Deux boucles de Bois Blanc à l'Anse des Cascades par le Gros Piton

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h30
Distance 10.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 177 - 9 m
Dénivelé positif 250 m
Dernière mise à jour 19/02/2021

Plus proche de pluton !

Cette balade familiale d'une dizaine de kilomètres comporte peu de difficultés même si quelques montées peuvent un peu couper les jambes. Le sentier longe deux fois les falaises littorales et s'en éloigne deux fois pour monter au belvédère du Gros Piton ou emprunter le sentier du Quai de Sardine. Ce dernier, le moins employé de la région a tendance parfois à s'envahir de fougères et d'herbe. La randonnée complète celle effectuée de Bois Blanc à la Pointe Corail, en proposant une montée du Gros Piton. Ce minuscule sommet de 180 m au-dessus de la mer n'est connu que des habitants de la région mais a pourtant été sélectionné par la NASA pour y installer sa station de poursuite (voir article ci-dessous). La boucle ne prévoit pas de visite à l'anse et aux cascades mais le détour ne prendra qu'un quart d'heure. Attention, on longe plusieurs fois des champs de vanille et des pancartes indiquent qu'il est interdit de pénétrer dans les zones soi-disant piégées. Inutile de pénétrer car des pieds de vanille sont plantés à ras du parcours et on peut même y photographier de belles fleurs jaune pâle. Il est possible également d'y rencontrer un propriétaire qui, muni de son aiguille, sera en train de féconder les fleurs avant le milieu de la journée.

La randonnée débute au petit village de Bois Blanc près de l'arrêt principal de bus. Se rapprocher de l'arrêt et de la petite route en haricot. Le sentier débute juste là et rejoint la mer sur un terrain couvert de pierres de laves moussues et de feuilles de vacoas (Photo 1). Il arrive à un croisement de sentiers. Celui de droite mène en direction du Quai de l'Eglise. Prendre à gauche et traverser la Ravine de Bois Blanc sur un sol très humide et glissant. Poursuivre en longeant le littoral constamment arrosé par les vagues (Photo 2). Le sentier, assez large et ombragé sous les pandanus, passe entre les habitations et l'océan. Quelques bananiers indiquent la proximité du village (Photo 3). On rejoint très vite l'aire de repos et la cocoteraie de Bois Blanc où quelques kiosques (et les moustiques) attendent les pique-niqueurs (Photo 4). Traverser la cocoteraie et franchir plus loin la Ravine Ferdinand puis attaquer la courte mais forte pente qui rejoint en quelques lacets et marches le bord du rempart (Photo 5). Il est bordé de vanille poussant sur des pieds de pandanus (Photo 6). Beaucoup de fougères et de bambous occupent les bords du sentier (Photo 7). Sur la droite, dans les trouées, on devine souvent l'Anse des Cascades qu'on rejoindra après une visite au Gros Piton (Photo 9). Prendre à gauche au prochain croisement de sentier et rejoindre les cannes à sucre poussant le long de la RN2 (Photo 10). Un petit sentier, bien indiqué par un poteau de l'ONF, part en direction du sommet dans les herbes, les goyaviers et les poivriers (Photo 11). On rejoint très vite le sommet d'où l'on bénéficie de superbes panoramas sur l'océan (Photo 12). Un long belvédère attend les curieux, amateurs de splendides panoramas (Photo 13). Un panneau explique que ce piton était le point d'observation des éruptions depuis des générations. Une table d'orientation sommaire donne la position de quelques sommets (Photo 14). Après s'être régalés du paysage, partir par la piste et effectuer le tour complet du sommet par la piste. On contourne ainsi l'antenne relais qui domine le piton (Photo 15). La piste est courte et il serait dommage de ne pas l'utiliser, ne serait-ce que pour profiter différemment des panoramas verdoyants (Photo 16). Après cette courte boucle qui ne prend que quelques minutes, reprendre le sentier et poursuivre celui rencontré au croisement. Il est large et descend par quelques lacets vers la route de l'Anse des Cascades (Photo 17). Une fois à la route, partir un peu à gauche et emprunter le sentier qui descend à la rencontre de celui de Sainte-Rose par de très nombreuses marches. La visite de l'anse en partant sur la droite ne prendra qu'un quart d'heure si on ne connait pas cet endroit charmant. Un raccourci permet de descendre plus vite mais la route est courte. On arrive près d'une cocoteraie sur la gauche comportant des dizaines d'arbres dont les grands troncs semblent mieux résister aux cyclones (Photo 18). C'est sans doute dû à la souplesse du tronc et à l'énorme pied qui le maintient. Une piste cimentée traverse toute la zone afin de permettre aux fauteuils roulants de passer plus facilement (Photo 19). Il ne faut que quelques minutes pour rejoindre une des cascades en utilisant ces pistes (Photo 20). Ne pas manquer de se rapprocher de la plage de galets de l'anse bordée de filaos (Photo 22). Une fois la visite terminée, repartir sur le sentier littoral qui débute par une belle pente sous les vacoas afin de contourner une falaise basaltique (Photo 23). De là-haut, on domine la mer et les roches battues par les vagues (Photo 24). Puis le sentier ondule au gré de la côte et redescend au plus près de l'océan du côté de la Pointe des Bambous où il est possible de se rapprocher au plus près pour y trouver une modeste arche dans le basalte (Photo 25). On aperçoit déjà la coulée de 1977 du côté de Piton Ste-Rose mais il faut se préparer à bifurquer (Photo 26). Le sentier est très agréable dans les fougères sur un sol souvent caillouteux (Photo 27). I faut pourtant le quitter en empruntant le très discret sentier du Quai de Sardine qui repart à gauche en direction du Gros Piton. Quand il est bien entretenu, il n'est pas très large mais est agréable à utiliser (Photo 28). On rejoint en marchant presque à plat la petite route de l'Anse des Cascades. A moins de revenir à l'Anse des Cascades pour un repas au restaurant ou un pique-nique sous les cocotiers, reprendre le sentier pris à l'aller et rejoindre Bois Blanc par le même itinéraire.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Bois Blanc et chercher à se garer entre la mairie annexe et le départ du sentier - Se rapprocher de l'arrêt de bus côté mer - Débuter le sentier qui rejoint le sentier des pêcheurs venant du Grand Brûlé - Tourner à gauche et suivre le littoral jusqu'à l'immense aire de repos et de loisirs de Bois Blanc - Traverser l'aire plantée de cocotiers et rejoindre en face le bord de la ravine Constantin pour la traverser et emprunter en face le sentier qui escalade le rempart puis le longe avec des panoramas sur l'Anse des Cascades - Poursuivre jusqu'à un chemin herbeux et prendre à gauche en direction du Gros Piton - Traverser à une vingtaine de mètres une piste et suivre le sentier qui monte au château d'eau - Contourner le bâtiment par la droite et aller au sommet pour profiter du point de vue, puis redescendre en faisant le tour du Piton par la piste qui part sur la gauche - Après la barrière métallique, prendre à gauche le sentier herbeux et le suivre jusqu'à la route - A la route, prendre à gauche sur quelques mètres avant de bifurquer sur le sentier qui mène à la Pointe des Cascades en finissant par des marches - Tourner à gauche à l'embranchement et suivre le sentier classique du littoral menant à la Pointe Corail - Après la Pointe des Bambous, prendre à gauche le sentier du Quai de Sardine qui rejoint la route moins d'un km plus haut - Rattraper la route, tourner à gauche pour descendre et reprendre à droite le chemin herbeux pris à l'aller - Depuis ce point, le retour s'effectue par le même itinéraire.

La NASA à la Réunion

Une plaque commémorative est installée en haut du Gros Piton. En janvier 2006 la NASA a installé au Gros Piton ou Piton Cascades une station de poursuite pour le lancement de la sonde interplanétaire New Horizon en direction de Pluton et des objets de Kuiper. Même aux vitesses inimaginables de cet engin, il lui faudra plusieurs années pour effectuer ses études et il faudra encore attendre afin d'en obtenir des résultats exploitables. Cette station permettait de suivre l'engin durant ses premières rotations avant le grand voyage.
Certains sites précisent de manière détaillée cet exploit technique.
http://www.science-sainte-rose.net
http://www.temoignages.re

Randonnée ajoutée le : 01/12/2020