Courte aventure depuis la passerrelle des Pétréas

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h30
Distance 2.9 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 805 - 695 m
Dénivelé positif 130 m
Dernière mise à jour 19/03/2021

A éviter par temps de pluie sur sol glissant

Nous voici pour près de trois heures sur le terrain de jeu de Martial qui passe ses vendredis à nettoyer le sentier des Petits Tamponnais Ruraux et à explorer la rivière pour en dénicher tous ses secrets.

La Rivière d'Abord est un fleuve côtier au fond basaltique qui se jette dans le port de Saint-Pierre après une descente tumultueuse. Il faudrait plusieurs jours pour l'explorer totalement, comme d'ailleurs beaucoup de rivières de la région. De belles curiosités géologiques ont été présentées dans une randonnée en aval du pont de la déchèterie de Bel Air. Les cascades, immenses grottes et ponts naturels valent un déplacement spécial pour les chercheurs et amateurs de ce genre de paysages. La courte portion de moins de deux kilomètres en amont du gué du Chemin Pétréas comporte également de belles curiosités. Si le sentier qui longe la rivière est catalogué comme familial, il en va tout autrement de ce parcours qui emprunte le fond et les bords glissants de bassins généralement à sec. Faute de crues importantes, la végétation recouvre souvent le fond, obligeant même de retrouver le sentier pour quelques tronçons ombragés. Toutes les photos présentées sur cette page (sauf la 22) ont été prises d'endroits accessibles. Pour jouer à s'approcher de très près de certains lieux, il est bon, par prudence, de se munir d'une corde de sécurité.

La randonnée débute à la passerelle du Chemin de Pétréas qui permet le franchissement de la rivière en cas de crue (Photo 1). Près du gué, on retrouve le sentier des Petits Tamponnais Ruraux reconnaissable à ses panneaux et plus loin aux plaques kilométriques fixées aux arbres. Débuter sur ce sentier agréable comportant peu de fortes montées (Photo 2). Une première arche se remarque dans le fond de la rivière mais est difficilement accessible (Photo 3). Plus loin, les premiers bassins font leur apparition. Comme ils sont assez rares à cet endroit, choisir de les visiter en même temps que l'arche ou poursuivre vers l'amont (Photo 4). La végétation pousse assez rapidement malgré les incessants passages de certains membres de l'association (Photo 5). Les camphriers se multiplient sur le bord du sentier. Certains spécimens énormes, sans doute très vieux, se repèrent ça et là durant la montée. Poursuivre sur le sentier jusqu'au Bassin Michel, repéré par une vieille pancarte clouée sur un poivrier. Un arbre au sol et le petit panneau servent de repère pour descendre vers le lit de la rivière (Photo 6). Le bassin Michel fait partie d'une série d'autres bassins souvent remplis d'une eau saumâtre peu engageante (Photo 7). Le bassin le plus important, sur la gauche est le plus souvent vide ou comporte un fond marécageux (Photo 8). Les marches créées par les orgues basaltiques aident à trouver un chemin facile pour atteindre le fond (Photo 9). Le bassin est alimenté par un long toboggan qu'il suffit d'escalader sans danger (Photo 10). Ce toboggan, de plusieurs dizaines de mètres de long, rendu lisse par les millénaires d'usure par l'eau est une véritable autoroute (Photo 11). Des trous profonds remplis d'eau barrent le passage mais se contournent sans problème (Photo 12). Certains sont couverts de lentilles d'eau qui empêchent d'en voir le fond (Photo 13). Plus haut, c'est un véritable gruyère de basalte qui doit être très impressionnant lors de crues importantes. Il se traverse par quelques escalades sans grand danger (Photo 14). Une ferme en rive gauche se repère en raison des cris, aboiements, meuglements ou caquètements ! On domine plusieurs bassins plus ou moins importants (Photo 15). Celui situé le plus en amont est alimenté par un petit pisse en l'air (Photo 16). On remarque vers l'aval une arche discrète mais qui semble pourtant imposante. Pour s'en approcher au plus près, remonter la rive droite et retrouver le sentier officiel. Partir sur la gauche et marcher jusqu'à de belles racines moussues très caractéristiques (Photo 17). Descendre vers le lit puis remonter sur l'îlot basaltique créé par deux bras de la rivière. En remontant au plus haut, on parvient au-dessus de l'arche. Il vaut mieux éviter de monter sur l'arche ou alors le faire prudemment (Photo 18). Cinq mètres d'une corde passée autour d'un arbre peuvent rassurer et éviter la chute dans l'eau verte. Il est plus facile de descendre au pied en "désescaladant" le bord par deux marches d'un mètre. Le pont naturel, discret vu des rochers en amont, devient beaucoup plus esthétique malgré le côté peu engageant du bassin (Photo 19). Retrouver le sentier officiel en rive droite et redescendre un peu jusqu'à apercevoir une nouvelle arche au pied d'un haut talus. Marcher une quinzaine de mètres et rejoindre un bras de la rivière servant de toboggan à un petit bassin (Photo 20). Le pont naturel qui parait également banal depuis le sentier devient plus intéressant (Photo 21). Une corde est nécessaire pour ceux qui voudraient franchir la cassure qui sépare du bassin en contrebas. Attention, ne pas tenter ces deux mètres sans cette corde surtout qu'il sera impossible de remonter sans elle (Photo 22) ! Remonter sur le sentier, partir à droite afin de rejoindre le radier quelques centaines de mètres plus haut en tentant de suivre le fond de la rivière pour dénicher d'autres bassins (Photo 23). Le passage est rarement facile en raison du relief mais surtout des plantes, dont certains galaberts piquants (Photo 24). Quand le cheminement devient trop compliqué, préférer le sentier officiel et remonter jusqu'au confluent du Bras Creux. L'endroit est facile à repérer au gué avant de remonter vers les cannes. L'endroit est couvert de renouées et autres herbes mais le passage se fait sans hésitation (Photo 25). Le Bras Creux arrive par une cascade souvent à sec. Tout près, se trouve un grand bassin profond, à sec, dont on peut rejoindre le fond sans difficulté. De l'autre côté, attention à l'escalade du bord du bassin si le sol est humide (Photo 26). Une fois l'escalade terminée, on poursuit cette remontée de la Rivière d'Abord, désormais beaucoup plus étroite (Photo 27). Marcher ainsi jusqu'au radier, tout proche, ou remonter le talus pour rejoindre la piste longeant les cannes à sucre (Photo 28). Retrouver la piste puis le sentier partant sur la droite et marcher le long de la rivière sans partir vers de nouvelles découvertes. La jonction est ainsi trois fois plus rapide.

Balises

Pas de balisage

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre au Tampon puis rouler vers le pont de la Ravine Blanche sur la N3 - Emprunter la Rue Saint-Vincent de Paul (ou Chemin des Pétréas) et stationner à la passerelle proche du gué sur la Rivière d'Abord - Remonter la rivière, tout d'abord par le sentier puis par le lit de la rivière - Profiter des bassins, grottes et ponts naturels, poursuivre jusqu'au gué suivant proche des champs de canne à sucre - Faire demi-tour par le sentier jusqu'à la passerelle.


Commentaires sur cette randonnée (12)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 14/08/2021 11:35
Randonnée complétée le 16/03/2021

C'est avec grand plaisir que je guiderai Céline, Chloé, Jérôme et Thomas dans cette rivière d'Abord entre la pointe et le bassin Michel.
Très apprécié par tous, je leurs ferai découvrir quelques secrets bien caché de cette rivière; bassins, arches naturelles aux couleurs magnifiques.
Une belle sortie ou rencontre et découverte se sont mêlées dans une ambiance très sympathique.

Christian L, 02/08/2021 16:37
Randonnée complétée le 02/08/2021 en 2h00

Coup de coeur pour la partie amont de la rivière d'Abord depuis le bassin Michel! La seule zone de cette fiche que je n'avais pu encore emprunter vu le niveau des eaux. Je ne regrette pas d'avoir suivi les conseils de Martial dans ses commentaires d'avant-hier. Le mariage du minéral et de l'aquatique est particulièrement réussi et cela concerne les photos 8 à 14 du site. Grandiose le toboggan...et je l'imagine par temps de cyclone!. Pour la désescalade vers le bassin Michel (photo 9 qui aurait dû être la photo 8 chronologiquement, mais ce n'est qu'un petit détail), cela demande quand même un peu de dextérité afin de ne pas chuter. Idem pour remonter vers le sentier (photo 14). Pas si évident sinon c'est la chute fatale dans le bassin.Aussi, ajouté à la montée très sportive sur l'arche des photos 18 et 19, la notation avec 2 coeurs pour le côté sportif me semble sous-évaluée. Rando donc difficile mais pour ne pas passer à côté de toutes ces merveilles de la nature, un guide connaisseur me semble presque nécessaire. Lire les commentaires précédents pour comprendre. Rando à démocratiser pour "un public averti". Déconseillé pour les chiens même débrouillards. Ps: Tous mes panneaux faits il y a quelque mois sont déjà illisibles et à refaire alors qu'on m'avait vendu de la peinture et du vernis pour la coque des bateaux...donc suivre encore plus attentivement la fiche ou l'appli.

Martial, 30/07/2021 17:00
Randonnée complétée le 16/03/2021

Bien dommage que personne ne pratique cette petite boucle aventure qui offre quelques petites merveilles qu'on ne peut apercevoir lorsqu'on reste sur le sentier officiel; c'est ludique et permet de s'entraîner au hors sentier sans risque.
J'y suis retourné ce matin, le bassin Michel s'est vidé et la boucle telle que présentée sur cette fiche est maintenant faisable entièrement. Après le toboggan, j'ai dégagé un passage dans la broussaille au dessus des rochers permettant de contourner facilement le dernier bassin.
Les lentilles d'eau sont revenues et les bassins sont magnifiques.

Martial, 19/04/2021 11:33
Randonnée complétée le 16/03/2021

19/04/2021, Les lentilles d'eau reviennent dans la rivière d'Abord, le bassin Capillaire s'est vidé

Christian L, 08/04/2021 17:25
Randonnée complétée le 02/08/2021 en 2h00

Pure merveille que cette rivière d'Abord! Etre bien attentifs pour trouver certaines arches et approcher les bassins mais quand on a le Maitre des Lieux, Martial, comme guide, c'est un régal. Nous sommes partis plus bas (du point 0 des Petits Tamponnais c'est à dire au radier de la Pointe) pour ajouter encore un peu plus de bonheurs à ce parcours. Bonne idée aussi avec 2 véhicules (un à la pointe, un au stade de Bras Creux- 12 km-) pour éviter un aller-retour .A vivement conseiller.

Martial, 07/04/2021 08:42
Randonnée complétée le 16/03/2021

Toujours un plaisir de revenir dans cet endroit et d'y emmener des randonneurs qui apprécient les lieux; pour l'instant la descente par le bassin Michel est toujours impossible en raison du niveau d'eau; cependant l'ilot central et l'arche peuvent être atteint.
Photos Jointes 1-l'arche de la photo 3 de la fiche 2-Le bassin Michel bien rempli (descente de la photo 9 impossible pour l'instant) 3-l'accés au toboggan peut être envisagé par ici 4-l'arche accessible depuis le bas 5-l'inévitable photo sur l'arche (voir photo 18 de la fiche).

Martial, 02/04/2021 15:44
Randonnée complétée le 16/03/2021

Pour la visite il va falloir attendre que les bassins sèchent; ma photo 1 et 2 par rapport à la photo 8 et 9 de la fiche; l’arche n'est plus accessible comme sur la photo 19, ma photo 3; le bassin de la photo 26 n'est plus accessible non plus, plein jusqu'en haut.

Christian L, 27/03/2021 19:21
Randonnée complétée le 02/08/2021 en 2h00

Merveilleuse aventure mais, seul, la descente au bassin Michel reste quand même acrobatique, sportive, technique...pour tout dire un peu délicate. Et puisque Martial nous propose d être notre guide pourquoi pas ! Voir son commentaire du 22 03 . De belles découvertes, Ne pas oublier toutes les autres possibilités du sentier des Petits Tamponnais réalisées sur ce site

Martial, 26/03/2021 15:48
Randonnée complétée le 16/03/2021

Des panneaux indiquant les principaux bassins rencontrés ont été apposés sur le parcours, bassins Michel, Chiquette, Capillaires, ti-feuilles.
Attention, ce n'est pas parce qu'ils sont indiqués que l’accès en est facile; ils sont pour la plupart visibles depuis le sentier.
Photos jointes des panneaux apposés, remercions au passage Christian pour la fabrication des panneaux.

Herve Benard, 25/03/2021 08:33

très joli endroit pour venir se ressourcer de bonnes énergies et verdure et de chants d'oiseaux , sur le sentier d’accès beaucoup de bois de camphre très anciens !!! par contre âpres de grosses pluies l'endroit est très glissant bien poser les pieds sur les endroits secs car le reste est de la savonnette et le toboggan assuré!

Randonnée ajoutée le : 19/03/2021