Le Tour de Palmiste Rouge par le Piton Gros Galets et l'Îlet à Calebasse

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h
Distance 10.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1150 - 830 m
Dénivelé positif 750 m
Dernière mise à jour 24/03/2020

Double boucle dans la région de Palmiste Rouge

L'association ESAP n'est plus. Remplacée par l'Amicale de Palmiste Rouge, il ne faut pourtant pas s'attendre à des miracles puisque les effectifs et les finances sont insuffisants pour entretenir tout le réseau créé depuis plusieurs années. Il peut donc y avoir de grandes différences entre certaines images proposées ci-dessous et le paysage traversé lors des randonnées. Il vaut mieux partir en sachant qu'on mouillera inévitablement les chaussures là où existaient de sympathiques passerelles rustiques. Prendre si possible la trace GPS et éviter de partir avec des enfants par niveau important des eaux.

Cet agréable circuit permet de tourner autour de Palmiste Rouge en effectuant deux boucles. La première escalade les flancs du Piton Morel qui domine le village tandis que l'autre grimpe les pentes du Piton Gros Galets par un sentier parfois escarpé. Il ne figure sur aucune carte mais est facilement repérable, sur la gauche de la route de l'Ilet à Calebasse, quelques mètres après le radier de la Ravine des Calumets et son aire de pique-nique de Fond de Galets. Il attaque directement la pente du Morne Gros Galets sans en atteindre le sommet puis bifurque à droite pour rejoindre la route de l'Ilet à Calebasse. Quelques raidillons parmi les eucalyptus, acacias, bois de couleurs ou fougères cassent un peu les jambes mais sont très courts. Il permet à de nombreux endroits d'admirer le Cirque de Cilaos sous un angle inhabituel. Durant la montée on profite du panorama depuis un belvédère aménagé près d'une table de pique-nique, vers le village de Palmiste Rouge alors que la descente est plus bouchée mais donne une vision impressionnante du rempart des pentes du Sommet de l'Entre Deux. L'ilet à Calebasse, bien qu'éloigné de tout, ne donne pas l'impression d'être isolé ; ceci est dû sans doute à de belles et grandes demeures qui cohabitent avec les cases habituelles mais surtout le panorama autour qui permet d'un seul regard d'embrasser le cirque. Le sentier du Piton Morel, quant à lui, déjà pratiqué pour faire découvrir les cascades de la Ravine des Calumets est également en bon état. Il permet aussi de splendides panoramas sur le Dimitile et le village de Palmiste Rouge.
Une autre solution pour visiter cette belle région un peu reculée de Palmiste Rouge : Visiter le Nord par le Circuit du tour du Grand Piton puis le Sud en effectuant le tour du Piton Gros Galet et en y rajoutant la partie qui longe la Ravine des Calumets pour voir les cascades. Les sportifs effectueront les deux circuits en un. Voir d'ailleurs le dernier circuit proposé dans la région qui clôture les possibilités de sorties autour de Palmiste Rouge.
Comme pour toute les boucles, il est possible de commencer où bon nous semble à condition de trouver une place de parking.

Piton Morel : La randonnée débute près du pont sur la Ravine des Calumets afin de terminer la deuxième boucle près de l'aire de pique-nique. Il est bien sûr possible de stationner au centre ville et d'adapter cette sortie en fonction. Longer le ruisseau vers l'aval en empruntant le sentier qui lui est parallèle en rive gauche. Traverser la ravine aux croisements de sentiers et emprunter le premier à droite remontant vers le stade de Palmiste Rouge. Il est assez raide sur des lacets sableux mais relativement court. Prendre à gauche le Chemin Papaye et regagner le centre ville avec ou sans les raccourcis (Photo 1). Marcher vers Cilaos, franchir le Bras Morel et tourner immédiatement à droite sur le sentier du Piton Morel. Le sentier grimpe d'abord sous les filaos avant de rejoindre des zones de végétation plus basse (Photo 2). La pente est régulière sans piège particulier (Photo 3). Plus on monte et plus les paysages vers le village ou en direction de l'Îlet à Calebasse s'élargissent (Photo 4). Un belvédère sur la gauche permet d'admirer ces paysages en soufflant un peu. Une portion plus pentue débute à l'approche d'une barre rocheuse qui imposera de se pencher un peu vers l'avant (Photo 5). Certaines parties du sentier sont de bonne qualité et la grimpette s'effectue assez rapidement avec toujours ces beaux panoramas (Photo 6). Le sentier traverse plus loin une zone instable où les petits éboulis fréquents créent des tas de sable glissants (Photo 9). On arrive au croisement avec le sentier remontant vers l'Îlet de Gueule Rouge et celui descendant à Palmiste Rouge. Si le chrono le permet, prendre à gauche et attaquer une très forte pente jusqu'au point de vue du Piton Morel. L'effort est important mais le résultat fait tout oublier d'un coup (Photo 10). Hormis un pan du Grand Piton, on a une vue circulaire sur l'ensemble du cirque de Cilaos. Reprendre en descente le sentier du point de vue et rejoindre le croisement. Tourner à gauche et entamer la courte descente vers le village. On emploie quelques lacets en bord de falaise sécurisé par les rambardes (Photo 11). La descente, assez caillouteuse traverse des zones couvertes de galaberts, de cannes fourragères et de chocas (Photo 12). Le sentier, bordé de pierres sèches au milieu des cultures annonce la fin proche de la descente (Photo 13). Le village, du côté du Chemin Morel est bordé de grands champs de lentilles (Photo 14). Prendre à gauche en arrivant à la route et rejoindre le terrain de sport de plusieurs manières possibles (par la route ou en empruntant un raccourci à la fin du Chemin du Bassin). On se retrouve alors sur la portion de sentier qui montait tellement au départ vers Palmiste Rouge. C'en est fini de la première boucle au moment où on rejoint le véhicule après cette descente.
Piton Gros Galet : Le sentier du Piton Gros Galets débute à deux pas du pont où est garé le véhicule, à gauche, 50 mètres après le radier, sur la route de l'Îlet à Calebasse (Photo 15). Il chemine directement dans une végétation plus haute et plus dense que sur le Piton Morel. On grimpe parfois assez fortement mais le sentier est correct même s'il comporte parfois de gros cailloux (Photo 16). La montée, aussi forte que la précédente mais un peu plus longue comporte des marches soutenues par des rondins coupés au plus proche, d'autres taillées à même le sol ou des éboulis contournés, etc. Les panoramas sont nombreux sur Palmiste Rouge tout en marchant ou en se reposant un peu à un belvédère péi (Photo 17). Les lacets passent sous une multitude d'eucalyptus dont l'odeur agréable est remplacée un peu plus haut par celle du mimosa (acacia noir). Quelques pieds de bibasse poussent le long du sentier. Plus haut, ce sont des points de vue en direction du Bonnet de Prêtre et de la vallée de la Ravine des Calumets qui s'observent en se retournant (Photo 18). Un autre petit belvédère, installé il y a quelques années vieillit mais propose toujours de belles vues sur le Morne de Gueule Rouge (Photo 19). Le sentier oblique vers la droite après avoir parcouru le piton par quelques boucles et montées ou descentes successives, principalement sur des hautes marches (Photo 20). On rencontre un nouveau sentier partant vers la gauche en direction du sommet. La pente est forte mais il est possible de rajouter cet aller-retour un peu sportif et très caillouteux. Terminer la descente sur un sentier plus plat et facile (Photo 22). On rejoint la route de l'îlet dans un lacet où passe le Bras de Calebasse pour rejoindre plus bas la Ravine des Calumets. L'îlet à Calebasse est un peu éloigné de tout et on a peu l'occasion de s'y rendre souvent, autant donc en faire un petit tour avant de rentrer. Pas d'itinéraire précis proposé ici ; il suffit de se rapprocher des habitations et de suivre la route qui chemine entre les cases ou les champs pour apprécier le calme de l'endroit (Photo 24). On peut y faire des rencontres intéressantes dont un spécialiste des bonsaïs. Le retour est facile sur le goudron et peu dangereux car la circulation y est presque inexistante. Après avoir passé le lacet d'où surgit le sentier pris en descente, repérer, 200 mètres plus loin, le sentier du Bois Rouge qui file vers la Ravine des Calumets (Photo 26). Il longe de nouveau le Bras de Calebasse puis la Ravine des Calumets avant de retrouver la route, évitant ainsi quelques centaines de mètres de macadam. On peut repartir à gauche pour une courte boucle passant par le Bois rouge et sa table de rondins (Photo 27). Une fois sur la route, rejoindre l'aire de Fond de Galet par la route ou en osant une balade vers les bassins de la Ravine des Calumets en empruntant le premier sentier rencontré sur la gauche (Photo 28). Par temps chaud, le maillot sera même le bienvenu.

Balises

Pas de balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Palmiste Rouge, avant Cilaos - Traverser le village en direction de l'ilet à Calebasse - Traverser la Ravine des Calumets et se garer 10 mètres plus loin à l'aire de Pique Nique sur la gauche de la route - Marcher en direction de l'Ilet à Calebasse sur 20 mètres puis prendre à droite le sentier qui longe le torrent - Traverser l'eau au gué et remonter la ravine jusqu'au premier sentier à droite qui rejoint le bas de Palmiste Rouge en arrivant au terrain de sport - Traverser le village en passant devant l'église et la mairie annexe et poursuivre vers Cilaos - Aussitôt la Ravine Morel traversée, obliquer à droite et suivre le sentier qui mène presque au sommet du piton Morel - Depuis le sommet, rejoindre Palmiste Rouge et atteindre le stade de football qu'on contourne par la gauche pour reprendre le sentier pris à l'aller - Rejoindre puis traverser la Ravine des Calumets au même gué qu'à l'aller - Remonter à la route par le sentier direct et marcher en direction du véhicule - Repérer, à 50 mètres du radier, le sentier qui part en direction du sommet du Piton Gros Galets - Effectuer la montée puis la descente - Rejoindre l'Ilet à Calebasse, le visiter (ou non) et rejoindre le véhicule en suivant la route puis le sentier de Bois Rouge qui démarre à gauche de la route et rejoint plus loin un lacet de la route.

La lentille de Cilaos

Tout le monde connaît les lentilles mais sait-on qu'il n'y a que dans le Cirque de Cilaos qu'on les cultive. Ses terrains escarpés et caillouteux sembleraient pourtant ne pas se prêter à une telle culture. Tous les îlets du cirque s'adonnent à cette agriculture qui est depuis 3 siècles une tradition. Tout se fait à la main, de la semence à la récolte. Les villageois s'entraident pour les travaux que demande la lentille. Les graines semées dans un trou comportant plus de cailloux que de terre donnent naissance en quelques jours à un pied qui fleurit un mois plus tard. Les petites gousses ne contiennent, un mois après, que quelques rares graines. Lorsque les pieds sont secs, ils sont arrachés, mis à sécher et portés à une batteuse mécanique qui sépare les graines destinées à la vente. Un tri est ensuite nécessaire pour éliminer les déchets et les cailloux. Tout ceci explique le prix relativement élevé de cette légumineuse (10 à 12 euros le kg) dont la production est entièrement consommée dans le département. La moyenne de récolte annuelle se situe aux alentours de 80 tonnes. L'Association des Producteurs de Lentilles de Cilaos (APLS) compte augmenter ces chiffres en vue de l'exportation du produit et espère l'instauration d'un label.


Commentaires sur cette randonnée (6)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Mathiew Run, 17/09/2018 16:55

Nous n’avons pas pu la compléter ces jour. Impossible de trouver le point de départ. Dommage elle a l’air sympa.

iwataki, 02/09/2017 22:01
Randonnée complétée le 29/08/2017 en 5h10

Je tiens également à rendre hommage à l’association ESAP (ESpace Associatif de Palmiste-rouge) pour l’excellent travail d’entretien et de remise en état des sentiers que ses membres effectuent dans cette partie de Cilaos.
Mon parcours (en jaune sur la photo) a été légèrement différent de celui (en bleu) de Randopitons. Je suis parti du parking de l’école de Palmiste Rouge et suis descendu vers le sud-est jusqu’à la Ravine des Calumets que j’ai traversée avant de remonter par le sentier du Piton Gros Galets jusqu’à l’Ilet à Calebasse où j’ai effectué une petite boucle autour du village, mais pas celle qui a été modifiée sur Randopitons et qui, effectivement, et comme le signalait Véronique, nous faisait franchir un portail.
Je suis redescendu le long du Bras Calebasse, effectué un petit détour pour déjeuner sur une nouvelle aire de pique-nique aménagée par l’ESAP avant de poursuivre ma descente, franchir une nouvelle fois et au même endroit qu’à l’aller la Ravine des Calumets avant de remonter en direction du nord pour contourner le Piton Morel par l’est. Le retour jusqu’au parking s’est effectué à travers les champs de lentilles et s’est terminé au moment où les enfants sortaient de l’école et où les premières gouttes de pluie apparaissaient.
Une très belle rando que je compte bien refaire sur d’autres sentiers que l’ESAP va probablement remettre en état.

JPG, 06/02/2017 20:50

Merci Véronique. Trace et cartes refaites.

LAVERGNE Veronique, 05/02/2017 17:53
Randonnée complétée

Attention la dernière boucle sur ilet calbasse ne peut pas se faire . Le tracet passe dans la cours et la propriété d' un habitant qui se trouvait désolé et un peu énervé de voir sans arrêts des groupes qui veulent passer dans son jardin. Il a eu des vols , c est son jardin et ne souhaite pas que les gens rentre chez lui . (surtout qu'il y a un tout de meme un portail et que l'on vois bien que l'on rentre chez quelqu'un .

Martial, 10/01/2017 17:08
Randonnée complétée le 09/01/2017

Les plus courageux n'hésiteront pas à emprunter le magnifique sentier tout en marche d'escaliers et en montée qui mène sur l'arête qui domine l'ilet Gros Galets et offre un point de vue exceptionnel; bien sur il faudra faire demi tour et revenir sur le même chemin, peut être que dans le futur une continuation du sentier permettra de réaliser une autre boucle, à suivre.

Fanch, 04/06/2016 14:53
Randonnée complétée le 04/06/2016 en 2h10

Connaissant déjà la boucle dans Palmiste Rouge, j'ai connecté la sortie Captage avec le franchissement du Piton Gros Galet vers Ilet à Calebasse. Excellente surprise de trouver à la fin du sentier du Gros Galet une nouvelle sente (surement défrichée et aménagée par cette salutaire association ESAP) permettant l'ascension vers le sommet du Piton Gros Galet et ses 1304m. Après une belle suée (300m+ environ), on arrive à un superbe panorama et le pavillon blanc déposé récemment. Il n'y a plus qu'à repartir dans l'autre sens avant de déambuler dans l'ilet à Calebasse.

Randonnée ajoutée le : 01/04/2014