Le Piton Isautier à partir de la poste de Piton des Goyaves

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h
Distance 6.9 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 694 - 408 m
Dénivelé positif 350 m
Dernière mise à jour 31/03/2022

Nouvelle immersion dans les cannes du Sud

Cette courte boucle éclectique et variée peut très bien s'organiser avant un petit cari dans le restaurant local situé près de la poste de Piton des Goyaves. Située dans la verdoyante région de Petite Île, une grande partie s'effectue dans les cannes à sucre ou dans les champs. Elle peut servir à l'entraînement des coureurs qui risquent cependant rencontrer quelques portions très glissantes de terre rouge. Les pistes très nombreuses terminent parfois en plein champ ; il est donc conseillé de suivre la trace de l'application ou de son GPS. La première partie s'effectue en descente jusqu'à la Ravine de l'Anse où l'on retrouve une courte portion du tour du Piton de Mont Vert. La seconde partie consiste à rejoindre le sommet cultivé du Piton Isautier pour profiter une dernière fois des multiples points de vue admirés tout au long du parcours. Une courte aventure de moins de 200 mètres permet de s'approcher de la Source du Petit Cana. Cet aller-retour peut s'éviter dans le cas d'une randonnée familiale.

La randonnée débute à la poste de Piton des Goyaves où il est aisé de stationner pour trois heures. Emprunter la Rue de la Cour qui descend en pente douce vers les premiers champs de canne (Photo 1). On domine la campagne environnante et le regard porte aussitôt sur le Piton de Mont Vert qui cache en partie la ville de Saint-Pierre (Photo 2). Sur la gauche, on peut déjà repérer le Piton Isautier ainsi que le champ de canne qui occupe le sommet (Photo 3). A l'horizon, ce sont le Grand Bénare et le Piton des Neiges qui dominent la campagne (Photo 4). Côté mer, le regard porte de Saint-Joseph jusqu'à Saint-Louis et l'on devine les vagues de la plage de Grands Bois (Photo 5). Le trajet sera toujours le même, à savoir quelques rares et courts tronçons de routes et surtout des pistes cannières en bon état (Photo 6). Cinq bonnes minutes après le départ de la piste, on longe une rigole où coule un filet d'eau. On s'approche de la Source du Petit Cana. La jonction avec la modeste source d'où sort un filet d'eau est facultatif puisqu'en aller-retour. Ceux qui tenteront l'aventure devront traverser 150 mètres de friche en bordure d'un champ de canne en restant toujours au plus près du ru. On parvient très rapidement à un petit bâtiment délaissé destiné à l'abri de volailles et cabris (Photo 7). Quelques champs à moitié abandonnés entourent l'étable. La source, très bien placée à l'époque où il y avait des animaux est facile à trouver entre les rochers, proche d'un muret de pierres sèches (Photo 8). Revenir sur ses pas puis poursuivre la boucle en reprenant la piste dans les cannes où l'on remarque de nombreux pieds de chandelles (Dracaena reflexa) destinées à l'époque à délimiter les parcelles (Photo 10). La piste descend régulièrement en direction du Piton de Mont Vert qu'on a toujours en ligne de mire (Photo 11). Au premier croisement, prendre à gauche l'Allée des Calumets bordée par endroits de hauts talus recouverts de petites orchidées roses. La route se termine par une forte descente au pied du piton (Photo 12). Longer quelques belles propriétés entourées de grands jardins créoles et parvenir à la Ravine de l'Anse qui se franchit aisément par un gué (Photo 13). Suivre la ravine en rive droite toujours sur des pistes dans les cannes ponctuées de pieds de chandelles (Photo 14). Plusieurs pistes débutent le long du parcours. Toujours choisir la plus marquée par les traces de pneus de tracteurs. On s'éloigne petit à petit du Piton de Mont Vert (Photo 15). On parvient sans encombre à la D29 pour franchir la Ravine de l'Anse sur un petit pont (Photo 16). Il y a la possibilité de s'approcher du Piton Isautier par une très courte portion de route (Photo 16). Prendre la première piste sur la gauche puis le Sentier des Amaryllis à droite. C'est en réalité une nouvelle piste qui a sans doute recouvert un sentier historique. Elle est parallèle à un affluent de la ravine de l'Anse (Photo 18). Attention, à un moment (voir carte), il faut obliquer à droite à angle aigu vers une piste en hauteur qui ramène en direction de la route sous peine de poursuivre trop longuement sur la piste qui éviterait le piton Isautier au lieu de s'en rapprocher. Au prochain croisement, reprendre à gauche une piste cannière en bordure de champ (Photo 19). On se dirige vers une zone boisée où dépassent de grands arbres. La piste passe près d'une ruine en pierre de taille, signe de richesse à l'époque où elle était encore debout dans la propriété (Photo 20). Le parcours traverse alors la plantation d'eucalyptus robustes (Eucalyptus robustus) reconnaissables à leur écorce très épaisse. Depuis l'abandon de la propriété, les pothos (Epipremnum pinnatum) ont recouvert les arbres jusqu'aux plus hautes branches pour un beau spectacle de la nature (Photo 21). Certains arbres dépassent les 20 mètres. Une grande case, également dévorée par les pothos, tombe lentement en ruine mais pourrait encore être sauvée (Photo 22). La pente est régulière en direction du piton. Les cultures qui le recouvrent enlèvent du charme comparé à un sommet boisé mais le panorama à 360° dont on bénéficie fait oublier cet inconvénient (Photo 23). On laisse sur la droite une réserve d'eau à sec. La piste descend en légère pente à travers les cannes vers les première habitations de Piton des Goyaves (Photo 24). La piste oblique près d'énormes touffes de bambous puis se dirige vers un lotissement en offrant de nouveaux points de vue sur le parcours effectué (Photo 26). Remonter l'Allée des Muguets au milieu d'un lotissement en construction où les heureux propriétaires bénéficient de magnifiques panoramas en direction de l'océan. Ne pas manquer, juste après le numéro 16, le petit sentier qui débute contre une maison et donne l'impression de pénétrer dans une propriété privée (Photo 27). Cet étroit passage effectue quelques lacets pour atteindre le bas de l'Impasse des Lys (Photo 28). La petite route bétonnée bordée de quelques cases est en très forte pente qui coupe le souffle. Elle s'assagit bientôt et l'effort est moindre pour atteindre la poste de Piton des Goyaves, fin de la boucle.

Balises

Pas de balisage

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

A partir de Petite Île, le Tampon ou Saint-Pierre, rejoindre la D3 puis le village de Piton des Goyaves - Stationner sur le grand parking de la poste - Débuter la boucle par la Rue de la Cour - Prendre la piste à la fin de la route et descendre vers le Piton de Montvert - Effectuer ou non un aller-retour jusqu'à la Source du Petit Cana - Rejoindre l'Allée des Calumets puis franchir le gué de la Ravine de l'Anse - Longer la ravine dans les cannes puis terminer à la D29 - La traverser et entamer la montée au Piton Isautier par l'Allée des Fanjans - Délaisser la route pour de nouvelles pistes cannières, traverser une plantation d'eucalyptus robustes avant de parvenir au sommet du Piton Isautier - Rejoindre la poste par pistes, rues et sentier pour terminer la boucle.


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Walking Dog 974, 24/04/2022 21:39
Randonnée complétée le 23/04/2022 en 2h20

Bonjour, j'ai étrenné cette nouvelle boucle ce samedi 23/04/22.

Mon commentaire rejoint celui de Christian L, excepté que les sols avaient bien absorbé l'eau, donc aucune glissade ou chute n'est à déplorer.

Une balade sympathique, parcourue comme Christian en 2 heures 15 environ (non, je n'ai pris aucune substance illicite et je n'ai pas rajeuni à mon grand dam).

Les vues étaient superbes (photo 1) , sous un ciel bleu et avec une température excellente pour la marche (21 ° C au début).

La visite de la source Cana était sympathique (photo 2) et les traversées dans les parcelles furent grandement facilitées par l'application Randopitons/GoSport, surtout lorsque certaines pistes ressemblent plus à des portions de champs de cannes qu'à autre chose (en haut à droite de la photo 3).

J'ai apprécié l'allure générale de la boucle et l'ambiance particulière qu'elle avait ce jour -là grâce au vent frais : entendre les eucalyptus mugir et plus loin les bambous grincer fut un vrai plaisir mélodieux (bas de la photo 3).

Mais quel régal aussi de marcher sur les terres rouges des pistes agricoles (photo 4) qui arboraient ainsi quelques atours de Fleurié !

Et comme final, cette vue panoramique complète décrite par la fiche, était ma foi bien agréable (photo 5)....

La fiche est bien précise, et le détail qu'elle donne en photo 27 de l'Allée des Muguets permet de trouver le très discret couloir qui mène à la fin de la boucle..

Merci Randopitons !

Christian L, 06/04/2022 13:56
Randonnée complétée le 07/04/2022 en 2h10

Sans évidemment être géniale, cette boucle reste assez agréable dans une zone jusque là délaissée par randopitons puisque Piton des Goyaves et Piton Isautier semblaient auparavant inconnus du vocabulaire randopitonnien. On aurait pu les appeler Piton Rouge (un ou deux de plus) car la terre glaise ocre ou rougeâtre est partout et très « casse gueule »…j en ai fait 3 fois l’expérience! Je confirme que l’application randopitons by go sport est indispensable pour ne pas louper des pistes ou des chemins. Le détour vers la source Cana est bien agréable et j ‘ai même poursuivi sans problème jusqu’à la source Bois l’Eau à quelques encablures. Mon retour en forme, plus que jamais « en cannes «  !!! m’a permis de faire la boucle en 2h 10 à moins que ce soit JPG qui soit fatigué. Avant de partir j ai tenté de vérifier la météo avec la page d’accueil du site mais depuis les modifications du site météo France Reunion il y a quelques jours ça n’a plus l’air de fonctionner ? Sympathique rando.

Randonnée ajoutée le : 31/03/2022