Les bassins et cascades jusqu'au captage du Bras de Sainte-Marie

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h15
Distance 3.9 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 676 - 530 m
Dénivelé positif 160 m
Dernière mise à jour 26/04/2020

A faire en période de pluies

La grande majorité des captages se relient difficilement par des sentiers glissants, étroits, humides, mal entretenus et n’offrant aucun panorama. Celui de la Rivière Sainte-Marie est plus agréable sur un sentier large, correctement entretenu et apparemment assez fréquenté. Cette fréquentation s’explique par les deux beaux bassins rencontrés sur le trajet. La distance est courte donc peu difficile mais comporte deux très fortes pentes qui nécessitent d’être bien chaussé et entraîné. Le dernier atteint plus de 75 degrés et l’ascension est facilitée par des câbles de maintien, indispensables en raison de la pente glissante mais surtout des marches de plus de 70 cm parfois. On rencontre également deux passerelles, une étroite et complètement rouillée qui peut se contourner par le lit de la rivière ; l’autre très longue qui longe la falaise de basalte. Son passage est officiellement interdit mais elle ne présente aucun danger. Ceux qui craignent le gendarme passeront près de la grotte qui est située sous le début la passerelle pour rejoindre le fond rocheux et plus dangereux du lit de la Rivière Sainte-Marie. Ce franchissement, autorisé ou non est indispensable si on veut voir de plus près le bassin et la petite cascade qu’on aperçoit à 100 mètres et qui tombe des rochers après une dizaine de mètres de chute. C’est à partir de la cascade que le tronçon le plus abrupt débute pour rejoindre le captage. Certains passages très étroits nécessitent une attention plus particulière et il vaut mieux éviter d’y amener des jeunes enfants.

La randonnée débute au terminus de la route qui vient de Sainte-Marie et rejoint la Montée Sano. Toutes les rues s'appellent Route de Bellevue. Pour ne pas se tromper, repérer la discrète ravine Coco et un oratoire sur la gauche de la rue avant de partir par la ruelle qui grimpe jusqu'à un château d’eau sur la droite, dont la grille n’est jamais fermée à clé. Le sentier, large au départ, part à plat en direction des bois qui entourent le village et la vallée de la Rivière Sainte-Marie (Photo 1). Il se rétrécit et se rapproche d'une ravine surmontée d'une passerelle rouillée. On peut passer par l'ouvrage vieillissant mais également par un gué (Photo 2). Traverser sur des cailloux glissants avant de pénétrer dans un tunnel de végétation créé par des jamrosas. Le cheminement est très facile dans une végétation clairsemée de plantes envahissantes dont quelques goyaviers (Photo 3). Le sentier longe le bord de la pente qui domine la Rivière, ondule en fonction du relief, traverse une nouvelle ravine puis vient dominer la Bassin Bleu (Photo 4). On est frappé par le peu d'eau qui coule de cette haute chute (Photo 5). On comprendra mieux pourquoi en arrivant au sommet de la prochaine cascade. Un minuscule sentier descend près du point de vue et rejoint de manière vertigineuse le fond de la rivière. Il faut ensuite remonter la rivière sur une cinquantaine de mètres pour rejoindre le très grand bassin bleu. Seuls les bons sportifs pourront s’y baigner car la remontée est sérieuse. Après cette remontée, le sentier se rétrécit un peu (Photo 6). Profiter d'un des rares points de vue pour voir les champs de Canne du Côté de la Ravine des Chèvres (Photo 7). Le sentier poursuit sa balade en sous bois, très sombre parfois, en longeant la ligne de courbe et en coupant de petits ruisseaux qui laissent présager de belles chutes d’eau en période pluvieuse. Le passage a été creusé dans la falaise et les parties étroites sont équipées de mains courantes (Photo 8). Il n'y a pourtant aucun danger depuis que les goyaviers ont envahi le ravin et qu'il est impossible d'y tomber. Ce câble est parfois très long pour sécuriser les barres rocheuses enlevées pour faire passer la tuyauterie qu'on devine à peine au sol entre les feuilles mortes (Photo 9). Certaines portions de canal apparaissent par endroits mais ne pourraient pas retenir 10 litres d'eau (Photo 10). On arrive enfin au début de la passerelle fermée d'une petite chaine et il faut choisir son itinéraire pour aller rejoindre la cascade qu’on aperçoit à une centaine de mètres (Photo 11). Par la ravine, on risque glisser ; par la passerelle on est en infraction ! En-dessous, on remarque une grotte, qui, lorsqu'on s'en approche, n'est pas extraordinaire (Photo 12). Reprendre la longue passerelle bordée de hauts rochers (Photo 13). On arrive très vite au bassin en longeant cette muraille (Photo 15). La chute d’eau est faible, le bassin petit mais le cadre très agréable même si on préfèrerait qu'il y plus de débit là aussi. On peut s'approcher du bassin par le lit rocheux de la rivière (Photo 16). Il est agréable mais n'encourage guère à la baignade (Photo 17). Comme au Bassin Bleu, le débit moyen est faible (Photo 18). Prendre le sentier qui prolonge la passerelle et débuter la montée sur les pierres humides (Photo 19). On distingue un petit tunnel qui s'enfonce dans la roche (Photo 20). Si on a pris soin de se munir d'une lampe, l'utilisation du tunnel est facile en enjambant de temps en temps le tuyau et en évitant les flaques d'eau. Après 10 mètres, une fenêtre à gauche permet de dominer le bassin (Photo 21) et de côtoyer la cascade qui coule à 3 mètres de là (Photo 22). A la fin de cette balade souterraine et humide, repérer, à la fin de la passerelle, un sentier qui grimpe fortement dans les sabres sur un terrain glissant (Photo 23). Le câble, ici, n'est pas mis pour protéger mais pour s'aider à escalader ce rempart. Au sommet de la cascade, on rejoint plus loin le captage reconnaissable à sa grosse grille qui empêche des galets de tomber dans le tuyau (Photo 24). Vu le principe de collecte de l'eau, on comprend, quand le niveau de la rivière est faible, pourquoi les cascades sont si fines. La canalisation est prioritaire sur l'alimentation des bassins. Le sentier officiel s’arrête au captage mais la remontée de la rivière est un vrai plaisir sur les gros rochers assez peu dangereux (Photo 25). Au retour, repérer à la fin de la passerelle, le sentier étroit et abrupt qui part en direction de la rivière quelques mètres après la passerelle et permet de rejoindre le sentier du Piton Charpentier ou de la Forêt de Sainte-Marie. L'idéal est d'ailleurs d'organiser une de ces deux sorties et d'y rajouter celle du Bassin Bleu.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Saint-Denis puis vers l’aéroport pour rejoindre la Rivière des Pluies – Traverser la ville en direction de la Grande Montée puis de Ravine Coco avant de prendre la route de la Montée Sano en passant par Chiendent (Il est également possible de venir de Sainte-Marie) – Rouler sur la petite route de la Montée Sano jusqu’à son terminus et garer le véhicule près de la dernière case – Revenir sur ses pas sur 100 m puis tourner à droite dans la ruelle qui rejoint un réservoir d’eau – Contourner l’édifice par la gauche et emprunter la piste qui file vers la zone boisée à l’horizon – Profiter du point de vue sur la cascade du Bassin Bleu et rejoindre la rivière par le vertigineux , dangereux et étroit sentier qui part sur la gauche – Après un bain ou une visite des lieux, remonter au point de vue puis bifurquer à gauche pour continuer vers le captage – Rejoindre la longue passerelle puis la cascade – Remonter le difficile mais court sentier qui rejoint le sommet de la cascade et, plus loin, le captage – Passer le captage, fin du sentier, et poursuivre ou non dans le lit de la rivière avant de reprendre le chemin inverse pour revenir au point de départ.


Commentaires sur cette randonnée (6)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Olivier BBT, 17/11/2019 18:49
Randonnée complétée le 17/11/2019 en 1h30

Ca glisse mais belles pépites à 20 min de l'aéroport.

Cyrbruseb, 05/03/2019 15:36

Saison sèche donc très peu d eau dansn les bassins mais balade agréable et ombragée
La descente vers le bassin bleunet assez dangereuse et la remontée plus que sportive .

skonny, 17/02/2019 14:28

ATTENTION : le portail au départ de la rando peut sembler fermé par une chaine, mais en fait il n'y a pas de cadenas (donc on peut l'ouvrir et bien refermer derrière soi).
Sinon éviter de prendre la 1ère passerelle au départ de la rando, car elle mène vers plusieurs petits chemins qui vous éloignent : donc bien repérer le passage du gué sur la gauche juste avant cette passerelle qui mène au grand sentier principal longeant la rivière.

Marinelab, 17/12/2018 09:45

Riverains nous ont indiqué le début du sentier, randonnée sympathique, passages aventureux!! à déconseiller aux frileux du vide et aux enfants..
Bassin joli et cadre agréable.

Chloebuns, 07/05/2017 09:01
Randonnée complétée le 06/05/2017 en 2h00

Pas d'indications pour trouver le début du chemin. Des riverains nous ont aidé. Belle randonnée avec un beau point de vue sur la cascade puis nous nous approchons au pied de celle-ci. Chemin boueux voir inondé à certains endroits. Pas mal de passage aventureux (traverser de rivière par des pierres glissantes, passages compliqués collé à la parois rocheuse). Déconseillé ++ avec des enfants

JPG, 31/03/2016 21:31

Randonnée effectuée le 30/3/2016 dans le cadre de la boucle autour de la Forêt de Sainte-Marie. Pas de grands changements depuis la description de cette fiche. Le sentier descendant au Bassin Bleu est moins visible mais toujours là.

Randonnée ajoutée le : 01/06/2012