Une boucle de la Providence au Brûlé par le sentier Mercure

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h15
Distance 12.6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 821 - 28 m
Dénivelé positif 850 m
Dernière mise à jour 27/07/2019

Une autre manière de découvrir la ville

Les sportifs de Saint-Denis connaissent très bien le sentier Mercure, début du GRR2 en direction de Saint-Philippe. Ils montent en général en courant moins d'une heure jusqu'à l'allée Félicien Vincent, traversent la rue, se désaltèrent au robinet et repartent illico vers la Providence à la même allure. Le randonneur monte plus lentement en profitant des rares points de vue sur le Brûlé, sur la vallée de la Ravine du Butor avant de faire lui-même demi-tour ou poursuivre vers Mamode Camp ou la Roche Ecrite. Cette fiche propose de monter au Brûlé par ce sentier puis de redescendre en effectuant une courte boucle de12 km empruntant de multiples raccourcis de la RD 42. Si l'on suit bien la carte ou la trace proposée, on ne rencontrera les rues qu'en sortant des immeubles de la Source, soit les 1400 derniers mètres de la boucle. C'est donc l'occasion d'emprunter tous ces raccourcis qui traversent souvent de longues portions de goyaviers, fougères et bien sûr habitations. Si la première partie s'effectue en montée constante, c'est en descente qu'on effectuera la découverte de ces sentiers et escaliers de raccourcis.

La randonnée débute sous les hauts palmiers royaux poussant près de la Ravine du Butor. Le sentier est facile à repérer sur la droite vers les premiers kiosques. On débute sur les pierres qu'on ne quittera que beaucoup plus haut (Photo 1). La montée est régulière et comporte quelques lacets bordés d'une végétation assez pauvre en espèces endémiques (Photo 2). Des panneaux donnent le nom de ces essences, dont la liane papillon qui colonise déjà le début de la montée. Hormis la pente régulière et quelques pierres qu'il faut enjamber, la montée est assez facile si l'on prend son temps. A la fin du circuit pédagogique et botanique, le sentier traverse la forêt de bois de couleurs dans d'agréables sous-bois (Photo 4). Plus loin, on rencontre une piste bétonnée destinée à la lutte contre l'incendie qu'on traverse immédiatement. On enjambe plus loin de magnifiques racines qui barrent le passage (Photo 5). La pente ne change pas jusqu'à la piste que l'on traverse une dernière fois après l'avoir longée quelques dizaines de mètres (Photo 7). Le sentier la longe un peu avant de partir sur la droite sur quelques portions plus plates qui permettent de souffler un peu (Photo 8). Puis ce sont quelques camphriers qui bordent le sentier offrant à l'endroit quelques agréables odeurs (Photo 9). On longe la ligne de crête entre la ravine Montplaisir et la ravine du Butor qu'on aperçoit sur la gauche dans les trouées (Photo 10). Le sentier a perdu presque tous ses cailloux et la marche est aisée dans la fraîcheur des sous-bois. Puis ce sont de magnifiques filaos aux troncs énormes qui occupent le bord du sentier. Ces vénérables centenaires méritent une petite halte pour les saluer (Photo 11). Profiter des derniers points de vue sur l'océan et l'aéroport Roland Garros derrière la vallée de la ravine du Butor (Photo 12). L'itinéraire oblique sur la gauche en descendant vers deux ravines qui se franchissent facilement sur un sol humide qui peut parfois être glissant (Photo 13). Puis on traverse une longue portion couverte de goyaviers avant de parvenir à une petite plantation d’araucarias et d'eucalyptus. La montée se termine dans un véritable tunnel de bambous poussant en énormes touffes (Photo 14). Partir sur la gauche sur l'allée Félicien Vincent jusqu'au petit stade du Brûlé d'où l'on a un beau point de vue sur l'église. Longer de magnifiques propriétés aux jardins luxuriants. Couper au stade pour gagner un peu de route et rejoindre le début de l'allée du Domaine. Des travaux de construction ont un peu chamboulé le coin et le sentier de la Colline est une piste un peu défoncée au départ (Photo 15). Très vite, à la clairière, il reprend son aspect habituel par une agréable descente dans les goyaviers (Photo 16). Le sentier de la Colline se termine à l'aire de pique-nique du Brûlé, une magnifique et vaste zone de repos comportant des kiosques à l'ombre des filaos (Photo 17). Profiter des panoramas verdoyants vers le Colorado dont on aperçoit la boule blanche de la station météo. Traverser cette zone tondue comme un terrain de golf et ne pas manquer le sentier qui part au dernier kiosque. On retrouve les goyaviers sur un terrain assez glissant s'il a plu ou le matin de bonne heure (Photo 18). Il faut ensuite se faufiler entre de grosses touffes de bambous avant de parvenir à l'agréable Chemin Desbassyns que l'on suit sur 300 m dans son cadre de verdure (Photo 19). Le sentier des Vétivers est facile à trouver sur la gauche. Il longe les habitations où l'on est bruyamment accueilli par les chiens. Le sol est le plus souvent bétonné et la balade en descente est un vrai plaisir (Photo 22). Après avoir effleuré quatre lacets de la D42, trouver le sentier qui rejoint le Chemin des Avocats. Ce sentier se divise rapidement en deux. On peut utiliser les deux mais on marche plus longuement en sous-bois si l'on part sur la droite (Photo 23). Au Chemin des Avocats, chercher le départ du sentier du Bassin Diable afin d'éviter d'emprunter la D42, beaucoup trop tortueuse à cet endroit. Les descentes par les escaliers ou les routes bétonnées sont impressionnantes et on se demande comment les véhicules arrivent à grimper ces pentes par temps de pluie. L'allée des Hématites, bordée de grands arbres, est une route calme sans circulation qui se finit à la D42 près de grandes touffes de bougainvillées colorées (Photo 24). Le but consiste à rejoindre le stade de la Source en empruntant un minimum de route. De nouveaux raccourcis sont à repérer, dont un en escaliers proche d'une canalisation (Photo 25). Le dernier raccourci constitué de marches passe entre les cases et les jardins et peut se manquer facilement (Photo 26). A l'hôtel de Bellepierre, longer un peu de route et rejoindre le stade. Délaisser le boulevard et couper à travers en longeant le grand stade qui est relié au plus petit par un escalier en terre (Photo 27). La portion qui arrive est la plus urbaine de la boucle avec les immeubles de la Source de tous côtés. Mais là également, des escaliers qui descendent entre les barres d'habitations permettent d'emprunter encore des raccourcis (Photo 28). On retrouve le parking après 1500 mètres de marche proche de la circulation même si l'on peut encore éviter l'avenue Hubert Delisle par une allée qui lui est parallèle.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Denis et rouler sur le boulevard Sud - Prendre la direction de la Providence et rejoindre le début du sentier Mercure après le siège de l'ONF - Débuter la montée du sentier Mercure et délaisser le circuit botanique - Poursuivre jusqu'au Brûlé - Rejoindre le sentier de la Colline en coupant au stade du Brûlé - Descendre jusqu'à l'aire de pique-nique puis retrouver le début du sentier du Bassin Diable en empruntant des sentiers de raccourcis - Poursuivre jusqu'au stade de la Source en poursuivant la recherche des raccourcis - Traverser le quartier de la Source par les escaliers entre les immeubles puis retrouver le parking de la Providence, fin de la boucle.


Commentaire sur cette randonnée (1)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian Léautier, 29/07/2019 16:25
Randonnée complétée le 25/07/2019 en 4h20

Première partie "rurale" si l'on peut dire, en montée constante et bien ombragée jusqu'au Brûlé et deuxième partie en grande partie "urbaine" en descente vers la Source (pas celle qu'on croit) mais finalement c'est pas si mal grâce aux raccourcis, aux ruelles avec escaliers, même bordées de canalisations (!) pour nous donner un petit air d'aventure....Sans GPS ou sans carte IGN on s'y retrouve toujours mais on risque de manquer les jolis "passages secrets". Ps: tout le long, des arbres grandioses : eucalyptus, filaos ,camphriers, bambous, poiriers peï -tabebuya heterophylla-(merci JPG) , et une énigme: l'arbre majestueux de la photo 21 (vu déjà ailleurs mais où? dont la caractéristique est l'étalement plat des zones sommitales et le feuillage fin qui me fait penser à l'albizia à crête) .Merci d'avance pour la réponse d'un randopitonneur perspicace, car pour moi un des plus jolis arbres de l'île ,souvent en colonie et qui fait penser à certaines zones africaines.

Randonnée ajoutée le : 27/07/2019