Les parcours de Bel Air et du Parc Marc Rivière par la Rivière d'Abord

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h30
Distance 5.1 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 508 - 398 m
Dénivelé positif 140 m
Dernière mise à jour 14/03/2019

Trois parcours possibles

Fiche réactualisée car l'association des Petits Tamponnais Ruraux et les volontaires ont poursuivi les travaux de nettoyage jusqu'au radier de la Pointe. La partie le long de la rivière est plus difficile qu’auparavant. Deux circuits sont donc proposés sur la même trace.

A deux pas du centre ville du Tampon se trouve un beau parcours sportif très fréquenté à tout moment de la semaine ou de la journée. Ce parcours long de 2000 mètres peut également se rallonger en y rajoutant le parcours du Parc Marc Rivière et le Sentier des Petits Tamponnais Ruraux, une nouvelle fois remis en état, le long des berges de la Rivière d'Abord. Ce sentier n'est jamais difficile malgré quelques endroits délicats dans le fond de la ravine. On marche alors sur les plaques basaltiques lorsqu'il n'y a pas de sentier sur la berge. On peut observer quelques panoramas sur le Dimitile, des plantes peu courantes, des cascades à sec et deux arches naturelles constituées des restes d'un tunnel de lave écroulé tout au bord du chemin. Cette courte randonnée assez facile n'est pourtant pas à conseiller à toute la famille en raison des risques de chutes sur les roches souvent abruptes de la Rivière d'Abord. Il faut d'ailleurs éviter ce sentier les jours de pluie et préférer doubler ou tripler les tours du parcours sportif.

ponctué de plusieurs arrêts correspondants à différents exercices physiques.La randonnée débute au parking du parcours sportif, facile à trouver en venant de Petite Île, de la dernière bretelle de la voie rapide du Tampon avant le grand rond-point des Azalées ou de la Chandelle (Croisée des Six-cents) au milieu du rond-point près du centre ville. Il y a beaucoup de monde à toute heure de la journée et on ne peut le manquer à quelques mètres de l'entrée officielle du parcours de Bel Air.

Randonnée sportive : Rejoindre le radier sur la Rivière d'Abord par la route ou les sorties de parking pour personnes à mobilité réduite, qui effectuent des lacets serrés. On voit sans problème la trouée dans la végétation où débute le sentier bien nettoyé menant en quelques mètres sur les bords de la rivière (Photo 1). Le cheminement est court dans la végétation car on arrive vite à la rivière elle-même qu'on va emprunter sur 100 mètres. On pourrait marcher n'importe où mais des flèches et tâches orangées ont été apposées aux meilleurs endroits (Photo 2). On se retrouve sur l'autre rive dans les chocas et les poivriers avant de revenir à un passage obligatoire dans le fond de la rivière (Photo 3). La balade est assez acrobatique depuis que les passerelles en bois ont été emportées par divers cyclones. En prenant son temps, la descente est presque ludique. On frôle une falaise très proche du parcours de Bel Air qu'on traversera dans 30 minutes (Photo 4). On se retrouve dans les grandes herbes et végétation recouvertes de lianes de Chine qui asphyxient même la cime des arbres (Photo 5). Le sentier passe près de deux vestiges d'un tunnel de lavé écroulé qui n'a laissé que deux arches de pierre envahies par les plantes (Photo 6). Quelques descentes un peu violentes près d'une petite ravine mènent à la berge. Le sentier traverse alors la Rivière d'Abord en empruntant le haut d'une chute à sec (Photo 7). La suite du parcours en sous-bois est un pur plaisir en dominant d'une dizaine de mètres le fond de la rivière (Photo 8). On rencontre quelques vestiges des travaux effectués en 2015 qui ont souffert du temps mais permettent de franchir plus facilement les obstacles (Photo 9). Le sentier prend fin à une touffe de bambous qu'on contourne pour rejoindre la berge (Photo 10). Il ne reste plus qu'à traverser le fond couvert de roches et poursuivre sur moins de 100 mètres pour rejoindre le radier. Partir sur la gauche et emprunter les lacets de la route avant de suivre sur quelques centaines de mètres la route principale qui passe près de nombreux stades  dont le stade municipal. Profiter des points de vue sur le Dimitile et le Grand Bénare car plus loin, on sera sous les arbres (Photo 14). On se retrouve au plus près des pistes de terre rouge du parcours sportif de Bel Air qu'on pourra pratiquer autant de fois que nécessaire pour parfaire son entraînement. Ne pas manquer, avant de quitter les lieux, une petite visite au Parc Marc Rivière à 200 mètres du parking.

Parcours familial : Ceux que les descentes de rivière à sec rebutent se rendront directement à l'entrée du parcours située à quelques mètres du parking. Plusieurs propositions sont affichées sur le panneau à l'entrée : du petit tour pour débutants de 575 m au parcours "d'athlète" de 2010 m. Le parcours n'est pas totalement plat et s'effectue sans effort sur une terre rouge et poussiéreuse entre palmiers et arbres variés (Photo 16). Certaines essences ont été conservées lors de l'aménagement comme un grand eucalyptus (Photo 18) ou plantées tels tels ces magnifiques arbres orchidée Bauhinia variegata : originaire d'Asie, l'arbre a été introduit pour la beauté de sa floraison. En regardant de près sa fleur, on comprend très vite l'origine de son nom vernaculaire aux couleurs vives à la saison (Photo 17). Cette promenade sportive est ponctuée de plusieurs arrêts correspondants à différents exercices physiques (Photo 20). Un grand escalier près des stades est une excellente manière de muscler les cuisses en le pratiquant plusieurs fois. Des passerelles en bois enjambent la petite ravine qui traverse le domaine (Photo 21). Après un ou plusieurs tours sous les palmiers, emprunter une petite côte pour se diriger vers l'entrée (Photo 22). Une fois au parking, repérer, de l'autre côté du parc sportif, les hauts bambous qui dépassent. Ils marquent une des entrées du Parc Marc Rivière qui a été installé début 2019. Il représente une manière fort intéressante de terminer la sortie par une dernière balade dans un jardin botanique comportant de nombreuses espèces récemment plantées et nommées par des étiquettes sur pied (Photo 26). On retrouve le même type de piste que plus bas. Elle serpente entre les arbres, bambous et plantations récentes (Photo 27). Dans un coin du parc, un alambic symbolique trône près d'une plantation de géraniums rosat et de nombreuses plantes aromatiques (Photo 28). Comme à Bel Air, on peut effectuer plusieurs tours de ce parc qui n'ouvre qu'à 7h30 du matin et ne sera donc pas accessible aux lève-tôt. Le parking se rejoint en quelques minutes.

Balises

Points orange dans la rivière

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre auTampon et prendre la direction de la Route Hubert Delisle avant de se diriger vers le parking du parcours sportif de Bel Air (plusieurs possibilités d'y arriver, voir carte) - Se garer au parking et traverser la route en direction du radier - Trouver, à 20 mètres du radier, le début du sentier en rive gauche - Longer ce sentier en rive gauche, dans la ravine puis en rive droite jusqu'au radier de la Pointe - Tourner à gauche sur la route et la remonter jusqu'à la demi-douzaine de stades en haut du Chemin Auguste de Villèle - Prendre à gauche entre deux stades, près d'un transformateur électrique puis retrouver plus loin le parcours sportif - L'emprunter par la gauche et suivre sa piste jusqu'au parking - Repartir vers les touffes de bambous qu'on aperçoit vers le nord - Effectuer le tour du Parc Marc Rivière et revenir au point de départ.

Merci aux Petits Tamponnais Ruraux

L'association, qui avait remarquablement édifié les 14 kilomètres de sentier reliant Bel Air (Le Tampon) à Notre Dame de la Paix en suivant la Rivière d'Abord était en sommeil depuis quelques années, faute de financement. Le sentier, envahi par les vignes marronnes, galaberts et bringeliers était, quant à lui, plus mort qu'en sommeil. Fin 2018 et début 2019, une poignée de bénévoles s'est réunie plusieurs vendredis matins et ont entrepris un travail titanesque pour redonner à cette longue et difficile trace son aspect de 2013. Merci à toute l'équipe au nom des randonneurs qui devraient s'y rendre le plus souvent possible et plus nombreux afin de conserver à ce magnifique sentier la qualité obtenue après ces importants travaux.


Commentaires sur cette randonnée (9)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 16/03/2019 09:47
Randonnée complétée

16/03/2019; Retour depuis notre nettoyage d'il y à deux semaines, j'ai peaufiné un peu le marquage, une passerelle fabriquée par Fredo et Jean Marc à fait son apparition, l'arche naturelle est en partie dégagée. Photos jointes, nr1 la nouvelle passerelle pays; nr2 la bifurcation ou il est possible de remonter vers le parcours de santé ou de continuer vers le radier de la pointe; nr3 l'arche naturelle; nr4 le point zéro du sentier des petits tamponnais ruraux, l'arrivée étant au radier sous notre dame de la paix.

Christian Léautier, 27/02/2019 18:10
Randonnée complétée le 27/02/2019 en 3h00

Refait ce matin 27/02/19 pour juger de l'état du sentier. Le fond de la rivière d'Abord reste toujours aussi attractif avec les arches et bassins . Mais hélas tout le charme des passerelles en bois s'est encore plus envolé depuis Fakir et autres cyclones. Les photos du site sont un lointain souvenir et les passerelles de Martial (12/04/17) sont même en bon état -si l'on peut dire!!-par rapport à aujourd'hui.Effectivement le plus gros problème c'est de retrouver le sentier lorsqu'on change de rive. Le début du sentier depuis le radier au sud de la Pointe vers la cascade Pigeon n'est plus du tout praticable: donc si vous effectuez la rando dans l'autre sens,remonter la ravine 100m puis prendre rive droite sous des bambous:foulard rouge suspendu en guise de rubalise; Pas trop conseillé, car plus loin plus difficile de trouver la trace dans les cannes fourragères quand on change de rive. Cette boucle dite facile est devenue aléatoire mais les Petits Tamponnais vont vite remettre de l'ordre ! Une fois de plus l'intérêt principal c'est de s'aventurer dans la ravine pour s'approcher et photographier arches en passant dessous! et bassins peu profonds, ce qui fut fait ce jour grâce à un niveau de l'eau très bas. Ouf! on a pas besoin de nager......!!!! Résumons: réservé actuellement aux Petits Aventuriers (on ne peut se perdre et tout cela a malgré tout un certain charme)

Dodo87, 17/12/2018 10:33

Malheureusement, parcours impossible pour nous, car nous avons eu la mauvaise surprise de voir que le parc et est interdit aux chiens même tenus en laisse.

arnaud, 03/11/2018 12:25
Randonnée complétée

Fait dimanche dernier, aucun problème pour celui qui connait, pour les autres, cela risque de se finir en remontée en fond de ravine car retrouver la trace du sentier est quelque fois compliqué. Toujours sympathique, à ajouter à quelques tours du parcours santé.

Martial, 18/11/2017 11:12
Randonnée complétée

Refait ce matin, le sentier des ex petits tamponnais ruraux sous le parcours de santé se suit encore facilement; ne plus chercher les ouvrages en bois, il ne reste qu'une passerelle sur laquelle il vaut mieux ne pas mettre les pieds, le passage des endroits ou il y avait des ouvrages s'effectue facilement à coté. Bien repérer sur la carte du site les endroits ou le sentier change de rive car plus rien n'est marqué dans la ravine. Le sentier reste bien tracé par terre et la végétation n'est pas très importante.

Christian Léautier, 21/04/2017 19:00
Randonnée complétée le 27/02/2019 en 3h00

"Pour rajouter un peu de fatigue " (sic JPG ) et sur une idée originale de Martial, traverser le radier le plus en aval de la boucle pour poursuivre jusqu'au cassé de la cascade Pigeon. Compter environ 1 heure de plus aller retour mais pas de sentier, une ravine sauvage, 2 petits cassés à franchir puis un cassé impressionnant et vue sur piton Bras Martin.Dans ce cas indice de difficulté:moyen mais impossible de se perdre. J'ai aimé....

Martial, 12/04/2017 12:07
Randonnée complétée

La lente agonie du sentier des petits Tamponnais Ruraux sous le parcours de santé. Parcouru ce matin, malheureusement le sentier sous le parcours de santé à bien souffert; surtout les charmants petits ouvrage en bois qui permettaient de franchir quelques passages délicats. Il ne subsiste rien de ces ouvrages ou pas grand chose, il reste 2 passerelles en bois qu'il vaut mieux franchir avec délicatesse faute de tout voir s'écrouler. Le sentier peut cependant se parcourir sans problème, il faut quand même éviter d'y emmener les enfants.

Martial, 01/08/2016 11:21
Randonnée complétée

Fait ce matin dans le sens de la trace présentée ici; tout le sentier qui longe la rivière d'abord sous le parcours de santé et jusqu’à sa sortie au radier est propre et très bien tracé, les ouvrages en bois pour la plupart n'ont pas survécu, sauf quelques uns, mais rien n'empêche de passer sereinement. Pour le retour, préférez l'entrée dans le parcours de santé après le 2eme stade en montant.

Martial, 11/02/2016 10:58
Randonnée complétée

Sortie faite ce matin, toute la partie basse du sentier des petits tamponnais ruraux sous le parcours de santé est en bon état; un arbre est tombé sur le sentier mais il se passe facilement en rampant un peu. De plus j'ai rencontré un boug qui m'a dit qu'il allait nettoyer le passage. Préférer l'entrée du sentier par le parcours de santé et ne plus se fier à tous les petits ouvrages en bois qui avaient été confectionné, ils sont en ruine ou n'existe presque plus.

Randonnée ajoutée le : 13/03/2019