Le tour du Piton Vera et du Piton Rouge par la Ravine des Colimaçons

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h15
Distance 11.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2379 - 1823 m
Dénivelé positif 580 m
Dernière mise à jour 22/12/2017

Comme une odeur de brûlé

Suite à une reconnaissance du parcours par Martial le 20 décembre 2017, la trace et la carte ont été refaites car le sentier qui rejoint la ligne des dix-huit cents est trop envahi de branches ou plantes de toutes sortes. C'est dommage car ce sentier était très agréable et surtout, il évitait d'emprunter une trop longue portion de route.

Cette magnifique région du Piton Rouge, comme les 2700 hectares qui l'entourent, a brûlé en 2011 et a été longuement fermée à la randonnée. Le sentier chemine désormais à travers des zones dévastées et la verdure commence petit à petit son lent travail de recolonisation. Les tamarins des hauts sont définitivement morts mais les fougères redonnent, du moins de loin, une agréable couleur verte aux flancs du Maïdo. On est certain, au retour, d'avoir tous les vêtements et le sac à dos zébrés de rayures noires. Cette randonnée est un hors sentier sans l'être vraiment car la trace n'est sur aucune carte mais il existe vraiment sur le terrain. Il est peu visible et non balisé lors du tour du Piton Vera et invisible lors de la descente sur le bord de la Ravine des Colimaçons ; heureusement il est très bien balisé de petits cairns qui évitent de s'égarer (Photo 23). C'est donc un excellent entraînement à tout randonneur qui désire se lancer dans un hors sentier et qui pourra s'exercer à rechercher celui-ci, peu visible. La descente de la Ravine des Colimaçons vaut vraiment le détour en raison des paysages sauvages rencontrés et du canyon étroit et profond qui garde de pluies en pluies de belles réserves d'eau.

La randonnée débute sur la Route Forestière des Tamarins, près du départ du sentier du Piton Rouge.  Ce sentier, très fréquenté, est le plus souvent caillouteux sur une pente moyenne mais régulière.  Marcher jusqu'au cairn situé à l'altitude 2000. Comme souvent, les cairns disparaissent ou grossissent en fonction de l'humeur de certains randonneurs. Si le cairn est invisible, bien repérer sur la carte l'altitude de 2000 m. On bifurque alors à droite sur un petit sentier parfois à peine visible qui contourne des ravines et arrive au pied du Piton Vera dont on fait le tour très facilement et sans obstacle particulier. On peut atteindre le sommet, très proche, sans effort en passant n'importe où car il y a sur les flancs de nombreuses zones dégagées. Du sommet, on a de belles vues sur l'océan et sur les pentes du Maïdo en train de reverdir. Le retour au sentier du Piton Rouge peut s'effectuer par le même itinéraire ou passer n'importe où dans les brandes à condition de bien viser vers le nord afin de ne pas trop s'égarer. De très fréquents passages ressemblant à des sentiers ont été "aménagés" ici par les troupeaux qui vaquent à la recherche de nourriture non brûlée. Ne pas manquer, au passage près du Piton Rouge, la modeste caverne du même nom puis les sculptures de Gilbert Clain au sommet du piton. La montée n'est pas très raide et l'aller-retour prend moins de 15 minutes. Au pied du Piton Rouge, ne pas poursuivre vers la Caverne du Roi Phaonce et le Bénare mais partir plein nord vers la ravine des Colimaçons. Du Piton Rouge jusqu'à la route forestière, le regard portera alternativement sur les magnifiques parois du canyon de la Ravine des Colimaçons et sur les cairns qui éviteront d'effectuer de trop grands détours. En plus de ces petits tas de pierres, on rencontre également des tuyaux de transport d'eau qui peuvent aider à la recherche du sentier. Attention, on peut parfois avoir envie de traverser lorsque c'est possible, notamment pour voir des cascades à sec lors de la descente de la Ravine des Colimaçons ; bien veiller à rester toujours en rive gauche, là où se situent les cairns et cela sans jamais s'éloigner de plus de 50 mètres du lit de la ravine. On peut découvrir, en s'éloignant du sentier d'une cinquantaine de mètres vers la gauche, une caverne dans un lit de ravine à sec. La dernière descente permet de rejoindre la Route Forestière des Tamarins. La partie la plus facile de la boucle débute à quelques pas de la Ravine des Colimaçons par une longue portion de route. Elle permet de souffler un peu mais les paysages rencontrés sont bien moins sauvages que ceux traversés durant les trois heures précédentes.

Balises


et Balises sur le sentier officiel. Ailleurs, cairns

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre aux Avirons puis au Tevelave et suivre la Route jusqu'à la Route Forestière des Tamarins - Suivre cette route jusqu'au début du sentier qui mène au Piton Rouge - Emprunter le sentier du Piton Rouge et marcher jusqu'à un cairn sur la droite (altitude exacte de 2000 m) qui indique le début de sentier vers le Piton Vera - Suivre le sentier qui fait le tour du Piton Vera et rejoindre le sommet du Piton Rouge, soit par le sentier pris à l'aller, soit en hors sentier en marchant vers le NE - Retrouver le sentier du Piton Rouge et prendre à droite jusqu'à la Caverne du Piton Rouge puis le Piton qu'on contourne par la droite pour rejoindre la Ravine des Colimaçàns - Suivre le rempart de ce canyon en repérant les cairns espacés régulièrement tout au long du circuit jusqu'à la Route Forestière des Tamarins - Prendre à gauche et rejoindre le véhicule par une assez longue portion de route bétonnée.


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 18/12/2017 17:34

Après avoir tenté de rejoindre le sentier officiel du piton rouge par le sentier qui file vers la ligne des dix huit cents depuis la route, je réussirai à atteindre la ravine de la chaloupe sans toutefois parvenir à la traverser. J'ai donc rebrousser chemin, rejoint la route et je me suis dirigé vers le sentier classique du piton rouge jusqu'au piton Véra ou j'ai fait le tour en 1h10. Par manque de temps je ne ferais pas la boucle complète mais rejoindrai mon véhicule en revenant sur mes pas. Comme décrit sur la fiche, on fait facilement le tour du piton Véra en repérant les diverses sentes ça et là. Pour les randonneurs qui vont tenter la boucle, je vous conseille de prendre au départ le sentier officiel qui monte vers le piton rouge, l'autre étant trop encombré et quasi impraticable; les apprentis "rambo" pourront tenter.

Ka Tou, 12/05/2016 18:08

J'ai emprunté seulement la partie Ravine des Colimaçons pour rejoindre le Piton Rouge puis le Petit Bénare. Superbe petit sentier avec de beaux points de vues sur la ravine. On cherche parfois un peu les cairns, mais on les retrouve toujours!

Randonnée ajoutée le : 01/03/2012