La boucle de Mare Longue à Basse Vallée par la RF des Camphriers

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h
Distance 21 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 760 - 10 m
Dénivelé positif 850 m
Dernière mise à jour 14/10/2019

La piste forestière à la place du sentier du Bras Plat

Cette randonnée en boucle est un classique de la région de Basse Vallée malgré sa longueur. Il y a peu de difficultés car les sentiers sont de bonne qualité ; on emploie une longue piste plate ou un sentier littoral également à plat sur d'anciennes coulées de basalte. Les deux attraits de cette randonnée en boucle sont : 1, le passage au sentier botanique de Mare Longue qui permettra de rencontrer une forêt authentique des bas de la Réunion tout en se renseignant sur les plantes de nos régions ; 2, l'agréable balade le long des falaises battues par les vagues de l'Océan Indien. Le sentier botanique est bien entretenu et contrairement à d'autres de ce type, les pancartes et étiquettes sont encore en place. On traversera également une petite forêt de camphriers qui a donné son nom à la route forestière et répand de délicieuses odeurs par temps chaud, au plus fort de l'évaporation. Si ce n'est le cas, prendre des feuilles et les presser entre les doigts. On trouve aussi de petites plantations de vanille qui grimpe le long des troncs entourés de fougères. Il faut éviter au maximum d'utiliser la route pour revenir au point de départ. Un sentier littoral permet de se régaler de nouveaux paysages tout en évitant la route assez fréquentée : voir les itinéraires du Souffleur d'Arbonne et de Cap Méchant pour plus de précisions ou d'autres images du bord de mer.

La randonnée débute au souffleur mais peut commencer à n'importe quel endroit de la route vers le Baril. La carte ci-dessous propose de suivre la route vers St-Philippe. On passe au plus près du fameux Souffleur d'Arbonne qui est plus un gouffre éclaboussé par les vagues et surmonté d'une arche basaltique qu'un souffleur. Comme il est très proche de la route, c'est sans doute le plus photographié avec celui du Cap Portail vers Saint-Leu. Effectuer un arrêt aux très originales chapelles rouges de la couleur de St-Expédit (Photo 2). Moins connue des touristes, elles valent pourtant une visite. Plusieurs chapelles sont entourées de centaines d'ex-voto cimentés sur des murettes ou enfermées à l'abri. Poursuivre vers Mare Longue, passer la route du Jardin des Parfums et des Epices et obliquer un peu plus loin, à gauche, sur le sentier qu'on ne quittera qu'après une montée de 550 mètres jusqu'à la RF des Camphriers. Il débute à plat dans les plantations de vanille. Elle se développe à l'ombre, attachée à un pied de goyavier et fournit régulièrement des fleurs qui doivent être visitées chaque matin pour être polinisées manuellement. Des failles dans le sous-bois indiquent une activité volcanique qui a créé des tunnels en partie effondrés (Photo 3). Puis la montée débute avec les premiers cailloux de lave encore acérés ou moussus sur lesquels il vaut mieux ne pas tomber (Photo 4). La pente est régulière sous des arbres de plus en plus gros. On traverse plusieurs fois la route forestière sans trop l'emprunter mais le sentier, bien balisé, est très facile à repérer (Photo 5). La pente se fait de plus en plus forte dans les bois de couleurs. Le sol, toujours aussi dur comporte de plus en plus de grandes marches ou de racines (Photo 6). On arrive ainsi au kiosque qui indique le départ du Sentier Botanique de Mare Longue. En fonction de l'heure de départ ou de la vitesse de marche, une visite complète du lieu ne prendra qu'une heure et permettra de mieux définir certaines espèces qu'on côtoie habituellement sans en connaître le nom. Mais la mousse et la hauteur des premières feuilles ne facilitent guère l'identification directe des espèces. Plus haut, le sentier serpente ou effectue quelques dents de scie puis coupe à plusieurs reprises la route forestière qu'on est parfois obligé d'emprunter sur quelques dizaines de mètres. La forêt, assez claire jusqu'alors devient plus touffue et les racines glissantes et moussues envahissent le sol recouvert également de terre humide. Les fanjans, petits vacoas ou palmistes s'incrustent dans la forêt de bois de couleurs. Le sentier oblique sur la gauche puis rencontre enfin la Route Forestière des Camphriers (Photo 7). Le sentier de Bras Plat, qui débute en face, est devenu invisible et il faut alors prendre à gauche et longer cette magnifique piste en bon état, longuement bordée de bois de couleurs (Photo 7). Les invasives se sont aussi invitées à cette altitude (Photo 8). La piste, en majorité caillouteuse, est pratiquement plate (Photo 9) et serpente entre les multiples ravines qui descendent vers la mer. Certaines sont très belles et peuvent sans grand danger s'approcher ou se remonter si les plaques qui constituent le sol sont sèches. Après la Ravine du Baril, on frôle une case esseulée entourée de quelques cultures (Photo 10). Les points de vue sur les champs de canne du sud ou l'océan sont assez rares en raison de la hauteur des arbres (Photo 11). Pourtant, certaines trouées offrent des panoramas plus larges (Photo 14). C'est un peu avant le sentier des Puys Ramond partant vers la droite à l'endroit où surgit également l'ancien sentier de Bras Plat qu'on rejoint les premiers lacets de la piste forestière qui permettent de s'approcher du Gîte de Basse Vallée qu'on domine depuis un lacet de la route (Photo 15). Pour descendre plus vite vers le gîte, il est conseillé d'emprunter un sentier bien signalé qui descend rapidement vers le dernier lacet. Choisir ce sentier ou la piste en fonction de la fatigue car l'un est long et en pente faible alors que l'autre est plus court et technique. On arrive au croisement des routes et pistes du gîte de Basse Vallée près de cases et jardins (Photo 16). Le sentier qui permet de rejoindre l'Océan se prend peu avant la route de Basse Vallée en rive gauche du Bras Plat. Il comporte à peu près tout ce qui a été vu dans la montée (lave, mousse, racines, marches, route à couper, vanille, etc.) Il est étroit par moments et bordé de beaux arbres (Photo 19). Une ancienne trace est plus difficile à retrouver et il faut se contenter de suivre là où le sentier est le plus visible. Les nostalgiques peuvent cependant s'amuser à le rechercher sans trop de difficultés. Le parcours longe souvent au plus près le Bras Plat qui, par beau temps, est un plaisir pour les yeux (Photo 20). Il est recouvert de mousse qui peut s'avérer très glissante. Il faut tenir compte également de quelques trous, vestiges d'anciens petits tunnels de lave. Après avoir coupé une demi-douzaine de fois la route de Basse Vallée, il reste encore une dernière portion de forêt sur un sol presque plat et couvert de feuilles (Photo 21). La vanille est de plus en plus présente sur les arbres qui bordent le sentier (Photo 22). Après une longue ligne droite en descente régulière, le sentier se termine à une piste perpendiculaire à la route de Basse Vallée (Photo 23). On peut suivre la route jusqu'à Basse Vallée et rejoindre le véhicule en cas de fatigue. Afin d'agrémenter cette fin de boucle, la reconnaissance proposée traverse le village de Basse Vallée puis rejoint la mer. Pour cela, ne pas partir à gauche mais à droite sur la route en direction du gîte. Marcher 450 mètres et emprunter le premier sentier sur la gauche. Il est discret, envahi de végétation et longe une tuyauterie en fonte avant de parvenir à la fin de la Rue Kerveguen (Vignette 1). Descendre la Rue Kerveguen et traverser la route nationale pour récupérer, juste en face, un étroit passage entre les cases, qui, après quelques zigzags, échoue à la Route Labourdonnais (Photo 24). Prendre à droite puis à gauche vers le Cap Méchant et rejoindre la mer pour récupérer le sentier de bord. Il longe la mer sous les filaos et vacoas sans aucun écueil. Les fougères envahissent parfois les abords tout comme d'épaisses couches d'aiguilles de filaos. Au Quai Gabriel, près de l'usine d'embouteillage, préférer le sentier des pêcheurs qui passe très près du dangereux gouffre où les vagues créent de magnifiques cascades sur les roches en dérangeant les poissons qui passent leur temps à se disputer des petits bouts de territoire. Plus loin, c'est l'énorme arche du Port qui donnera également l'occasion du cliché de fin de boucle. On peut l'escalader sans danger à condition qu'il n'y ait pas de forte houle. Poursuivre jusqu'à la RN en longeant la Ravine Pérote (Photo 28). Prendre à droite pour le seul véritable tronçon de route avec circulation pour retrouver le Puits des Anglais, à moins de rechercher de nouveaux sentiers proche des falaises.

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre au Baril, entre St Joseph et St Philippe - Garer son véhicule au parking du Puits des Anglais - Prendre la route en direction de Saint Philippe, passer le souffleur d'Arbonne puis pénétrer dans la forêt par le sentier qui débute à gauche juste avant le village de Mare Longue - Remonter la pente en coupant à plusieurs reprises le Chemin de Ceinture puis la route forestière de Mare Longue - Ralentir le pas sur le sentier botanique pour un petit cours de botanique très intéressant - Poursuivre sur le sentier jusqu'à la route forestière des Camphriers - L'itinéraire devient alors parallèle à l'océan jusqu'au Gîte de Basse Vallée - Juste avant le gîte et le croisement des routes, tourner à gauche sur un sentier en sous bois - Le sentier suit de près le Bras Plat - Traverser plusieurs fois la route forestière de Basse Vallée jusqu'à la fin du sentier, 250 m avant la Maison Forestière de Béloni - Le mieux à ce moment de la randonnée est de rejoindre le véhicule, non en suivant la route mais en passant par le bord de mer et en se dirigeant vers le Puits des Français et le Cap Méchant - Au Cap Méchant, prendre le sentier vers la gauche et le suivre dans les vacoas jusqu'à la route nationale. Le véhicule n'est plus qu'à 600 m.

Le sentier botanique de Mare Longue

La Forêt de Mare Longue est une authentique forêt de bois de couleurs des bas qui donne une très bonne idée de ce qu'était La Réunion avant sa déforestation pour intensifier la culture, principalement de la canne à sucre. Les sous-bois sont sombres mais on peut tout de même circuler entre certains arbres en dehors du sentier, contrairement aux forêts de bois de couleurs des hauts, beaucoup plus inextricables. La lumière a du mal à percer l'épais feuillage d'altitude mais on distingue assez bien la différence entre les essences présentées. Une cinquantaine d'indications permettent au promeneur de se cultiver sur les noms d'arbres, endémiques ou non, qu'on rencontre le plus souvent en ces lieux. Deux circuits sont proposés et balisés de rouge et blanc au départ puis bleu pour la deuxième boucle. Il faut compter une bonne heure pour effectuer les deux boucles si on veut bien profiter et reconnaître les arbres. Deux méthodes permettent de visiter le sentier botanique de Mare Longue : par cette randonnée en prévoyant une halte d'une heure ou par la route en suivant les panneaux durant environ 3 km jusqu'au parking.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
mamijosi, 11/10/2019 17:48
Randonnée complétée le 09/10/2019 en 5h30

Depuis la petite église de Cap Méchant, vers le gîte de Basse Vallée, la piste, puis la forêt en descente. Magnifique randonnée! 5H30 sans le littoral pour rejoindre la voiture.

pirlouis, 01/06/2019 18:31

fait le 31/05/19. Génial d'allier le littoral et la forêt de Mare Longue. Sur la fin, lorsque l'on rejoint la route forestière et qu'on cherche à rejoindre la RN2, pour ceux qui utilise OsmAnd, ne soyez pas surpris, la route Kerveguen ne fait pas la jonction complète entre la RN2 et la route forestière. Par contre, il existe bien un sentier qui relie ces 2 routes, le départ du sentier ne se voit pas très bien, il est situé juste en face de la dernière maison sur la droite (la trace GPS peut aider à le trouver). De même, quand on arrive à la RN2, le sentier qui rejoint le cap Méchant est situé juste en face de la route Kerveguen (on a un peu l'impression d'entrer chez quelqu'un mais c'est bien le sentier, la aussi la trace GPS peut aider). A Basse-Vallée, un petit écart permet de visiter le cimetière marin abandonné qui n'est malheureusement pas entretenu et a fait l'objet de tristes dégradations.

La_grande_vadrouille, 02/11/2017 10:10
Randonnée complétée le 29/10/2017 en 5h00

Nous sommes partis sur 2 jours en commençant par la partie au sud est.
La randonnée est accessible en bus (arrêt "Souffleur d'Arbonne" du bus S1) et sans faire la partie le long du littoral. Nous en avons profité pour aller voir le puits et la piscine des anglais, la végétation et la côte sont très belles. Nous avons continué par une visite à 10h30 au "Jardins des Parfums et des Epices", jardin botanique qui vaut vraiment le coup et avec des explications très intéressantes !
On commence la randonné en début d'après-midi. La montée est très jolie, la partie plate en haut est un peu moins intéressante (piste en ligne droite). Nous faisons un bivouac en hamac dans un des 3 kiosques juste avant d'arriver au Gîte de Basse Vallée. Redescente le lendemain, GR très bien indiqué.
Nous faisons un crochet par le "cap méchant" au retour, ça vaut le coup.
Retour en prenant le bus S1 à "case basse vallée".
Le tout nous a pris 5h (sans faire la partie sud le long du littoral et en étant chargés).

Patrick Hoareau, 06/11/2016 21:42
Randonnée complétée le 07/11/2016 en 4h30

Fait le 07 novembre le grr2 bien indiqué et entretenue parcourt super pour entretenir la forme

Randonnée ajoutée le : 01/05/2010