De la Forêt de Bois Blanc à la Pointe Corail par le littoral

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h30
Distance 13 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 167 - 4 m
Dénivelé positif 250 m
Dernière mise à jour 26/06/2020

Sous les pinpins et badamiers

Voici une belle sortie le long du littoral Est entre Bois Blanc et la Ravine Glissante qui ne s'éloigne jamais des flots et qui donne à voir de magnifiques anses, pointes ou quais toujours battus par les flots. Le sentier est toujours agréable car il est souvent tapissé d'herbe verte douce sous les pieds. Certaines portions traversent des coulées de laves où il est bon de ne pas glisser. Les dénivelés sont faibles ou supportables. Durant certaines saisons, il faut faire attention où l'on pose les pieds tant il y a d'énormes escargots (achatines : comestibles mais non ramassés à la Réunion).
Cette sortie, qui traverse la coulée de lave de 1977, donne l'occasion d'une halte à Notre Dame des Laves, l'église la plus connue de la Réunion, pour avoir échappé miraculeusement à la lave en fusion qui s'est arrêtée à sa porte ; miracle ou essoufflement du volcan ?
L'Anse des Cascades, très fréquentée en fin de semaine, propose deux cascades pérennes sous lesquelles il est très agréable de se laisser doucher; les autres sont plus souvent des filets d'eau.

La randonnée débute avant Bois Blanc, près d'un oratoire rouge dédié à St-Expédit, et plonge vers le littoral par un petit sentier escarpé et rocheux bordé de filaos, fougères et maniocs marrons. On longe ensuite le bord de mer sur un sentier de pêcheur, toujours sous les filaos ou dans l'herbe verte, avant d'arriver à la grande aire de pique-nique de Bois Blanc en face de la Roche de Bois Blanc. Filer plein ouest pour rattraper le sentier qui coupe la ravine et grimpe sur un superbe sentier vers les cultures de vanille à flanc de falaise. On aperçoit plus tard l'Anse des Cascades, 100 mètres plus bas et on la rejoint en laissant à gauche le sentier du Gros Piton pour la route qu'on retrouve par la droite. La montée au Gros Piton, prévue sur cette fiche, n'est pas indispensable. Elle est décrite plus longuement sur une sortie spécifique. On arrive en fin de descente à l'aire de repos, plantée de cocotiers et de palmiers, qui borde l'Anse. Les barques qui attendent sur le bord de la plage de galets peuvent donner l'occasion de beaux clichés. Avant de poursuivre, franchir le pont de bois et rendre une petite visite aux cascades qui surgissent du rempart. Il est très agréable de s'y rafraîchir des éclaboussures et il faut réserver les véritables douches pour une randonnée identique se terminant à cet endroit très fréquenté en fin de semaine. Commence alors une partie assez sportive sur un sentier qui monte et descend en fonction du relief. Le sol est souvent sableux mais surtout rocheux. Il est maintenu de rondins et bordé de pieds de vanille lorsqu'il poursuit en descente vers de nouvelles aires recouvertes de vacoas. Le plat l'emporte et le cheminement est aisé malgré les scories. On traverse une assez longue portion très minérale avant d'arriver aux alentours de la coulée de 1977 et on rencontre une belle petite plage de sable noir, fait assez rare dans cette région rocheuse constamment battue par les vagues. Si les délais le permettent, la visite à l'église de Piton Sainte-Rose est rapide, à moins de la garder pour le retour avec un véhicule. Plus loin, la ravine de Bellevue, recouverte de plaques de lave se traverse facilement avant de rejoindre la côte rocheuse de la Pointe du même nom. Les vacoas reprennent avant de rencontrer des faux poivriers ou de grands badamiers qui procurent une ombre agréable. Au sol, l'herbe remplace de plus en plus le sable, les scories et les cailloux de lave. Les dents de scie ne sont pas finies pour autant et on passe même des aspérités du terrain par quelques marches ou échelles qui facilitent grandement la montée ou la descente. Cap Bernard et la Pointe Corail s'atteignent sans efforts particuliers ; ne pas hésiter, puisque la randonnée est presque terminée, de profiter de toutes ces criques, anses, grottes ou roches qui procurent toujours le plaisir de contempler le bord de mer. Quelques cannes et grandes herbes séparent encore Port Ango de la Ravine Glissante, fin de cette sortie en bord d'Océan. On trouve facilement à la Ravine Glissante l'arrêt de bus qui permet de revenir à Bois Blanc, à moins de poursuivre vers le Nord jusqu'à Sainte-Rose. Les sportifs qui sont partis tôt le matin pourront entreprendre le chemin à l'envers ; la sortie sera beaucoup plus longue mais guère plus difficile que ce qui vient d'être accompli.

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Bois Blanc et se garer à l'entrée du village en venant de Saint Philippe, près d'un oratoire - Prendre le sentier qui descend vers l'océan au Quai de l'Eglise - Longer le littoral en suivant le sentier - A la Pointe de Bois Blanc, traverser l'aire de repos et de jeux plantée de cocotiers, rejoindre la ravine et la traverser pour continuer sur le sentier en bordure de rempart vers l'Anse des Cascades qu'on domine tout le long du rempart - Rejoindre la route de l'Anse des Cascades et descendre jusqu'à la crique pour profiter des chutes d'eau si elles sont bien alimentées - Reprendre ensuite vers la cocoteraie-palmeraie en bord de mer à la Pointe des Cascades - Suivre le sentier plein nord en direction de la Pointe Corail - (On peut quitter le sentier à la Pointe Lacroix et se rendre à Notre Dame des Laves : on traverse la coulée de 1977) - Poursuivre sous les vacoas jusqu'à la Pointe Corail puis à travers les Cannes jusqu'à la Ravine Glissante. Si aucun véhicule n'a été prévu, emprunter les transports en commun jusqu'à Bois Blanc ou reprendre la RN2 pour rejoindre le point de départ.

Randonnée ajoutée le : 12/10/2013