Une incursion en forêt primaire de l'Îlet Patience vers le Bras d'Annette

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h
Distance 8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1462 - 1052 m
Dénivelé positif 550 m
Dernière mise à jour 02/06/2020

Randonnée sauvage dans les mousses et lichens

En reconnaissant le sentier du Bras Cabot on repère un sentier discret qui part sur la droite en direction des captages du Bras d'Annette. Le départ est discret mais se remarque malgré la végétation qui pousse très vite. Il est court, très sportif et ne s'adresse donc qu'aux initiés ou amateurs de marche sur racines glissantes, forêts touffues ou fonds de rivières encombrés de cailloux luisants. Une chose est sûre, ce sentier traverse une des plus belles forêts primaires de l'île, sans doute parce qu'elle est vierge et peu fréquentée. Merci donc de ne pas faire comme partout ailleurs et de rapporter bouteilles, sachets et papiers en tout genre afin de ne pas polluer ce paradis des mousses et racines aériennes. Le sentier est difficile car il n'emprunte pas toujours le sol humide ; le tracé passe très souvent sur les branches ou les racines de branles verts et nécessite une attention soutenue pour éviter une chute qui sera heureusement protégée par l'épaisse couche de mousses. Une fois à la rivière, il faut marcher lentement afin de ne pas manquer les sentiers sur l'une ou l'autre des deux rives qui évitent des bassins ou parties étroites inondées en période de fortes pluies. C'est donc chaque fois un plaisir renouvelé entre sentiers bracos et marche en fond de ravine moussue. Ne pas chercher de truites dans ces eaux calmes car il est sans doute impossible à ces poissons de franchir les hautes chutes du Bras d'Annette quelques centaines de mètres plus bas. Une manière originale et sportive de visiter une extraordinaire forêt primaire sans emprunter des longs caillebotis de planches de tamarins comme à Bélouve. S'inspirer de la carte dans le commentaire de Martial pour imaginer la suite poussée jusqu'au captage.

La randonnée débute comme pour effectuer le trajet du sentier du Bras Cabot en suivant une courte piste puis un sentier en dents de scie le long des prairies de la Plaine des Palmistes, au milieu des goyaviers (Photo 1). Après cette étape de plus en plus envahie par la végétation, le sentier oblique à gauche pour entamer une montée le long du rein. La grimpée est sportive mais abordable par une longue série de lacets qui permettent quelques vues en direction de la Plaine des Palmistes ou vers le Pic des Sables (Photo 3). Le sentier, assez peu utilisé, est parfois envahi de toutes les plantes habituelles de ces contrées humides (Photo 4). Parmi toutes ces plantes, ce sont les fanjans qui l'emportent le plus souvent sur les bois de couleurs (Photo 5). On en trouve même au plus près du sentier parmi les arbres qui commencent à se couvrir de mousses (Photo 6). On se retrouve, après 45 minutes de montée, près des installations bétonnées de recueil et de distribution des eaux (Photo 8). A la source, éviter le sentier de gauche pour privilégier celui de droite qui descend dans le lit d'un affluent de Petit Bras Patience. Une fois le bord du rempart atteint, débuter la traversée du plateau de l'Îlet Patience en laissant à gauche le sentier du captage du Bras Magasin. A partir de là, on pénètre dans le paradis des mousses propres aux lieux humides et on le les quittera plus (Photo 9). Le sentier est de moins en moins marqué mais toujours visible. On se retrouve à franchir un gué de la Ravine Biberon dont les eaux se jettent dans le vide deux kilomètres plus loin (Photo 10). La progression s'effectue presque à plat au milieu des ces fouillis de branches moussues (Photo 11). Le sentier des sources du Bras Cabot se présente parfois sous la forme qu'il avait il y a quelques années, c'est-à-dire large et plat (Photo 12). Hélas, ce n'est plus le cas depuis bien longtemps et il faut chercher la trace dans les sabres et les fougères (Photo 13). Les portions boueuses sont fréquentes mais on rencontrera plus loin des ravines pour rincer les chaussures (Photo 14). Franchir plus loin le Premier Bras d'Annette et ralentir le pas aux alentours du point 1419 à l'approche du Second Bras d'Annette (voir coordonnées ci-dessous). Le sentier plonge vers la ravine en utilisant déjà les racines ou branches latérales. L'humidité est palpable, les mousses omniprésentes mais le sentier reste toujours visible (Photo 16). On a l'impression que les mousses se sont encore multipliées et il est très difficile de deviner les espèces d'arbres rencontrées (Photo 17). Il faut prendre son temps pour dénicher les dizaines d'orchidées, les champignons, les variétés de mousses ou zoizo la vierge qui vient voir de très près les nouveaux intrus. Le sentier débouche sur le Bras d'Annette et on imagine que la balade des mousses s'arrêtera là (Photo 18). Une rubalise accrochée à une branche ou quelques traces sur les pierres là où la mousse n'a pas résisté à la chaussure de randonnée indiquent qu'on peut poursuivre (Photo 19). Certains passages encombrés de branches, racines et lianes doivent se passer à l'instinct en cherchant au sol la mousse absente, signe d'un passage récent (Photo 20). A la ravine, peu de traces de sentier. Il faut alors marcher dans le fond en guettant les sentiers qui évitent les parties dangereuses (Photo 23). On peut ainsi cheminer de fond de ravine en sentier vers l'aval dans des portions plus faciles qu'on imagine (Photo 24). Certains franchissements sont faciles sur un fond de ravine propre (Photo 25), d'autres, plus encombrés, demandent un minimum de gymnastique (Photo 26). Poursuivre ainsi en utilisant ces ravines au fond parfois très rocheux pour se rapprocher du rempart dominant le Grand Etang (Photo 27). Pourquoi ne pas tenter d'atteindre les captages sur la rivière ou le haut des Cascades du Bras d'Annette qui se jettent dans l'étang. Pour cela il faut prévoir une journée dédiée à cette sortie et ne pas faire comme nous en allant voir de plus près l'état du sentier de Bras Cabot au-delà de la Ravine Pavée, du Bras Vermouth ou du Bras Magasin, entreprise qui demande désormais plusieurs heures. S'inspirer, pour continuer, de la carte de Martial postée en juillet 2019 et arriver ainsi, après plusieurs autres heures d'effort, aux captages en très bon état.

Balises

Pas de balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à la Plaine des Palmistes et tourner près de la mairie en direction du Bassin Cadet - Franchir le radier et se garer une centaine de mètres plus loin sous la ligne haute tension - Débuter la randonnée par la piste qui s'arrête à une case puis se poursuit par un sentier qui mène au début du Sentier du Bras Cabot - Grimper au sommet du rein et poursuivre vers le Bras Cabot sur le sentier bien marqué - Laisser à gauche le sentier du Bras Magasin puis continuer 1 km jusqu'au Second Bras d'Annette - Repérer à droite le sentier qui plonge vers le bras puis suivre le sentier jusqu'au premier franchissement de la rivière - Suivre alors le cours d'eau vers la droite et alterner fond de ravine rocheuse et sentiers de bord pour descendre vers l'Aval - Le circuit devient alors un hors sentier qu'on suivra en fonction de sont état, de son humeur ou de l'heure - Le retour s'effectue par le même itinéraire.

Le début du sentier

La photographie du GPS montre les coordonnées du début du sentier au cas où il serait difficile de le deviner dans la végétation. Sans le GPS, d'ailleurs inutile sur la portion du Sentier de Bras Cabot, il suffit de guetter, à droite du sentier, juste après un virage à gauche, une trouée dans la végétation. Un simple coup d’œil montrera les traces de chaussures sur les troncs moussus.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
@reunionisland, 19/12/2019 21:51
Randonnée complétée le 19/12/2019 en 5h30

Rando faite aujourd’hui seulement jusqu’au point GPS de la fiche en prenant mon temps.
Tout est bien détaillé dans la description et les commentaires.
Le sentier est praticable sans trop de difficulté jusqu’au point gps, il a été entretenu. Après c’est autre chose ça devient plus technique j’ai fait demi-tour par manque de temps.
Arrivé à un croisement au panneau Bras Cabot qui était à terre et semblait indiquer le chemin de gauche avec le tuyau. Erreur c’est le chemin de droite qu’il fallait prendre pour respecter la trace.
Je referai cette rando en poussant jusqu’au sommet de la cascade bras d’annette.

Martial, 04/07/2019 15:49
Randonnée complétée le 03/07/2019 en 8h10

Nous atteindrons ce jour, les captages du second Bras d’Annette et ceux du 1er Bras d’Annette ; mais attention, comme il est précisé sur la fiche, il faudra pour cela dédié la journée à cette sortie seule, et ne pas se fier aux temps indiqués par le topo.
Au départ, ne plus suivre l’ancien sentier des sources du Bras Cabot, mais traverser le champ en diagonale pour atteindre le coin à l’est ; en effet ; l’ancien sentier est trop encombré et nécessite de progresser à quatre pattes ou en rampant.
Depuis le départ, nous mettrons 1h52 pour atteindre le sentier, dont les coordonnées sont indiquées dans le cartouche. Une fois le sentier trouvé, on le suit assez facilement jusqu’au second bras d’Annette, pour arriver jusqu’au captage, il faudra ensuite progresser dans le bras tout le temps, sauf pour éviter quelques cassés, des cordes aideront à franchir certains passages, de vieilles rubalises peuvent encore être aperçu ; nous mettrons 1h57 depuis le croisement pour atteindre ce captage.
Il est également possible de rejoindre le captage situé sur le 1er bras d’Annette ; à partir du captage atteint, il suffit au départ de suivre le tuyau, et de trouver un sentier propre et pas trop difficile pour une forêt de cette densité. Nous mettrons encore 51 minutes pour rejoindre ce captage ; ce qui nous fait déjà un total de 4h40 depuis le départ.
Le retour s’effectuera par le même itinéraire, donc compter facilement 9 heures pour effectuer cette sortie entière.
Attention cependant, c’est une sortie très difficile, la forêt primaire est de toute beauté mais très dense, la progression est extrêmement difficile et il peut être très facile de se perdre ; à réserver donc, aux habitués des forêts primaires de l’île et adepte du hors sentier classique.
Photos Jointes
Nr1 Le tracé effectué en aller-retour Nr2 captage du second bras d’Annette Nr3 le sentier qui mène vers le captage du 1er bras d’Annette Nr4 une vue grandiose sur le grand étang depuis le sentier qui passe en bord de falaise Nr5 le captage du 1er bras d’Annette.

markus, 20/03/2019 20:10

C'est le moment d'y aller! Les pétales des tibouchines forment un tapis féérique...le sentier du Bras Canot est en bon état jusqu'à l'embranchement du "sentier qui plonge", facile à repérer et, sur celui-ci quelques rubans permettent de lever les -rares- ambiguïtés...
J'ai joué les prolongations vers le Bras Cabot, mais là, c'est autre chose, il faut souvent marcher sur les genoux et ramper dans la boue, sous les ronces...
Sinon, au départ, mieux vaut couper dans la prairie que prendre le début du sentier, envahi par les herbes, au risque d'être, comme moi, trempé dés le début!

Martial, 10/12/2018 08:27
Randonnée complétée le 03/07/2019 en 8h10

6/122018,à l'endroit précis des coordonnées indiquées dans le cartouche, une ficelle bleue est tendue et indique le passage; probablement mise en place par les travailleurs qui se rendent aux captages du Bras d'Annette.

Randonnée ajoutée le : 01/10/2013