Du Pas de Bellecombe au Château Fort par les Cratères Rivals

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Danger
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h30
Distance 14.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2359 - 2012 m
Dénivelé positif 500 m
Dernière mise à jour 26/06/2020

Lave, puits et créneaux

Les nombreuses éruptions de 2015 à 2019 empêchent de s'approcher du Château Fort. La randonnée est possible jusqu'aux Rivals. Bien regarder la pancarte et la carte installée au portillon du Pas de Bellecombe avant de descendre.

Ce classique de la région du volcan relie le Pas de Bellecombe-Jacob au Château Fort mais les diverses éruptions ont modifié le parcours par des coulées difficiles à traverser. Bien se renseigner avant de partir et suivre les conseils qui demandent de s'arrêter au point de vue sommaire créé près des cratères Rivals. Si la descente au Château Fort est impossible, se rassurer car la vue et la visite des cratères Rivals vaut vraiment la peine de marcher jusque là. Après avoir emprunté le cheminement classique de la descente par le Pas de Bellecombe, le circuit contourne le Formica Léo par le sud et rejoint plus loin les cratères Rivals avant de descendre vers le Château Fort. Aucune difficulté majeure si ce n'est l'ascension au retour du Pas de Bellecombe et le passage du petit col à proximité des cratères Rivals. Le Château Fort porte bien son nom et se reconnaît à ses créneaux naturels impressionnants. On peut assez facilement l'escalader en passant près des installations permettant de suivre l'activité sismique de la région.
Le sentier est très bien balisé de centaines de traits de peinture blanche, très utiles en cas de forts brouillards. De nombreux cratères, souvent impressionnants, longent le parcours. On pouvait poursuivre sur le sentier à partir du Château Fort pour effectuer le tour du Piton de la Fournaise mais les trop nombreuses éruptions l'ont rendu dangereux. Pour ceux qui ne veulent pas faire le tour complet, ce circuit peut se combiner avec celui du Cratère Kapor qu'on récupèrera au Formica Leo. Les deux, combinés, ou non, nécessitent de bonnes chaussures, en raison des nombreux champs de gratons traversés, issus de coulées plus ou moins anciennes.

La randonnée débute au vaste parking du Pas de Bellecombe pourtant toujours complet. Profiter, avant le départ, du lever de soleil au-dessus de la Fournaise si on est parti tôt. Le belvédère, avec celui du Maïdo, est un des plus vastes de l'île. Partir vers le Pas de Bellecombe-Jacob sur une piste très caillouteuse imposant de lever le pied. De nombreux points de vue sont encore possibles au prix de quelques efforts pour rejoindre le rempart. De nombreuses marches en pierre amènent tranquillement à la porte de l'enclos. Difficile de passer lorsqu'elle est fermée en période éruptive. Avant d'entamer la descente, ont peut admirer le Fond de la Rivière de l'Est à l'arrière du gîte (Photo 1). La descente débute près d'un long dyke qui peut s'observer plus facilement en escaladant les roches au-dessus du pas (Photo 2). Le sentier est étroit mais toujours propre car il reçoit des centaines de marcheurs quotidiennement. Les marches en pierre sont nombreuses et parfois hautes. Sur la droite, l'Enclos Fouqué occupe toute la vue (Photo 3). Le Formica Leo se remarque en premier. Repérer lors de la descente les points blancs qui partent sur la droite du petit monticule. Des rambardes protègent du vide assez peu dangereux. Après moins d'un quart d'heure de descente assez facile, on parvient sans effort au Formica Leo pour une petite visite à cet ancien cratère autant usé par les randonneurs que par l’érosion naturelle. On pourrait en interdire l'accès pour le conserver plus longtemps mais il peut très bien finir comme la Chapelle de Rosemont emportée un jour de fête nationale par une coulée de quelques heures qui l'a recouverte entièrement. Partir vers la droite comme repéré à la descente. On distingue bien le dyke aperçu au départ qui dépasse du rempart à quelques mètres du Pas de Belle combe (Photo 4). La traversée débute sur de très anciennes coulées si stériles que la végétation commence juste à tenter de pousser sans pour cela réussir à survivre (Photo 5). Ce sont surtout les branles verts qui tentent leur chance (Photo 7) mais on rencontre par ci par là des fausses osmondes qui auront beaucoup de mal à empêcher les randonneurs de passer, du moins jusqu'à la fin du siècle (Photo 8). Une occasion pour dénicher quelques types différents de lave (Photo 6). Pas besoin de chercher pour trouver ces tas de crottes de vers géants pouvant souvent dépasser les quatre mètres de haut (Photo 9). C'est donc en s'amusant à étudier la nature qu'on traverse ces trois kilomètres jusqu'aux cratères Rivals. Issus d'une éruption de 1937, ils ont laissé de petits cratères rougissants du plus bel effet (Photo 11). Si la météo change ou que les interdictions imposent de s'arrêter là, aucun regret tant pour la beauté des bouches à feu (Photo 12) que pour le paysage sur l'enclos (Photo 13). Poursuivre vers la fin du parcours et repérer de nouveaux cratères, moins esthétiques mais tout aussi colorés (Photo 15). Des coulées récentes sont passées au plus près et on pu endommager ou recouvrir certaines de ces merveilles de la nature. On arrive plus loin au belvédère imposé par l'ONF pour profiter du spectacle sur le Château Fort et les autres cratères qui l'entourent. Si le sentier qui se poursuit tout près est praticable, on peut, sans trop de danger se rapprocher de ce petit cratère (Photo 16). Le sentier est étroit mais bien marqué puisqu'il n'y a aucune végétation (Photo 18). Plus on approche et plus les créneaux naturels montrent pourquoi il a été ainsi baptisé (Photo 19). Le sentier, non recommandé par les autorités, passe pourtant au plus près du pied du tas de lave (Photo 20). Il n'est pas du tout conseillé d'y grimper. Si on y monte, on est obligatoirement déçu par ce qu'on trouve au fond (Photo 21). En revanche c'est un plaisir de regarder tout autour pour voir, de plus haut, d'autres superbes petits cratères issus d'anciennes ou plus récentes éruptions (Photo 22). L'un d'entre eux, très pointu, comporte une pente très glissante et il vaut mieux le regarder plutôt que tenter sa face nord (Photo 24) ! Il est amusant de comparer les laves issues de quelques décennies et celles vieilles de seulement 3 ou 4 ans. La couleur en dit long sur la différence de matériaux issus du centre de la terre (Photo 25). Le sentier se poursuit pour effectuer le tour du Piton de la Fournaise mais il vaut mieux l'oublier tant il y a eu de coulées hors Dolomieu depuis 10 ans (Photo 27). Après ces visites toutes aussi agréables les unes que les autres, prendre le chemin du retour par le même itinéraire bordé de peinture blanche et de grandes flèches (Photo 28).
Comme le sentier entre le belvédère des Cratères Rivals et le Château Fort est souvent fermé officiellement, cette courte portion s'effectue donc sous l'entière responsabilité du randonneur qui s'y aventure. Durant le trajet de retour, on rencontre un sentier partant sur la droite. Depuis le recouvrement par les laves de la Chapelle de Rosemont, cet écart à perdu de l'intérêt à moins de vouloir fouler d'autres sentiers et chercher d'autres types de lave. La seule difficulté de la randonnée se situe à la fin pour remonter les lacets vers le Pas de Bellecombe-Jacob et le parking.

Balises


Balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Bourg Murat puis suivre la route forestière du Volcan jusqu'au Pas de Bellecombe - Garer le véhicule - Emprunter le sentier qui longe l'enclos et franchir la grille du Pas de Bellecombe - Descendre jusqu'au Formica Léo puis prendre le sentier qui le contourne par la droite - Suivre ce sentier sans jamais le laisser jusqu'aux Cratère Caubet, puis les Cratères Rivals et enfin le Château Fort - Le retour s'effectue par le même itinéraire.
Il est possible de quitter le sentier à un embranchement allant à droite vers  l'ancienne Chapelle de Rosemont - Prendre à gauche au sentier du Piton de la Fournaise et marcher en direction du Formica Léo - Entamer la montée au Pas de Bellecombe puis vers le parking.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
samuelletheux23, 01/01/2020 20:29
Randonnée complétée le 01/01/2020 en 2h00

Pas pu aller jusqu au bout car sentier ferme interdit et dangeureux meme etait pas loin dommage

Christian L, 11/11/2018 17:40

Ouf! Le volcan s'est de nouveau rendormi pour enfin pouvoir "batifoler " dans l'Enclos ,et cela depuis hier 10 nov même si cela reste officiellement autorisé dans des limites bien restreintes à mon goût (voir l'arrêté onf sur le site rando pitons)

Sophie M, 22/04/2018 18:47
Randonnée complétée

Faite ce jour en partant du gîte du volcan, ce qui permet de bénéficier de toilettes propres après les deux heures de route. Certains devraient y penser au lieu de jeter leurs kleenex n'importe où (même dans la chapelle Rosemont, en dépit de l'inscription "lé fé pour prier, pas pou pisser"). Seuls sur le sentier (le monde se ruant à l'assaut du Dolomieu), on a pu profiter des fabuleux paysages aux couleurs chatoyantes. Je ne m'en lasserai jamais... Retour par l'autre chemin (qui ne repasse pas par la chapelle Rosemont) ; on retrouve le monde juste en bas des escaliers. Très belle sortie au calme et dans cet univers minéral unique

christine83, 01/04/2016 19:42

Fait le 18.03.2016 . Nous confirmons la fermeture du Sentier à partir des cratéres Rivals, ce qui ampute pas mal la balade .... Il n'y a aucune pancarte l'indiquant, que se soit en haut ou en bas du Pas de Bellecombe.

Randonnée ajoutée le : 01/08/2013