Le tour de la Forêt de Bois Blanc

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h
Distance 12 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 497 - 8 m
Dénivelé positif 520 m
Dernière mise à jour 07/03/2020

Sauvage, le Sud !

Cette sortie courte et de difficulté moyenne permet de visiter la région de Bois Blanc en longeant tout d'abord la mer avant de traverser une aire de pique-nique mais surtout une immense et très belle forêt. Le sentier qui longe la Ravine de la Mare n'est indiqué sur la carte qu'à partir de la dernière édition de 2010 (ou sur les cartes IGN de Géoportail) et deviendra de plus en plus large à force d'être fréquenté. La forêt de Bois Blanc est une très belle superficie recouverte d'essences variées, dont certains spécimens sont très âgés et énormes. Elle est similaire à celle du Jardin Botanique de Mare Longue et il est difficile d'y faire des photos à cause du manque de lumière. Elle n'est pas comme ailleurs envahie de pestes végétales mais hélas, cela ne devrait pas tarder. En début de boucle, il est très agréable de longer la côte rocheuse pour y dénicher des criques, pointes, caps ou îlots basaltiques battus par les fortes vagues du Sud Sauvage. Le clou de cette balade le long du littoral est cette magnifique arche naturelle que les pêcheurs utilisent pour s'avancer dans la mer ainsi que 4 autres tout aussi faciles à trouver si on ne marche pas trop vite. .

La randonnée débute en face de la piste de la Cage aux Lions, proche de l'Îlet Leroux et plonge presque directement vers la mer sans échauffement. Le sentier, large et bien entretenu, est constitué essentiellement de laves recouvertes d'herbe courte agréable à la semelle. Il reste un temps parallèle à la route et l'on profite de magnifiques panoramas sur la mer et la côte en direction de la coulée de 2007 qu'on aperçoit en se retournant (Photo 1). Il est bordé de fougères, de vacoas et de manioc marron mais surtout de longues lianes qui recouvrent de plus en plus le reste de la végétation. Il plonge d'un seul coup et gare à la glissade le matin avec la rosée sur l'herbe (Photo 2). Le circuit suit tout d'abord le littoral sauvage et escarpé où volent de très nombreux pailles en queue. Ne pas hésiter à effectuer quelques courtes pauses pour profiter du spectacle un peu bruyant parfois (Photo 3). On peut apercevoir des baleines qui aiment bien flâner aux alentours du Grand Brûlé en période hivernale. Les vacoas sont de plus en plus nombreux et on piétine leurs feuilles tombées au sol qui craquent sous le pied (Photo 4). En cas de mauvais temps ces craquements sont remplacés par des glissades sans grand danger. Le sentier monte ou descend légèrement au gré du relief du littoral. On arrive au Quai de l'Eglise. Un sentier remonte vers le village de Bois Blanc. C'est à ce croisement qu'on peut repérer trois arches naturelles dont la plus belle, très difficile à distinguer sans descendre sur les rochers qui la bordent (Photo 8). C'est le paradis des pêcheurs qui aiment ces eaux blanches où les poissons de roche pullulent (Photo 5). Les vacoas et maniocs ainsi que quelques filaos représentent le maximum de la verdure (Photo 6). Les racines des vacoas (pandanus) constituent par endroits de véritables forêts où il est parfois difficile de repérer le sentier (Photo 9). On rencontrera un peu plus loin deux nouvelles arches dont une en bord de falaise qui peut être dangereuse (Photo 10). Il est assez facile de trouver la suite du circuit. Deux possibilités pour retrouver les habitations de Bois Blanc : Remonter par le sentier naturel jusqu'à la RN2 ou traverser à gué la Ravine de Bois Blanc au fond basaltique glissant pour rejoindre le Quai Plat et remonter en utilisant un sentier passant devant une aire de jeu pour se terminer par la rue du Lotissement de la Source. Retrouver la RN2 et prendre à droite pour marcher une centaine de mètres jusqu'au prochain virage à droite. Aussitôt, prendre la rue passant devant la maison forestière souvent fermée par une barrière. La boucle se poursuit par une très agréable route forestière qui grimpe doucement vers la forêt de bois de couleurs (Photo 12). Elle est bordée tout au long de grands espaces défrichés et très bien aménagés lui donnant un caractère bucolique (Photo 13). Un grand kiosque qui pouvait accueillir 10 personnes a souffert du temps qui passe et sera peut-être réhabilité un jour (Photo 15). Après ce kiosque délabré, la route se transforme en piste longeant encore un peu le rempart en dessous du Piton Moka en effectuant les derniers virages. A 300 m d'altitude, elle oblique vers la gauche et prend la direction du sud. Elle coupe plusieurs ravines par des ponts métalliques. Certaines sont discrètes alors que d'autres présentent un lit basaltique plus large couvert de roches (Photo 16). On peut même remonter la Ravine de Bois Blanc en direction du Piton Nelson. Une fois le gué de cette belle ravine franchi, on se retrouve sur un sentier étroit mais bien entretenu qui porte tout de même sur la carte le nom de "Route forestière 18 de Bois Blanc". Difficile de savoir si une piste existait et a été recouverte par la végétation ou si le sentier représente un projet avorté de construction de route forestière. Il y a tellement de végétation constituée de sabres, bois de chapelets et bois de rempart mêlés aux fougères qu'il faut de l'imagination pour y deviner une route (Photo 17). A l'approche de la Ravine de la Mare, à une altitude de 500 mètres, le circuit s'arrête net. Trouver entre les grands arbres le sentier qui part sur la gauche en redescendant vers l'océan (Photo 18). Il faut faire attention de ne pas s'égarer. Cette difficulté ne dure qu'environ 500 m à travers une belle forêt de bois de couleurs aux arbres moussus (Photo 19). Si certaines portions sont étroites et en pente sérieuse, d'autres sont plus larges et plates dans cette magnifique forêt (Photo 20). Ne pas courir pour apprécier certains arbres vivants ou morts s'ils reçoivent la lumière du soleil (Photo 23). En quelques pas, on se retrouve sur une piste large et ombragée où des charrettes ont pu circuler jadis le long de la ravine (Photo 24). On longe ou on traverse à maintes reprises la Ravine de la Mare dont certains tronçons peuvent se visiter en prenant garde à la glissade (Photo 25). Les jamrosas sont omniprésents le long de cette piste qui devient une véritable route très agréable à l'ombre des arbres (Photo 27). Enfin, on rejoint le paisible Ilet Leroux, entouré de quelques cultures et vergers avant de retrouver la RN2 et le véhicule laissé quelques heures auparavant.
Un "jardin botanique" où sont plantées de nombreuses essences de la Réunion peut se visiter 500 m au dessus de l'Ilet Leroux en direction du sentier de la Cage aux Lions. Hélas, certains arbres sont mourants et toutes les pancartes ont disparu. Seuls subsistent les pieds et les supports. La randonnée (non prévue sur la carte ci-dessous) débute en face de la piste de la Cage aux Lions et plonge vers la mer. Pour voir un sentier botanique, vieillissant également, voir cette boucle qui débute à Bois Blanc.

Balises

Rubalise uniquement le long de la ravine de la Mare

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre au Grand Brûlé et garer le véhicule le long de la nationale, côté Bois Blanc, sur le parking près de l'Ilet Leroux - Emprunter immédiatement le sentier abrupt qui descend vers l'océan - Au Quai de l'Eglise, poursuivre en bord de mer jusqu'à la pointe de Bois Blanc puis jusqu'à la zone de pique-nique - A la route de l'aire de pique-nique, tourner à gauche pour rejoindre la nationale - Arrivé sur la nationale, prendre à droite en direction de Sainte-Rose et bifurquer à gauche, 150 m plus loin, à la maison forestière - Suivre la route forestière jusqu'à son terminus et poursuivre sur la piste - Poursuivre sur cette piste qui traverse les ravines Ferdinand et de Bois Blanc et se termine à la Ravine Jean Petit - Après 7 passages de ravines, laisser le Chemin de l'Indivis qui commence à gauche et tourner alors à droite sur le large sentier (pas de pancarte) nommé sur la carte "Route forestière 18 de Bois Blanc" - Arrivé à la Ravine de la Mare, prendre à gauche le sentier qui se termine en piste presque carrossable à l'approche de l'Ilet Leroux - Traverser l'Ilet Leroux et rejoindre la nationale puis le véhicule à 50 m du croisement.

Les arches naturelles du Quai de l'Eglise

En prenant son temps et sans chercher le danger en s'approchant trop près des falaises, on peut apercevoir ces cinq arches entre Cap de Bois Blanc et le Quai de l'Eglise. Deux sont des merveilles de la nature. Les trois autres valent tout de même un arrêt. La plus belle, immortalisée par tous les photographes sur les livres de tourisme est le plus souvent prise par drone. Pour arriver à la prendre sans matériel professionnel, il faut descendre sur les rochers situés à 50 mètres du croisement des sentiers. La descente est dangereuse et ce cartouche n'est nullement une incitation à le faire. Chacun prend ses responsabilités.


Commentaires sur cette randonnée (6)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Ndiki, 14/08/2020 19:40
Randonnée complétée le 14/08/2020 en 6h00

Randonnée faite ce jour avec 2 enfants (8 ans et 2 ans dans porte bebe). La partie haute du sentier est plus difficile à suivre, pas de balisage, et beaucoup de végétation à traverser (beaucoup beaucoup beaucoup de ronces, donc attention). Sinon la boucle est sympa, mais il est quand même facile de se perdre dans la trace gps.

Martial, 30/10/2018 07:37

29/10/2018, partie littoral effectuée dans le cadre de ma 3éme étape de mon tour de l'île, le sentier est bien tracé et sauvage..

luc chevallier, 29/04/2018 14:01
Randonnée complétée le 26/04/2018 en 6h10

Fait 2 jours après Fakir, en 6h, dans des conditions dantesques... Arrivée sur la ligne du haut,un modeste ruban rose permet de tourner à droite vers un sentier totalement envahi de vignes maronnes. Malgré un sabre, la progression est extrêmement difficile. La redescente dans la forêt primaire paraît presque facile tant on a souffert avant!
Et ce, malgré des arbres arrachés à contourner ou ramper sous les branches. Balade à déconseiller à tous ceux qui ne veulent pas rayer leur carrosserie ! Pantalon, manches longues, gants de jardinage obligatoires...

SabZab, 22/11/2017 09:00
Randonnée complétée le 02/11/2017 en 2h20

fait en Nov 2017, sens inverse du topo. Toute la traversée dans les hauts était difficile compte tenu de l'omniprésence de la végétation, au départ du sentier vers ravine ferdinand, une partie du chemin s'est effondrée, soyez prudent! Sinon, malgré la drache qu'on a pris, la forêt est simpa, le tour pas trop dur, mais pensez à prendre machettes et coupe-coupe =)

pirlouis, 11/06/2017 17:29
Randonnée complétée le 10/06/2017 en 5h30

fait le 11/06/2017. Ca passe mais beaucoup de vigne marrone par moment. Au niveau de la route forestière de Bois Blanc, on laisse 2 chemins sur la droite avant la ravine Ferdinand. Après les 7 ravines, il faut faire attention de ne pas prendre le chemin de l'indivis (si vous voyez les propriétés privés c'est que vous vous êtes trompés), le sentier à prendre ne se voit pas très bien, il part sur la droite juste avant la descente du chemin de l'indivis. Conseil : prenez un baton pour écarter la vigne marrone mais aussi parce qu'il y a des chiens menaçant et en liberté au niveau de l'ile Leroux (route de la cage aux lions). Que tout ça ne vous empêche pas de profiter de ce tour très sympa sinon.

Christian Léautier, 02/03/2017 11:34

01/03/2017 Fait avec plaisir la partie côtière de Bois Blanc à Vierge Parasol dans le cadre de mon tour de l'île (8è portion) Sentier bien marqué souvent au milieu des vacoas et des pieds de vanille; côte déchiquetée avec arches...puis remontée (raide) vers l'ilet Leroux et ensuite paysages des dernières coulées :lichens, petite végétation avant la Vierge Parasol (suite au vandalisme, la Vierge réside désormais à Nd des Laves). Très agréable approche du sud sauvage- Car jaune S1 arrêts Bois Blanc et Vierge Parasol.

Randonnée ajoutée le : 01/01/2013