 en 5h00

randonnée faite dimanche 2 août; en effet le temps est nettement sous estimé, nous avons mis 5h pour juste l'aller en marchant normalement; sinon super rando avec un paysage magnifique sur l'océan

Martial, 28/06/2020 19:16

@sopmen, lors de mon étape du tour de l'île et sur cette portion, j'avais mis un peu plus de 3h en allant trainer du coté de la petite et grande vache qui est un endroit magnifique; donc effectivement l'ar en 6 h est un peu juste, mais faisable sans trop forcer en 7h.Le mieux étant de revenir du Tremblet en bus, ligne carsud std, et ligne car jaune entre St Benoit et St Pierre.

Randonnée ajoutée le : 25/03/2021