De Saint-Philippe à La Porte par le sentier des pêcheurs

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h30
Distance 8.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 30 - 0 m
Dénivelé positif 100 m
Dernière mise à jour 26/03/2021

Eviter cette boucle par forte houle

Cette magnifique boucle traverse la réserve biologique de Saint-Philippe. Ce n'est pas parce que les pêcheurs laissent souvent traîner leurs déchets dans les anfractuosités que les randonneurs doivent chercher à les imiter. Merci au nom de cette superbe nature.

Lorsqu'une randonnée de moins de 9 km prend plus de 5 heures, c'est que les difficultés sont si nombreuses qu'on ne peut battre des records de vitesse. Ici, ce n'est pas le cas ; la marche est le plus souvent facile mais ce sont les multiples découvertes offertes par cette nature sauvage qui prennent beaucoup de temps à découvrir, admirer ou photographier. On rencontre tous les cent mètres une occasion de s'arrêter et d'admirer. On verra ainsi 12 arches et ponts naturels, sans doute d'autres pour les curieux moins pressés. On ne peut éviter les souffleurs qui se remarquent de loin à leur écume. Pour les multiples souffleurs secs, c'est le bruit ou le souffle qu'ils dégagent qui permet de les repérer. Les difficultés sont rares mais les occasions de se blesser sur la lave acérée sont nombreuses. Pour les marcheurs un peu aventureux désirant s'approcher des vagues, il est conseillé de prendre des gants pour se maintenir aux roches. On ne parle pas de ce gazon bord de mer (Zoysia tenuifolia) où il est conseillé de ne pas s'étendre sous peine de passer la randonnée à 12 heures ! Deux écueils imposent de rejoindre le sentier balisé pour quelques dizaines de mètres. Tout le reste de la première partie peut s'effectuer à moins d'un mètre du bord des falaises.

La randonnée débute à Saint-Philippe au plus près de la mer, cachée par des centaines de vacoas. On peut visiter, avant de partir, le monument du Waren Astings ou l'embarcadère bétonné. Commencer l'exploration de la matinée par la recherche de bassins d'eau claire cachés parmi les énormes roches de la Marine (Photo 1). Par beau temps, la baignade peut y être très agréable. Marcher une centaine de mètres sur la route jusqu'à la paisible aire de repos (Photo 2). Rejoindre l'océan au plus près en traversant une petite étendue de vacoas. C'est parti pour de nombreuses heures à fouiner entre les rochers et falaises. Débuter par le platier de le Pointe de la Mare d'Arzule pour s'approcher des vagues, bassins et déchirures dans la roche. Quelques souffleurs se repèrent facilement à la vapeur sortant des trous (Photo 3). Guetter les bruits, parfois très forts, produits par les souffleurs secs. L'air comprimé en sous-sol, parfois à plus de 20 m des vagues, sort violemment en petites explosions procurant d'agréables courants d'air. On entend même rouler les galets dans des cavités qui n'apparaitront qu'après l'effondrement de la voûte sur laquelle on marche. Attention aux vagues qui peuvent être très hautes dans certaines criques étroites. Commencer à longer la côte entre vacoas, manioc marron et la mer. La marche s'effectue sur le gazon bord de mer. Il est préférable, si possible, de suivre les traces laissées par les passages afin d'en préserver un maximum (Photo 4). On remarque ça et là des prélèvements effectués pour sans doute tenter des cultures à la maison. Jusqu'à la Porte, on foulera une dizaine de ces superbes zones verdoyantes (Photo 5). Quand l'herbe disparaît par endroits, la marche se fait entre les filaos ou les pieds de vacoas aux feuilles coupantes (Photo 6). Beaucoup plus rarement, il faudra suivre la trace des yeux à travers les blocs et les maniocs (Photo 7). De grands affaissements du sol imposeront par deux fois d'effectuer un détour vers le sentier officiel pour quelques dizaines de mètres (voir carte). La description de la partie maritime pourrait s'arrêter là puisqu'il suffit de suivre le littoral et de chercher vers la mer. C'est ainsi qu'on découvre quatre arches plus ou moins belles à la Petite Vache (Photo 8). Outre quelques anfractuosités conservant les détritus des pêcheurs, la falaise cache aussi quelques petites grottes ou entrées de tunnels de lave bouchées (Photo 9). La sente discrète se confond un moment avec le sentier du Tremblet mais on retrouve vite les falaises (Photo 10). Une seule arche repérée à la Grande Vache mais de beaux bassins d'eau claire. La descente au plus près de la mer s'effectue sur de gros blocs coupants (Photo 11). La mer, parfois forte, a découpé le basalte et se précipite bruyamment dans les fissures (Photo 12). Poursuivre, toujours bercé par le bruit de ces vagues qui lancent parfois l'écume jusqu'à 15 m de haut (Photo 13). Tout comme la Marine de Saint-Philippe, le Quai d'Henri Dalleau comporte bassins et fissures qu'on peut visiter sur toute la surface du platier (Photo 14). C'est en quittant la visite qu'on rencontre un immense tunnel de lave qui s'effondre petit à petit (Photo 15). Le gazon bord de mer est de plus en plus présent, à peine marqué par le sentier des pêcheurs. De belles flaques conservent l'eau de pluie qui doit s'évaporer rapidement avec le soleil et le vent (Photo 16). Le passage engazonné est parfois étroit entre vacoas et falaise mais le cheminement est rapide (Photo 18). La très haute falaise de l'Enconhière s'effrite vague après vague mais le passage est encore assez large pour marcher sans danger (Photo 19). Plus loin, les caps, pointes et quais disparaissent et la marche peut s'accélérer (Photo 20). Seul le Quai de Gros Poisson est plus significatif. A noter un beau souffleur très actif à la hauteur du lotissement des Sables Blancs (Photo 22). Plus de trois heures après le départ, on aperçoit une pointe rocheuse percée d'un trou laissant penser à une nouvelle arche. Quand on domine ce nouveau platier, on y remarque des trous, fissures et de magnifiques stalagmites de plusieurs mètres, encore intactes de la dernière éruption datant certainement de plusieurs siècles (Photo 24). Le spectacle ne fait que commencer. Du haut de la falaise, on remarque des trouées dans le basalte où la mer s'engouffre avec force éclaboussures (Photo 25). Les lourdes plaques, fissurées, constamment attaquées par l'océan, disparaîtront au fil du temps (Photo 26). On se régale ainsi du spectacle offert par quatre de ces gouffres et arches. Aucun passage naturel ne permet de s'approcher de ces curiosités. Il faut, pour les atteindre, se munir de longues cordes, s'éloignant ainsi du domaine de la randonnée (Photo 27). En aucun cas Randopitons ne pourra être tenu pour responsable d'un accident survenu en tentant de rejoindre le platier fissuré. A partir de la Porte, le sentier du Tremblet s'approche au plus près des falaises et l'exploration peut prendre fin ici. Marcher 100 m vers le nord puis retrouver le sentier officiel qu'on emprunte vers la gauche pour rejoindre Saint-Philippe en moins d'une heure sur un sol humide, pierreux, boueux, glissant d'un sentier ombragé, bordé de goyaviers, fougères et vacoas (Photo 28).

Balises

Uniquement sur sentier du Tremblet

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Saint-Philippe et rejoindre la Marine par le Ruelle de la Marine - Stationner sous les vacoas - Débuter les explorations par une balade sur les blocs de basalte de la Marine - Rejoindre l'aire de repos - Partir au plus près le l'océan - Suivre le bord au plus près en marchant sur les petites sentes - S'arrêter dès qu'un cap, une pointe ou un quai présente de l'intérêt - Marcher jusqu'à la Porte, le clou de la balade - Rejoindre le sentier du Tremblet à quelques dizaines de mètres - Partir à gauche et rejoindre Saint-Philippe par une marche 4 fois plus rapide.

Les arches et ponts naturels

Voici 12 de ces curiosités géologiques repérées lors de cette boucle. Il y en certainement d'autres. Attention, en les cherchant, aux vagues qui peuvent être violentes même par mer calme. Eviter donc cette randonnée lors des forts épisodes de houle, à moins de seulement marcher sans chercher à augmenter sa collection de photos. Outre ces 12 arches, on trouvera une demi-douzaine de souffleurs-cracheurs, autant de souffleurs secs, des grottes, des bouches de tunnels de lave, des bassins peuplés ou non de coraux et de poissons.


Commentaires sur cette randonnée (15)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Jojolebreizhouneg, 21/11/2022 11:13
Randonnée complétée le 22/11/2022 en 2h00

Rando en mode aventure mais très jolie ! Le Sentier côté terre est plus praticable que le sentier côté mer.

Ti Canary, 30/10/2022 20:54
Randonnée complétée le 25/10/2022

Une randonné magnifique, le vent qui souffle entre les pins au même temps que tu marche par un dessert et tu entends le bâtir des vagues contre les rochers. Une Péluse qui semble un matelas, des arcs merveilleux qui sont tout a fiat accessibles avec une très simple désescalade. Des coulées de lave, ces arbres fous qui marchent et donnent des fruits improbables. Chemin fermée pourtant tranquille où on ne croise que quelques pécheurs.

Magnifique

Amandine, 12/10/2022 07:23
Randonnée complétée le 11/10/2022 en 4h30

Randonnée toujours fermée !Mais quel émerveillement !
La trace du sentier du littoral est bien visible dans la foret donc facile a suivre.
Nous avons adoré suivre le chemin proche dans la mer sur la pelouse verte,tant de spot a pique nique aussi proche des nids de paillequeue. Et cerise sur la gateau 3 tortues son rester longtemps a la surface prés du bord.
Je conseille cette rando biensur en prenant la trace gps.

Family Trip, 22/08/2022 18:07

Randonnee fermée (barrière au début du chemin) Nous n'avons pas enfrein cette interdiction afin de respecter ce site protégé

Moheli, 18/08/2022 19:45
Randonnée complétée le 18/08/2022 en 3h00

Sentier réalisé sur le premier tiers. Très beau points de vue. Il est vrai que le sentier est parfois difficile à suivre mais il n'y a pas de risque entre la route et la mer. Par contre, nous nous sommes fait dévorer par les moustiques dans la forêt... ce qui nous a poussé à rebrousser chemin. Pantalon et manche longues conseillés ou produit anti-moustiques.

Christian L, 26/07/2022 07:09
Randonnée complétée le 24/07/2022 en 5h00

@LaureYabchouchou : merci pour votre commentaire qui conforte le mien et confirme que le beau sentier littoral de St Philippe vers le Tremblet a bien lieu de ne pas être rayé de randopitons en dépit d autres commentaires qui le verraient bien passer aux oubliettes. Attention ce n est pas un GR et parfois un tout petit zeste d'aventure n'est pas désagréable.

Martial, 25/07/2022 12:59

Davrhoc et malOtru, je ne reviendrai pas sur le commentaire de Christian ; je vous rappellerai cependant que cette sortie est labellisé aventure et s'effectue pour moitié en hors sentiers balisés.
C'est le prix à payer pour découvrir les trésors de l'île.
Si ce genre de sortie vous rebutent, je vous conseil de ne pas quitter les sentiers classiques.
D'autre part, si vous avez bien lu la description du site, vous n'avez pas manqué de voir que ce site est un recueil de randonnées effectuées par l'auteur ; ce qui bien sûr, n'incite personne à s'y rendre.

Christian L, 25/07/2022 10:04
Randonnée complétée le 24/07/2022 en 5h00

@ mal0tru et Davrhoc : Le même jour que vous, je réalise à nouveau (voir mon ancien commentaire du 13/04/21) cette magnifique rando, à l'envers pour mieux profiter d'entrée de La Porte. Mon approche n'est pas du tout la même que la vôtre. Vous découvrez la Réunion et randopitons alors que je réside personnellement sur l'île depuis 16 ans et que j'ai bouclé peut-être 500 fiches ! Aussi, si on commence à supprimer cette fiche, il faudra en supprimer des centaines !. Ok le sentier ou plutôt les sentiers ne sont pas fréquentés (dommage) et entretenus. Le sentier en bordure du littoral le plus souvent est parfois difficile à suivre et on peut de temps en temps s'égarer mais sans conséquence. Le sentier un peu plus au nord, est quant à lui, tout le long balisé de traces bleues bien marquées à la peinture mais en particulier à cause du tapis de feuilles de vacoas on le perd également de temps en temps mais là non plus rien de grave. Encore plus au nord il y a la route nationale N 2 et perpendiculairement il y a des sentes qui rejoignent l'océan (environ 400-500m à parcourir). Pour info 3 solutions parmi d'autres : après l'arrêt de bus Car Jaune S1 "Ravine Ango", descendre un peu plus loin cette magnifique ravine pour retrouver le sentier littoral. (Ravine encore plus belle en amont de la RN2) . Juste après l'arrêt "Nattes" un petit sentier à droite vous mène également en bord de mer en traversant de belles plantations de vanille et un peu plus loin la route vers le Puits Arabe vous conduit au Dos de Baleine et alors vous revenez sur vos pas pour longer le sentier littoral et retrouver le magnifique lieu-dit "La Porte". Comme entre la route et le littoral la distance est minime vous pouvez à tout moment rejoindre l'un ou l'autre, je vous l'accorde, parfois dans une belle végétation de goyaviers, de fougères pour une bonne initiation à un hors sentier sans danger. Si vous utilisez l'appli de randopitons by gosport, c'est un régal de progresser dans ce sud que plus que jamais vous serez d'accord de qualifier de "sauvage" !. Mal0tru et Davrhoc je comprends bien sûr vos points de vue ("une véritable galère" !) .Dommage, j'aurais bien aimé vous guider pour effacer vos craintes...car le degré de difficulté donné par randopitons (moyen) me semble bien correspondre à la réalité sur le terrain. Aussi, la meilleure façon que ce sentier ne soit pas abandonné, c'est de le pratiquer encore et encore.
Pour terminer, une précision: l'indication "sentier fermé" n'existe pas dans le sens inverse, (pour moi depuis le "Dos de Baleine) et ce panneau n'est pas à mon avis (?) en liaison avec la réserve biologique mais seulement parce que parfois le sentier n'est pas toujours facile à suivre ( parfois arbres renversés ou tapis de feuilles mais rien de bien méchant. Je reconnais toutefois que de Ste Rose à St Philippe l'ONF signale dans son arrêté du 22/07 les 90% du long sentier littoral fermés. Dans ce cas, et comme souvent dit, chacun "prend ses responsabilités".

Davrhoc, 24/07/2022 19:19

Cette randonnée n'a plus lieu d'être et d 'être mentionnée dans rando piton. Le sentier est fermé (réserve biologique) nous avons abandonnés au tiers du trajet. Pas de tracé, plus entretenu. Véritable galère.

mal0tru, 24/07/2022 12:28
Randonnée complétée le 24/07/2022 en 2h30

Randonnée commencée ce matin par le bord de mer; des passages compliqués dus aux roches trempées par la pluie et donc glissantes mais aussi à des portions de chemin qui ne sont plus balisées ni entretenues.
Nous avons fait demi tour au milieu de la randonnée en reprenant le chemin littoral, celui ci n’est pas beaucoup plus praticable.
Parcours a laisser de côté pour le moment.

Randonnée ajoutée le : 26/03/2021