De la Promenade des Banians à la Grande Ravine des Lataniers par le rempart

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h
Distance 7.1 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 360 - 38 m
Dénivelé positif 350 m
Dernière mise à jour 21/01/2021

Coup d'œil sur le profil avant de se lancer

Les randonneurs préférant monter de fortes pentes plutôt que de les descendre n'auront pas de mal à suivre à l'envers la trace proposée.

Cette courte boucle dans la région de la Possession peut se combiner avec une de celles traversant le Verger Rosthon à condition d'avoir la condition physique pour se lancer dans la vertigineuse descente vers la Grande Ravine des Lataniers (voir profil ci-dessous). Si on assemble les deux, il est plus facile de partir du Verger Rosthon. La sortie débute par la visite de la Promenade des Banians et la lecture de nombreux panneaux sur l'aménagement d'un écoquartier où chaque habitant est acteur de son environnement (du moins sur le papier ; voir § ci-dessous). La montée vers le sentier de la Kalla est un classique de la région qui ne se décrit plus. La particularité de cette courte boucle est la descente du rempart par un sentier escarpé qui demande de l'entraînement et toute l'attention du randonneur. Ce n'est pas l'aventure mais il faut tout de même se méfier des passages humides et des grosses pierres quand elles sont instables. Peut-être que cette fiche incitera à le parcourir pour qu'il devienne un classique pour sportif averti. La fin du circuit comporte une longue portion de route mais, à moins de faire demi-tour par l'escalade du sentier du rempart, ce retour présente l'avantage de traverser le village peu visité de la Grande Ravine des Lataniers. Les déchets, comme trop souvent, seront hélas les compagnons des marcheurs. On a l'impression d'être au bout du monde à 2 km de La Possession. Remarquer, sur les pentes, les constructions édifiées sur des montagnes de pierres et rochers.

La randonnée débute à deux pas du Chemin du Bœuf Mort par une allée paysagère rejoignant un jardin d'enfant et une aire plantée de grands banians (Photo 1). Ce départ symbolique rallonge à peine par rapport à celui, plus classique, du sentier de la Kalla mais il permet de connaître une initiative intéressante sur ce que pourrait devenir l'habitat de demain (voir § ci-dessous). Les arbres sont moins hauts et larges que ceux du Rond Point de la Glacière à quelques kilomètres de là, mais ils en imposent tout de même par leurs longues racines tombant au sol (Photo 2). Partir à droite en arrivant au MailUn mail est une allée ou une promenade bordée d'arbres dans certaines villes Tropical qui traversera in fine l'ensemble des habitations, toutes déjà très bien intégrées dans la végétation (Photo 3). La verdure et les fleurs l'emportent souvent sur le béton (Photo 5). Le mail se termine au Chemin du Bœuf Mort. Le remonter sur une courte distance et emprunter la première route à gauche puis la première à droite pour traverser le lotissement de la Grande Montagne, une zone résidentielle de qualité comportant de belles demeures dans un cadre également très verdoyant. Le sentier de la Kalla débute à la fin du lotissement en remontant un peu à travers les derniers travaux de voirie. Le départ est large et caillouteux mais le cheminement facile (Photo 6). La pente est faible et l'on s'élève graduellement dans cette forêt pauvre des bas. Les trouées permettent quelques points de vue sur La Possession, Saint-Paul ou Le Port (Photo 7). 600 m après le début de la piste, délaisser le raccourci qui débute en sautant une minuscule ravine et filer sur la gauche pour s'approcher du château d'eau situé au bout d'un long lacet. De là, on profite de beaux panoramas sur la vallée de la Grande Ravine des Lataniers et du village. Le sentier monte de plus en plus, devient très pierreux par endroits. Plus haut, il comporte de longues portions pavées qui commencent à être envahies de chocas (Photo 8). Le sentier est parfois étroit mais le nombre important de passages l'empêche de se boucher complètement (Photo 9). Il zigzague dans la forêt, le plus souvent en montée sans panoramas (Photo 10). On parvient à un croisement de sentiers, l'un vers la Kalla, l'autre en direction du Joncourt et le troisième part à angle droit sur la gauche. L'emprunter et slalomer entre les chocas et les nombreuses pierres pendant 5 minutes pour rejoindre le rempart (Photo 11). De grosses roches marquent le bord du rempart pour un beau point de vue sur la Grande Ravine des Lataniers. Sur la gauche de l'amoncellement de roches, se devine un départ de sentier assez discret dans la végétation (Photo 12). C'est là que débute le sentier historique permettant de rejoindre le village au pied du versant. Le ton est très vite donné avec les blocs qu'il faut enjamber et la forte pente facilement imaginable en regardant le profil ci-dessous (Photo 13). Le sentier est bien marqué, que ce soit dans ses parties minérales comme dans les portions végétales (Photo 14). Quelques rares replats permettent de profiter des points de vue sur la vallée verdoyante et de reposer les jambes mises à rude épreuve (Photo 15). La pente ne faiblit pas, les roches ne diminuent pas non plus et doivent parfois se passer avec le maximum d'attention en se cramponnant souvent aux longues feuilles de chocas (Photo 16). Des vestiges de passages aménagés demandent également de l'attention car le bois a vieilli mais des cordes fixées à la roche rassurent (Photo 17). Plusieurs passages se font sur les fesses, par sécurité, afin de ne pas dévaler trop vite la pente (Photo 18). Le bruit des coqs et des chiens devient grandissant, cependant, il reste encore quelques obstacles à franchir à l'aide de nouvelles cordes salutaires (Photo 19). Le sentier est toujours aussi bien marqué (Photo 20). Il ne peut pas se perdre des yeux et les traces de peinture violette sont de plus en plus nombreuses jusqu'au village. Certaines roches glissantes viennent encore ralentir la descente (Photo 21). Plus bas, la végétation comportant beaucoup d'acacias et de poivriers est plus haute qu'au sommet (Photo 22). Plus on descend et plus les rochers sont gros (Photo 23). On les retrouvera d'ailleurs dans les cours et jardins entourant les cases construites à même les énormes éboulis. Un grand panneau demandant d'arrêter de jeter des ordures sur le sentier marque la fin de la descente après 45 minutes à toujours chercher la meilleure prise (Photo 24). La route bétonnée repart vers la droite en direction du fond de la vallée encore habitée sur un kilomètre. Prendre à gauche et poursuivre la descente sur le béton parfois glissant s'il est recouvert de mousse. L'école abandonnée est recouverte de longues lianes et le mur d'enceinte sert sans doute de tableau blanc à certaines personnes venues ici inscrire leurs insultes. (Photo 25). Les randonneurs n'appréciant guère les portions bétonnées ou goudronnées reporteront leur attention sur les constructions de cases sur des amoncellements de roches. On se doit d'avoir la forme ici pour grimper les escaliers menant à la porte d'entrée ! Des cases originales permettent même d'agréables rencontres avec des gramounes aimant discuter (Photo 26). Plus on marche vers La Possession et plus l'habitat évolue pour passer de la case modeste à la maison chic entourée de verdure. La route bétonnée traverse d'immenses vergers de manguiers n'ayant rien à envier aux plantations du verger Rosthon  (Photo 27). Le dernier kilomètre s'effectue en zone plus urbanisée et le regard porte sur la vallée où l'on vient de randonner (Photo 28). La pente du sentier du rempart paraît même facile vue d'ici. Les grues et immeubles en construction annoncent le Mail Tropical qu'on emprunte en partant sur la gauche. Déjà très fleuri, espérons qu'il restera intact avec les nombreux travaux à venir pour agrandir cet écoquartier Cœur de Ville. Les balançoires et jeux pour enfants sont toujours à l'abri des palmiers et grands banians. Reprendre l'allée du départ et rejoindre le stade Youri Gagarine.

Balises

Taches violettes sur sentier du rempart

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à La Possession et rouler jusqu'au stade Youri Gagarine - Rejoindre la Rue Leconte de Lisle par la Rue Raymond Verges - Emprunter l'allée de la Promenade des Banians - Remonter vers la Rue du Lotissement de la Grande Montagne par une courte portion du Chemin du Bœuf Mort - A la fin du lotissement, partir sur la droite et entamer la montée par le chemin pierreux jusqu'au château d'eau - Continuer par des portions pavées jusqu'au croisement de plusieurs sentiers - Prendre le premier à gauche vers le point de vue sur le hameau de la Grande Ravine des Lataniers - Entamer la difficile descente jusqu'à la route bétonnée - Partir sur la gauche et traverser toute l'agglomération jusqu'au Mail Tropical - Rejoindre la Promenade des Banians puis terminer la boucle à la Rue Leconte de Lisle.

Le projet Cœur de ville de la Possession

Imaginé selon les règles de la ville-jardin, le nouveau Cœur de Ville comporte un savant mélange d'habitations pour tous et de parcs et jardins. La ville ambitionne d'y loger 5 000 personnes en 2025, date de la fin du projet. Ce projet, primé plusieurs fois, aborde en avance la transition écologique inévitable. A terme, le Cœur de Ville de La Possession sera une ville multifonctionnelle alliant habitations pour tous, commerces, bureaux, mairie, espaces de rencontre, écoles. Des espaces dédiés au jardinage partagé verront également le jour. L'allée du départ et le Mail Tropical seront, in fine, noyés dans cet éco-habitat, qui, à première vue, remplit déjà bien les fonctions pour lesquelles il a été construit.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian L, 12/02/2021 11:25
Randonnée complétée le 11/02/2021 en 2h30

Arrêt de bus Cars Jaunes 02 "Mairie de la Possession" où l'on peut voir à proximité 2 tamarins qui sont parmi les plus hauts, les plus vieux et les plus gros de île (datent de 1701) puis j'ai parcouru la petite route ombragée de la ravine des Lataniers avec de magnifiques manguiers avant d'attaquer en montée-donc l'inverse de la fiche- le rempart où il faut souvent avancer à quatre pattes au vu de la verticalité mais pas très long et ce jour avec des rochers bien secs ; ensuite la descente de retour assez roulante jusqu'à la Possession avec avant de reprendre le bus une visite approfondie de la promenade des énormes Banians. Je ne vous cacherai pas que ce que j'ai adoré ce sont ces arbres centenaires (tamarins, manguiers, banians) mais aussi l'escalade du rempart par un sentier jusque là inconnu. Ps: sans forcer j'ai mis 2h30 au lieu des 3 heures de la fiche (je dois rajeunir ?)

luc chevallier, 02/02/2021 09:59
Randonnée complétée

Fait ce matin, en 1h dans le sens inverse, juste la boucle du haut en partant du parking de la fin de la Kalla ét en rejoignant la roue de la ravine des lataniers par le lotissement en construction. La montée est superbement aménagée ( échelles, main courante, ....) Les clubs de trail de l'ouest devraient la mettre à leur répertoire. C'est parfait pour le cardio !

djibey, 29/01/2021 08:55
Randonnée complétée le 29/01/2021 en 1h45

Fini en 1h45 à allure dynamique dans le sens inverse. Attention quand les rochers sont humides.

Martial, 20/01/2021 16:56
Randonnée complétée le 20/01/2021

Nous réaliserons cette sortie dans le sens contraire de celui proposé; l'intérêt de découverte d'un nouveau sentier entre la Grande Ravine des Lataniers et le sentier Kalla est évident. Pour ceux qui comme moi ne connaissait pas cet écart de l'île à 2 pas de la Possession, ne vous contentez pas de la boucle mais poursuivez après le village de la Grande Ravine des Lataniers jusqu'au bout de la route carrossable et du sentier qui se trouve à la suite; la sortie est courte et cela ne rajoutera que 3 kilomètres sur l'ensemble et vous permettra de découvrir plus en avant cet endroit.
A noter qu'une fois arrivé en haut du rempart, il est possible de rejoindre le sentier Joncourt sur un passage parfaitement propre.
Les 4 cœurs sportifs me paraissent toutefois un peu surévalué, pour exemple, par rapport à des sorties comme celles du Tremblet au gîte du pas de bellecombe (1064) ou celle de langevin au gîte du volcan (1407), qui n'en ont que 3 et sont autrement plus longue et fatigante.
La seule difficulté de celle ci étant la montée ou descente du rempart qui n'est pas très difficile et se négocie en moins de 30 minutes.
En tout cas, une sortie agréable, ou il est impossible de s'égarer. A noter que la ligne de bus karouest nr 23 monte jusqu'au bout de la route carrossable, pour ceux qui pourraient avoir l'idée d'aller visiter la grande ravine des Lataniers jusqu'aux sources.
Photos Jointes.

Randonnée ajoutée le : 15/01/2021