De la Pointe des Avirons au Piton Forcade

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h
Distance 19.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 830 - 1 m
Dénivelé positif 900 m
Dernière mise à jour 21/08/2018

Il faut la carte pour reconnaître un piton !

Nouvelle boucle réalisée dans l'ouest sur les conseils de JPV9740 qui aime y rechercher les sentiers oubliés ou les adorables petites ruelles qui traversent certains quartiers. Comme souvent dans cette région, on débute au plus près de l'océan pour en profiter au retour avant de rentrer. La montée est constante jusqu'à 825 m pour découvrir une quasi plaine appelée piton. Les cultures qui le recouvrent ou les chevaux qui piaffent dans la poussière ne semblent guère souffrir de la pente. L'endroit est cependant charmant et permet de magnifiques points de vue sur l'océan et sur les prairies vers le Tévelave et le Piton Deveaux. La boucle comporte aussi de longues et agréables portions de routes où l'on apprécie les abords fleuris, les cases modestes ou luxueuses et la gentillesse de certaines personnes si l'on prend le temps de leur adresser la parole. Sur 19,5 km de circuit la route ne représente que 4800 m. La petite ville des Avirons donne très vite envie d'y vivre et recèle de nombreux points d'intérêt. Cette boucle méconnue pourrait être classée familiale si elle n'approchait pas les 20 km. Les amateurs de vélo se feront un plaisir de la parcourir car la seule difficulté du circuit est justement utilisée par ces sportifs. La description ci-dessous reste généraliste : pour suivre l'itinéraire sereinement, il est conseillé d'imprimer le § Itinéraire ou télécharger la trace qui se révèlera utile en cas d'hésitation.
Un complément d'informations et des photos sur le lien de Ludovic.

La randonnée commence à la Pointe des Avirons où un petit parking accepte une quinzaine de véhicules. La montée débute par la route jusqu'au pont de la route des Tamarins. Chercher le sentier discret qui part sur la gauche juste avant l'ouvrage (Photo 1). Il se rapproche de la Ravine des Avirons dans de hautes herbes puis devient très facile à suivre. On remarque ça et là des traces de pneus de VTT ou de moto, preuve que ce sentier est connu et fréquenté. Mais il est principalement utilisé par les pêcheurs de la Croix et du Bois de Nèfles Cadet pour se rendre au plus vite vers les roches poissonneuses de la Pointe des Avirons. Il longe toujours au plus près la falaise de la Ravine des Avirons, bien protégé du vide par les épineux. Il alterne parties terreuses et rocheuses (Photo 2) et aboutit en moins de 30 minutes de marche aux premières cases du village de Bois de Nèfles Cadet. Débute une première partie urbaine passant près de la maison de Quartier du Ruisseau et son baobab (Photo 3) suivie de certaines portions en très forte pente (Photo 4). Ces rues en pente se terminent à la RD11, totalement à plat pour une courte pause de 1000 m passant devant un calvaire proche du panneau de la ville (Photo 5). Le pont est un magnifique ouvrage comportant des ouvertures dans chaque pile. La rivière coule rarement entre de gros rochers usés par les crues. Plus loin, le chemin Boussole longe le très long village de l'Entre-Deux. Sachant que le village est également rejoint par une longue route en lacets, on peut imaginer que celui utilisé, rectiligne et en direction du nord, a pu un jour servir à donner une direction ! La pente est forte et les vététistes préfèreront sans doute les lacets. On profite à cette altitude de magnifiques panoramas sur l'Etang Salé et son Bassin Pirogue (Photo 7) ou sur des champs de canne jusqu'à la Pointe au Sel (Photo 8). Une ferme importante sur la droite donne à voir des dizaines de taureaux et bovins enfermés dans une immense étable ouverte au vent. Plus haut, on rencontre la très longue prairie qui sert en partie à les nourrir. La piste longe ensuite cette prairie mais finit hélas dans les galaberts et autres plantes inextricables. Il faut alors suivre la bordure des herbes vertes sur une centaine de mètres sans empiéter sur la récolte et dénicher, dans la pointe, le départ d'un magnifique sentier qui débute par quelques fougères (Photo 10) puis chemine en ligne de crête (Photo 11). Heureusement la végétation a envahi les abords car les personnes souffrant du vertige auraient du mal à parcourir cette portion qui longe également une tuyauterie (Photo 12). Le sentier se termine à la Route Hubert Delisle dans un agréable environnement vallonné et boisé autour de la Ravine des Avirons (Photo 13). De là, on voit très bien le Piton Forcade et son modeste bois de filaos et acacias entouré de cultures (Photo 14). Rejoindre le Chemin de l'Alambic qui contourne en partie le modeste piton en empruntant ou non un raccourci dans les cannes (Photo 15). On parvient sans gros efforts au "sommet" et au col en partie occupé par une vingtaine de chevaux qui guettent la verdure dans la main du marcheur car ils vivent ici dans la poussière. La descente vers les Avirons débute par une nouvelle petite route agréable qui rejoint rapidement la Route Hubert Delisle. La croix du Père Martin, ancien curé du village, vénéré par les habitants est enfermée en propriété privée et les prières s'effectuent désormais à la stèle située 100 m en amont du croisement de la route du Tévelave (Photo 16). Ne pas manquer, tout près d'ici, l'originale Maison Cadeau qui ne laisse personne indifférent (Photo 17). Marcher en direction des Avirons est alors un vrai plaisir en empruntant de nouvelles ruelles étroites et bétonnées (Photo 18) ou bordées de verdure (Photo 19) qui coupent les nombreux virages de la route de la Chapelle ou des Bananes. Une courte halte au Pont Bananes, en descendant dans le lit en rive gauche amont, permet d'étudier son architecture (Photo 21), de voir la petite cascade qui alimente un modeste bassin repéré par les enfants du village pour les baignades dominicales. Un peu plus bas, le Chemin des Vétiverts comporte de nouvelles portions étroites dans la verdure (Photo 22) pour une marche à l'ombre, dans la nature en pleine ville. De nouvelles ruelles longent le Lycée et on se retrouve naturellement au pied de l'église, du mausolée du Père Martin et d'une belle fontaine sculptée. Dans le superbe petit parc, situé entre la mairie et l'église (Photo 23) on peut y voir également la représentation du soleil dans le cadre de l'opération Kosmos (voir § ci-dessous). Après une visite des lieux, on peut poursuivre en flânant dans les rues. On voit très bien la cheminée de l'ancienne usine Monjol Mondon et les vagues qui se brisent sur le récif de l'Etang Salé (Photo 24). Le petit détour à la chapelle du Carmel Notre Dame du Large permet de visiter un endroit serein et calme pour une dernière pause avant la dernière descente (Photo 25). On emprunte alors la longue et pentue Allée du Cimetière qui se termine au monument dédié aux militaires morts en Afrique et au cimetière où poussent des dizaines de frangipaniers dont certains sont centenaires (Photo 27). On retrouve le Chemin Pavé qui passe sous la Route des Tamarins et se termine près du véhicule. Ne pas manquer la dizaine de pêcheurs sur les rochers ou les dernières vues sur la plage et le village de l'Etang Salé (Photo 28).

Balises

Pas de balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à l'Etang Salé à partir de l'échangeur de la RN1 - Tourner à droite au premier rond-point et filer vers Saint-Leu - Franchir la Ravine du Ruisseau puis bifurquer immédiatement à gauche sur la petite route vers la mer pour stationner à l'extrémité - Reprendre la ruelle jusqu'à la RN1a qu'on traverse en direction du pont de la route des Tamarins - Emprunter à gauche, avant le pont, le sentier qui remonte vers le Bois de Nèfles Cadet - Au village, suivre la Rue de l'Océan puis le Chemin Belda jusqu'à la D11 - Partir sur la gauche, traverser le pont de la Ravine des Avirons et prendre la première route à droite, le Chemin Boussole - Remonter longuement avant de parvenir à une grande ferme d'élevage - Poursuivre par la piste qui longe la prairie puis terminer par le sentier en ligne de crête jusqu'à la Route Hubert Delisle qu'on prend vers la droite pour franchir à nouveau la ravine - Aux premières maisons du hameau de la Route Delisle, utiliser les raccourcis qui coupent les lacets et emprunter sur la gauche le Chemin de l'Alambic - Contourner le Piton Forcade puis redescendre vers les Avirons par le Chemin Parc à Mouton - Effectuer ou non l'aller-retour de 100 m jusqu'à la stèle du Père Martin puis reprendre la coupée des lacets de la Route des Vacoas par le Chemin Boyer, d'autres ruelles puis le Chemin des Jamblons avant de parvenir au Pont Bananes sur la Ravine du Ruisseau - Aussitôt après le pont, emprunter le Chemin des Vétyvers qui comporte une portion en ruelle étroite dans la verdure - Poursuivre par ce chemin et de nouveaux raccourcis jusqu'à l'église et la mairie - Repartir sur la D11 en descendant ou non vers le Carmel en aller-retour et en utilisant la forte descente de l'Allée du Cimetière - Passer dans ou près du cimetière et retrouver le Chemin Pavé qu'on suit jusqu'au véhicule ou, conseillé, jusqu'à la plage et aux rochers de la Pointe des Avirons.

Le projet Kosmos

Initié et réalisé en partie par Xavier Daniel, un peintre réunionnais, le projet Kosmos se propose de présenter le soleil et ses 13 planètes à des échelles qui permettent à tous d'imaginer la taille et l'espacement entre ces planètes. A partir du soleil de 2,5 m de diamètre placé devant la mairie des Avirons, toutes les autres planètes sont dispersées dans la région, comme une immense maquette de 50 km de diamètre. Les curieux ou amateurs retrouveront Mercure, Vénus, la Terre, Mars ou Jupiter dans la ville des Avirons, Saturne à l'Etang Salé, Uranus à Stella Matutina, Neptune aux Makes, Pluton devant l'office du tourisme de l'Entre-Deux. Une pancarte est chaque fois installée à proximité pour donner quelques explications. Hélas, certaines planètes ont disparu du système par la bêtise de certains, car placées trop près de petits coins charmants comportant assez de bancs pour s'abreuver longuement. Ce projet autant artistique que scientifique et pédagogique, auquel ont participé des élèves de quelques écoles, a été soutenu par la Direction des Affaires culturelles de l'Océan Indien (DACOI) et le rectorat.

Lors de la traversée des parties urbaines

Tout le monde n'aime pas randonner en zone urbaine. Ici, certaines portions sont assez longues malgré toutes les petites ruelles qui éloignent des rues principales. Cette sortie permet de remarquer de très vieilles cases abandonnées jusqu'à de luxueuses demeures avec des vues splendides sur la montagne ou la mer. Voici une petite collection de chapeaux de piliers ou de détails d'architecture qui ne prennent qu'une minute d'observation et de photographie.


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
jpv97410, 21/08/2018 15:19
Randonnée complétée le 29/07/2018 en 6h00

Fait le 29 juillet 2018: Comme l'indique JPG, seulement 4,800 km de route pour une randonnée urbaine, c'est rare. Cette randonnée peut-être couplée avec celle du Piton Calvaire (photo4), je pense à Martial qui aime les grandes boucles. A faire de préférence en cette saison hivernale.

Christian Léautier, 17/08/2018 17:10
Randonnée complétée le 13/08/2018 en 6h00

Sympa les Avirons où j'ai résidé plusieurs années: la rando permet de découvrir plein de petites ruelles, raccourcis, chemins très en pente, kaz fleuries, bien entretenues. Jolis panoramas...Effectivement je n'avais jamais fait attention au Piton Forcade . Et pour une fois , marcher sur le béton ne m'a pas paru trop pénible......

Randonnée ajoutée le : 10/08/2018