Du Souffleur d'Arbonne à la RF des Camphriers par le sentier botanique

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h30
Distance 16 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 534 - 8 m
Dénivelé positif 580 m
Dernière mise à jour 24/03/2017

Longue balade sous les grands et petits nattes

Tout randonneur se dit un jour en découvrant un nouveau parcours : "Pourquoi n'y suis-ja pas venu plus tôt ?". C'est un peu le cas de cette boucle ordinaire qui utilise pour monter une longue piste en lacets et un sentier arboré pour la descente. En regardant la carte satellite de plus près, on remarque une longue bande verte au milieu des champs de canne à sucre et on loue l'ONF d'avoir résisté à la déforestation pour nous laisser à la postérité de si belles forêts de basse ou moyenne altitude. Attention cependant aux quelques pieds de vigne marronne aperçus ça et là. La randonnée dépasse les 15 km mais s'adresse à tous car la montée est faible et la descente non dangereuse. C'est l'occasion de visiter ou de revoir le magnifique sentier botanique de Mare Longue qui est un des mieux entretenus de l'île. Curieusement, les pancartes présentes depuis plusieurs années sont toujours là et ne semblent pas vandalisées comme c'est si souvent le cas partout ailleurs. La forêt n'est jamais inextricable. En fin de parcours, on traverse une zone de failles recouverte de cultures de vanille. Parmi les trois chapelles le long de la route ne manquer sous aucun prétexte celles dédiées à Saint-Expédit.

La randonnée débute ici au Souffleur d'Arbonne mais peut également commencer à la chapelle bleue pâle située au départ de la route forestière en direction du Jardin des Parfums et des Epices. Le succès de ce lieu se remarque très vite à la route défoncée par les passages de véhicules de touristes et de bus. Passé le parking, elle devient plus facile et la très longue montée débute. Quelques véhicules peuvent passer en fonction de l'heure et du jour de la semaine. Ce sera beaucoup plus calme à partir du sentier botanique. La route est bordée de bois de couleurs où dominent largement les petits nattes et quelques benjoins (Photo 1). Pas de difficulté pour se diriger si on prend soin de suivre moins de 100 mètres du Chemin de Ceinture avant de bifurquer à gauche en direction du sentier botanique (Photo 2 - pancartes de l'ONF). La jonction fait moins d'un kilomètre. Le sentier débute sur la gauche près du kiosque (Photo 4) et poursuit son ascension faible jusqu'à celle des camphriers qui relie le Gîte de Basse Vallée. Comme plus bas, les nattes l'emportent largement sur les autres espèces. Ils procurent une ombre agréable quand le soleil est fort (Photo 5). Des bornes kilométriques effacées servent de repères sans afficher les distances et des pancartes vertes donnent quelques recommandations pas toujours tenues à en juger par quelques tubes de produits sucrés sur le sol (Photo 7). On passe tour à tour des parties goudronnées vieillissantes, des cailloux, de l'herbe ou de la terre humide. Après une quinzaine de lacets sur près de 10 km et quand la piste devient très plate c'est qu'on a rejoint la Route Forestière des Camphriers. Guetter sur la gauche le poteau de l'ONF et entreprendre une descente plus courte que la montée mais plus sportive en raison des cailloux et des racines. Dès les premiers mètres, le ton est donné à l'ombre des grands arbres. Les racines sont omniprésentes dont certaines dignes de concours photo. La trajet emprunte quelques parties plates mais surtout des descentes caillouteuses ou moussues et qui enjambent bien sûr les grosses racines (Photo 12). On coupe plusieurs fois la route forestière avant de se retrouver à la boucle haute du Sentier botanique. Si on connait bien, filer au plus court vers l'océan. Dans le cas contraire, ne pas hésiter à parcourir les deux petites boucles en très bon état. Presque tous les arbres importants des forêts de basse altitude sont là et des pancartes permettent de mieux les identifier (Photo 19). Une fois les boucles terminées, la descente se poursuit, toujours dans cette belle forêt. Le bruit des véhicules est de plus en plus fort au moment où on arrive dans les plantations de vanille (Photo 22). Certaines gousses pendent au-dessus du sentier mais on ne touche qu'avec les yeux. De longues tiges poussent, rectilignes, le long des arbres (Photo 23). Avant qu'elles ne soient trop longues, la liane sera repliée sur elle-même et attachée à un arbuste pour être plus facilement fécondée de la main de l'homme. Le retour par la route s'effectue sur la piste cyclable en effectuant des haltes aux différentes chapelles rencontrées. La première est rustique, la deuxième en meilleur état mais c'est la troisième, dédiée à Saint-Expédit qu'il ne faut pas manquer. On ne trouve nulle part ailleurs sur l'île un lieu comme celui-ci. Deux chapelles rouges ne peuvent plus contenir les ex-voto et remerciements et des centaines d'entre eux se retrouvent collés autour des allées pour un paysage cultuel hors norme qui indique du premier coup d'œil la ferveur réunionnaise pour ce légionnaire romain (Photo 25). Après la prière, la nature, avec une visite à l'énorme arche naturelle du Souffleur d'Arbonne, paisible par mer calme (Photo 26) mais très dangereux lorsque les vagues y pénètrent.

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre au Baril, entre Saint-Joseph et Saint-Philippe et se garer au plus près du Souffleur d'Arbonne - Marcher en direction de Mare Longue pour une visites aux deux premières chapelles - Suivre la direction du Jardin des Parfums et des Epices et traverser le Brûle jusqu'au Chemin de Ceinture - Prendre à droite quelques mètres de ce dernier - Bifurquer très vite à gauche en suivant la pancarte du Sentier Botanique - Remonter la totalité de la piste jusqu'à celle des Camphriers puis prendre à gauche le sentier de Mare Longue - Suivre le sentier jusqu'aux sentiers botaniques - Poursuivre jusqu'à la route et reprendre à gauche pour regagner le Souffleur d'Arbonne.


Commentaire sur cette randonnée (1)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian Léautier, 24/03/2017 16:28
Randonnée complétée le 24/03/2017 en 5h00

Pour les amoureux de la mer et de la montagne: "mer cassée près du souffleur d'Arbonne puis on monte dans la forêt de couleurs sur des blocs de basaltes et des racines bien glissantes ce jour avec parfois la pluie battante! Boucles dans le sentier botanique de Mare longue (enfin un sentier botanique qui est en BON état!).Réserver un long moment au jardin des épices: visite géniale....Le Sud sauvage dans toute sa splendeur: vanille, vacoas.....Prévoir la journée si l'on veut bien profiter.... quand il fait beau ....Bus car Jaune S1 au souffleur d'Arbonne même. J'ai bien aimé....même bien mouillé!

Randonnée ajoutée le : 28/02/2017