De Palmiste Rouge au sommet du Piton Gros Galet

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h30
Distance 7.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1294 - 800 m
Dénivelé positif 750 m
Dernière mise à jour 18/03/2020

Les sentier disparaîtront hélas certainement

L'association ESAP n'est plus. Remplacée par l'Amicale de Palmiste Rouge, il ne faut pourtant pas s'attendre à des miracles puisque les effectifs et les finances sont insuffisants pour entretenir tout le réseau créé depuis plusieurs années. Il peut donc y avoir de grandes différences entre certaines images proposées ci-dessous et le paysage traversé lors des randonnées. Il vaut mieux partir en sachant qu'on mouillera inévitablement les chaussures là où existaient de sympathiques passerelles rustiques. Prendre si possible la trace GPS et éviter de partir avec des enfants par niveau important des eaux.

Le dernier sentier remis en état par l'association ESAP permet de rejoindre le sommet du Piton Gros Galet sans pour cela rejoindre l'autre sentier qui passe à mi-pente. L'association a disparu mais les traces demeurent. Il suffit d'y passer régulièrement pour poursuivre l’œuvre. C'est en arrivant au sommet qu'on imagine le mieux la catastrophe naturelle qui a créé ce gros tas de terre et de cailloux de 500 mètres de hauteur au pied du Rempart des Calumets. Espérons que de tels effondrements attendront encore quelques siècles avant de se reproduire. Le sentier est large et bien entretenu. Il s'adresse a des marcheurs entraînés car il faut chercher vainement les lacets qui permettent de rejoindre le sommet à partir de la route de l'Îlet à Calebasse. Le sentier est presque rectiligne et comporte de très fortes pentes caillouteuses ou de nombreuses marches en bois. On se rapproche au plus près du rempart à 1270 mètres d'altitude avant de partir vers le point de vue aménagé sur un petit promontoire rocheux. Cette montée, trop courte pour organiser une sortie spéciale débute ici au stade du village pour traverser la Ravine des Calumets et créer ainsi deux boucles passant par des sentiers connus et déjà décrits comme celui de la Savane ou du Bois Rouge. Le maillot de bain dans le sac à dos peut s'avérer utile avant la dernière montée vers le stade.

La randonnée débute à la Salle des Fêtes de Palmiste Rouge qui jouxte le stade (Photo 1). Le sentier qui mène à la Ravine des Calumets est facile à trouver, à quelques mètres de la salle des fêtes, sur la droite. Il plonge immédiatement et rejoint par quelques lacets sableux la Ravine des Calumets (Photo 2). La pente est forte mais la distance assez courte. Les parties les plus glissantes ont été soutenues de marches qui facilitent la progression (Photo 3). Partir vers la gauche et traverser le torrent sur des troncs d'arbres. Après ce passage, reprendre à gauche et longer le cours d'eau sous les eucalyptus en direction du radier de la route de l'Îlet à Calebasse. Le sentier, assez caillouteux, se termine à quelques pas du radier dans un grand virage en face de l'aire de pique-nique de Fond de Galet. Avant de poursuivre vers le sentier du Piton Gros Galet, tenter une descente vers les petites chutes en-dessous du radier (Photo 4). Attention au sol parfois glissant ou, hélas, aux détritus jetés là par quelques automobilistes un peu indélicats. On ne marche que quelques dizaines de mètres sur le sentier du Piton Gros Galet qui se met à monter fortement au premier croisement. Prendre à droite le Sentier de la Savane qui est beaucoup plus facile mais tout aussi caillouteux (Photo 6). Il serpente dans une végétation pauvre et passe près d'une ruine (Photo 7) avant de rejoindre la Route de l'Îlet à Calebasse. La montée par la route vers l'îlet est faible et agréable en raison des paysages alentour et de la très faible circulation. Le sentier du Piton Gros Galet est impossible à manquer avant le radier du Bras de Calebasse. La montée est tout d'abord faible parmi les gros cailloux au sol (Photo 8). Branles gris, bois de chapelets, fougères et petits bois de remparts constituent l'essentiel de la végétation. Puis la pente s'accentue graduellement jusqu'au croisement du sentier habituel. Repérer, sur la droite, derrière quelques pierres délimitant le sentier classique, le départ de la montée vers le sommet. Le ton est tout de suite donné sous les bois de couleurs. Comme précédemment, la pente devient de plus en plus forte et aucun lacet ne vient adoucir la montée (Photo 9). Ce sont tout d'abord des marches en bois, suivies plus loin de gros cailloux bien stabilisés mais créant des obstacles par endroits. Le sentier est également sableux par moments, ce qui peut occasionner des glissades au retour (Photo 10). La végétation devient assez touffue et on se retrouve après un dernier coup de rein à un promontoire pour profiter de superbes panoramas sur le Piton des Neiges et une partie du Cirque (Photo 12). Le sentier, très caillouteux, se poursuit et permet d'imaginer une jonction avec celui passant à mi-pente. En arrivant au point de vue (Photo 14), on comprend aussitôt pourquoi le sentier s'arrête. On a même du mal à imaginer où une suite pourrait être aménagée. Prendre son temps pour profiter des ces panoramas inédits sur le Cirque de Cilaos. (Ne pas faire comme nous qui sommes arrivés trop tôt et avons dû attendre que le soleil envahisse le cirque pour mieux distinguer les pitons et villages). Après ce repos bien mérité, attaquer la descente qui s'effectue bien plus rapidement que la montée. Les cailloux un peu branlants doivent être évités pour ne pas chuter (Photo 15). Les abords du Bras Calebasse sont beaucoup plus faciles (Photo 16). Reprendre la route en direction de Palmiste Rouge et ne pas manquer, sur la gauche, le sentier du Bois Rouge. Les pentes sont moins fortes, les cailloux moins gênants et l'ombre des filaos agréable (Photo 19). On longe le Bras de Calebasse avant d'arriver à un belvédère vieillissant pour des points de vue vers la Ravine des Calumets ou le village (Photo 20). Les curieux pousseront par le sentier discret qui débute au belvédère vers une forte pente (Photo 21). Un sentier vieillissant est facile à suivre mais les plantes qui le bordent ont tendance à pousser plus vite qu'ailleurs (Photo 22). Ce sentier s'approche au plus près du Bras Calebasse qui se précipite dans un bassin par une agréable cascade (Photo 23). Un peu plus loin, une autre petite chute arrive d'un minuscule affluent (Photo 24). Cela donne envie de poursuivre vers l'aval mais on arrive très vite à une muraille verticale protégée du vide par quelques arbres. Le vide est impressionnant sur la profonde vallée de la Ravine des Calumets (Photo 25). On remarque les anneaux posés ici par les professionnels qui s'affranchissent des sentiers et notions de vertige. Faire demi-tour, revenir au petit belvédère et rejoindre ensuite la route qu'on longe sur quelques dizaines de mètres avant de bifurquer à nouveau à gauche par le sentier qui permet de retrouver la Ravine des Calumets près d'un bassin, de deux chutes et de toboggans (Photo 26). Près de la rivière, une aire de pique-nique ombragée pourvue d'une fontaine sert de nouveau point de départ vers Palmiste Rouge. Suivre le large sentier jusqu'à la bifurcation en Y (Photo 27) et prendre celui de droite qui effectue quelques dents de scie et rejoint par de nombreuses marches (Photo 28), le sentier pris à l'aller pour rejoindre en deux minutes la salle des fêtes.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Louis puis à la Rivière Saint-Louis avant de prendre la route de Cilaos - Tourner à droite vers Palmiste Rouge et traverser le village en direction de l'Îlet à Calebasse - Au début de la route, se garer au plus près de la salle des fêtes et entamer la randonnée en descendant le sentier vers la Ravine des Calumets - A la ravine, prendre à gauche puis marcher jusqu'au pont près de l'aire de pique-nique de Fond de Galet - Traverser la route et entamer la montée du Piton Gros Galet - Redescendre rapidement jusqu'à la route par le sentier Savane, marcher vers l'Îlet à Calebasse puis tourner plus loin à gauche pour grimper le Piton Gros Galet - Faire demi-tour à partir du sommet - Retrouver la route de l'Îlet à Calebasse - Marcher en direction de Palmiste Rouge et prendre, 200 mètres plus loin, le sentier Bois Rouge par une courte boucle ramenant à la route - Emprunter une nouvelle fois cette route de Palmiste Rouge puis bifurquer à nouveau sur le sentier partant sur la gauche - Rejoindre puis traverser la Ravine des Calumets - Remonter vers l'aire de pique-nique et emprunter le sentier qui remonte vers Palmiste Rouge - Au premier embranchement après l'aire, tourner à droite et suivre le nouveau sentier qui rejoint celui pris au début et retrouver la salle des fêtes et le terrain de sport.


Commentaires sur cette randonnée (8)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian Léautier, 01/03/2020 13:09
Randonnée complétée le 29/02/2020 en 3h30

Hélas une fois de plus des associations qui comme l'ESAP, ont fait un super boulot sur plein de sentiers de Palmiste Rouge , baissent les bras faute de subventions! Les sentiers petit à petit se recouvrent de végétation et c'est bien dommage. Allez vite à Palmiste Rouge découvrir toutes les randonnées proposées par le site. Refait ce jour: bassin Ti Chien, sentier Mussard, piton Gros Galet . Joli débit dans le Bras des Calumets....Des panoramas à couper le souffle comme le montre celui de randopitons.

Ousarsiph2, 21/03/2018 16:41
Randonnée complétée le 21/03/2018 en 2h40

Ascension faite ca jour. Quelques arbres tombés en travers du sentier ou un eboulis à mi parcours n'empêchent pas d'atteindre le sommet mais nécessitent une attention particulière, notamment à la descente.

Martial, 12/12/2017 19:20
Randonnée complétée le 09/01/2017

Sortie effectuée le 9 janvier 2017 dans le cadre d'une sortie plus longue d'une vingtaine de kilomètres, environ 1500 d+ et englobant la majorité des sentiers du Palmiste Rouge et le piton Morel.

Plein Sud, 17/04/2017 17:01



Fait ce matin .En ce qui concerne la montée au sommet du Piton Gros Galet, pas de soucis majeurs à signaler.Sans être impeccable (quelques passages où les jouvences ont commencé l'habituel processus de colonisation ), le sentier est entièrement praticable et ne donne lieu à aucune interrogations sur la direction à suivre. On ne peut pas rater le sentier à partir de la route d'Ilet à Calebasse ( inscriptions sur roche "Gros Galet"). Plus loin il faut quitter le sentier principal - balisé de part et d'autre par des cailloux- pour bifurquer à droite sur un sentier plus étroit (rubalises- en rouge et blanc- fixées sur
des arbres à l'intersection). Montée sportive , comme annoncée, qui ne laisse aucun répit. Ne pas relâcher son effort à la première petite plate-forme qui laisse penser qu'on est arrivé : le sentier repart sur la gauche. Mais on y est presque: après un petit parcours légèrement accidenté on atteint le dernier replat. Comme toujours: très belle sortie à Palmiste Rouge !!

Christian Léautier, 12/04/2017 06:22
Randonnée complétée le 29/02/2020 en 3h30

Fait le 23/02 /2017 c'est à dire seulement 1 mois et 1/2 avant xreb (voir mes commentaires) sentier en super état jusqu'au bout donc je m'étonne que xreb parle d'un sentier impraticable???? à peine visible??? franchement je pense qu'il a du s'égarer .D'ailleurs le site donne un indice de confiance excellent. A confirmer.L'association ESAP a fait un boulot extraordinaire. Je redis: plein de super randos à faire d'urgence à partir de Palmiste Rouge.!

xreb, 12/04/2017 00:39
Randonnée complétée le 06/04/2017

le 06/04/2017, le sentier montant vers Piton Gros Galet n'était pas tracé, à peine visible tant il était envahi par la végétation et totalement impraticable en famille. Le sentier de mi pente était lui parfaitement entretenu mais il enlève la plus grande partie de l'intérêt de cette randonnée.

Christian Léautier, 23/02/2017 17:04
Randonnée complétée le 29/02/2020 en 3h30

23/02/2017 A classer difficile pour des dénivelés + et - importants mais les panoramas au sommet du piton Gros Galet sont splendides, le cheminement sur les sentiers de l'association ESAP est un régal (quel boulot! bravo) ;les ravines des Calumets et Calebasse sont fraîches à souhait au milieu des eucalyptus et des filaos. Boucle faite en grande partie "à l'envers" pour un temps identique 3h30. Toutes les randos autour de Palmiste Rouge sont à découvrir, aussi intéressantes que celle ci.....des panneaux, des sentiers nettoyés et bien aménagés (belvédères,table de pique - nique,jolis petits ponts pour traverser les ravines...) .L'ONF , le Parc national, la Région, le Département peuvent prendre modèle au lieu de souvent "ramer" à contre sens!!!!!!

jpv97410, 19/02/2017 16:44
Randonnée complétée le 17/02/2017 en 3h30

Fait le 17/02/17: Aussi beau que le sommet du piton Morel, paysages à couper le souffle même si la montée est un peu raide, la récompense est au bout du sentier.

Randonnée ajoutée le : 18/02/2017