De Saint-Paul à la Saline les Bains par le littoral

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h30
Distance 16.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 18 - 0 m
Dénivelé positif 30 m
Dernière mise à jour 04/05/2020

Galets, filaos, sable gris et sable jaune

Cette sortie n'a vraiment aucun intérêt en tant que randonnée pure mais elle s'inscrit dans le tour de l'île en 7 jours au plus près des flots et peut résumer en quelques mots les difficultés rencontrées par les randonneurs qui seraient un jour tentés par cette aventure difficile et longue mais qui pourra laisser autant de bons souvenirs qu'un grand raid non terminé. Pas de difficulté tout au long du trajet qui peut s'effectuer à plus de 90% au plus près de l'eau. Les quelques détours n'éloignent jamais vraiment du bruit des vagues. Les temps indiqués ci-dessous prennent en compte un cheminement proche de la mer rendu difficile par les galets ou le sable omniprésent. Ils diminuent sans doute substantiellement si de longs détours sont effectués par les rues qui bordent le littoral. Paradoxalement, on est heureux de l'avoir terminée car on peut rencontrer de beaux paysages, des criques battues par les flots, des rochers biscornus, de longues portions ombragées sous les filaos, de magnifiques racines ou des pêcheurs toujours prêts à tailler une petite bavette. Hélas, les surfeurs se font de moins en moins nombreux en raison de la présence, souvent mortelle, des grands squales venus du large.

La randonnée débute à la partie la plus au Sud de la boucle de l'Etang Saint-Paul, sur le parcours sportif. Le mieux, en venant du Nord est de prendre la plage avant le Bras de l'Etang Saint-Paul et de marcher sur la plage de sable gris ou de galets (et bien sûr de détritus) jusqu'à la ville de Saint-Paul qu'on longe sans difficulté (Photo 1). De nombreux sites ou curiosités sont à visiter aux alentours de long débarcadère qui s'avance dans la mer (Photo 2). On peut citer par exemple la longère, la mairie, l'hôtel Lacay ou le mémorial sur l'esclavage. Marcher sur la plage jusqu'aux alentours du cimetière (Photo 3) ou prendre la Rue de la Baie si on ne veut pas de sable dans les baskets ! Ce lieu historique se rejoint facilement à partir de la plage en grimpant vers le mur d'enceinte (Photo 5). Il faut compter une bonne heure pour le visiter correctement afin de passer près des tombes les plus caractéristiques des personnages les plus connus de la ville (Photo 6). En tenir compte pour les temps de cette randonnée. On peut, à partir du cimetière, soit rejoindre la route de Boucan Canot soit poursuivre sur le sable et les plaques de bord de mer et retrouver la route aux premiers rochers à l'approche du Cap la Marianne (Photo 7). Comme la pointe est assez rocheuse et un peu battue par les vagues, il est préférable, au niveau du tunnel, d'emprunter la piste cyclable qui longe la route. Dans ce cas, passer la Cap en faisant attention à la circulation près du tunnel puis retrouver au plus tôt la Plage des Petits Récifs (Photo 8). Marcher sur les rochers en fin de plage et remonter sur la route par un des sentiers de pêcheurs situés avant la muraille verticale. Longer la côte par la route jusqu'au parking du Cap La Houssaye pour une agréable halte. Le parking sert aux nombreux touristes venant visiter le Trou du Cuisinier , le Cap La Houssaye et ses bassins (Photo 9). Traverser cette zone puis emprunter le sentier qui se situe entre le mur qui longe la route et le rempart pour rejoindre l'ancienne route désormais impossible à deviner mais remplacée par un petit sentier sans difficulté (Photo 10) qui longe le Rocher du Chien et rejoint à nouveau la route. Prendre immédiatement à droite le sentier qui descend près d'une grande pancarte du Conservatoire du Littoral pour aller à la rencontre des grands platiers des Eaux Blanches coupés par de puissantes vagues qui ont donné leur nom au lieu. La seule difficulté (Photo 11) consiste à attendre que le mer se retire pour passer sans danger les deux cassures de la roche en sautant de roche en roche ou en descendant sur le sable avant que la vague revienne. On se retrouve alors sur la plage de sable jaune du Cap Champagne qui rejoint le Cap Boucan Canot et son hôtel près des rochers. On peut longer la mer sur les rochers mais il vaut mieux sortir par le sentier de plage et longer la route pour bifurquer aussitôt à droite vers le sable jaune (Photo 12). Marcher sur cette plage très fréquentée jusqu'à de nouveaux rochers du Cap Homard qu'il est impératif de contourner par la route à moins que l'eau soit calme et qu'on se mouille un peu les pieds (Photo 13). Il est possible, avant de poursuivre, de grimper sur la falaise du Cap Homard pour une belle vue sur les plages alentour. Quelques monolithes trônent également sur la plage et procurent de l'ombre aux baigneurs (Photo 14). Des propriétés privées empêchent de retrouver rapidement la plage. Suivre alors la route sur 200 mètres avant d'emprunter la deuxième piste à droite qui permet de s'en rapprocher, juste après la Pointe des Aigrettes. Le cheminement se poursuit sur le sable jaune jusqu'à la funeste plage des Roches Noires (Photo 16). En arrivant à l'estuaire de la ravine, on ne peut traverser. Chercher, en bout de plage, la bonne route qui amènera rapidement à la passerelle qui enjambe le large estuaire de la Ravine Saint-Gilles en dominant le port du regard (Photo 18). Comme le cimetière en début de périple, l'aquarium demande une trop longue halte pour le visiter (Photo 17). Prendre plus loin la première route à droite qui permet de retrouver le désormais très classique sable clair (Photo 19). Aucune difficulté pour suivre cette longue plage qui se termine avant la Pointe des Trois Bassins (Photo 20). Rejoindre ainsi l'Ermitage les Bains et les centaines de filaos poussant sur le littoral (Photo 22). En profiter pour étudier la lente invasion du lagon qui ronge, année après année, le sol en déracinant ces filaos (Photo 24). Cette destruction présente au moins l'avantage d'observer de superbes natures mortes (Photo 25 et 26). Le seul obstacle, si on a toujours les pieds secs, est la traversée de la Ravine de l'Ermitage qui finit sa course pour rafraîchir le lagon (Photo 27) mais s'évite par une passerelle très proche. Le reste du trajet ne présente aucune difficulté et peut s'effectuer sous les filaos rencontrés depuis déjà quelques kilomètres.

Balises

Très rares balises (flèches)

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Lors d'un tour de l'île, arrivé à la fin du parcours sportif de l'Etang Saint-Paul, prendre la rue ou la plage et longer le littoral ou la route en fonction des difficultés détaillées ci-dessus - Passer ainsi Saint-Paul, le Cap la Houssaye, Boucan Canot, Saint-Gilles, l'Ermitage les bains et rejoindre la Saline au Parking de Trou d'Eau.

Time lapse de Guillaume Lescoute

Temps d'apocalypse au-dessus de la Baie de Saint-Paul avec pluie et arc-en-ciel


Commentaires sur cette randonnée (5)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 02/08/2019 14:43
Randonnée complétée

Partie Boucan Canot- La Saline effectuée dans le cadre de ma 8éme étape du tour de l'île; il est tout à fait possible de franchir le cap Homard, à marée basse hier, sans se mouiller les pieds, ainsi que la pointe des aigrettes. Au port de St Gilles, pas besoin d'aller jusqu’à la route, couper par la passerelle de la capitainerie et reprendre la plage au niveau du cap Chameau.
Possibilité, pour les puristes, d'être au plus prés des flots en restant sur la plage.
Photos jointes : nr1 la piscine de Boucan Canot nr2 le cap Homard nr3 la pointe des aigrettes n4 la passerelle de la capitainerie nr5 en bord de mer

Martial, 24/07/2019 09:48
Randonnée complétée

Partie St Paul-Boucan Canot effectué dans le cadre de ma 7éme étape du tour de l'île au plus prés des flots; au Cap la Houssaye, voir photo 7 de la fiche, possible de descendre au plus prés de la cote et d'y rester jusqu'à Boucan Canot; on passe donc sous le rocher du chien, et on évite la portion de route au dessus.
Avant le Cap la Houssaye, repérer les ferrailles qui permettent de descendre pour rejoindre la grotte au pilier; attention, à réserver aux aventuriers, atteindre la grotte peut se révéler dangereux.
Photos Jointes, 1-pour descendre et aller vers la grotte 2-la grotte au pilier (visible du cap la houssaye) 3-la grotte vue du cap la houssaye 4 et 5-sous le rocher du chien

Christian L, 04/02/2018 16:16
Randonnée complétée le 02/02/2018 en 3h00

Étape 25 de mon tour de l île de Boucan Canot à St Paul .A marée basse pour profiter au maximum des passages rocheux du Cap Homard au Cap La Houssaye avec photos des fonds marins.Au Cap La Houssaye,il faut reprendre la route à moins de nager....pour reprendre un peu plus loin le sable.Ensuite plus monotone.Regain d’intérêt avec un petit détour à la grotte des 1ers Français et au cimetière marin.(La Buse,Leconte de Lisle) C’est vendredi :tout le folklore du grand marché en bordure de mer.Très chaud mais au final une étape plutôt intéressante.

Christian Léautier, 23/08/2017 17:30
Randonnée complétée le 22/08/2017 en 3h00

Etape 24 de mon tour de l'île de la Saline les bains à Boucan Canot.
Un peu monotone! Des plages et des plages de sable fin; la marée basse m'a permis de vraiment passer tous les petits obstacles rocheux...Pour un décrassage ou pour les amoureux inconditionnels de la plage.

Sophie M, 30/01/2017 07:32

Très agréable marche iodée où on découvre des kilomètres de plages désertes. On peut passer le Cap Homard côté mer mais avec les pieds dans une dizaine de centimètres d'eau. Bien se renseigner sur l'heure de la marée basse et sur la houle ! Idem pour la pointe des Aigrettes, les rochers sont faciles à escalader pour éviter la route. À St Gilles on peut accéder à la première passerelle en passant près de la Poste, ou à la seconde passerelle en passant par la place du marché. Ensuite, longer les quais jusqu'à l'endroit où les scooters des mers se mettent à l'eau et on retrouve les plages.

Randonnée ajoutée le : 01/06/2013